Arythmie chez le fœtus pendant la grossesse, vaut-il la peine de paniquer?

Pendant la grossesse, le corps de la femme est soumis à une pression énorme. L'un des changements les plus importants se produit dans le travail du système cardiovasculaire. Celles-ci sont principalement dues au fait qu'il y a une forte augmentation du métabolisme, une augmentation de la circulation sanguine, ce qui garantit le plein accès des nutriments au fœtus et la fourniture de l'oxygène au fœtus en quantité suffisante. Malheureusement, pour une raison ou une autre, de telles charges peuvent provoquer des perturbations pathologiques dans le travail du cœur, et l'arythmie cardiaque pendant la grossesse occupe la première place dans la liste des anomalies. Dans le même temps, des échecs peuvent être observés non seulement chez la mère, mais aussi chez le bébé.

Qu'est-ce qui provoque une arythmie pendant la grossesse?

Avant de passer en revue les causes de l’arythmie chez le fœtus, examinons les données statistiques statistiques pour déterminer la cause d’une maladie similaire chez une femme enceinte.

Naturellement, avec un corps en parfaite santé et même pendant la grossesse, le degré de développement de conditions pathologiques est extrêmement bas. Cependant, un certain nombre de facteurs peuvent être des catalyseurs des troubles du rythme cardiaque. Le premier et le plus dangereux est la prédisposition héréditaire. Si votre mère ou votre grand-mère souffre d'arythmie, vous n'en êtes pas assuré. Un autre signe non moins troublant est la perturbation existante du système cardiovasculaire avant la grossesse.

Conseil: en cas de dysfonctionnement du muscle cardiaque, même au stade de planification de la grossesse, il est nécessaire de procéder à un examen approfondi du profil et à un traitement de restauration.

De plus, faites attention au travail des systèmes nerveux et endocrinien. Toute violation peut également causer des arythmies ou même des anomalies fœtales plus complexes.

Peut-être que vous ne supposez pas que des problèmes de tractus gastro-intestinal et de maladies respiratoires font également partie de la zone à risque d'arythmie.

Comment nettoyer les oreilles d'un nouveau-né, vous apprendrez ici.

Et bien sûr, il est inutile de mentionner que les facteurs externes sont extrêmement dangereux, tels que:

  • fumer;
  • alcoolisme;
  • mauvaise nutrition;
  • stress prolongé;
  • fatigue physique excessive.

Ils violent non seulement le travail du cœur, mais provoquent également de graves pathologies du fœtus.

Arythmie chez le fœtus pendant la grossesse

Approximativement après une période de 26 semaines chez un bébé dans l'utérus, des dysfonctionnements du coeur sont parfois constatés. Les troubles de la fréquence, du rythme et de la régularité des contractions cardiaques, très différents du rythme normal, sont appelés en arythmie par la cardiologie.

Si un tel diagnostic a été diagnostiqué chez votre bébé à naître, vous ne devriez pas paniquer et sombrer dans le désespoir. Premièrement, pour que vous lui fassiez plus de mal et deuxièmement, parfois, les perturbations du rythme cardiaque sont pleinement justifiées et résultent de processus réguliers dans le développement du bébé.

Au cours du deuxième trimestre de la grossesse, la croissance de l’enfant est en forte hausse. Il prend activement du poids, devenant de plus en plus fort. Sans surprise, la charge sur le coeur augmente. Dans ce cas, les violations de la fréquence cardiaque sont temporairement réversibles.

Attention: même les équipements les plus modernes peuvent mal fonctionner. Par conséquent, sans examens supplémentaires, l'arythmie chez le fœtus peut être mise en doute.

Mais l’œdème accru chez la future mère est une raison très réelle de demander l’aide de spécialistes et même de recourir à un traitement à l’hôpital pour rétablir le rythme cardiaque du bébé et éviter de graves déviations de son développement.

Dans le cas d'un diagnostic fiable des pathologies du travail du muscle cardiaque, dans lequel l'arythmie n'est qu'un symptôme, le déroulement de votre grossesse devient une préoccupation non seulement pour le gynécologue, mais également pour le cardiologue. De plus, lors de l'accouchement, il sera certainement présent dans la salle afin de pouvoir apporter une aide d'urgence si nécessaire. Après la naissance, votre bébé aura besoin d'une surveillance constante ou temporaire du cardiologue pédiatre.

Types d'arythmies fœtales

Considérons les deux variantes les plus courantes de la maladie, caractérisées par une violation du rythme des contractions cardiaques à la hausse ou à la baisse.

Ainsi, lorsque la fréquence cardiaque du fœtus est pathologiquement basse, les médecins diagnostiquent ce type d'arythmie comme une bradycardie. Parallèlement au ralentissement de la fréquence cardiaque à 110 et au-dessous, une diminution significative de l'activité globale du bébé est observée. En règle générale, il peut être tracé par CTG.

Un tel écart peut être provoqué par un cordon ombilical pincé ou une pression artérielle basse, une anémie chez la mère, qui perturbe l'apport en oxygène et en nutriments du fœtus. Pour prévenir la bradycardie, on compte:

  • l'exception de se reposer en position couchée quand il y a une forte pression sur la veine cave;
  • une bonne nutrition, contenant toute la gamme de minéraux bénéfiques et de vitamines;
  • promenades fréquentes;
  • participation régulière à la consultation des femmes.

Contrairement à la bradycardie, un autre type d'anomalie, la tachycardie embryonnaire, accompagnée d'une augmentation du rythme cardiaque, n'est retrouvé que dans 0,5 à 1% des cas.

Comment mettre un lavement bébé, vous allez lire ici.

Un spécialiste expérimenté peut facilement déterminer sa présence, en prenant en compte des indicateurs tels que:

  • dysfonctionnement cardiaque;
  • âge gestationnel du fœtus;
  • durée de l'insuffisance cardiaque.

Quelles pourraient être les raisons d'une telle violation? Si nous parlons de la mère, il s’agit, dans la plupart des cas, de la prise de certains médicaments ou d’un trouble du fonctionnement de la glande thyroïde (par exemple, l’hyperthyroïdie). Chez le fœtus, des anomalies chromosomiques, une anémie, une infection intra-utérine, une hypoxie peuvent provoquer une tachycardie.

Dans tous les cas, essayez de conserver une attitude positive, car, selon les pronostics généraux à long terme, la tachycardie disparaît complètement dès la première année de la vie du bébé, à condition que le traitement soit correctement sélectionné et diagnostiqué à temps. Parlons-en plus loin.

Méthodes de diagnostic de l'arythmie chez le fœtus pendant la grossesse

La médecine moderne utilise un certain nombre de techniques pour déterminer de manière fiable le rythme cardiaque d'un bébé à naître:

  • CTG (cardiotocographie);
  • ECG (échocardiographie);
  • Échographie (ultrasons);
  • auscultation.

L'échographie est le premier moyen de contrôler la fréquence cardiaque minuscule. Le son du cœur battant du bébé sera clairement entendu après la septième semaine de grossesse. Souvent, afin d'exclure les pathologies du développement du myocarde, un viscologue examine une section du cœur à quatre cavités, où normalement deux ventricules et deux oreillettes du fœtus sont clairement visibles. Si vous soupçonnez une anomalie, la femme enceinte est envoyée pour des examens supplémentaires.

La file d'attente de l'échocardiographie intervient si des violations du développement des miettes sont révélées au cours d'une échographie. Avec son aide, la structure du cœur est soigneusement examinée, il vérifie s’il remplit ses fonctions directes et le flux sanguin correct est enregistré dans toutes les parties du cœur. La dopplerométrie est utilisée lors de la réalisation d'un ECG.

L'auscultation du cœur du fœtus n'est efficace qu'après 20 semaines de grossesse. L’essence de la méthode est que le gynécologue, à l’aide d’un tube en bois ou en plastique, écoute le rythme cardiaque du fœtus. Cette méthode est également utile car elle permet d’établir la localisation du fœtus dans l’utérus.

Au cours des derniers stades de la grossesse, la cardiotocographie enregistre les arythmies et autres anomalies du travail du cœur. Méthode efficace qui vous permet de diagnostiquer immédiatement le fonctionnement des vaisseaux du fœtus et de l’utérus. Un couple de capteurs est attaché au ventre de la mère pour lire les informations nécessaires. La procédure dure entre une demi-heure et une heure et ne cause aucun préjudice, ni à l'enfant ni à la femme.

Des anomalies dans le fonctionnement du rythme cardiaque de votre futur bébé n'indiquent pas toujours des changements pathologiques dans son développement. Rappelez-vous qu'un suivi systématique, un traitement rapide en cas de besoin et, surtout, l'optimisme des parents et leur confiance dans les meilleurs aident à faire face aux diagnostics les plus difficiles. Enfance heureuse et sans soucis pour vos enfants!

Description de l'arythmie chez le fœtus pendant la grossesse

En cas de détection d'arythmie chez le fœtus pendant la grossesse, la tâche principale d'un spécialiste est de déterminer la complexité de la situation et l'issue de la grossesse.

Les violations peuvent être transitoires, temporaires et dangereuses. Il convient de noter qu'environ 15% des arythmies sont dangereuses pour la vie de l'enfant.

Fréquence cardiaque normale

Le niveau de médecine moderne nous permet de déterminer avec précision le rythme cardiaque du fœtus à partir de 19 semaines. Normal est la fréquence cardiaque égale à 120-160 battements par minute.

  • Toutes les informations sur le site sont à titre informatif seulement et ne constitue pas un manuel pour l'action!
  • Seul un médecin peut vous donner un diagnostic exact!
  • Nous vous exhortons à ne pas vous auto-guérir, mais à vous inscrire auprès d'un spécialiste!
  • Santé à vous et à votre famille!

La bradycardie est diagnostiquée à une fréquence de 100 battements et moins; si la fréquence cardiaque dépasse 180 battements par minute, une tachycardie est diagnostiquée. Avec une fréquence cardiaque comprise entre 119 et 101 battements / minute et entre 161 et 179 battements / minute, on parle de prédisposition à la brady ou à la tachycardie.

Les observations ont aidé à identifier deux périodes où une prédisposition à la bradycardie est clairement visible - cette fois de 6 heures à 7 heures et de 15 à 19 heures. Dans le même temps, l'activité motrice du nourrisson diminue considérablement. L'état opposé, une tendance à la tachycardie, est observé de 11 à 15 heures et de 19 heures à 01 heure.

En outre, la fréquence cardiaque dépend de la durée de la grossesse. Au début, entre 5 et 7 semaines, le taux de contraction varie de 92 à 160 battements / min.

Les premières cellules neuronales du cœur sont formées chez le fœtus pendant 5 semaines dans la région des plus grandes artères - l'aorte et l'artère pulmonaire. L'infection au cours du développement du fœtus peut provoquer des anomalies dans le développement du squelette mou du cœur.

Pour la gestion du rythme cardiaque est responsable d'un système de conduite spécial, qui est formé de cellules avec une faible concentration de myofibrilles et de mitochondries.

Ces cellules peuvent déjà être détectées pendant 28 jours. Les nœuds sino-auriculaires et auriculo-ventriculaires sont formés à 3-4 semaines de développement embryonnaire. Dès 6-8 semaines de grossesse, le système de conduction fœtale est similaire à celui de l'adulte.

Classification

Une arythmie cardiaque chez le fœtus pendant la grossesse survient dans 1 à 2% des cas. Ils peuvent agir en tant que signes d'autres maladies. Les arythmies fœtales peuvent être causées par des pathologies cardiaques et extracardiaques, une dégradation de l'équilibre eau-électrolyte et acide-base, une régulation humorale.

Aujourd'hui, la classification développée en 1999 est utilisée:

  • tachycardique;
  • bradycardique.
  • bénigne (non basée sur des modifications structurelles du cœur, ne provoque pas d'insuffisance cardiaque);
  • malin.
  • prometteur;
  • sans promesses (tachyarythmies associées à des signes d'insuffisance cardiaque, bradycardie).

Pourquoi l'arythmie ventriculaire est dangereuse et quels traitements sont les réponses ici.

Bradycardie

  • La pathologie se manifeste par des lésions cutanées, des signes systémiques, des lésions myocardiques.
  • La maladie est assez rare et s’applique aux anomalies bénignes, sinon détectées, accompagnées d’un bloc cardiaque complet, d’un syndrome cardiomyopathique, d’une cardiopathie congénitale.
  • Très souvent, un bloc cardiaque congénital se produit sur le fond des manifestations cutanées de la pathologie.
  • Les raisons du développement des armes offensives stratégiques ne sont pas entièrement comprises. Il est très probable que l'apparition d'une pathologie dépende de la présence d'anticorps spécifiques chez la mère, qui traversent le placenta avant 12 semaines.
  • Cependant, une arythmie cardiaque chez le fœtus à 21 semaines de gestation et plus tard, le développement d'un bloc auriculo-ventriculaire au cours des deux ou trois trimestres et la période de pénétration de la masse principale d'anticorps à travers le placenta au cours des trois trimestres indiquent une probabilité élevée de nature inflammatoire.
  • Le blocage cardiaque congénital est la conséquence la plus dangereuse de START. Le plus souvent, il est complet, irréversible; il entraîne la mort chez un quart des patients de petite taille, en raison du développement d'une insuffisance cardiaque congestive. Le plus terrible de ce diagnostic concerne les bébés de plusieurs mois.
  • En guise d'avertissement du développement d'une pathologie, il est recommandé d'administrer de la dexaméthasone à une femme enceinte présentant un LES à une posologie de 0,002 g / jour à partir de 12 semaines de grossesse. Cela évitera l'apparition d'un blocage AV chez le fœtus.
  • La prednisone est une autre option de traitement, mais la dexaméthasone se caractérise par une meilleure pénétration à travers le placenta et montre également une plus grande efficacité dans les cardites associées à des facteurs immunologiques.
  • Lorsqu'un bloc AV est détecté chez le fœtus, un traitement est prescrit immédiatement. Dans le même temps, prenez 4 mg de dexaméthasone quotidiennement avant l'accouchement ou 4 mg de salbutamol (4 à 64 mg), nécessaires pour augmenter la fréquence cardiaque.
  • En cas de bradycardie avec une fréquence cardiaque allant jusqu'à 40 battements / minute, des symptômes d'insuffisance cardiaque congestive sont détectés, le risque de mort fœtale est élevé. Dans de tels cas, une césarienne précoce est recommandée.
  • À ce jour, des études (non encore publiques) prouvent qu'il est possible d'installer un stimulateur cardiaque pour un fœtus avec blocage AV.
  • Le pacemaker doit être placé après la naissance chez les bébés atteints de bradycardie à 50 battements / min ou moins. Dans le cas où la première grossesse s'achève avec la naissance d'un enfant START, la probabilité que la deuxième grossesse s'achève avec la naissance d'un bébé portant le même diagnostic est de 15%.

Syndrome d'élongation congénitale:

  • forme génétique;
  • forme sporadique.

Forme achetée:

  • à la suite de la prise de médicaments:
  • antiarythmiques;
  • les phénothiazides;
  • antidépresseurs tricycliques;
  • médicaments avec du lithium.
  • violation des processus métaboliques;
  • régime hypocalorique;
  • perturbation du système nerveux autonome et du système nerveux central;
  • maladie cardiaque:
  • maladie ischémique;
  • Prolapsus de la valve mitrale.

L'allongement secondaire de l'intervalle (par exemple, dans les cas accompagnés d'arythmies ventriculaires) peut indiquer une instabilité électrique du myocarde et la probabilité d'arythmies mettant la vie en danger.

Les principales raisons sont une violation de l'équilibre électrolytique dans le corps, généralement une carence en calcium et en potassium, ainsi qu'une hypoxie chronique du fœtus. Cependant, la pathologie développée pour ces raisons est caractérisée par une dynamique positive assez rapide avec le bon traitement.

Les nouveau-nés atteints du syndrome de l'intervalle QT prolongé ont besoin d'une surveillance quotidienne de Holter.

  • L'arythmie chez le fœtus se rencontre souvent chez les femmes atteintes de diabète sucré insulino-dépendant.
  • Avec une concentration réduite de glucose dans le sang, une température corporelle basse (35,1 degrés Celsius), une diminution de la fréquence cardiaque du fœtus à 90-100 battements / min peut être enregistrée.
  • Après avoir ramené le sucre et la température à un niveau normal, le rythme cardiaque du fœtus est restauré.
  • Les inflammations, y compris celles affectant la sphère sexuelle, peuvent provoquer le développement d'une bradycardie.
  • tumeurs du coeur:
  • tumeurs bénignes AV polykystiques;
  • tumeurs multifocales des cellules de Purkinje.
  • dysplasie fibromusculaire focale des petites artères coronaires;
  • maladie cardiaque congénitale;
  • cardiomyopathie.

Tachycardie

L'augmentation de la fréquence cardiaque, qui peut être observée de quelques secondes à plusieurs heures (parfois quelques jours) et se termine par une normalisation inattendue de la fréquence des contractions du myocarde, est appelée tachycardie paroxystique.

La fréquence du diagnostic chez le fœtus est d'environ 0,5%. Il n’est pas toujours possible d’identifier les violations, car elles se manifestent par un renforcement ou un affaiblissement de l’activité du bébé. Cela dépend donc beaucoup de l’attention du spécialiste.

Le flutter auriculaire peut également être détecté.

Les causes les plus courantes de tachycardie paroxystique ou de flutter auriculaire sont les cardiopathies congénitales: anomalie d’Ebstein, anomalie du septum auriculaire, canal atrioventriculaire ouvert.

La durée des attaques de tachycardie peut être différente. En tachycardie sinusale, la fréquence cardiaque ne dépasse pas 180 battements / min. Lorsque vous écoutez des battements cardiaques irréguliers en combinaison avec une fréquence de contractions de 80 à 220 battements / min, il existe un risque de développement de la fibrillation auriculaire chez le fœtus.

La tachycardie paroxystique se manifeste par l’association d’une augmentation du rythme cardiaque jusqu’à 220 battements / min et d’un rythme cardiaque raide. En règle générale, les crises brèves n'ont pas d'impact significatif sur l'état du fœtus.

Cependant, les crises fréquentes et prolongées entraînent une insuffisance cardiaque congestive et peuvent entraîner la mort du fœtus. Le risque de complications cérébrales est élevé car l'apport sanguin au cerveau est altéré.

Raisons

Les principaux facteurs provoquant la déviation de la fréquence cardiaque par rapport à la norme sont:

  • prédisposition génétique;
  • anomalies pathologiques du système cardiovasculaire;
  • mauvais fonctionnement des systèmes endocrinien et nerveux;
  • facteurs exogènes: régime alimentaire malsain, situations stressantes, mauvaises habitudes;
  • violations du tractus gastro-intestinal;
  • maladies affectant le système respiratoire;
  • anomalies métaboliques.

Traitement

Le traitement des arythmies chez le fœtus implique l'administration de médicaments par la mère. Cela devrait prendre en compte de nombreuses nuances: la capacité d'absorption du médicament, la perméabilité à travers le placenta, l'innocuité pour le fœtus et la mère, le processus d'élimination.

Lors du traitement des tachyarythmies, l'utilisation de digoxine, bêta-bloquants, amiodarone est recommandée. La tachycardie supraventriculaire sans complication sous forme de CH congestive implique l'utilisation de digoxine à une dose de 7 µg / kg / jour.

En l'absence de dynamique positive, s'il y a une possibilité (période de gestation supérieure à 37 semaines), une césarienne est effectuée.

Si l'opération n'autorise pas le terme (moins de 37 semaines), le programme de traitement inclut des bêta-bloquants, par exemple le propranolol (0,08-0,12 g / jour en plusieurs doses), le sotalol (jusqu'à 0,16 g / jour plusieurs astuces). Ce groupe de médicaments peut être administré séparément ou en association avec la digoxine.

Cette combinaison peut être utilisée pour traiter l'insuffisance cardiaque. En l'absence de dynamique positive, l'amiodarone peut être administré (séparément ou en association avec les médicaments ci-dessus).

Le traitement des tachycardies donne un résultat positif dans 85% des cas. Si le traitement n'est pas fourni, alors chez 60% des enfants qui ont subi une tachycardie intra-utérine, il existe une hypoxie chez 40% des signes de décompensation cardiaque.

Extrasystole

Les extrasystoles font référence aux pathologies les plus fréquentes associées aux rythmes cardiaques rencontrés chez le fœtus.

La pathologie se manifeste par une excitation et une contraction prématurées du myocarde, dont l'impulsion peut être générée dans différentes parties du système de conduction.

Les extrasystoles sont également divisés en types supraventriculaire et ventriculaire. L’hypoxie fœtale est la cause principale du développement de l’extrasystole.

La compatibilité de la fibrillation auriculaire et de l'alcool est décrite ici.

Assurez-vous de lire la liste des risques d'arythmie cardiaque sinusale.

Les battements prématurés auriculaires et ventriculaires ne nécessitent pas de traitement.

Arythmie chez le fœtus

Application mobile "Happy Mama" 4.7 La communication dans l'application est beaucoup plus pratique!

L'arythmie chez le fœtus est le plus souvent observée à la 26e semaine de grossesse, provoquant anxiété et détresse chez les jeunes parents.

  • L'arythmie chez le fœtus peut être temporaire en raison du développement et de la croissance extrêmement rapides. Pendant la période de croissance de tous les organes, le corps reçoit une charge énorme.
  • Des interruptions dans le cœur d'un bébé à naître peuvent également se produire en raison du gonflement d'une femme. Dans ce cas, il est mis en conservation et traité.
  • La présence de lupus chez la mère peut être une autre cause d'arythmie chez le fœtus.
  • Les équipements obsolètes peuvent également entraîner des dysfonctionnements sous forme d'absorption de certaines impulsions.
  • La pathologie au cœur d'un bébé à naître peut être congénitale. Dans ce cas, après la naissance, l’enfant sera suivi par un cardiologue pédiatre.

Après avoir appris la présence d'arythmie chez le fœtus, les médecins peuvent vous demander de subir des tests supplémentaires et, pendant le travail, ils connecteront la femme au système de suivi du rythme cardiaque fœtal.

L'arythmie chez le fœtus est souvent temporaire et non dangereuse pour la vie d'un bébé à naître.

Sibmama - sur la famille, la grossesse et les enfants

Arythmie (trouble du rythme) chez le fœtus

Le Message Thé Vert »Lun 18 Fév 2008 14:59

Message Jasmin cat »mar 19 févr. 2008 à 10:34

Message de Lyudmilochka »mar 19 févr. 2008 10:51

The Sonetta Post »Lun 26 Mai 2008 18:47

Avant de commencer un nouveau sujet, consultez le catalogue!

Cordialement, Modérateur

Elingues et sacs à dos pour la location de voitures. Prends et porte!
image

Post kabrina »ven. Mai 01, 2009 12:27

Le message LUlia »sam. Mai 02, 2009 16:50

Message tasamaya »dim. 3 mai 2009 0:37

The Janne1 Post »Mer 21 sept. 2011 9:19

Le message kabrina »mer. 21 sept. 2011 12:13

Après le printemps »mer. 21 sept. 2011 14:18

The Janne1 Post »Mer 21 sept. 2011 18:33

Message sensorik »jeu. 22 sept. 2011 10:05

Post Janne1 »Jeu 22 Septembre 2011 10:44

Post yul81-05 »jeu. 22 sept. 2011 12:13

Janne1, variante d'accord de la norme.

Ajouté après 2 minutes 45 secondes:

Janne1, et doppler n'a pas été assigné à faire? et hémostase remise?

The Janne1 Post »Jeu. 22 sept. 2011 18:36

Troubles du rythme cardiaque (tachycardie) chez le fœtus d'un enfant: risques, diagnostic, traitement

Sous tachycardie comprendre les différentes pathologies cardiaques caractérisées par une augmentation de la fréquence cardiaque. Des conditions similaires peuvent survenir chez des représentants de groupes d’âge très différents. Les cas de détection de cette pathologie chez le fœtus d'un enfant sont fréquents (pour la première fois, un tel cas a été décrit dans les années 1930). La fréquence cardiaque normale de l'embryon est de 160–180 contractions / minute. On diagnostique des contractions du myocarde dans la tachycardie fœtale à un rythme de 175–220 battements / minute. Quelle que soit la cause de la maladie, la santé et la vie du fœtus sont sérieusement menacées.

Causes de la tachycardie fœtale

La classification des tachycardies est assez étendue, la plupart des variétés de la maladie peuvent être fixées chez le fœtus. Les causes de la formation de tachycardie fœtale pendant la grossesse sont externes, provoquées par des pathologies cardiaques chez la mère, et internes, associées à des anomalies du système cardiovasculaire chez le fœtus lui-même.

Une augmentation du rythme cardiaque de l'embryon peut se développer dans les cas suivants:

  • quand une mère prend plusieurs médicaments pendant sa grossesse;
  • avec le développement de l'hypoxie fœtale (manque d'oxygène);
  • l'infection par une infection intra-utérine entraîne également une augmentation de la fréquence cardiaque;
  • anomalies génétiques associées à des anomalies chromosomiques;
  • développement de l'anémie;
  • maladies endocriniennes (généralement l'hyperthyroïdie);
  • pathologies des systèmes respiratoire / cardiovasculaire;
  • déséquilibre hydroélectrolytique dû à une toxicose prolongée;
  • troubles nutritionnels conduisant à une carence en vitamines et oligo-éléments.

Les causes de la tachycardie de nature génétique tentent d’être identifiées en début de grossesse, car de telles pathologies ne peuvent actuellement pas être traitées. Il est important de diagnostiquer le plus tôt possible les autres maladies systémiques du fœtus - anémie, hypoxie, infections intra-utérines. Leur traitement chirurgical évitera de nombreuses complications, notamment cardiaques.

Une tachycardie embryonnaire des sinus peut survenir lorsque les facteurs précipitants suivants sont présents:

  • augmentation prolongée de la charge sur le système cardiovasculaire;
  • accélération du métabolisme intra-utérin;
  • présence d'anomalies congénitales du système cardiovasculaire.

Il est important de garder à l'esprit que la tachycardie observée chez le fœtus en fin de grossesse (après la 36-38ème semaine) est perçue comme une variante de la norme, car c'est le moment d'intensifier les activités prénatales, souvent accompagné d'un échange accru de gaz.

Classification des tachyarythmies chez le foetus

La fréquence cardiaque fœtale allant jusqu’à 180 - 250 contractions par minute, selon la classification existante, est caractérisée par deux formes principales de pathologie:

  1. La caractéristique principale de la tachycardie réciproque est la formation de contractions inutiles, principalement dans les oreillettes (forme de tachycardie supraventriculaire). En règle générale, une telle anomalie est diagnostiquée pour une période d'environ 30 semaines (la plage d'occurrence est comprise entre 24 et 33 semaines). Le pronostic peut être positif (diminution de la fréquence cardiaque à la normale) ou négatif (établissement du diagnostic de «bloc auriculo-ventriculaire»).
  2. La tachycardie ectopique se caractérise par l'apparition de coupures supplémentaires sur le nœud sinusal dans l'utérus de l'enfant, accompagnées par l'apparition irrégulière d'extrasystoles.

Diagnostic de la tachycardie embryonnaire

Les raisons pour lesquelles des activités de diagnostic visant à examiner le système cardiovasculaire fœtal sont examinées sont les plaintes de la mère, ce qui peut pousser le médecin dans la bonne direction.

Pour clarifier le diagnostic, effectuez les études suivantes:

  • Échographie du coeur;
  • échocardiographie;
  • Recherche Doppler;
  • auscultation;
  • cardiotocographie sur la CGT fœtale.

L'échographie peut détecter de nombreuses anomalies du myocarde.

La recherche Doppler est considérée comme le type de diagnostic le plus informatif des perturbations du rythme cardiaque. Il peut être utilisé pour évaluer la manière dont les oreillettes se contractent et pour observer le flux sanguin dans le myocarde.

La cardiotocographie vous permet de surveiller les contractions utérines et le rythme cardiaque fœtal à partir de la 30e semaine.

Cardiotocographie sur la CGT foetale

L'échocardiographie fœtale est une étude qui est prescrite uniquement s'il existe des indications appropriées et qui vous permet d'étudier la structure du cœur d'un enfant à naître, ainsi que l'état des gros vaisseaux.

L'auscultation est une méthode d'étude du travail du cœur consistant à écouter le travail de cet organe à l'aide d'un stéthoscope obstétrical. La tachycardie chez le fœtus est détectée de la 18ème à la 20ème semaine - c’est pendant cette période que le rythme cardiaque peut déjà être entendu de manière aussi simple.

Symptômes de l'arythmie dans l'embryon

Le cœur de l'embryon commence à se contracter seul à partir de la troisième semaine de grossesse et il est possible d'examiner son travail à l'aide d'une échographie 6 semaines seulement après la conception.

La tachycardie chez le fœtus à 12 semaines est diagnostiquée lorsque la fréquence cardiaque dépasse 175 battements par minute. À partir de la 12e semaine et pratiquement avant l'accouchement, la fréquence normale de contraction du myocarde est de 140–160 battements par minute; l'anomalie est considérée comme des valeurs dépassant considérablement cet indicateur (pour la tachycardie, 200 contractions par minute).

La tachycardie chez le fœtus en fin de grossesse est un phénomène assez fréquent associé à une augmentation du nombre de facteurs déstabilisant le travail du cœur de la mère (affectant indirectement le myocarde fœtal). Une fréquence cardiaque rapide chez la mère (rythme supérieur à 120 battements par minute) est le principal symptôme du développement de la tachycardie fœtale. Cette condition peut également indiquer que le fœtus a commencé à développer une hypoxie.

Les symptômes de la pathologie dépendent du type de tachycardie:

  1. La forme ectopique auriculaire est caractérisée par la présence de foyers de formation d’impulsions supplémentaires sur les parois de l’oreillette (moins souvent dans les veines pulmonaires). Le symptôme déterminant de cette forme de tachycardie est la nausée pendant la grossesse ainsi que diverses manifestations de troubles cardiovasculaires. Si ces attaques sont régulières et durent longtemps, une femme qui porte un enfant devrait minimiser toute activité physique, exclure les charges nerveuses et consulter un médecin.
  2. La tachycardie sinusale est considérée comme un symptôme clinique indiquant la présence possible de problèmes cardiaques chez le fœtus. Ces symptômes nécessitent une surveillance attentive, sans quoi les risques de développer une maladie cardiaque sont considérablement augmentés.
  3. Le flutter auriculaire se manifeste généralement par une augmentation de la fréquence cardiaque du fœtus à 400 battements ou plus par minute et peut indiquer la présence d'un blocage AV (en cas d'attaques régulières et à long terme).
  4. La cause de la forme réciproque supraventriculaire de la tachycardie est généralement une extrasystole auriculaire fœtale. Un tel état revient à la normale avec le temps ou se développe en rythme sinusal. Le plus souvent, la tachycardie réciproque est diagnostiquée entre 24 et 36 semaines de grossesse.

Les signes communs indiquant la présence d'une tachycardie peuvent être une douleur à la poitrine chez une femme enceinte, un engourdissement des membres, la présence d'anxiété, une faiblesse générale et une fatigue rapide.

Traitement de la tachycardie chez le foetus et la mère

Si les palpitations cardiaques de la mère ne se manifestent pas de manière irrégulière, ces conditions peuvent ne pas nécessiter d’ajustement médical. Dans tous les cas, il est nécessaire de mener des études supplémentaires pour aider à déterminer si ces cas sont simplement anormaux ou indiquent le développement d'une tachycardie et d'autres anomalies dans le développement du système cardiovasculaire fœtal.

Il est souhaitable que chaque femme enceinte ait dans son arsenal un moniteur domestique Doppler permettant de mesurer de manière indépendante le rythme cardiaque. Il est recommandé de répéter cette procédure au moins deux fois par jour.

Si les attaques de fréquence cardiaque accrue sont régulières, il est recommandé de prendre les mesures suivantes pour l’auto-soulagement de telles conditions:

  • éliminer l'hypodynamie (assis longuement devant un ordinateur / une télévision), marcher plus à l'extérieur;
  • ajustez votre alimentation (pour inclure dans le menu les aliments contenant des «vitamines du cœur» - magnésium et potassium - ce sont des fruits secs, des légumes / fruits frais, des haricots, des accompagnements de grains entiers);
  • inclure des tisanes avec un effet calmant dans le menu (mélisse et menthe ont cet effet).

Si une attaque de tachycardie a commencé, il faut adopter une position couchée / assise et essayer de se détendre, en résorbant les problèmes quotidiens, ce qui est favorisé par des exercices de respiration. Il est important de consulter un médecin rapidement lorsque la femme enceinte commence à avoir des palpitations cardiaques.

Si les crises d’augmentation de la fréquence cardiaque prennent régulièrement, le traitement de la tachycardie est effectué à l’hôpital, sinon le traitement médicamenteux (s’il est indiqué) est effectué en ambulatoire.

Avant la 32e semaine de grossesse, la prescription d'antiarythmiques n'est pas recommandée (sauf en cas de menaces contre la vie de la mère ou du fœtus), car nombre de ces médicaments peuvent faire plus de mal que de bien au cœur du fœtus.

À partir de la 36e semaine, le traitement médicamenteux devient la principale méthode de traitement de la tachycardie, car on pense qu’à la fin de la grossesse, le rapport entre le risque pour la santé du fœtus et les dommages causés par les médicaments change radicalement avec le premier facteur.

Le choix d'un schéma thérapeutique spécifique dépend des résultats des études de diagnostic:

  • un schéma thérapeutique pour traiter la tachycardie gastrique polymorphe implique la prise de magnésium en association avec du propranolol et de la lidocaïne;
  • pour les fréquences cardiaques supérieures à 220 coupes par minute, on prescrit de l’amiodarone ou du sotalol, des médicaments antiarythmiques capables d’arrêter une attaque de tachycardie;
  • en cas de suspicion de myocardite intra-utérine, la dexaméthasone est prescrite pendant 1 à 2 semaines.

La nomination de bêta-bloquants (moyen standard pour l'IHD) en cas de tachycardie chez le fœtus est considérée comme étant inefficace, car le principal ingrédient actif des préparations médicales de ce groupe ne peut pas surmonter la barrière placentaire.

Important: le traitement auto-médicamenteux de la tachycardie est strictement interdit, car une surdose d'anti-arythmiques peut provoquer la mort du fœtus.

Pronostic de la tachycardie fœtale

Avec un diagnostic opportun de pathologie associée à des anomalies du rythme cardiaque, il est possible de se débarrasser de la tachycardie dans neuf cas sur dix, ce qui est considéré comme un bon indicateur.

Le pronostic concernant les résultats du traitement de la tachycardie fœtale chez le fœtus dépend d’une combinaison de facteurs: la forme de la pathologie, la période d’apparition (diagnostic), les caractéristiques du fœtus et, bien sûr, de la mère.

La tachycardie embryonnaire des sinus est dans la plupart des cas normalisée au cours de la première année de vie du bébé.

En présence d'indications du traitement médicamenteux des tachyarythmies fœtales, des médicaments antiarythmiques sont administrés par voie transplacentaire. Le traitement à l'hôpital s'accompagne d'une surveillance constante de la concentration de médicaments dans le cordon ombilical.

Il existe des médicaments à haut risque qui, s'ils sont mal administrés, peuvent entraîner un arrêt cardiaque de l'embryon; le pronostic dépend donc des médicaments utilisés, du strict respect du dosage et de la fréquence de leur ingestion.

Prévention de la tachycardie fœtale

Il est nécessaire de commencer à prendre soin de la santé du futur bébé au stade de la planification de la conception. Pour ce faire, la future mère doit abandonner toutes les mauvaises habitudes et procéder à une inspection de routine pour identifier les pathologies chroniques du corps.

La spécificité de la grossesse réside dans le fait qu'au cours de cette période, la future mère peut manifester des maladies qui ne la dérangeaient pas auparavant (car elles étaient de forme légère ou asymptomatique). La tachycardie fait partie de ces maladies.

L'acceptation de remèdes à base de plantes tout au long de la grossesse peut réduire au minimum l'apparition de palpitations cardiaques. La protection de la future mère contre tout conflit, stress, surmenage nerveux et physique est d’une grande importance. L'organisation d'un bon régime alimentaire est également importante:

  • la consommation d'aliments sucrés et gras doit être limitée: un excès de poids peut avoir un impact négatif sur le système cardiovasculaire;
  • les produits laitiers faibles en gras, les fruits et les légumes frais devraient constituer la base du menu quotidien des femmes enceintes;
  • le café et les boissons alcoolisées pendant la gestation sont des facteurs négatifs qui affecteront la santé du fœtus.

La prise de complexes de vitamines et de microéléments est une mesure obligatoire pour prévenir l’apparition de nombreuses complications pendant la grossesse, lorsque la femme enceinte doit prendre soin de sa santé et de celle du bébé. Mais l'auto-consommation de vitamines est inacceptable - le nombre et la composition de minéraux et de vitamines déterminés par le médecin. En l’absence de contre-indications, une activité physique modérée est recommandée (éducation physique légère, procédures d’eau dans la piscine).

Arythmie chez le fœtus pendant la grossesse et chez un nouveau-né jusqu'à un an

L’insuffisance cardiaque est l’un des problèmes du système cardiovasculaire du nourrisson. L'arythmie chez le nouveau-né, ainsi que chez le fœtus dans l'utérus, se développe sous l'influence de certains facteurs et peut entraîner des conséquences très graves. À quoi ressemble un trouble du rythme cardiaque chez un nouveau-né ou un bébé dans l'utérus, comment une pathologie est traitée et quel est le danger d'une telle affection pour un bébé-nourrisson, nous comprenons le matériel ci-dessous.

Qu'est-ce que l'arythmie chez le fœtus?

En général, l'arythmie s'appelle un certain échec dans la séquence des contractions du muscle cardiaque. Il est à noter que le cœur humain (même minuscule) bat avec un certain rythme, inhérent à la nature pour un organisme sain et fort. Si la séquence de pulsations est interrompue, il s'agit déjà d'une pathologie.

Les cardiologues modernes peuvent déterminer la fréquence cardiaque fœtale dans le ventre de la mère à partir de la 19e semaine de son développement. Dans ce cas, la fréquence est considérée comme la fréquence cardiaque comprise entre 120 et 160 battements / min. Si le taux de contraction du muscle cardiaque est inférieur à 100 battements par minute, la pathologie est appelée bradycardie. La fréquence cardiaque au-dessus de 160 est appelée tachycardie.

La bradycardie chez le fœtus est le plus clairement exprimée entre 6 et 7 heures du matin, ou entre 15 et 19 heures. Pendant ces périodes, l'activité des miettes est nettement réduite. La tachycardie peut être mieux détectée chez le fœtus entre 11 et 15 heures de l'après-midi ou entre 19 heures du soir et 1 heure du matin.

Important: dans la plupart des cas, l’arythmie chez le fœtus pendant la grossesse est considérée comme normale si les écarts dans la fréquence des contractions du muscle cardiaque ne sont que de courte durée. La pathologie est une tachycardie sinusale persistante (plus de 200 contractions par minute), la même bradycardie (moins de 100 contractions par minute) ou des extrasystoles, qui surviennent plus d'une fois par 10 contractions cardiaques saines et normales. De tels états de rythme cardiaque nécessitent un ajustement médical et une observation par un médecin.

Pourquoi l'arythmie est diagnostiquée chez le fœtus et le nouveau-né?

Les raisons du développement d'une arythmie in utero ou chez le nouveau-né peuvent être différentes. En particulier, chez le fœtus, des troubles de la contraction du muscle cardiaque surviennent pour les raisons suivantes:

  1. Diabète chez la femme (type insulino-dépendant 1).
  2. Maladies endocriniennes des femmes enceintes.
  3. Dommages au système nerveux chez une femme enceinte.
  4. Pathologie du développement fœtal sur le fond de l'hypoxie (anémie et anémie chez maman).
  5. Stress fréquent chez une femme enceinte.
  6. Fumer et boire de l'alcool.
  7. Dysfonctionnements dans les processus métaboliques.
  8. Nutrition déséquilibrée et manque d'électrolytes dans le corps de la future mère (potassium, iode, manganèse, fer).

Les causes des arythmies chez le nouveau-né sont de telles pathologies et conditions:

  • Malformations cardiaques congénitales et acquises.
  • Hémorragie dans la région des voies du cœur.
  • L'immaturité du muscle cardiaque due à un développement intra-utérin altéré.
  • Intoxication sur le fond de l'angine et d'autres maladies virales.
  • Travail précoce (prématurité).
  • Grossesse pathologique.
  • Expérience émotionnelle et stress.
  • L'anémie
  • Dysfonctionnements de la glande thyroïde (hypo ou hyperthyroïdie).

Symptômes de l'arythmie

Pour un embryon dans l'utérus et pour un nouveau-né dont le rythme cardiaque est altéré, son propre tableau clinique est établi. Les principaux symptômes et signes dans les deux cas sont énumérés ci-dessous.

Signes d'arythmie fœtale pendant la grossesse

Ici, les principaux symptômes d’un rythme cardiaque anormal sont des modifications de la fréquence des contractions du muscle cardiaque et une mobilité fœtale faible / élevée. Le nombre de battements de coeur peut être entendu à la fois lors d'une échographie et simplement à travers la paroi abdominale d'une femme enceinte avec un tube stéthoscopique spécial.

Signes d'arythmie chez un nouveau-né jusqu'à un an

Le plus souvent, le rythme cardiaque perturbé chez les bébés jusqu'à un an ne se manifeste presque pas. La pathologie est principalement détectée par hasard, lors d'un examen physique de routine. En cas de déviation grave du travail du cœur des miettes, les principaux signes de cette affection sont les suivants:

  • crises de type dyspnée et respiration lourde;
  • pâleur ou cyanose du triangle nasolabial;
  • comportement agité du bébé;
  • faible gain de poids (déviations de la norme);
  • pulsation perceptible des veines dans le cou;
  • sommeil agité.

Important: lorsqu'un ou plusieurs des symptômes énumérés se manifestent, vous devez contacter immédiatement un pédiatre ou un cardiologue pédiatre. Plus la pathologie est révélée tôt, plus le bébé a de chances de se rétablir rapidement.

Comment se fait le diagnostic d'arythmie chez le fœtus et le nouveau-né?

Il est possible de diagnostiquer un rythme cardiaque anormal in utero en utilisant deux méthodes:

  • Ultrason en mode M. Dans ce cas, le spécialiste surveille le mouvement des parois des ventricules et en même temps le mouvement des valves des valves auriculo-ventriculaires. Ici, le médecin surveille le travail de la valve aortique (fermeture / ouverture) et surveille simultanément le fonctionnement rythmique des parois auriculaires. En outre, le médecin examine la vitesse de circulation du sang dans les ventricules cardiaques.

Diagnostiquer l'arythmie chez un nouveau-né en utilisant ces méthodes:

  1. ECG (surveillance Holter). Dans ce cas, l'appareil pour le cardiogramme est porté pendant la journée. Les données obtenues en effectuant un tel test permettent de suivre le lien direct entre les conditions de stress et les défaillances de la fréquence des contractions cardiaques.
  2. Échographie du cœur du bébé (dopplerographie). Vous permet de suivre le travail de toutes les parties du cœur, y compris les valves, les valves, les oreillettes et les ventricules.

Traitement de l'arythmie

Le traitement des arythmies chez le fœtus et le nouveau-né ne doit être effectué que par un cardiologue pédiatre. En aucun cas, l'auto-traitement n'est autorisé, et d'autant plus qu'il est impossible de laisser la pathologie suivre son cours.

Caractéristiques du traitement de l'arythmie chez le fœtus

Si une arythmie grave est diagnostiquée chez le fœtus, un certain nombre de médicaments sont alors prescrits à la future mère pour stabiliser le travail du cœur du bébé. Dans la plupart des cas, les médicaments sont administrés par voie intraveineuse. Dans certains cas, les médicaments sont prescrits par voie orale. En particulier, utilisez ces médicaments:

  • le propranolol, le magnésium et la lidocaïne;
  • sotalol et amiodarone (avec une tachycardie supérieure à 200 battements par minute);
  • dexaméthasone (avec myocardite présumée chez le fœtus).

Important: traitement réussi de l'arythmie supraventriculaire chez le fœtus dans 90% des cas.

Caractéristiques du traitement de l'arythmie chez un enfant de moins d'un an

Pour un nouveau-né, la tactique consistant à traiter un rythme cardiaque anormal est choisie strictement individuellement, en fonction de la cause de la pathologie. En cas de déviations graves du travail du cœur, un cardiologue et un pédiatre doivent surveiller en permanence le bébé.

L'intervention chirurgicale est un dernier recours et n'est prescrite que s'il existe une menace réelle pour la vie du nourrisson ou si le traitement médicamenteux choisi ne donne pas l'effet souhaité.

Quelles peuvent être les complications dans le développement de l'arythmie, après le diagnostic et après la récupération?

La plupart des arythmies à court terme chez le nouveau-né ou le fœtus ne nécessitent pas de correction. Cependant, si la pathologie se manifeste souvent et reste non traitée, les complications suivantes peuvent se former chez un bébé:

Si la pathologie a été identifiée à temps et que le diagnostic a été posé avec précision, le pronostic du bébé est plutôt favorable dans 85% des cas.

Pronostic de santé future

En général, la plupart des types d’arythmie existants n’exigent qu’une surveillance constante de l’état du travail cardiaque du bébé. De tels écarts sont bénins et ont généralement un pronostic favorable. Cependant, si un bloc cardiaque émietté, paroxystique ou transversal présente une tachycardie chez le bébé, le pronostic peut être décevant (dans le contexte du manque de traitement approprié).

Prévention de l'arythmie chez le fœtus (conseils pour les femmes enceintes)

Afin de ne pas compromettre la santé du futur bébé et d’éliminer les éventuels problèmes cardiaques, une femme enceinte doit adhérer à certaines règles d’un mode de vie sain. Ce sont:

  1. Promenades fréquentes dans l'air frais.
  2. Traitement en temps opportun de toute pathologie infectieuse ou virale.
  3. Examen médical avant la grossesse planifiée.
  4. Régime alimentaire équilibré avec des quantités adéquates de potassium dans les aliments.
  5. Mode de vie tranquille sans stress et stress mental.
  6. Rejet des mauvaises habitudes.

Prévention de l'arythmie chez un enfant de moins d'un an

Pour qu'un nouveau-né ne souffre pas d'arythmie pendant une longue période, les mesures préventives suivantes doivent être mises en œuvre:

  1. Neutraliser tous les facteurs prédisposant à l'arythmie.
  2. Se soumettre à des examens médicaux préventifs dans les meilleurs délais.
  3. À temps pour assurer le suivi d'un enfant souffrant d'une maladie cardiaque.
  4. Donnez à votre bébé suffisamment de bains d'oxygène et une nutrition adéquate.

Chaque maman devrait comprendre que la santé du bébé - par-dessus tout. C’est pourquoi il vaut la peine de se soigner soigneusement avant la grossesse planifiée pendant la gestation. Seuls des soins de haute qualité pour le corps d'une femme donnent de grandes chances de concevoir, de porter et de mettre au monde des miettes avec un cœur en bonne santé.

Variabilité du rythme cardiaque chez le fœtus

Université médicale d'État Kuban (Université médicale d'État Kuban, Académie médicale d'État Kuban, Institut médical d'État Kuban)

Niveau d'éducation - Spécialiste

"Cardiologie", "Cours sur l'imagerie par résonance magnétique du système cardiovasculaire"

Institut de cardiologie. A.L. Myasnikova

"Cours sur le diagnostic fonctionnel"

NTSSSH eux. A.N. Bakuleva

"Cours de pharmacologie clinique"

Académie russe de médecine de l'enseignement supérieur

Hôpital cantonal de Genève, Genève (Suisse)

"Cours de thérapie"

Institut médical d'Etat russe de Roszdrav

En pratique médicale, la norme de variabilité du rythme cardiaque fœtal implique un changement de l'amplitude du cœur dans une direction plus ou moins grande. Idéalement, quand un enfant est réveillé, le taux est de 130–190 battements en 60 secondes. Si le fœtus est calme, la norme est de 120–160 coups / 60 secondes. Cet indicateur est calculé sur la base des données recueillies lors d'une cardiotocographie de 10 minutes.

Indications pour la cardiotocographie

Cet examen est la première fois depuis 30 semaines, à condition que la grossesse se déroule normalement. Avant la naissance, une ou deux ou trois autres séances de cardiotocographie sont réalisées afin d’exclure précisément le risque de développer une pathologie cardiaque. Si les femmes constatent l’un des écarts suivants, la procédure est effectuée au cours de périodes antérieures:

  • prééclampsie tardive;
  • l'incompatibilité des facteurs Rh de l'enfant et de la mère;
  • fausses couches et travail prématuré dans l'histoire;
  • histoire de l'avortement;
  • trop ou pas assez de liquide amniotique;
  • pathologies chroniques des organes internes et du système cardiovasculaire;
  • inertie fœtale;
  • circulation sanguine obstruée du placenta.

La procédure elle-même est assez simple. Une femme devrait s'allonger sur le côté gauche. Du côté opposé, le médecin fixe un capteur de jauge de contrainte. Le transducteur à ultrasons est appliqué à l'avant de l'abdomen, là où il est préférable d'écouter le rythme cardiaque du fœtus. Le médecin vous dira si l'examen a donné un bon ou un mauvais résultat. Dans ce dernier cas, vous devez contacter votre obstétricien-gynécologue ou un spécialiste de la clinique prénatale.

Quelle est la variabilité de la fréquence cardiaque?

La variabilité de la fréquence cardiaque chez le fœtus démontre un changement dans l'amplitude des vibrations cardiaques. Il existe quatre types de déviations:

  1. Rythme monotone / muet. Il y a un excès du nombre moyen de réductions de 5 unités.
  2. Rythme ondulant facile. La différence entre le nombre moyen de coupes augmente à 10 temps.
  3. Vallonné Les écarts d'amplitude sont de 15 battements.
  4. Salatatoire. La différence augmente à 30 battements ou plus.

Il est considéré comme normal lorsque l'amplitude variable passe de 9 à 25 battements en 60 secondes. Les écarts par rapport à ces valeurs indiquent qu'une hypoxie cardiaque est présente chez le fœtus. Avec des résultats limites, c'est-à-dire lorsque la différence est de 7 ou 27 battements en 60 secondes, un nouvel examen est prescrit. Joue également un rôle dans lequel la variabilité du rythme directionnel est tournée. Les palpitations cardiaques indiquent que le bébé réagit au stress ou aux contractions. Avec une diminution de l'amplitude n'est pas si simple.

La dégénérescence est le plus souvent causée par des contractions. Fournit une diminution de l'amplitude cardiaque, une pression excessive sur le cordon ombilical, le mouvement du fœtus à travers le canal ou diverses violations de la circulation utérine. Accélération ou palpitations cardiaques est la réaction du fœtus au stress. Pendant l'accouchement, ils sont considérés comme relativement normaux, mais après la naissance de l'enfant, ils doivent réussir.

Certaines femmes pensent que les contractions n'apparaissent qu'avant l'accouchement, mais ce n'est pas le cas. Normalement, ils sont constamment présents, car l'utérus réagit aux mouvements du bébé. À mesure que la période augmente, le nombre de réductions spontanées augmente. Normalement, le rythme cardiaque fœtal doit rester normal ou rare, une décélération ou une accélération possible. S'ils observent des déviations fréquentes du rythme, le patient est alors envoyé pour un examen plus approfondi.

Causes des palpitations après l'accouchement

L'arythmie chez le nouveau-né se développe dans 80% des cas avant la naissance. Lors d'une échographie d'une femme enceinte, des anomalies du rythme cardiaque fœtal sont détectées, puis elles apparaissent chez un bébé déjà né. Plusieurs facteurs provoquent l’arythmie chez le nouveau-né:

  • dommages au coeur de type congénital et acquis;
  • diverses tumeurs du coeur;
  • Maladies transmises de mère en enfant ou touchant à la fois le corps de la mère et celui de l’enfant (diabète, problèmes de glande thyroïde);
  • troubles métaboliques;
  • Maladies du SNC et du SNA causées par des blessures lors de l'accouchement ou un manque d'air pendant la grossesse.

Une prédisposition génétique est également un facteur important dans la formation des arythmies cardiaques. Les enfants qui sont nés un peu à l’avance ont un système cardiovasculaire moins stable et peuvent donc souffrir d’arythmie.

Comment l'arythmie se manifeste-t-elle chez le nouveau-né?

Les résultats de la cardiotocographie permettent de diagnostiquer une arythmie chez le fœtus et des problèmes de rythme cardiaque chez un bébé déjà né sont déterminés par certains signes externes. Ceux-ci comprennent:

  • pâleur de la peau;
  • fatigue
  • essoufflement;
  • pleurer sans raison apparente;
  • anxiété;
  • faiblesse grave;
  • divers troubles du sommeil;
  • problèmes avec le pouls.

Une liste spécifique de symptômes dépend du type de pathologie. Le bébé peut avoir une légère faiblesse ou un arrêt cardiaque à court terme. Avant et après la naissance, l’arythmie indique souvent que l’enfant est porteur de certaines pathologies cardiaques et de maladies chroniques qui nuisent au métabolisme en général. Les cardiopathies congénitales et les tumeurs sont considérées comme les plus courantes parmi les affections.

Méthodes de diagnostic des problèmes de rythme cardiaque chez le nouveau-né

L'essentiel dans le diagnostic est l'échographie avant l'accouchement. Si différentes anomalies cardiaques ont été détectées au cours du dépistage, les médecins peuvent alors parler avec une probabilité de 90% d’arythmie. Les méthodes suivantes de diagnostic matériel des anomalies du rythme cardiaque chez les bébés sont également utilisées:

  • Auscultation Le médecin écoute les sons émis par le corps au cours du processus.
  • ECG Conduit lorsqu'il y a suspicion d'arythmie. Aide à déterminer le type d'anomalie et la nature des modifications présentes dans le muscle cardiaque.
  • Surveillance Holter. C'est une observation quotidienne de l'enfant. Tenez compte de l'état de santé général de l'enfant, du nombre de ses réveils par nuit et des autres aspects de sa vie.

Si les médecins remarquent des signes d'arythmie, l'enfant sera placé dans le département de cardiologie sous la supervision de cardiologues. En l'absence de traitement de cette pathologie cardiaque, dans le pire des cas, cela peut entraîner la mort du nourrisson ou un infarctus du myocarde.

Comment les troubles du rythme cardiaque chez les nouveau-nés sont-ils traités?

À la maison, guérir l'arythmie ne fonctionnera pas. Cette maladie est très grave et nécessite des soins médicaux compétents. Le bébé devrait être sous la surveillance de cardiologues. Les médicaments sont prescrits s'il existe une menace sérieuse pour la vie de l'enfant. S'il y a une raison qui a provoqué le développement de l'arythmie, les médecins vont commencer son élimination.

Tous les médicaments sont sélectionnés individuellement. Les arythmies cardiaques graves sont traitées plus longtemps que les anomalies mineures. L'opération est dirigée vers le bébé si les médicaments n'ont pas l'effet souhaité ou si la pathologie est potentiellement fatale. Les parents d'un enfant ne devraient pas paniquer si leur bébé est envoyé pour une chirurgie.

Quelle est la prévention de la maladie?

Pendant la grossesse, une femme devrait consulter un médecin. Ne négligez pas l'échographie. C’est grâce à cet examen que toute anomalie dans le développement du fœtus peut être identifiée aux premiers stades de la grossesse. Il est également nécessaire de respecter un mode de vie sain. Immédiatement après l'accouchement, vous devez montrer le bébé à un cardiologue. Si une forme légère d'arythmie est diagnostiquée chez un enfant, le médecin établit pour lui un plan de vaccination individuel.