Qui doit passer un triple test de grossesse: 8 positions

La médecine moderne permet à la future mère d’en apprendre davantage sur le développement du bébé. Le dépistage ou un triple test pendant la grossesse révèle le risque de développer des pathologies chez le fœtus. Elle est menée pour confirmer ou infirmer les résultats des premiers tests de dépistage, ainsi que s’il existe des indications urgentes pour le triple test.

À quoi sert un triple test au deuxième trimestre?

Le dépistage secondaire est effectué à 16-20 semaines d'obstétrique. C'est sur cette période, avec le bon déroulement de la grossesse, que la plupart des femmes coïncident presque. Considérez la meilleure semaine 18.

Le triple test consiste en une combinaison de diagnostics par ultrasons et d'analyse sanguine biochimique.

Cette définition de l'étude était due à l'analyse de 3 composants du sang de la future mère: hCG, ACE et estriol libre. Ensemble, ils fournissent une image générale du développement du fœtus et des risques possibles de déviation anormale.

Il existe un groupe de femmes enceintes qui doivent passer un test de dépistage:

  • Futures mères âgées de 35 ans;
  • Les couples qui sont en couple et attendent un bébé;
  • Maladie génétique d'un parent;
  • Maladie infectieuse aiguë de la mère au début de la grossesse;
  • Grossesse gelée antérieure, non porteuse habituelle;
  • La naissance des premiers enfants avec des handicaps anormaux;
  • Traitement avec des médicaments interdits pendant la grossesse;
  • Mauvais premier résultat de dépistage.

Avant le test, la future mère devrait s'abstenir de manger des agrumes, du cacao et du chocolat, ainsi que d'éliminer les aliments gras, épicés et frits. Vous devez faire un test à jeun. Vous pouvez manger pendant 6 heures avant de tester.

Que montre un test ACE

Les 3 composants hormonaux testés remplissent certaines fonctions dans le corps en développement de l’enfant et pénètrent dans le sang de la mère.

L’alpha-foetoprotéine est une abréviation de l’AFP, une protéine produite par le foie du bébé et impliquée dans la formation du tube neural. En entrant dans le fluide anatomique, l'hormone à travers le placenta pénètre dans le sang de la mère. Détecter l'alpha-fœtoprotéine peut être déjà à 6 semaines de grossesse. Dans diverses pathologies, la libération de protéines augmente de manière significative, ce qui est diagnostiqué lors du test.

Des taux élevés d'ACE dans le sang peuvent entraîner l'apparition des défauts suivants:

  • Pathologie des reins;
  • Prolifération anormale du tube neural fœtal;
  • L'absence ou la prolifération du duodénum;
  • Dommages au cerveau.

Dans le même temps, les indicateurs doivent être surestimés de 3 fois ou plus par rapport à la norme statistique. Une légère augmentation de la PFA peut être observée avec un manque d'eau, une éventuelle fausse couche ou la mort du fœtus.

Pour les femmes ayant plusieurs grossesses, l'augmentation des résultats de la PFA est la norme.

Un faible taux de PFA est caractéristique des femmes atteintes de diabète, d'obésité ou de faible localisation du placenta. Si un taux de PFA bas est associé à des modifications graves d’autres indicateurs, il existe un risque d’avoir un bébé présentant des anomalies chromosomiques.

Ce que disent les indicateurs: un triple test pour déterminer les risques de troubles génétiques

Le taux de hCG - gonadotrophine chorionique humaine - est également important pour déterminer les risques de troubles génétiques. L'hormone commence à se distinguer après la fixation de l'embryon sur la paroi utérine. Sa quantité augmente, concentrant autant que possible pendant 6-7 semaines, puis le niveau diminue progressivement. La HCG est une protéine produite par le placenta, qui caractérise son état.

Gonadotrophine triadique basse peut indiquer les déviations suivantes:

  • Insuffisance placentaire;
  • Les dangers d'une fausse couche;
  • Mort foetale.

Les paramètres gonflés indiquent une période de grossesse mal établie, la toxicose et le diabète de la mère, ainsi que la gestose fœtale.

Un taux élevé d'hCG associé à une réduction du taux de PFA et d'estriol libre indique un risque élevé de développer le syndrome de Down chez le fœtus.

L'estriol libre (EZ) est une hormone sexuelle féminine produite par le foie et le placenta de fœtus. Il contrôle la croissance de l'utérus et du placenta, contribue à améliorer l'apport sanguin aux organes génitaux. EZ fournit de nombreuses informations sur le déroulement de la grossesse et le développement du fœtus.

Les faibles niveaux d'estriol peuvent indiquer une variété de menaces:

  • Ne pas porter;
  • Insuffisance placentaire;
  • Anémie chez le fœtus;
  • Infection intra-utérine;
  • Malformations du SNC;
  • Retard de croissance;
  • Pathologies du coeur.

Des indicateurs bas peuvent être observés avec une mauvaise nutrition de la future mère ou la prise d'antibiotiques.

L'augmentation de l'œstriol indique un grand bébé, des grossesses multiples ou la probabilité d'une naissance prématurée.

Fiabilité de la recherche: test quadruple pendant la grossesse

Pour confirmer ou infirmer les risques d’une anomalie génétique, les spécialistes peuvent effectuer un test de grossesse quadruplé plus complet. Les dates sont fixées au deuxième trimestre. Une étude supplémentaire sur l'inhibine A, une hormone féminine qui augmente pendant la grossesse, est ajoutée au triple test. Dans l'état normal d'une femme, il est produit par les ovaires, chez les futures mères, par le placenta et l'embryon.

La valeur des indicateurs d'inhibine A:

  • Avec l'augmentation, il existe un risque d'anomalies chromosomiques du fœtus, du syndrome de Down et des vésicules;
  • Les résultats réduits suggèrent un risque d'avortement spontané;
  • Le taux est 2.0 MOM.

Le quatrième test doit être complété par un diagnostic par échographie du fœtus. À risque élevé, des études supplémentaires sont prescrites pour confirmer la pathologie chromosomique.

L'écart de l'un des paramètres testés ne signifie pas un développement anormal de l'enfant. Seule la totalité des analyses testées indiquant un certain écart peut présenter un risque de trouble génétique.

Les pères doivent être prescrits aux femmes enceintes - des tests sont effectués 3 fois pendant la grossesse. Pap - Un test est un frottis cytologique prélevé à la surface du col de l'utérus. À l'aide d'analyses de laboratoire, divers types d'infections sont identifiés: papillomavirus, chlamydia, trichomonase, gonorrhée, présence de cellules cancéreuses. Les infections détectées et soignées en temps voulu n’ont pas le temps de nuire au fœtus.

Une autre méthode de diagnostic nécessaire est la voile - un test qui vous permet d’identifier les violations de la production de protéine C affectant le travail du système hémostatique - la coagulation du sang. Sa déviation peut entraîner un avortement, une thrombose placentaire, des saignements.

Qu'est-ce qu'un triple test pendant la grossesse (vidéo)

Des tests et des analyses aideront une femme enceinte à dissiper ses craintes et, en cas de détection de marqueurs de pathologies génétiques, à subir des examens complémentaires. Il convient de noter que, avec l'aide de tests ne peut pas faire un diagnostic précis. Ils permettent uniquement d'identifier le groupe à risque.

Analyses-triple test

Triple test: identification des malformations fœtales

Qui va naître? Fille ou garçon?
Faites-vous tout pour que la grossesse se déroule sans complications?

Toutes les femmes enceintes sont préoccupées par la santé de leur bébé. Est-il possible, au début de la grossesse, de savoir si tout est en ordre? La médecine moderne répond positivement à cette question. Les obstétriciens-gynécologues et les généticiens disposent de nombreuses méthodes de diagnostic permettant de juger de la présence de troubles du développement lorsque l'enfant est dans l'utérus. Les chances de précision augmentent en raison de l'amélioration de la technologie des ultrasons et des diagnostics de laboratoire. Et ces dernières années, le triple test a été de plus en plus utilisé.

Cette méthode implique l'étude de marqueurs de malformations et de pathologies génétiques du fœtus: alpha-foetoprotéine (AFP), gonadotrophine chorionique humaine (hCG) et estriol (E3).

Études «Trois baleines»

L'AFP est le composant principal de la partie liquide du sang (sérum) du fœtus en développement. Cette protéine est produite par le sac vitellin et le foie du fœtus, pénètre dans le liquide amniotique avec son urine, pénètre dans le sang de la mère par le placenta et est absorbée par les membranes fœtales. En examinant le sang de la veine de la mère, on peut juger de la quantité d'alpha-foetoprotéine produite et sécrétée par le fœtus. La PFA est détectée dans le sang de la mère de la 5e à la 6e semaine de grossesse. La quantité de PFA dans le sang de la mère change avec une libération plus massive de ce composant. Ainsi, si certaines zones du tube neural ne communiquent pas, une plus grande quantité de sérum du nourrisson est versée dans la cavité amniotique et dans le sang de la mère.

Les taux élevés de PFA sont déterminés dans le sang maternel:

* en cas d'anomalies de fusion du tube neural - hernie de la moelle épinière ou du cerveau,
* en cas de défauts de la surcroissance de la paroi abdominale antérieure, lorsque ses muscles et sa peau ne recouvrent pas les organes internes, et que les intestins et les autres organes sont fermés avec un film mince du cordon ombilical tendu (gastroschisis);
* avec des anomalies rénales;
* à la fusion du duodénum.

Il faut dire qu'une augmentation du nombre de PFA de 2,5 fois ou plus par rapport à la moyenne pour un âge gestationnel donné est significative pour le diagnostic. Ainsi, par exemple, avec l'anencéphalie (absence de cerveau), le taux de PFA augmente d'environ 7 fois.

Mais une modification du taux de PFA n'indique pas nécessairement une pathologie du fœtus. On peut également l'observer dans des conditions telles que la menace d'interruption de la grossesse en cas d'insuffisance fœtoplacentaire, lorsque le flux sanguin entre le placenta et le fœtus est perturbé, ainsi que lors de grossesses multiples au cours desquelles cette protéine est produite par plusieurs fœtus.

Dans 30% des anomalies chromosomiques, lorsque le fœtus possède des chromosomes supplémentaires dans une paire particulière, ce qui entraîne la formation de multiples malformations (syndromes de Down, Edwards, Shereshevsky-Turner), le niveau de PFA est réduit.

HCG est une protéine produite par les cellules du chorion (le chorion est la partie de l'embryon à partir de laquelle le placenta est formé plus tard). Cette protéine est détectée dans le corps d'une femme du dixième au douzième jour après la fécondation. C'est sa présence qui permet de confirmer la survenue d'une grossesse à l'aide d'un test à domicile. La réaction qui se produit sur la bandelette réactive est qualitative, c'est-à-dire qu'elle indique la présence ou l'absence d'hCG. La détermination quantitative de l’hCG permet de juger de l’évolution de la grossesse: par exemple, lors d’une grossesse extra-utérine ou non, le taux d’augmentation de l’hCG ne correspond pas à la norme. Au début du deuxième trimestre, le taux de gonadotrophine chorionique humaine est utilisé comme l'un des signes diagnostiques de malformations et de pathologies chromosomiques du fœtus.

Le taux de hCG dans le sang d'une femme enceinte atteinte du syndrome de Down augmente généralement et diminue avec le syndrome d'Edwards (maladie caractérisée par de multiples malformations des organes internes et un retard mental).

E3. La production d'estriol commence dans le foie du fœtus et se termine dans le placenta. Ainsi, le fœtus et le placenta participent à la «production» de cette substance. La concentration d'E3 dans le sérum d'une femme enceinte permet de juger de l'état du fœtus. Normalement, les niveaux d'estriol augmentent pendant la grossesse.
Quand, qui et comment effectuer un test?

Un triple test est réalisé à l'âge gestationnel de 15 à 20 semaines. A l'heure actuelle, les indicateurs de marqueurs de pathologie génétique sont les plus standardisés, c'est-à-dire les mêmes pour toutes les femmes dont la grossesse se déroule normalement. Dans de nombreux établissements médicaux, l'AFP et l'hCG (double test) ou l'AFP seule sont examinés. Je tiens à souligner que, dans l’étude de l’un ou l’autre des composants du triple test, l’importance diagnostique de l’étude est réduite car l’écart par rapport à la norme d’un seul des indicateurs ne permet pas d’indiquer de manière fiable la pathologie du fœtus. En général, la valeur diagnostique du triple test peut aller jusqu'à 90% pour la détection des malformations du système nerveux et 60 à 70% pour la détection des maladies chromosomiques.

Actuellement, le dépistage des marqueurs de pathologie génétique est obligatoire pour toutes les femmes enceintes mais, malheureusement, l'équipement des institutions médicales publiques ordinaires (cliniques prénatales) ne permet dans la plupart des cas d'examiner qu'un ou deux composants du triple test. Lorsque des anomalies sont trouvées, le patient est référé à la génétique pour un examen plus approfondi.

Il existe un groupe de femmes enceintes à qui un conseil génétique est prescrit, quels que soient les résultats du test: il s'agit du groupe dit à risque, dans lequel la probabilité que les enfants présentent des malformations congénitales et des anomalies chromosomiques est plus élevée que dans la population générale.

Les facteurs de risque incluent:

* l'âge des femmes de plus de 35 ans,
* cas de portage familial de maladies chromosomiques,
* la naissance d'enfants ayant déjà eu une déficience intellectuelle,
* exposition aux rayonnements d'un conjoint,
* prendre des cytostatiques ou des antiépileptiques,
* fausse couche habituelle
* identification des signes de pathologie fœtale par échographie.

Si une anomalie est trouvée, l'analyse doit être répétée; si, dans le même temps, les indicateurs ont tendance à diminuer ou à augmenter, des études supplémentaires sont effectuées. Il est préférable de passer le test au début de la période spécifiée, c'est-à-dire dans 15-16 semaines, pour pouvoir répéter le sondage si nécessaire et confirmer ou infirmer certaines hypothèses.

Une prudence particulière entraîne une diminution de la PFA associée à une augmentation persistante du niveau de CG. Cette combinaison permet de suspecter qu'un enfant est atteint du syndrome de Down. Mais ce n'est que dans 60% des cas que les femmes porteuses d'un fœtus atteint du syndrome de Down ont des scores de triple test anormaux; dans 40% des cas, les écarts de paramètres de laboratoire sont absents.

Il convient de souligner que l’étude des marqueurs de la pathologie génétique est un dépistage, puis il y a toutes les femmes enceintes pour identifier les groupes à risque (en d’autres termes, vous ne pouvez pas penser que vous avez effectué cette analyse dans le cadre d’une enquête générale sur la grossesse).

Un diagnostic plus détaillé des malformations fœtales et de la pathologie chromosomique est fourni aux patients à risque: dans le cadre du conseil médical et génétique, on leur prescrit un examen échographique supplémentaire, des méthodes invasives (avec pénétration dans la cavité amniotique) sont proposées. Le moyen le plus fiable de poser un diagnostic est l’étude de l’ensemble chromosomique de cellules foetales. Pour obtenir des cellules fœtales, la paroi abdominale antérieure est percée avec une fine aiguille, puis le liquide amniotique contenant des cellules fœtales (amniocentèse) ou du sang de cordon ombilical fœtal (cordocentèse) est recueilli. Lors de la mise en œuvre de méthodes de diagnostic invasives, le risque de perte fœtale augmente considérablement; De plus, comme pour toute intervention chirurgicale, il existe un risque d'infection. Par conséquent, les techniques invasives sont contre-indiquées en cas de menace d'avortement et de maladies infectieuses aiguës.

Étant donné le temps habituel pour effectuer un triple test, la question de savoir si cette analyse est appropriée se pose parfois, car les conditions de l'avortement médicamenteux sont limitées à la 12e semaine. À cet égard, il convient de rappeler que chaque femme qui porte un bébé sous son cœur, à un stade particulier de sa grossesse, a des doutes quant à l'utilité du futur enfant. Le triple test vous aidera à dissiper les pensées désagréables et, en cas de détection de modifications des marqueurs de la pathologie génétique du fœtus, vous devrez subir des examens complémentaires à temps. Lors de la confirmation d'hypothèses désagréables, il sera possible d'interrompre une grossesse ou du moins de se préparer au fait que, immédiatement après la naissance d'un enfant, une intervention chirurgicale peut être nécessaire pour corriger les malformations détectées. Dans le même temps, rappelez-vous que le médecin a le droit de proposer l'une ou l'autre version de la gestion de la grossesse et que la famille prend la décision finale dans tous les cas.

Auteur: Elena Kulyn, gynécologue obstétricienne, médecin de la plus haute catégorie, centre médical «Euromed»

Triple test de grossesse: quels diagnostics et qui en a besoin

Les méthodes de diagnostic modernes vous permettent d’apprendre beaucoup de choses sur l’état du bébé avant la naissance. L'un des tests fiables permettant d'identifier d'éventuelles violations est le triple test en cours de grossesse, qui fait partie du second dépistage. Que montrent les résultats des diagnostics, quels problèmes peuvent indiquer les mauvais indicateurs - nous en parlerons avec vous aujourd’hui.

Qu'est-ce qu'un triple test

Triple test - étude biochimique du sérum sanguin, l'analyse est prescrite pour déterminer les risques d'anomalies et de troubles génétiques.

Que montre le triple test

  1. Le taux d'AFP est le composant principal du sérum sanguin dans le corps du nourrisson, les protéines synthétisant le foie et le sac vitellin, elles pénètrent dans le liquide amniotique. Dans le sang de la mère, ce composé peut être détecté 5 semaines après la conception.
  2. La HCG est l'hormone la plus importante de la grossesse. Elle apparaît dans le sang de la femme enceinte plusieurs jours après la fécondation de l'œuf.
  3. L’estriol est synthétisé dans le foie et le placenta du bébé et augmente progressivement de la conception à la naissance.

La durée du triple test est de 15 à 20 semaines de gestation et c’est pendant cette période que les principaux marqueurs des anomalies génétiques et de certains problèmes physiologiques peuvent être identifiés avec précision. La fiabilité de l'analyse pour la détection des affections du tube neural est de 90%, pour la détection des anomalies chromosomiques - de 60 à 70%.

Qui est affecté à l'analyse et comment s'y préparer?

Chaque future mère peut faire un triple test de son propre chef, mais si une femme est à risque, le gynécologue prescrira cet examen.

Lorsqu'un test de troisième seconde est nécessaire:

  • la future mère a déjà 35 ans;
  • il y a des cas d'anomalies chromosomiques dans les antécédents familiaux;
  • exposition aux radiations d'un parent;
  • prendre des médicaments cytotoxiques, certains antibiotiques, des médicaments contre l'épilepsie;
  • cas de fausse couche dans le passé;
  • L'échographie a montré des signes d'anomalies chez le bébé.

Comment faire un triple test?

Pour l'analyse, ils prélèvent du sang veineux, qui est recueilli dans 3 tubes différents. Il est nécessaire de remettre un biomatériau sur un estomac vide - c’est une condition préalable, le dernier repas doit avoir lieu 8 à 10 heures avant l’examen. Le matin, vous ne pouvez boire que de l'eau pure sans gaz.

Indicateurs de normes

Lors du déchiffrement d'un triple test, il est nécessaire de prendre en compte les 3 indicateurs, sans quoi une telle analyse est difficile à considérer comme fiable et véridique.

Mais même les résultats décevants pour les trois positions ne sont pas des motifs de diagnostic, les résultats de l'échographie sont importants, si nécessaire, nommez une étude du liquide amniotique.

Triple test ou «évaluation du risque prénatal»: hCG, AFP et estriol libre

Les analyses de sang effectuées pendant la grossesse ont pour objectif principal de déterminer le risque de pathologie chez le fœtus. Le «triple test» consiste en l’analyse sanguine d’une femme enceinte aux niveaux d’hCG, d’AFP et d’œstriol libre. Le test est réalisé entre la 16ème et la 18ème semaine de grossesse, le matin, à jeun. Le médecin de la clinique prénatale est obligé d’envoyer la future mère à cette étude. Le programme spécial calcule le risque d'avoir un enfant atteint de la maladie de Down, le risque de DZNT (cette abréviation désigne certains groupes de malformations congénitales) et le risque de retarder le développement du fœtus. En conséquence, ils vous donnent le résultat, où des lettres et des tsiferki étranges sont écrits.

Voyons donc ce que signifient toutes ces abréviations, chiffres et lettres minuscules, et quelle est leur signification pour nous.

  • La HCG est une gonadotrophine chorionique humaine. Elle commence à être libérée dans le corps de la femme immédiatement après la fixation de l'embryon sur la paroi utérine (ceci se produit environ le quatrième ou le cinquième jour après la fécondation). La HCG est une protéine du placenta, dont le niveau caractérise l’état du placenta à un stade particulier de la grossesse, peut changer si le fœtus (et, par conséquent, dans le placenta) présente des anomalies chromosomiques. Les niveaux de protéines peuvent également refléter la menace d'interruption de grossesse, de modification du placenta due à une infection, de conflit immunologique et d'autres raisons. On peut également observer une altération du taux de hCG au cours d'une grossesse normale (!).

Si la hCG est basse (normes des niveaux de hCG pour chaque période, voir ci-dessous), cela peut indiquer une interruption potentielle (si le niveau de l'hormone diminue progressivement, de plus de 50% de la norme), une insuffisance placentaire chronique, une grossesse prolongée, ainsi qu'une période prénatale. mort foetale.
Une hCG élevée peut indiquer une grossesse multiple (le niveau de l'indicateur augmente proportionnellement au nombre de fœtus), une grossesse prolongée, une incohérence entre la durée réelle et la durée prescrite de la grossesse, une toxicose, une gestose, un diabète chez la mère et la prise de gestagènes synthétiques (hormones favorisant un écoulement normal). grossesse). Une hCG élevée peut également indiquer la présence du syndrome de Down chez le fœtus, mais uniquement en association avec une réduction des taux de PFA et d'œstriol libre!

  • AFP - signifie alpha foetoprotéine. Il s’agit d’une protéine produite par le foie de l’enfant et introduite dans le sang de la mère pendant la grossesse. La détermination de son niveau est utilisée pour exclure l'apparition d'anomalies du tube neural du fœtus, de diverses parties du tube digestif, du système urinaire et du syndrome de Shershevsky-Turner (une maladie chromosomique incurable caractérisée par des anomalies cardiaques congénitales et d'autres organes internes, l'infertilité, parfois une diminution du développement mental), retards importants dans le développement du fœtus, certaines maladies du placenta et, enfin, le syndrome de Down.

Une AFP basse (le niveau normalisé pour chaque terme, voir ci-dessous) est associée au syndrome de Down du fœtus, au placenta bas, à l'obésité, à la présence de diabète sucré, à l'hypothyroïdie et à certaines autres maladies chez la femme enceinte, ainsi que pendant la grossesse normale (!). Il existe également une dépendance du niveau de l'AFP et de la race.
Si la PFA est élevée, cela peut signifier que l'enfant peut avoir des dommages au système nerveux: ramollissement de la colonne vertébrale, absence de tout ou partie du cerveau. Avec cette pathologie, l'enfant peut naître avec une paralysie de la moitié inférieure du corps et une anencéphalie (une maladie dans laquelle le cerveau d'un enfant est gravement sous-développé ou ne se développe pas du tout). En outre, on observe un taux élevé de PFA associé à un déroulement défavorable de la grossesse, au risque d'interruption, au conflit Rh, au manque d'eau et à la mort du fœtus intra-utérin. Les niveaux élevés de PFA dans les grossesses multiples constituent la norme physiologique.

  • E3 ou estriol libre est une hormone sexuelle féminine produite par le placenta et le foie fœtal. Pendant la grossesse, le taux d'estriol dans le sang des femmes augmente progressivement. Estriol améliore le flux sanguin dans l'utérus, favorise le développement des conduits des glandes mammaires pendant la grossesse. Une diminution ou une diminution marquée de l'estriol (de 40% ou plus) indique l'état pathologique du fœtus.

Des taux faibles d'estriol peuvent indiquer une fausse couche ou une naissance prématurée, une nouvelle planification, une insuffisance placentaire, une hypotrophie fœtale, une hypoplasie surrénale, fœtus (défauts du système nerveux central), maladie cardiaque et syndrome de Down. En outre, on peut observer un faible niveau d'estriol libre chez la femme enceinte insuffisamment nourrie, ainsi que lors de la prise d'antibiotiques.
Si le taux d'estriol est élevé, il s'agit le plus souvent d'un fœtus ou d'une grossesse multiple, il peut également parler de maladies du foie et uniquement en cas de forte hausse (!) De l'hormone - du risque de naissance prématurée.
Le taux de marqueurs sériques dans le sang des femmes enceintes varie en fonction de l'âge gestationnel. Chaque laboratoire utilise ses propres normes, en fonction du type de réactif utilisé. Lors de l'évaluation des résultats, vous devez vous fier uniquement aux normes du laboratoire où vous avez été analysé. Pour faciliter l'évaluation du niveau des marqueurs sériques, il est habituel d'exprimer les valeurs en unités relatives - MOM (multiples de la médiane - un multiple de la valeur moyenne). Le taux en MoM de tous les marqueurs sériques quelle que soit la période de la grossesse est de 0,5 à 2,0 MoM.

Changer seulement un des indicateurs du "triple test" n’est pas significatif, nécessite toujours une analyse complète. On peut obtenir une évaluation correcte du résultat en utilisant des programmes informatiques pour calculer le risque génétique, qui prennent en compte les indicateurs individuels de chaque patient - âge, poids, appartenance ethnique, présence de certaines maladies, données échographiques. Et même les résultats de calculs informatiques ne servent pas de diagnostic de la maladie, mais représentent seulement une évaluation statistique du risque individuel.


Ci-dessous, le taux estimé de hCG, AFP et E3. Mais, comme mentionné ci-dessus, les laboratoires utilisent différentes unités de mesure et les valeurs normales sont souvent indiquées à côté du résultat.

Les taux normaux d'hCG dans le sérum des femmes enceintes peuvent être déterminés à l'aide du tableau suivant:

Triple test de grossesse

Ces trois indicateurs aident à déterminer le risque de développer certains groupes de malformations cardiaques, le développement du syndrome de Down chez un enfant, ainsi que de nombreuses autres pathologies du développement. Cependant, même les indicateurs "anormaux" du triple test n'indiquent pas toujours un développement anormal du fœtus.

En conclusion, les médecins donnent une feuille, écrite avec des abréviations et des chiffres incompréhensibles, que la femme ne dit rien.

Nous vous suggérons de ne pas vous inquiéter à l'avance, mais d'essayer de comprendre au préalable les résultats obtenus. Nous vous rappelons également qu'aucune table ne vous donnera de "diagnostic" et que cet article est uniquement nécessaire pour calmer une femme enceinte agitée par un triple test déplié.

Pour comprendre les subtilités médicales, nous fournissons un glossaire de termes et des tableaux spéciaux qui permettent d’éviter toute confusion dans les chiffres.

- La HCG ou gonadotrophine chorionique humaine est une protéine du placenta qui, en grande quantité, commence à pénétrer dans le corps de la femme enceinte dès 4-5 jours après la fécondation. En passant, tous les tests de grossesse à domicile répondent précisément au niveau de hCG, contenu dans l'urine et dans le sang. La quantité de hCG dans le sang et l'urine dépend non seulement du déroulement de la grossesse, mais aussi du moment. Ainsi, par exemple, les tests doubles et triples donnent des résultats différents car ils sont effectués à différents trimestres de la grossesse.

- AFP ou alpha-foetoprotéine - une protéine qui est le produit du fonctionnement du foie du foetus. Dans les résultats du triple test, cet indicateur est inclus afin de déterminer le risque de développement anormal (défectueux) du tube digestif, du tube neural et du système urogénital de l'enfant. En outre, l'AFP aide à éliminer le syndrome de Shershevsky-Turner - une maladie chromosomique caractérisée par des défauts d'organes internes (y compris une maladie cardiaque), une infertilité et parfois un développement mental ralenti. La PFA peut être l’une des raisons de suspicion de maladie du placenta, le syndrome de Down.

- L'estriol libre est une hormone sexuelle dont le niveau devrait augmenter pendant la grossesse. Produit directement par le foie et le placenta de l’enfant. L'estriol est nécessaire au développement des conduits des glandes mammaires chez la mère pendant la grossesse. L'hormone a un effet positif sur le débit sanguin dans les vaisseaux utérins. Veuillez noter que seule une diminution marquée du taux d'estriol libre de plus de 40% indique une pathologie probable du fœtus.

Il n'est pas nécessaire de déchiffrer le triple test de manière indépendante, puis de refuser de consulter un médecin - il est seul à même de donner des informations fiables sur l'état du fœtus et du placenta.

Faible hCG, estriol, AFP

Faible HCG peut indiquer une menace d'avortement que lorsque le niveau de l'hormone "laisse" progressivement plus de 50% de la norme. C’est une autre raison d’attirer l’attention sur le fait que, avec le triple test, le concept de norme est très vague et que des écarts essentiels d’indicateurs permettant de véritables conclusions sont nécessaires.

Une diminution grave de l'hCG peut indiquer un risque de grossesse prolongée ou d'insuffisance placentaire et, occasionnellement, un décès prénatal du fœtus.

Faible AFP peut indiquer non seulement les pathologies chez le fœtus, mais aussi certaines maladies chez une femme enceinte. Par exemple, il est souvent observé chez les personnes souffrant d'obésité ou de diabète. En combinaison avec les "mauvais" autres indicateurs, une PFA réduite indique le risque d'avoir un enfant atteint du syndrome de Down.

Parfois, la déviation de la norme dans les résultats du triple test pendant la grossesse se produit même dans son déroulement normal.

Parmi les causes courantes de faibles taux de PFA, vous pouvez également mettre en évidence la position basse du placenta.

Estriol libre réduit parle parfois de la menace d'une naissance prématurée ou d'une fausse couche, d'un report ou d'une insuffisance fœtoplacentaire.

Chez le fœtus, une faible teneur en estriol peut révéler un risque de malnutrition - retard de développement physique, maladie cardiaque, anencéphalie, hypoplasie surrénalienne ou anémie.

Parfois, l'estriol réduit parle du risque d'avoir un enfant atteint du syndrome de Down, mais tous les indicateurs du triple test de dépistage dans le complexe devraient l'indiquer. Les médecins ne tirent jamais de conclusions sur un seul indicateur.

En outre, un écart par rapport à la norme chez les patients plus petits survient parfois lors de la prise d'un antibiotique enceinte, d'une alimentation erronée ou inadéquate de la future mère.

Niveaux élevés de hCG, estriol, AFP

Dans les situations les plus joyeuses hCG élevé peut même parler de l'absence de complications pendant la grossesse. Ainsi, un triple test pour les grossesses multiples montre toujours une hCG élevée.

Parfois, l'hCG peut être "faussement élevée" - si le terme de la grossesse n'est pas correctement déterminé ou si le fœtus est prolongé.

Soit dit en passant, un triple test calculé sur 16 semaines ne peut donner des résultats corrects pour un âge gestationnel supérieur à 18 semaines.

Une hCG élevée est observée chez les patients diabétiques souffrant de toxicose ou de prééclampsie.

Une augmentation de la protéine placentaire se produit lorsqu'une femme prend des hormones nécessaires au déroulement normal de la grossesse. En association avec une diminution de la PFA et de l'estriol, une hCG élevée évoque les risques de contracter un bébé atteint du syndrome de Down.

Augmentation de l'AFP peut parler de dommages graves au système nerveux fœtal: anencéphalie totale ou partielle, ramollissement de la colonne vertébrale.

Une AFP élevée indique parfois un conflit Rh, la mort foetale, le manque d'eau ou la menace d'avortement.

Cependant, le test AFP et le test triple déployé ne sont pas fiables lorsqu'une grossesse multiple n'est pas diagnostiquée plus tôt et une augmentation de tous ses indicateurs dans ce cas est la norme.

Haute estriol - la déviation la plus anodine, qui se produit le plus souvent avec le développement d'un très grand fœtus. En outre, un triple test pour les grossesses multiples montre toujours un taux plus élevé d'estriol. Et seulement dans le cas d'une déviation nette et très forte vers le haut, il y a un risque d'accouchement prématuré.

Veuillez noter que les résultats du triple test pendant la grossesse dans différents laboratoires peuvent être très différents car chacun d'entre eux a ses propres normes!

Pour faciliter l'évaluation et la rendre plus pratique, les valeurs des marqueurs sériques sont exprimées en unités de MoM. Pour tout marqueur sérique, le taux de MoM est compris entre 0,5 et 2,0 à tout âge gestationnel.

Si le dépistage biochimique prénatal (triple test) n'a pas été effectué à jeun, ses résultats sont alors considérés comme nuls et la femme doit être testée à nouveau.

N'oubliez pas qu'un triple test pendant la grossesse peut indiquer des problèmes graves uniquement dans le cas où les trois indicateurs s'écartent considérablement des normes spécifiées dans le tableau. De plus, pour réussir un triple test pendant la grossesse, dont le coût est relativement acceptable, il suffit d'obtenir des données statistiques permettant de déterminer les pathologies et les maladies possibles!

Une évaluation correcte des résultats ne peut être réalisée qu’à l’aide de programmes informatiques spéciaux permettant de calculer les risques génétiques. Les programmes prennent en compte non seulement les indicateurs d'analyse et le calendrier de la grossesse, mais également le groupe ethnique de la femme (les œstrogènes diffèrent selon les nationalités), le poids et l'âge, la présence de maladies chroniques, de récentes données d'échographie.

Mais ce n’est pas une garantie d’authenticité, car le triple test ne permet pas de déterminer les dates, et le diagnostic erroné de la durée de la grossesse n’est pas rare. Parfois, de graves écarts par rapport à la norme peuvent s'avérer être une erreur et, en partie, les résultats d'un tel test ne peuvent donc servir de base à aucun diagnostic.

Le contenu de l'hCG dans le sang d'une femme enceinte:

Comment faire un triple test pendant la grossesse

Au cours de sa grossesse, une femme tout au long des neuf mois subit en permanence divers examens, examens et analyses. Ils ne lui disent pas toujours ce que les médecins examinent et quels résultats devraient être normaux. Toute femme enceinte soucieuse de sa santé et de celle du futur bébé devrait avoir une idée des raisons pour lesquelles des tests et des examens sont effectués et connaître les normes généralement acceptées.

Quand fait le triple test

Au cours du premier trimestre (11-13e semaine), le premier dépistage ou test dit double est effectué. Au deuxième trimestre, un triple test est effectué - dépistage périnatal numéro 2. De la 16e à la 21e semaine, le gynécologue local doit enregistrer la femme, qui est inscrite à la clinique prénatale, pour une échographie, et rédiger une recommandation pour un triple test. Des examens sont nécessaires pour toutes les femmes enceintes inscrites auprès du gynécologue local.

À partir de la semaine 15, les indicateurs de marqueurs sont standardisés - les mêmes pour toutes les femmes. Les experts ont apporté les niveaux normaux de ces substances dans le sang des femmes. Les médecins déterminent si les indicateurs se situent dans la plage normale et s’il existe une pathologie, ils font l’objet d’une surveillance constante et des mesures sont prises pour réduire les risques de développer des maladies génétiques de types divers.

Il convient de noter que dans certaines cliniques, au lieu d’un triple test, on effectue un double ou un simple (alpha-foetoprotéine et gonadotrophine chorionique ou seulement l’alpha-foetoprotéine). Lors de la réalisation d'un test simple ou double, la prédiction du risque de développer des pathologies génétiques diminue respectivement d'un facteur deux et d'un facteur trois. Cela s'explique par le fait qu'avec une étude approfondie de ces trois composants, on obtient une vue d'ensemble de l'état de santé du bébé.


En cas de pathologie, une dérogation à la norme se produit dans au moins deux substances. Si un seul test a montré une déviation, cela n'indique pas toujours le développement de pathologies génétiques du fœtus.

Par conséquent, en cas d'échec de la polyclinique à effectuer un triple test en raison d'un équipement médiocre avec l'équipement nécessaire, il est recommandé de le subir indépendamment dans des hôpitaux, des centres ou des laboratoires rémunérés. Bien qu'il faille dépenser de l'argent, une femme enceinte qui réussit ce test sera beaucoup plus calme et ne craindra peut-être pas les anomalies inattendues du fœtus après l'accouchement.

Comme le montre la pratique, l’exactitude du triple test est d’environ 90% pour la détermination des pathologies du système nerveux de l’enfant et de 60 à 75% pour la détermination de diverses maladies chromosomiques.

Comment donner du sang pour un triple test déployé

Avant l'analyse, il est nécessaire de s'abstenir de nourriture pendant 8 à 10 heures. Dans ce cas, vous ne pouvez pas manger de jus, thé ou café - tout liquide, sauf de l'eau pure, équivaut à de la nourriture. L’augmentation du sucre et d’autres substances dans le sang d’une femme peut donner un résultat non spécifié ou incorrect.

Le matin à jeun, une femme enceinte administre du sang d'une veine à trois tubes. À l'aide de ces échantillons, déterminez le niveau de protéine alpha-fœtoprotéine, d'estriol sans œstrogène et d'hormone de grossesse hCG (gonadotrophine chorionique humaine). Le sang d'une veine est prélevé afin de déterminer avec le plus de précision les risques d'anomalies génétiques du fœtus.

Une visite à la génétique après un triple test

Une condition préalable à la détection de pathologies diverses est une visite chez le médecin - génétique. Si la situation l'exige, la femme est enregistrée et examinée toutes les quelques semaines.

Parmi les femmes dont le résultat est amputé dans toutes les normes, il existe un certain groupe de risque. Il s’agit de femmes enceintes dont la probabilité de développer des anomalies fœtales est supérieure à celle de toutes les autres.

  • Femmes enceintes de plus de 35 ans.
  • Familles dans lesquelles il y a eu des cas d'anomalies chromosomiques.
  • Enfants ou grossesses précédentes avec le développement de pathologies.
  • Rayonnement d'un ou des deux parents.
  • Fausse couche précédente.
  • Les signes de pathologie vus dans le diagnostic de l'échographie.
  • Acceptation de médicaments inacceptables (cytostatiques, antiépileptiques, etc.).

Explication des termes

La main de la femme reçoit une feuille avec une conclusion dans laquelle sont écrits de nombreux nombres et termes incompréhensibles. Ne vous inquiétez pas - vous pouvez indépendamment, même avant de consulter un spécialiste, voir les résultats de vos analyses. Il convient de prêter attention au fait qu'une déviation de la norme n'est pas toujours une indication du développement de pathologies congénitales.

  • La HCG est une hormone sécrétée par le corps de la femme dès les premiers jours de la grossesse. Cette hormone produit le placenta de foetus. La protéine du placenta commence à être produite à partir du quatrième pour la fécondation et, au début, elle augmente exactement deux fois par jour. Tous les tests de détermination de la grossesse à la maison (dans l'urine et dans le sang) répondent précisément au niveau de cette hormone. La plupart des femmes savent que, chaque jour qui passe, le taux d'hCG augmente le nombre de bandelettes réactives. Cela explique les différents indicateurs de l’hormone lorsqu’il est testé à différents moments (par exemple, avec un test double et un test triple).
  • L'alpha-fœtoprotéine (ACE) est une glycoprotéine (protéine) produite par le foie du bébé. Cet indicateur, lors de l'analyse du risque d'émergence de diverses pathologies du fœtus, est irremplaçable et permet de suivre l'évolution des organes digestifs, du tube neural du fœtus et de ses organes urinaires. En outre, cet indicateur exclut la possibilité de développer un syndrome de Shereshevsky-Turner chez un bébé. Il s’agit d’une maladie des chromosomes, accompagnée de l’infantilisme de tout ou partie des organes internes (par exemple, maladie cardiaque), de l’appareil reproducteur ou du développement mental tardif (jusqu’à un retard mental). Des anomalies graves de l'ECA peuvent servir de suspicion de maladie du placenta ou de développement du syndrome de Down fœtal.
  • L'estriol libre est une hormone sexuelle féminine peu active. Les médecins appellent cette hormone le principal œstrogène dans le corps d'une femme enceinte. Toute la période de gestation, l'estriol libre devrait augmenter. L'œstrogène génère le foetus placenta et son foie. Les experts prescrivent souvent un remplacement synthétique de l’estriol libre - médicaments Duphaston, Utrogestan, etc. Ceci est nécessaire pour prévenir les fausses couches à un stade précoce et préserver la grossesse. Dans certaines circonstances, les femmes qui courent le risque de fausse couche du fœtus (avortements récents, fausses couches, etc.) prennent de la drogue avant le début de la 12-16e semaine. Les œstrogènes facilitent le passage du sang dans les vaisseaux de l'utérus. Une forte diminution de l’estriol libre au-dessous de 40% peut indiquer le début du développement de pathologies fœtales.

Triple Test Standards

Les experts ont identifié certaines normes pour le niveau de chacune des hormones au cours du deuxième trimestre de la grossesse. Il faut comprendre qu'il n'y a pas de chiffres clairs dans la compréhension de la norme pour chaque hormone (il n'y a qu'un grand écart par rapport aux normes acceptées). Seul votre médecin peut évaluer votre situation. Dans tous les cas, il est nécessaire d’évaluer correctement la situation.

Les tableaux fournissent des informations sur le déchiffrement du niveau de substances chaque semaine après le test triple.

Norme ACE par semaine de grossesse

Le taux d'hCG pour les semaines de grossesse

Le taux d'estriol gratuit par semaine de grossesse

Pour chaque laboratoire chargé du matériel et du traitement des analyses, il existe des normes différentes pour chaque hormone. Ces directives peuvent ne pas coïncider avec les chiffres indiqués. Il ne faut parler de la pathologie du fœtus qu'après avoir consulté un spécialiste. Vous pouvez suspecter la présence d'écarts uniquement si vos résultats ne sont pas inclus plus de deux fois dans la trame donnée.

Faibles niveaux d'hormones

Une diminution de l'hormone hCG de plus de 50% peut indiquer une menace d'avortement ou un risque de fœtus prolongé.

Une réduction de l'ECA signale le développement de pathologies fœtales et de maladies maternelles. Souvent chez les femmes souffrant d'obésité et de diabète, le niveau d'ACE diminue fortement. Avec une légère diminution du niveau de la substance dans le sang, vous devriez vous calmer et contacter un grand spécialiste - cela se produit parfois pendant une grossesse normale. L'emplacement bas du placenta peut contribuer à abaisser l'ACE. Avec un faible niveau des trois hormones, il est probable que le fœtus soit atteint du syndrome de Down.

De faibles taux d'œstrogènes dans le sang peuvent indiquer une naissance prématurée ou une fausse couche à un stade avancé. De même, lorsque l’estriol libre diminue, une répétition, une insuffisance fœto-centro-centrique ou un risque pour le fœtus peuvent survenir (malnutrition, développement retardé, malformations cardiaques, anémie, hypoplasie, etc.).

Il est également possible que le niveau de substances diminue lorsque la future mère prend des antibiotiques et d’autres médicaments puissants. Une alimentation déséquilibrée et médiocre, le manque de vitamines et de minéraux essentiels, la prédominance d'aliments monotones et gras, les boissons sucrées conduisent à de faux résultats de test ou à une augmentation / diminution des résultats.

Augmentation du niveau de substance

Des niveaux élevés de l'hormone hCG à plusieurs reprises peuvent indiquer une grossesse avec plusieurs fruits s'ils n'ont pas déjà été identifiés. De plus, une hCG élevée signifie aucune complication. L'hormone élevée peut être, si initialement le médecin a déterminé la mauvaise durée de la grossesse.

Les experts ont identifié une caractéristique étrange - hCG considérablement augmenté chez les femmes atteintes de diabète, de toxicose ou de prééclampsie. HCG est augmenté lors de la prise de gestagènes, qui sont prescrits par le médecin pour la grossesse normale. Avec un niveau très élevé d'hormone hCG et un résultat considérablement réduit des deux autres composants, il y a une forte probabilité d'avoir un bébé avec un retard important dans son développement mental et physique.

Une forte augmentation de l'ECA peut être le signe d'une pathologie du système nerveux du fœtus ou d'un ramollissement de la colonne vertébrale. Une très forte teneur en alpha - fœtoprotéine peut indiquer un conflit Rh entre mère et enfant, la mort subite d'un bébé ou la présence d'une menace réelle d'interruption de grossesse. La protéine augmente si le diagnostic est «faible en eau». Une augmentation de l'ECA lors de grossesses multiples est la norme, surtout si le diagnostic de fécondité multiple n'a pas été précoce.

L’une des déviations les plus fréquentes dans le développement d’un fœtus de grande taille dans l’utérus est l’augmentation du taux de teneur en estriol libre. Le risque d'accouchement prématuré peut être associé à une forte augmentation.

Triple test AFP CG DEA-C pendant la grossesse, ce que cela signifie

La médecine moderne fait tout son possible pour prévenir le développement de maladies, mais pendant la grossesse, elles apparaissent et il est nécessaire d’en évaluer correctement les effets. Dans certains cas, il faut profiter de la chirurgie, mais il vaut mieux s'y préparer à l'avance. Pour une telle procédure de prévision des risques, il existe un triple test AFP hCG DEA-C pendant la grossesse.

Qu'est-ce qu'un triple test pendant la grossesse?

Il s’agit d’un ensemble de mesures et d’opérations de recherche qui révèlent des pathologies possibles chez un bébé à l’avenir avec une certaine probabilité.

Dans la plupart des cas, cette procédure vous permet de commencer le traitement au stade du développement fœtal. À court terme, il est assez facile d'agir sur les systèmes nerveux central et autres.

Il est à noter que l'équipement de tous les laboratoires est différent. Par conséquent, ne faites pas confiance aux tables d’Internet. Il est préférable d’utiliser le matériel de la même institution où la procédure a été effectuée.

Le test permettant de déterminer les risques de troubles génétiques s'appelle le triple test.

Une telle opération est pratiquée partout. Ne la négligez pas, car non seulement la vie de l’enfant, mais aussi celle de la femme elle-même peuvent en dépendre.

Quand il faut effectuer

Les experts conseillent de contacter cette méthode régulièrement, à partir de plusieurs semaines.

En même temps, il y a 8 périodes au cours desquelles se produisent des fluctuations, en fonction desquelles la santé de l'enfant peut être déterminée.

Si cela n’est pas possible, nous pouvons nous limiter à deux ou trois termes:

  1. Premier trimestre
  2. Enfin, une semaine avant la livraison prévue.
  3. Dans certains cas, il sera utile dans la période de 20 à 24 semaines, mais en même temps, informez-en à l'avance.

Une caractéristique importante est que la maladie ne peut pas être diagnostiquée avec une précision de 100%.

Avec des résultats médiocres, cela peut provoquer un développement:

  1. Mort intra-utérine.
  2. Syndrome de Down.
  3. Pathologies chromosomiques.
  4. Interruption précoce de la grossesse.

C'est pourquoi il est extrêmement important de surveiller les indicateurs et de mener des enquêtes régulièrement. Cela permettra de déceler des problèmes de santé au stade où ils peuvent encore être théoriquement évités ou au moins réduire considérablement les dommages.

En quoi consiste-t-il

Essentiellement, si nous mettons de côté la terminologie compliquée, la jeune fille attend le test sanguin et l'échographie habituels.

Un test sanguin doit être effectué sur un estomac vide.

La seule différence significative par rapport aux autres enquêtes est que les informations à spectre étroit sont analysées. Cela ne concerne que trois éléments. Dans le même temps, il n’est pas nécessaire de douter de la nécessité et de l’exactitude de la procédure.

Il doit obligatoirement tenir chaque femme en position au cours du deuxième trimestre.

Quelles anomalies congénitales peuvent être détectées

Pendant les tests, lorsque les résultats sont connus, les médecins peuvent diagnostiquer un très grand nombre de maladies. Certaines sont des anomalies congénitales mortelles ou graves.

La raison d'un résultat positif peut être:

  1. Fertilité multiple.
  2. La grande taille de l'enfant, supérieure à la normale. Si cet élément est observé, il est recommandé d’analyser la teneur en glucose dans le corps. La probabilité de diabète avec ce facteur est assez grande.
  3. Syndrome de Down ou autres anomalies du développement mental et physique, causées par des modifications des chromosomes ou de l'ADN.
  4. Forte probabilité de naissance prématurée avec fausse couche ou décès. Dans ce cas, une intervention urgente des médecins est nécessaire. Pour qu'ils prennent la bonne décision et entament la période de réhabilitation afin de réduire les risques.
  5. La possibilité de la formation d'organes en dehors du corps du bébé.

Il est à noter que le résultat du triple test ne peut être une raison médicale de l'avortement. Pour ce faire, il est nécessaire de procéder à une amniocentèse et, sur la base de sa conclusion, les médecins prendront immédiatement une décision.

Indications pour effectuer dans le deuxième trimestre

La future mère a le droit de refuser une recherche, mais cela n’est pas recommandé.

Sur la base des données, des groupes de risque spéciaux sont compilés, dont la plupart comprennent:

  • personnes de plus de 40 ans;
  • ceux qui avaient des proches parents portaient des mutations chromosomiques;
  • résultat similaire chez les enfants plus âgés;
  • localisation génétique de la prématurité;
  • résultat positif après l'échographie;
  • prise parallèle de médicaments hormonaux et cytostatiques;
  • exposition aux radiations.

Les données sont compilées de manière à ce que, lorsque les points ci-dessus sont accomplis, le risque d'anomalies congénitales chez l'enfant soit significativement plus élevé que chez les personnes en parfaite santé.

La nécessité d'un triple test au deuxième trimestre augmente considérablement avec les frottis correspondants.

Test de grossesse papa c'est quoi

La procédure, qui est effectuée à chaque trimestre. Vise à vérifier le statut cellulaire des organes de la maternité.

A quoi sert le groupe de risque?

Malgré les opinions populaires, les médecins se soucient de la santé des citoyens. Il est beaucoup plus facile de le faire si vous remarquez le développement de la maladie à temps et commencez son traitement.

Dans ce cas, le besoin d'un hôpital disparaîtra et il n'y aura pas besoin d'opérations chirurgicales coûteuses.

Pour que la liste ne tombe pas à cause d'une erreur, certaines règles doivent être observées.

Comment faire un test pendant la grossesse

Tout d’abord, vous devez vous occuper du régime spécial nécessaire, s’il en existe un dans la prescription.

Dans le même temps, si l'examen a lieu le matin, il est conseillé de ne rien manger et de ne pas prendre un petit-déjeuner léger.

Il est recommandé de ne pas prendre d'alcool, même en petites quantités, pendant une semaine, et d'éviter les situations stressantes.

Il est recommandé d'observer un mode de vie sain et de pratiquer régulièrement le yoga ou la gymnastique.

Les normes

Certaines valeurs suggèrent que le corps est complètement en bonne santé.

Cependant, il y a parfois des erreurs et l'excès / diminution autorisé.

Sous-unité HCG

Le HCG libre est normalement de 5 mètres par litre et vous ne devez pas vous inquiéter lorsque les indicateurs fluctuent. Comme cela se produit souvent pendant toute la grossesse, il s'agit d'une norme absolue.

A-fœtoprotéine

Le taux de PFA par semaine peut être présenté sous forme de tableau:

Estyrène libre (DEA-C)

Dans les premiers termes, il atteint 0,7-2,5 nanomoles par litre, dans le dernier, environ 35-120 nanomoles. Dans le même temps, il existe une tendance en raison de laquelle les indicateurs ne cessent de croître. Dans environ deux semaines, ils devraient augmenter d'au moins 2-3 moles.

Si cela ne se produit pas, alors cela parle du développement de la pathologie.

Un tel résultat est possible chez la mère et chez l'enfant, car l'oligo-élément est sécrété par les deux organismes.

Les abréviations

Pour faciliter le traitement des données, les scientifiques utilisent des abréviations spéciales qui sont difficiles à déchiffrer par une personne non au courant.

Le triple test mesure trois indicateurs importants à la fois:

  1. Gonadotrophine chorionique (hCG). Il commence à se produire dans le corps de la femme après la conception. Pour être plus précis, puis après une semaine. L'élément est une protéine qui forme l'embryon, pose les fondations de son ADN, remplit une fonction extrêmement importante et contribue au déroulement normal de la grossesse. Tout écart par rapport à la norme peut entraîner un travail prématuré ou la nécessité d’une césarienne.
  2. Alpha-foetoprotéine (AFP). Une hormone se forme chez un enfant lorsqu'un organe du foie commence à se former. En petites quantités dans le sang de la mère. Cela aide à effectuer l'analyse à une date rapprochée sans risque de blessure mécanique pour la personne future.
  3. Estriol libre (DEA-C). Favorise la dilatation des vaisseaux sanguins. Avec la quantité requise aide à mener à bien la fonction respiratoire de l'enfant. Il est produit par l'utérus et le foie du bébé en même temps.