Décharge jaune de 6 semaines de gestation

Avec le début de la grossesse dans le corps d'une femme, il y a de nombreux changements, dont l'un est une défaillance hormonale. Le milieu du premier trimestre, 6-7 semaines, est la période la plus critique, car il y a actuellement une ponte des organes vitaux - le tube neural et le système cardiovasculaire. Un congé à 6 semaines de gestation est l’un des principaux signes de la maladie. Les modifications des indicateurs qualitatifs et quantitatifs des sécrétions vaginales ne doivent pas être ignorées.

Premier trimestre de la grossesse

Le premier trimestre de la grossesse est le terme allant jusqu'à 12-13 semaines, lorsque tous les organes sont déposés. À l’avenir, les organes et les systèmes ne se développent et ne grandissent plus, il est donc extrêmement important d’éviter autant que possible les effets de facteurs néfastes:

  • mauvaise nutrition;
  • consommation d'alcool;
  • fumer;
  • l'hypothermie;
  • traitement de la toxicomanie.

Dans le cours normal de la grossesse, aucune gêne ne devrait être présente pour une femme. La sécrétion vaginale au cours de la sixième semaine ne devrait pas causer de gêne. Une femme ne peut pas encore sentir «la vie en elle-même», car le rythme cardiaque et l'activité motrice du fœtus apparaissent beaucoup plus tard. Une hypertonicité de l'utérus peut survenir à une période de 6 semaines (contraction spasmodique provoquée par l'implantation et la germination des villosités choriales dans la paroi utérine). Les femmes enceintes atteintes d'hypertonie se réfèrent au gynécologue pour traiter les plaintes suivantes:

  • tire fortement l'estomac;
  • l'utérus est douloureux et tendu, peut palper sur la symphyse pubienne.

Certaines femmes signalent des symptômes de toxémie à un stade précoce: nausées, vomissements, vertiges et aversion pour certains aliments. Normalement, la prééclampsie précoce (toxicose) est un phénomène transitoire qui devrait disparaître au deuxième trimestre de la grossesse.

L'apparition d'une douleur tiraillante ou coupante au bas de l'abdomen, une faiblesse grave, une chute de tension artérielle, des vertiges et une fièvre sont des signes d'une maladie aiguë pouvant menacer l'avortement spontané (avortement). Lorsque ces symptômes apparaissent, vous devez immédiatement contacter un gynécologue pour un diagnostic précoce et commencer un traitement adéquat.

Secret vaginal pendant cette période

L'écoulement à la semaine 6 du col et du vagin est un indicateur important de l'état du corps de la femme et du déroulement de la grossesse. La sécrétion vaginale consiste principalement en mucus et en sécrétion des glandes cervicales et de cellules individuelles (leucocytes et cellules épithéliales). Dans l'allocation normale au cours du premier trimestre de la grossesse correspond à la deuxième phase du cycle menstruel (lutéal, à partir de 14 jours avant la menstruation). Pendant cette période, le taux de progestérone prédomine dans le sang (une hormone progestative qui favorise la grossesse). L'action de l'hormone vise à augmenter la quantité de glycogène (un glucide complexe), la croissance et la prolifération des cellules de la membrane muqueuse du vagin et du col utérin.

C'est important! Dans la cavité utérine, la progestérone favorise la croissance des cellules de l'endomètre (la paroi interne de la paroi utérine).

Écoulements vaginaux à la semaine 6: peu abondants (jusqu'à 5 ml par jour), limpides ou blanc laiteux, épais et visqueux. Le secret physiologique ne provoque pas de réaction d'autres tissus: inflammation, irritation, rougeur et démangeaisons.

Changer la couleur de la décharge en normal

Les sécrétions vaginales au cours de la grossesse peuvent être claires, blanches ou jaunâtres. Le changement de couleur et de consistance dépend en grande partie des caractéristiques individuelles de la femme:

  • équilibre hormonal basal (équilibre hormonal avant la grossesse);
  • facteurs héréditaires;
  • caractéristiques des effets physiques et stressants sur le corps.

Jaune

À 6 semaines de grossesse, un écoulement jaune sans irritation, les symptômes de la membrane muqueuse et de la peau périnéale sont le plus souvent associés à des taux élevés de progestérone. Ce phénomène est observé chez les femmes sujettes à une augmentation significative de l'activité hormonale des ovaires pendant la grossesse ou chez les patientes prenant des médicaments hormonaux. Un écoulement beige à 6 semaines de gestation est également possible.

Des analogues de progestérone sont administrés aux femmes enceintes présentant un taux basal d'hormone du corps jaune pendant les premières semaines, à partir de 7-8 semaines, le placenta assume la fonction principale de la sécrétion de gestagènes. Par conséquent, à 5-6 semaines de grossesse, lorsque la fonction ovarienne fonctionne simultanément, la synthèse hormonale des hormones est activée - augmentation de la concentration et apparition d'un écoulement jaune abondant.

Barbouillage

À 6 semaines de grossesse, le spotting peut aussi être une variante de la norme. Chez certaines femmes, dont la sécrétion de progestérone est réduite, la fonction menstruelle de l'utérus n'est pas complètement invalide. Une décharge brun clair sur le coussinet pendant 3 à 4 jours, ce qui correspond au cycle menstruel de la femme, sans autres symptômes, ne devrait pas susciter de préoccupation. Une telle détection est la norme.

Variantes pathologiques de décharge

Des modifications non seulement de la consistance et de la quantité des sorties, mais également des symptômes et des antécédents du patient (contact avec le patient, médicaments, traumatismes et autres) indiquent une violation du fond hormonal.

C'est important! Les infections fréquentes sexuellement transmissibles (IST) sont des causes fréquentes de modification de la consistance, de la quantité et de la couleur des sécrétions vaginales.

La maladie la plus commune est la trichomonase. Pour ce protozoaire (pathogène - le micro-organisme le plus simple), les symptômes caractéristiques des maladies sont des pertes vaginales jaunâtres, qui durent plus de 3 jours. La sécrétion vaginale s'accompagne d'irritations, de brûlures et de démangeaisons dans le périnée et les lèvres.

Une autre pathologie courante est le muguet (candidose vaginale) - une pathologie fongique. Les symptômes sont causés par la reproduction du champignon dans les cellules de la membrane muqueuse avec accumulation de produits acides et irritation des terminaisons nerveuses. La nature de l'écoulement: consistance blanche et cheesy (d'où le nom de la pathologie - muguet) avec une odeur aigre désagréable. Les femmes se plaignent de fortes démangeaisons au périnée.

La gardnerellose (vaginose bactérienne), la chlamydia, la gonorrhée, qui provoquent une modification des propriétés des sécrétions des organes génitaux, sont également distinguées. Le diagnostic de ces maladies est réalisé à l'aide d'une analyse microscopique d'un frottis vaginal, ainsi que d'une bactériologie - la dissémination de sécrétions sur un milieu nutritif.

Le risque d'ITS pendant la grossesse est dû à la probabilité d'infection en remontant vers le fœtus en développement avec le risque d'infection. Ceci explique la nécessité d'une visite précoce chez un gynécologue et le début du traitement en temps voulu.

Apparition de sang

Les pertes vaginales peuvent avoir une apparence différente:

  1. À 6 semaines de grossesse, l'écoulement rose se caractérise par une petite quantité de globules rouges dans le mucus. Le plus souvent, les sécrétions roses sont sécrétées avec une perméabilité accrue et la fragilité des capillaires minces dans le canal vaginal. Un effort physique excessif (soulever des objets lourds), des rapports sexuels actifs contribuent à l'apparition de pertes roses en petite quantité. Le plus souvent, le secret ne provoque pas la réaction des tissus environnants. Un léger saignement cesse tout seul dans les 1-2 jours.
  2. À la 6e semaine de grossesse, les saignements laissent supposer des saignements continus au niveau des organes génitaux féminins. Ce symptôme est souvent présent lors de la pose du placenta dans le col de l'utérus interne. Dans ce cas, la germination des vaisseaux sanguins à proximité du canal cervical, les vaisseaux deviennent nus, le sang entre immédiatement dans le vagin et s'éteint. La menace d'avortement s'accompagne également de l'apparition de saignements à la 6e semaine de grossesse, le ventre se contracte et attire la femme, le tonus utérin augmente.
  3. La décharge brun foncé au cours de la grossesse à la 6e semaine est due à la libération d'une petite quantité de sang coagulé mélangée à la sécrétion normale des glandes du col de l'utérus et du vagin. Les femmes qui ont eu une décharge brune dans un petit volume doivent subir un examen gynécologique avec un miroir ainsi qu'une échographie de l'utérus. Le secret de la couleur sombre est un signe fréquent de saignements de petits fibromes utérins, d’endométriose, ainsi que d’érosion chronique au niveau du pharynx externe du canal cervical.

Le risque de fausse couche survient en cas de dysfonctionnement du développement du fœtus, de déséquilibre hormonal de la mère, de fièvre, de transmission de maladies respiratoires d'origine virale, de processus infectieux au niveau des organes pelviens, de stress, de tabagisme, d'alcool et de fatigue chronique. Au début du développement de la fausse couche indique la douleur et le sang dans la 6ème semaine de grossesse. Les causes de la pathologie peuvent également être cachées dans les blessures, la levée d'objets lourds, la pathologie aiguë somatique, les traumatismes psychologiques ou l'administration de médicaments toxiques. Avec l'apparition de douleurs abdominales aiguës, de saignements vaginaux, ainsi que d'une violation flagrante de l'état général, des soins obstétricaux d'urgence sont nécessaires.

Fausse couche menacée

Pendant la grossesse, les saignements à 6 semaines de grossesse représentent 98% du risque d'interruption de grossesse. Souvent, les femmes essaient de trouver d’autres raisons pour expliquer l’apparence de saignements comme une complaisance. Mais ce chemin est faux. Vous pourriez perdre un temps précieux en raison de la peur de l'hôpital ou de la négligence élémentaire. Le sang à une date précoce indique le détachement de l'ovule et la menace d'avortement.

C'est important! Lorsque la future mère n’est pas sérieuse avec sa position, elle peut prendre en compte les fausses causes de l’apparition d’un saignement. En conséquence, le corps n'a peut-être pas le temps de reconstruire et il y a une menstruation.

N'ayez pas peur de consulter à nouveau la consultation - le médecin ne sera que agréablement surpris par votre attention portée à votre état. Il s’agit de préserver la vie humaine la plus chère. Les femmes ayant une prédisposition à la grossesse non gestationnelle sont particulièrement attentives à l'apparition de sang dans la décharge:

  • histoire d'une fausse couche;
  • il existe une prédisposition aux maladies génétiques;
  • il existe des troubles hormonaux et des maladies chroniques;
  • plus de 35 ans;
  • Le mode de vie est menaçant pour la nature de la grossesse (alcool, tabagisme, hypothermie, stress).

Une attention particulière doit être portée à l'apparition de saignements, s'ils sont accompagnés de douleurs spasmodiques au bas de l'abdomen, de douleurs au bas du dos, de lourdeurs au niveau du périnée, de fièvre.

Que faire quand du sang apparaît?

Au premier signe d'apparition d'un saignement, vous devriez consulter un médecin sans tarder. Si, à 6 semaines de grossesse, les pertes brunes ne sont pas abondantes, vous pouvez contacter votre gynécologue-obstétricien local. Si vous trouvez une grande quantité de sang écarlate, n'hésitez pas et appelez une ambulance. Avant l'arrivée du médecin doit être horizontal, vous pouvez prendre le "No-shpu" ou mettre une bougie avec de la papaverine, prendre des comprimés de valériane ou du thé chaud à la menthe.

Avec des écoulements sanglants, des douches ou des bains chauds, des boissons chaudes, du thé, du café, du chocolat, des cigarettes, de l'alcool, des drogues à base d'alcool, le sexe, des massages, toute activité physique, des compresses sur le ventre sont contre-indiqués.

Il est recommandé d’utiliser des protège-slips sans culotte pour limiter le saignement. Un signe défavorable est l'apparition de sécrétions verdâtres, jaunâtres, jaune-vert ensemble ou devant des sécrétions sanglantes. Il peut s'agir d'une infection grave du tractus génital.

Caractéristiques du traitement

Sous la menace d'une fausse couche, il est nécessaire d'observer un repos au lit strict. Les médecins ont prescrit des médicaments appartenant au groupe des antispasmodiques, des médicaments à base de progestérone, de magnésium et d’agents hémostatiques. Il est obligatoire d’analyser le niveau d’hormones (progestérone, moins souvent l’hormone tropicale chorionique, estradiol), d’échographie pour surveiller le rythme cardiaque du fœtus. Maintien de la paix physique et émotionnelle enceinte. Fournit une alimentation complète riche en calories et enrichie, avec une prédominance de produits carnés et laitiers, de fruits et de légumes. Le mode de consommation est observé - jusqu'à 2 litres d'eau pure non gazeuse par jour.

C'est important! Il est important de surveiller les selles afin d'éviter la constipation. Avec la menace d'une fausse couche, la constipation est inacceptable - toute tension dans la paroi frontale de l'abdomen peut provoquer un délaminage du foetus.

Un apport suffisant en eau et en fibres devrait empêcher la rétention des selles. Le développement de la constipation contribue à l'hormone de grossesse - la progestérone. Il détend le muscle lisse de l'utérus pour prévenir les fausses couches, mais immobilise la paroi intestinale. Les drogues de progestérone sont également injectées avec une menace, ainsi le développement de la constipation est très probable. Rappelez-vous que les lavements pendant la grossesse sont interdits. Utilisez des produits approuvés après avoir consulté votre médecin. Par exemple, les médicaments à base de lactulose. La menace disparaît à la semaine 9-10, une fois le placenta formé.

Sexe 6 semaines

Le sexe à la sixième semaine n'est pas contre-indiqué pour les grossesses en bonne santé qui se développent sans complications. Dans le même temps, il est nécessaire d'éviter de poser des pressions sur l'estomac, une tension excessive. Si vous ressentez une gêne, vous devez arrêter les rapports sexuels. N'oubliez pas les préservatifs. L'immunité chez une femme enceinte est affaiblie et l'enfant n'est pas correctement protégé. Les infections sexuellement transmissibles n'ont donc pas besoin de vous.

Des taches après les rapports sexuels peuvent se produire lorsqu'une menace d'avortement apparaît. S'il y a des douleurs persistantes dans l'abdomen ou dans le bas du dos, qu'il y a des sécrétions et que la menace de fausse couche est diagnostiquée, il est préférable de souffrir de relations sexuelles pendant une période pouvant aller jusqu'à 12 semaines. Parfois, on observe du sang dans les sous-vêtements lors de l'érosion du col ou du polype cervical. Dans tous les cas, ces symptômes ne peuvent pas être ignorés et avec leur apparence devrait consulter un médecin.

Effet de l'alcool

Un signe que la future mère n'est pas psychologiquement prête pour la maternité est le respect de mauvaises habitudes. Avant la 12ème semaine de grossesse, les organes internes sont fixés. L'alcool, même en petite quantité, peut avoir un effet toxique et causer des anomalies du développement. Ce fait a été maintes fois prouvé par des scientifiques du monde entier. Les esprits n'ont pas que des effets négatifs. À 6 semaines de grossesse, la coquille externe est formée, à travers laquelle l'œuf fécondé est fixé dans l'utérus.

C'est important! Avec l'abus d'alcool précoce, l'œuf fécondé peut mourir et sortir avec la prochaine menstruation.

L'alcool éthylique est nuisible à tous les tissus, mais le tube neural est particulièrement sensible à ses effets toxiques. Toute anomalie dans le développement du cerveau entraînera une fausse couche. De la 6ème à la 13ème semaine, les organes internes de l’enfant sont établis, toute violation pouvant entraîner des anomalies graves. L’alcool entrant dans le corps est absorbé dans le sang du bébé. La consommation régulière de boissons alcoolisées peut entraîner les infractions suivantes:

  • développement instable du système nerveux;
  • spasmes des vaisseaux sanguins du cordon ombilical et du placenta;
  • risque d'accouchement prématuré;
  • développement du syndrome d'alcoolisme foetal;
  • risque de fausse couche.

La tâche de chaque femme enceinte est de créer des conditions confortables pour la croissance et le développement du bébé, de le protéger de toutes sortes de menaces. Il n'est pas nécessaire de mener des expériences. Il n’existe pas de doses sûres d’alcool pendant la grossesse. Prenez soin de votre santé et de celle de votre futur enfant.