Les maux de tête liés à la grossesse sont-ils dangereux et comment y faire face?

Chaque cinquième femme enceinte a mal à la tête. Ce problème se manifeste le plus clairement au cours des trois premiers mois de port d'un enfant, mais se pose parfois tardivement. Il y a de nombreuses raisons à cela - des changements hormonaux naturels dans l'organisme aux maladies graves.

Devrais-je m'inquiéter s'il y avait un mal de tête pendant la grossesse? La réponse dépend principalement des raisons qui ont causé la maladie. Examinez les principaux facteurs qui provoquent des maux de tête chez les femmes enceintes et des moyens inoffensifs de traiter ce problème.

Causes de maux de tête chez les femmes enceintes

L'environnement, le microclimat de la famille, les problèmes de santé, la routine quotidienne et l'alimentation - tout cela a de graves conséquences sur le bien-être d'une femme enceinte. Les maux de tête d'intensité variable, y compris les crises de migraine, sont une réaction à des stimuli individuels, ainsi que le résultat d'une combinaison de facteurs.

Maladies et changements physiologiques

L'altération hormonale survenant après la conception affecte l'état des vaisseaux sanguins. C'est l'une des causes les plus courantes de malaise. Si le mal de tête qui se produit au cours du premier trimestre est intermittent et léger, la situation ne nécessite pas d’intervention médicale et est la norme.

Une hypotension accompagnant la grossesse est la prochaine cause possible. La douleur est associée à une faiblesse générale et à des vertiges. Cette image est typique d'une toxicose précoce.

Aux deuxième et troisième trimestres, le mal de tête est souvent à l'origine du problème opposé, à savoir une pression accrue. La maladie constitue une menace pour la santé de la mère et de l'enfant, en particulier en cas de troubles du travail des reins (protéines dans l'urine, œdème). Dans cette situation, le traitement en milieu hospitalier est recommandé aux femmes.

Exacerbation de maladies chroniques - l'ostéochondrose cervicale ou la dystonie vasculaire peuvent causer un mal de tête. Elle est également accompagnée d'une infection virale, d'une sinusite, de maladies des yeux et de traumatismes crâniens (commotion cérébrale, ecchymoses). Parmi les causes les plus dangereuses figurent les tumeurs cérébrales oncologiques et bénignes, les hématomes intracrâniens et la méningite.

Facteurs provocants externes

Quand un enfant est né, une femme devient plus vulnérable aux facteurs environnementaux.

Même un changement de temps peut causer un mal de tête prolongé pour la future mère. Les longs voyages impliquant un changement de zone climatique ont le même effet.

Un mal de tête pendant la grossesse se produit plus souvent si une femme est exposée à des stimuli physiques - bruits forts, odeurs fortes, lumière vive ou vacillante. Le problème est aggravé par l'inhalation régulière de fumée de tabac, y compris de fumée passive. Par conséquent, les parents fumeurs ou leurs collègues de travail devraient être invités à prendre en compte les intérêts de la future mère. Les vertiges et le manque d'oxygène provoquent également des maux de tête.

Autres raisons

Parfois, la douleur est due à la nature du mode de vie de la femme. Dans ce cas, la situation est facilement corrigée en y apportant des ajustements.

Causes probables de maux de tête chez les femmes enceintes:

  • apport hydrique insuffisant par temps chaud;
  • longues pauses entre les repas;
  • un rejet vif du café;
  • boire des boissons alcoolisées;
  • la présence dans le menu quotidien de produits contenant des colorants, des exhausteurs de goût et des conservateurs;
  • manque de sommeil ou trop de sommeil;
  • exercice excessif;
  • fatigue oculaire lorsque vous travaillez devant un ordinateur.

Le stress constant est également un facteur provoquant. Les conflits au travail ou dans la famille pendant cette période sont inacceptables. Non seulement ils aggravent l’état général de la femme et causent des maux de tête, mais ils nuisent également au système nerveux de l’enfant à naître.

Débarrassez-vous du mal de tête

Lorsque la douleur est déjà apparue, vous pouvez essayer de vous soulager vous-même. Prendre des médicaments sans nécessité extrême n'est pas souhaitable pour les femmes enceintes.

Par conséquent, il est préférable d'utiliser des méthodes et des recettes folkloriques sûres:

  1. Si vous êtes chez vous, créez une atmosphère de détente dans la pièce - fermez les rideaux, éteignez les lumières, laissez entrer l’air frais. Mettez une compresse fraîche sur votre tête ou utilisez votre doigt pour masser la peau sur les tempes et à l’arrière de votre tête en effectuant de légers mouvements circulaires. Portez une attention particulière aux zones où la douleur est ressentie plus fortement. Vous pouvez demander à votre mari ou à un membre de votre famille de vous masser le dos et le cou.
  2. Un bon effet est obtenu en lavant la tête avec de l’eau chaude et en prenant une douche à une température confortable, mieux que froide. Après cela, il est recommandé de boire un verre de décoction à base de plantes - menthe ou camomille. À basse pression, il est remplacé par du thé noir fort avec du sucre. Les maux de tête persistants pendant la grossesse sont plus faciles à tolérer si vous attachez votre tête fermement avec un foulard ou un foulard.
  3. Un moyen d’urgence de normaliser le bien-être consiste à se laver à l’eau froide. Renforcer l'effet aidera une compresse avec de la glace ou une serviette humide sur le front et les tempes. On croit que la douleur réduit les feuilles de chou attachées à la tête. Avant utilisation, ils sont légèrement écrasés pour faire apparaître le jus et conservés sous forme de compresse jusqu'à amélioration de l'état.
  4. Certaines femmes aident l'aromathérapie. Pour elle, des huiles de lavande, de genévrier, de citronnelle, d'ylang-ylang. Ils sont utilisés sous forme d'inhalation à l'aide d'une lampe à arôme. Il est également utile de recevoir des bains chauds contenant des huiles s'il n'y a pas de contre-indications d'autres organes et si le médecin ne vous a pas interdit de telles procédures. Mais rappelez-vous que les huiles essentielles peuvent provoquer des allergies.

Quel type de médicament contre les maux de tête pouvez-vous tomber enceinte?

La plupart des femmes enceintes analgésiques sont interdites en raison de leur impact négatif possible sur le développement du fœtus. Des médicaments tels que Citramon, Aspirin, Baralgin, Spasmalgon et leurs dérivés pris dans les premiers mois de la grossesse peuvent entraîner la formation de malformations cardiaques chez le bébé. Plus tard, ils aggravent la coagulation du sang, ce qui n’est pas souhaitable pour une femme qui se prépare à accoucher.

Si le mal de tête est fort et que les méthodes traditionnelles ne l’aident pas, l’utilisation unique de médicaments à base de paracétamol (Panadol, Efferalgan) est acceptable. En l'absence d'intolérance individuelle à la substance active, ils sont sûrs et ne créent pas de dépendance.

Lors de l'achat de médicaments, n'oubliez pas que la composition de "Panadol Extra" contient de la caféine. Pour les maux de tête dus à une hypotension (pression artérielle basse), il est préférable de le choisir. La méthode «no-shpy» est également autorisée, bien qu’elle ne donne pas toujours un effet analgésique.

Quand devrais-je voir un médecin?

Les maux de tête chroniques pendant la grossesse doivent être traités rapidement. Un inconfort constant est source de stress et de dépression, ce qui nuit à la santé du fœtus.

Par conséquent, les maux quotidiens - une raison de contacter un neurologue. Un traitement adéquat dans une telle situation ne peut être prescrit par un spécialiste qu'après avoir trouvé la cause fondamentale du problème.

Une future mère doit être sur ses gardes et consulter un médecin si un mal de tête apparaît le matin, s’il n’est localisé qu’à un moment donné ou s’accompagne des symptômes suivants:

  • perte de la vue et perte de l'audition;
  • engourdissement dans les membres;
  • nausée associée à une hypertension et à un œdème.

Ces manifestations peuvent indiquer des pathologies. Prééclampsie, hémorragie intracrânienne, thrombose veineuse, lésions infectieuses et tumeurs cérébrales.

Dans cette situation, un accouchement d'urgence est parfois nécessaire pour sauver la vie de la mère et de l'enfant. Plus la femme enceinte ira tôt à l'hôpital, plus les chances d'obtenir un résultat favorable sont grandes.

Mesures préventives

Pour normaliser le bien-être avec des maux de tête fréquents, les femmes enceintes doivent prêter attention aux mesures préventives. L'identification des facteurs provoquants aidera à prévenir les rechutes.

Pour ce faire, une femme doit tenir un journal des maux de tête dans lequel elle note tous les cas de convulsions et les circonstances précédentes. Après avoir identifié le motif, le stimulus est exclu.

Recommandations générales pour la prévention des maux de tête chez les femmes enceintes:

  1. Marcher plus souvent en plein air et aérer les pièces quotidiennement.
  2. Normalisez la routine quotidienne pour que dormir et se réveiller a toujours lieu à peu près au même moment.
  3. Ne surchargez pas le travail et ne vous reposez pas chaque fois que vous vous sentez fatigué.
  4. Prenez des pauses et un échauffement facile toutes les demi-heures de travail à l'ordinateur.
  5. A manger souvent et en petites portions, préférant les produits naturels.
  6. Buvez suffisamment de liquide.
  7. Ne restez pas dans des pièces enfumées ou enfumées ou à proximité de sources de bruit.
  8. Évitez les situations stressantes.

Si une femme a une maladie chronique qui cause de longs maux de tête lorsqu'elle porte un enfant, les enfants suivants doivent être consultés par des spécialistes avant de concevoir.

Cela réduira le risque d'exacerbation du problème à l'avenir. Lorsque l’ostéochondrose, après avoir consulté un médecin, vous pouvez visiter la piscine et effectuer des exercices thérapeutiques.

Dans la plupart des cas, les maux de tête chez les femmes enceintes résultent de modifications hormonales naturelles et des effets de divers stimuli. Mais si elle est devenue exceptionnellement longue et puissante, ne tardez pas à consulter votre médecin.

Une attention particulière aux signaux du corps aidera à éviter les complications dangereuses et à maintenir la santé.

Auteur: Olga Eliseeva, médecin,
spécifiquement pour Mama66.ru

Mal de tête sévère pendant la grossesse

Une femme enceinte doit subir de nombreuses épreuves pendant la période de portage.

Elle est souvent en proie à la toxémie, aux vertiges, à la faiblesse, à l'apathie, à la dépression et à la somnolence. Mais craint parfois les maux de tête pendant la grossesse.

La fréquence et l'intensité de ces symptômes peuvent être différentes et dépendent de nombreux facteurs.

Les causes sont souvent des maladies graves.

Ce que ce symptôme témoigne, quelles en sont les causes, comment il est formé, comment le traiter et s'il existe des mesures préventives, consultez le présent article.

Raisons

Les maux de tête pendant la grossesse tourmentent beaucoup de femmes et ne sont pas rares.

Il peut signaler l'apparition d'une maladie grave, d'une maladie du cerveau, conséquence de la dystonie veineuse, de l'hypertension, de problèmes de la colonne vertébrale et de troubles nerveux.

Raisons principales:

  • Violation des niveaux hormonaux. Lors de la grossesse, le corps de la future mère subit de nombreux changements. Parmi eux figurent les modifications de l'équilibre des hormones. Souvent, ces symptômes entraînent un certain nombre de symptômes, parmi lesquels les céphalées ne sont pas les dernières.
  • La présence d'hypotension. Aux premiers stades de la grossesse, une toxicose apparaît souvent au cours du premier trimestre. Cela peut être accompagné d'une diminution de la pression artérielle, ce qui entraîne un mal de tête.
  • Le développement de l'hypertension. Cette maladie se manifeste plus fréquemment au troisième trimestre de la grossesse lorsque survient une toxicose tardive. Il y a une augmentation de la pression artérielle. Parmi les signes d'accompagnement, on note l'œdème et la présence de protéines dans l'urine. Dans ce cas, cela indique une maladie grave. C'est dangereux non seulement pour la mère, mais aussi pour le fœtus. Au premier symptôme, signalez-le immédiatement au médecin.
  • Un repas Des maux de tête peuvent survenir en cas d'ingestion d'aliments trop froids ou de produits contenant des composés azotés. Ils sont capables d'influencer l'état et la fonctionnalité des vaisseaux sanguins. Exclure ou réduire totalement la consommation de produits au chocolat, fromages, vin rouge, noix, foie de poulet, yaourt, saucisses, cornichons, viandes fumées et aliments avec des conservateurs.
  • Le jeûne En raison de la petite quantité de nourriture qui arrive, des maux de tête se développent. Pendant la grossesse, évitez les grands intervalles de temps entre les repas. Mieux vaut manger un peu, mais souvent.
  • Super poids corporel. L'excès de poids entraîne toujours des conséquences désagréables sur la santé. Le mal de tête ne fait pas exception.
  • Fatigue visuelle et être dans la même position pendant longtemps. Pendant la grossesse, vous ne pouvez pas travailler longtemps devant un ordinateur ou rester dans la même position pendant longtemps. Il est nécessaire de prendre soin de la vue, de la force et du repos, en choisissant la position la plus confortable.
  • Le développement des allergies. Cette violation peut provoquer des maux de tête chez les femmes enceintes. Il est important d'identifier les causes des allergies et d'éliminer les allergènes.
  • Régime d'alcool insuffisant. L'utilisation d'une petite quantité de liquide entraîne une déshydratation qui entraîne un mal de tête. Pendant la grossesse, il est très important de boire suffisamment d'eau pour rester en bonne santé et développer pleinement le fœtus.
  • L'influence des stimuli externes. Chez les femmes enceintes, tous les sens, en particulier l’odorat, deviennent très aigus. Lorsque toxicose, ils ne tolèrent pas beaucoup d'odeurs. Sur cette base, ils développent des nausées, une envie émétique et parfois un mal de tête. Cela comprend également une lumière vive, des bruits.
  • Avec les changements de conditions climatiques et l'influence des conditions météorologiques, les gens ressentent de nombreux symptômes désagréables, notamment des maux de tête. Pendant la grossesse, ces symptômes sont exacerbés.
  • Dépression, stress, chocs nerveux et atmosphère psycho-émotionnelle instable. Tous ces facteurs affectent le développement des maux de tête pendant la grossesse. Il est important de créer une atmosphère et une atmosphère favorables en évitant les frustrations au cours de cette période.
  • Manque de sommeil adéquat et effort physique. Une femme enceinte doit dormir suffisamment et ne pas trop travailler. Une activité physique excessive, la fatigue et le malaise entraînent des maux de tête.
  • Il est également déconseillé de dormir beaucoup pendant la grossesse, car il provoque des maux de tête. Vous devez définir le mode de la journée, dans lequel le sommeil sera à la même heure et en bonne santé.
  • L'atmosphère de sommeil sain. Lorsque le climat règne dans la pièce dans laquelle la femme dort pendant la grossesse, il existe des signes désagréables. Parmi eux, souvent un mal de tête. Il est important de fournir toutes les conditions nécessaires pour un repos complet et en bonne santé pour les femmes enceintes. Ils surveillent l'humidité et la température de l'air et ventilent régulièrement la pièce.
  • La manifestation de diverses maladies. Tous les types de maux de tête ci-dessus ne sont pas considérés comme dangereux. Mais il arrive que la future mère exacerbe les maladies chroniques pendant la grossesse ou la pathologie. Cela conduit à une faiblesse, une indisposition, une détérioration de la santé et des maux de tête. Surtout devrait alerter les symptômes douloureux forts et soudains. Il peut avertir du développement de maladies graves, telles que la détérioration de l'apport sanguin au cerveau, l'ostéochondrose cervicale, les maladies du rein, l'hématome, la sinusite, le glaucome, la dystonie vasculaire et la méningite. Reconnaître chaque maladie est possible par les symptômes qui l'accompagnent. Le médecin pourra vous aider à résoudre le diagnostic. Vous devez donc le contacter immédiatement pour obtenir de l'aide. Il diagnostiquera et consultera un neurologue pour clarifier le diagnostic. Sur la base des données de diagnostic et des résultats des tests, le médecin sera en mesure de vous prescrire le traitement approprié.
au contenu ↑

La migraine

La migraine est considérée comme la forme la plus courante de mal de tête pendant la grossesse.

Il peut se produire sur le fond de signes supplémentaires, parmi lesquels émettent des nausées, des vomissements, des troubles intestinaux, une diminution du niveau de la vision, des sensations douloureuses en pleine lumière.

Certaines femmes enceintes souffrent d'irritabilité, de douleurs dans tout le corps ou à la ceinture scapulaire, de bruits dans les oreilles, de maux de tête aux tempes et de toux.

Ces douleurs sont fortes et lancinantes. Ils couvrent un côté de la tête et sont accompagnés de l'apparition de mouches devant les yeux.

Certaines futures mamans ne ressentaient pas de telles sensations avant la grossesse et la migraine ne les surmonte qu’avec l’apparition de la conception.

Et au contraire, tous les symptômes désagréables associés à un mal de tête disparaissent avec le début de la grossesse.

Les raisons en sont l'absence de menstruation et d'ovulation, qui ont provoqué des maux de tête.

Mais en retour, d'autres manifestations apparaissent qui accompagnent toute la grossesse.

Traitement

Pour éliminer efficacement les symptômes désagréables, il est important de savoir comment traiter les maux de tête pendant la grossesse.

Pour commencer, il est important de déterminer les causes des maux de tête. Si le facteur provoquant est la présence d’une maladie ou d’une pathologie grave, consultez immédiatement un médecin afin de ne pas provoquer de complications graves.

Le médecin effectuera une série d’études diagnostiques spéciales afin de clarifier le diagnostic, puis prescrira le traitement correct et efficace.

Si de tels problèmes ne sont pas détectés, vous pouvez utiliser un certain nombre de conseils utiles pour éliminer efficacement les maux de tête.

  • Si un mal de tête est dû à un stress, à un choc nerveux ou à une dépression, il est nécessaire de stabiliser la sphère psycho-émotionnelle et d'éliminer tous les facteurs provoquants. Fournir des conditions calmes pour la grossesse, limiter la communication avec les personnes désagréables et les personnes pouvant causer des émotions négatives. Assoyez votre temps libre avec une énergie positive et des émotions positives.
  • Améliorer le bien-être, l'état général et soulager les maux de tête permettra des compresses. Ils peuvent être froids et chauds. Appliquer sur le front et le cou, peut être sur le cou. Après une courte période, il se produit une sensation de légèreté, un soulagement du stress, après quoi la tête ne fait plus mal.
  • Prenez une douche fraîche régulièrement. Il est génial, soulage la tension et les maux de tête. En l'absence d'une telle possibilité, une hydratation abondante de la peau avec de l'eau ou un simple lavage et éclaboussures du visage suffiront.
  • Pour éliminer les maux de tête pendant la grossesse, un bon massage est recommandé. Il convient de faire un spécialiste professionnel. Pour obtenir un résultat positif, faites attention à la région de la tête, aux muscles cervicaux, au dos et à la ceinture scapulaire.
  • Si vous avez mal à la tête pendant la grossesse, veillez à votre régime alimentaire et à votre consommation d'alcool. Aide à soulager ces symptômes conformément aux règles élémentaires en matière de régime et de consommation de liquides. Tous les aliments doivent être sains et riches en vitamines. De l’eau propre sans gaz, des compotes, des jus de fruits et des thés sont propices à la consommation. Ne permettez pas le jeûne ou les régimes pour perdre du poids.
au contenu ↑

Prévention

Pour prévenir les maux de tête pendant la grossesse, vous pouvez prendre des mesures préventives.

  1. Proposez une activité physique et promenez-vous au grand air. Ils doivent devenir un rituel quotidien. Pendant les promenades, la quantité nécessaire d’oxygène pénètre dans les cellules du cerveau, ce qui a un effet excellent sur la condition des femmes enceintes. Vous pouvez marcher pendant la journée ou au coucher.
  2. Plus souvent aérer la pièce. Cela permettra à une femme enceinte de respirer pleinement l'air frais, évitant ainsi diverses sensations douloureuses, notamment des maux de tête.
  3. Avec un travail prolongé à l'ordinateur ou avec des papiers, vous pouvez périodiquement faire des exercices. Cela aidera à soulager la tension dans les régions rachidienne, cervicale et brachiale, à soulager les syndromes douloureux, en particulier les maux de tête.
  4. La future mère devrait éviter les entreprises bruyantes, les restaurants, les magasins et les autres foules de personnes où des bruits forts sont ressentis. Les maux de tête passeront si vous apportez la paix et la tranquillité tout au long de votre grossesse.
  5. Si vous avez mal à la tête, la relaxation et le yoga vous aideront. Des exercices spéciaux vont soulager la douleur.
  6. Les maux de tête passeront si vous changez de régime. En excluant du menu les produits alimentaires contenant de la thiamine et de la phénylamine, vous pouvez toujours dire adieu à une telle douleur.
  7. En fin de grossesse, évitez de prendre des médicaments tels que le nurofen, l'aspirine, l'analgine.
  8. Il est possible de faire face à des douleurs telles que des maux de tête avec des moyens non médicamenteux. L'utilisation de la médecine traditionnelle élimine très soigneusement de nombreux maux.
  9. Pour éliminer correctement ces symptômes, demandez l'aide d'un médecin. Lui seul peut établir un diagnostic précis, prescrire le traitement approprié et dire quoi faire dans une telle situation.
au contenu ↑

Dans quels cas consulter un médecin de toute urgence

Dans certains cas, il est important d'informer le médecin à temps des problèmes de santé graves qui accompagnent la grossesse.

Le médecin déterminera la cause et vous expliquera comment traiter correctement les maladies pour lesquelles la région de la tête fait mal.

Que chercher:

  • Si le mal de tête est devenu régulier et que sa gravité et la nature des manifestations ont changé.
  • Ça fait mal à la tête immédiatement après le réveil.
  • Un mal de tête sévère s'est développé, qui se situe au même endroit.
  • Si d'autres signes apparaissent avec la douleur. Ceux-ci incluent des troubles de la parole, de l'audition, de la vision et de la sensibilité.
  • La douleur est accompagnée de sauts brusques de la pression artérielle. Le traitement est nécessaire à haute et basse pression.

La future mère peut s'inquiéter de douleurs à la tête. Il est important de déterminer la nature de leur éducation, de prendre toutes les mesures pour éliminer et contacter le médecin à temps.

Si les symptômes ne présentent aucun signe de pathologie, ils sont faciles à manipuler d'eux-mêmes.

En cas de détection de maladies graves, prenez toutes les mesures pour leur traitement.

Vous ne pouvez pas prendre de médicaments contre la douleur sans le consentement du médecin. L'autotraitement est nocif pour la santé de la future mère et du développement du fœtus.

Mal de tête pendant la grossesse

Les maux de tête sont bien connus et ne nécessitent pas d’explications distinctes pour beaucoup, mais pendant la grossesse, les maux de tête peuvent avoir une signification distincte et ne sont pas seulement soumis à un traitement symptomatique.

Les maux de tête qui ne sont pas directement liés à la grossesse sont considérés comme primaires. C'est:

La migraine est une maladie neurologique caractérisée par des accès de douleur intense et lancinante dans une moitié de la tête. C'est pourquoi on l'appelle aussi «hémicranie» (littéralement du latin «moitié du crâne»). Les convulsions récidivent le plus souvent à intervalles de 2 à 8 mois et s'accompagnent de nausées, de photophobie et d'aura antérieure (taches colorées et cernes devant les yeux, engourdissements et fourmillements dans le corps, les membres).

Ce type de mal de tête dépasse souvent les fumeurs masculins et se caractérise par des maux de tête extrêmement intenses lors de la projection des nerfs (par exemple, une douleur dans la zone située derrière l'œil), puis des crises successives en série (grappes).

Ces douleurs sont les plus courantes et sont associées à une ostéochondrose de la colonne cervico-thoracique, à une scoliose et à d'autres troubles de la posture. Les douleurs sont sourdes, oppressantes et diminuent progressivement avec l’activité physique, en plein air.

- maladies néoplasiques (la cause la plus rare de maux de tête, il convient de faire attention en cas d'apparition soudaine de maux de tête sans raison apparente, elle s'accompagne souvent de symptômes neurologiques, d'une vision floue, d'une démarche, etc.)

Les maux de tête post-traumatiques sont le plus souvent perturbés longtemps après un épisode de traumatisme, ont un caractère sourd et oppressant, une aggravation pouvant être provoquée par un manque de sommeil, une consommation d'alcool ou un stress, le pronostic dépend de la gravité de la blessure.

Accident vasculaire cérébral - une situation d'urgence aiguë caractérisée par une lésion ischémique de la région cérébrale ou une hémorragie, se manifeste par un mal de tête intense de localisation variée, une altération de la vision, de l'élocution, une asymétrie du visage et une altération du mouvement des membres. Les symptômes peuvent être combinés ou combinés.

Une cause rare de maux de tête, affecte plus souvent les personnes après 50 ans.

L'intoxication par l'alcool, les vapeurs toxiques (peinture, acétone, essence) et d'autres substances, l'intoxication due au processus infectieux provoquent un gonflement modéré du cerveau, accompagné de cambrures, de maux de tête sourds, de nausées et d'autres signes d'intoxication.

Maux de tête secondaires - causés par la grossesse

- au premier trimestre
- dans le trimestre II-III

Si vous savez que vous avez des antécédents de maux de tête depuis la première section de la classification, vous devez absolument informer l'obstétricien lors de la première comparution. De nombreuses maladies concomitantes, y compris la migraine, peuvent à la fois s'aggraver pendant la grossesse et entrer en rémission à long terme. Dans certains cas, une consultation avec un neurologue est montrée et même des recherches supplémentaires, telles que l’imagerie par résonance magnétique (IRM pendant plus de 13 semaines), l’électroencéphalographie ou la rhéoencéphalographie, sont également montrées.

Causes des maux de tête pendant la grossesse

Facteurs provoquant des maux de tête de grossesse:

1) Changer le fond hormonal

Toutes les hormones responsables du déroulement normal de la grossesse sont toujours présentes dans le corps de la femme. Mais avec le début de la gestation, un ajustement endocrinien important a lieu, et le niveau de certaines hormones augmente plusieurs fois (progestérone, minéraux-corticoïdes, glucocorticoïdes). Le corps peut réagir à ces fluctuations en modifiant le tonus vasculaire, la rétention d'eau, les modifications du contexte émotionnel (pleurs excessifs, somnolence, changements d'humeur plusieurs fois par jour) et, par conséquent, les maux de tête.

2) changements de la pression artérielle

La plupart des femmes enceintes s'inquiètent de l'hypotension, c'est-à-dire de l'hypotension artérielle, qui s'accompagne de faiblesses, d'épisodes de vertiges et de noircissement des yeux, notamment lors d'un changement soudain de position. Une pression artérielle basse doit être considérée comme inférieure à 90/60 mm Hg.

3) perturbation du sommeil

- manque chronique de sommeil
- Maux de tête de fin de semaine (c.-à-d. Maux de tête causés par un sommeil plus long que d'habitude)

4) Changer le mode habituel de la journée.

5) Facteurs d'irritation: lumière trop vive ou vacillante (comme celle d'un téléviseur vu dans une pièce sombre), sons obsessionnels, musique, odeurs fortes

6) changement de régime

- usage excessif de certains produits: chocolat, noix, yaourts, foie de poulet, avocats, agrumes, bananes, conserves et conserves au vinaigre, sushis et petits pains, thé, cola, saucisses, vin rouge, fromage
- réduction de la dose habituelle de café
- manger des aliments trop froids
- la faim
- changement de régime de consommation (excès de liquide ou déshydratation par temps chaud)

7) Conditions météorologiques, changement climatique

8) le stress à long terme ou une expérience aiguë de toutes les émotions (y compris les émotions positives)

9) réactions allergiques

10) microclimat incorrect (air trop sec ou humide dans la pièce, pièce non ventilée)

Traitement des maux de tête pendant la grossesse

Si vous notez le lien entre les maux de tête et l’un des facteurs énumérés, vous devez alors essayer d’éliminer ce qui est possible. Les maux de tête associés à un ajustement hormonal seront progressifs au cours du premier trimestre.

Les maux de tête sont un problème qui peut être résolu et ne devrait pas être une préoccupation particulière. Si vous avez des problèmes, assurez-vous d’exprimer vos plaintes à l’obstétricien-gynécologue et au thérapeute de la clinique prénatale.

Le traitement de ces maux de tête consiste à fournir du repos, à normaliser le sommeil et à une médication situationnelle.

- Antispasmodiques

Un spasmolytique résolu à tout moment est la no-spa ou la drotavérine (40 mg jusqu'à 3 comprimés par jour au maximum). La plupart des douleurs de nature spastique sont arrêtées avec succès par une dose acceptable.

- Anti-inflammatoires non stéroïdiens

Parmi ce groupe assez étendu de médicaments, seul le paracétamol est autorisé chez la femme enceinte dans des cas exceptionnels et uniquement à partir du deuxième trimestre. Une surdose de ce médicament entraîne de nombreux effets secondaires hématologiques (leucopénie, trobocytopénie, etc.) tant chez la mère que chez le fœtus.

- Les médicaments injectables à usage unique permettent le spasmalgon et le baralgin. Les médicaments doivent être administrés sous la surveillance d'un médecin (réactions fréquentes: évanouissements et collapsus pouvant entraîner une hypoxie du fœtus), uniquement au deuxième trimestre et dans des cas exceptionnels. Au premier trimestre, ils sont catégoriquement contre-indiqués, car ils provoquent des troubles marqués du système hématopoïétique. Au troisième trimestre, la prise de ces médicaments provoque un manque d'eau.

L'ibuprofène, le kétorolac, le diclofénac et d'autres substances courantes dans la vie normale sont absolument contre-indiqués pendant la grossesse en raison de nombreux effets secondaires: le risque de malformations congénitales augmente au cours du premier trimestre et le risque de faible naissance, ainsi que de complications hématologiques.

La situation est complètement différente dans le cas de maux de tête associés à une pression artérielle élevée.

Maux de tête et hypertension pendant la grossesse

Dans la vie ordinaire, la pression artérielle est de 140/90 mm Hg. Il est considéré comme «normal normal». Cependant, pendant la grossesse, les taux varient légèrement et il est souhaitable de maintenir la pression artérielle à un niveau compris entre 120/80 et 130/80 mm Hg.

Si une hypertension artérielle commence à être enregistrée dès le début d'une période (plus tôt que 20 semaines), on parle alors probablement d'hypertension artérielle chronique, c'est-à-dire d'hypertension artérielle survenue avant la grossesse. Les femmes en bonne santé sans plaintes subjectives consultent rarement le thérapeute dans un but préventif et ne mesurent pas elles-mêmes la pression artérielle. Par conséquent, les épisodes d'augmentation de la tension artérielle passent inaperçus. Pendant la grossesse, la pression artérielle est mesurée à chaque participation et il est beaucoup plus facile d'identifier le problème.

L'hypertension gestationnelle est une augmentation de la pression artérielle sur une période de plus de 20 semaines. L'augmentation de la pression artérielle n'est pas accompagnée d'œdème et de protéines dans les urines. La prévalence de jusqu'à 7% dans la population des femmes enceintes.

Le risque d'hypertension gravidique augmente si:

- vous avez votre première grossesse après 30 ans
- il y a de l'obésité
- hypertension chez les membres de la famille, en particulier chez les femmes (y compris celles liées à la grossesse)
- avez une maladie rénale ou du diabète
- grossesse multiple

Parmi les symptômes, ce qui nous intéresse le plus, ce sont les maux de tête, qui se manifestent le plus souvent dans les zones pariétotemporales et sont transitoires, sans trouble visuel ni équilibre.

La période au cours de laquelle la pression artérielle a commencé à augmenter est également importante. Plus elle se produit tôt, plus les conséquences peuvent être prononcées.

Cependant, avec l'observation systématique et le traitement de l'hypertension gestationnelle n'est pas dangereux pour la vie et la santé de la future mère et du futur bébé. Mais le diagnostic établi impose des obligations particulières en termes de contrôle de la prise de poids, du régime alimentaire, de la pression artérielle du matin et du soir.

Le traitement de l'hypertension artérielle gestationnelle (hypertension) est effectué conjointement par le gynécologue-obstétricien local et le thérapeute.

Médicaments utilisés pour traiter l'hypertension:

1) Le médicament de première ligne: la méthyldopa (dopegit), est un médicament à action centrale, sans danger pendant la grossesse. Le médicament de 1ère ligne signifie qu'il commence toujours le traitement avec une pression artérielle élevée.

2) Préparations de la 2e ligne: bêta-bloquants (métoprolol) et bloqueurs des canaux calciques lents (nifédipine). Utilisé comme médicament supplémentaire avec l’inefficacité de la méthyldopa à la dose maximale admissible.

3) Autres: les diurétiques de la série thiazidique (hydrochlorothiazide), sont utilisés en cas d’inefficacité des préparations susmentionnées, augmentation persistante de la pression artérielle.

Les doses de ces médicaments sont sélectionnées strictement individuellement, la fréquence d'administration étant également très différente, une sélection indépendante de médicaments n'est pas recommandée. Cela peut nuire à votre santé et à celle de votre enfant à naître. L'hypertension gravidique non traitée peut se transformer en une autre pathologie: la prééclampsie.

Maux de tête pré-éclampsie

La prééclampsie est une affection pathologique déclenchée par la grossesse, qui comprend une triade de symptômes: augmentation de la pression artérielle, protéinurie (apparition de protéines dans les urines) et œdèmes. La base du processus pathologique est un spasme généralisé de petits vaisseaux dans tous les organes et tissus. Aujourd'hui, la fréquence de cette pathologie varie de 7 à 20% selon les sources.

Facteurs prédisposants:

- polyhydramnios
- grossesse multiple
- grossesse chez les jeunes femmes (moins de 16 ans)
- grossesse de plus de 40 ans
- première enceinte
- hypertension artérielle avant la grossesse
- troubles hypertensifs lors d'une précédente grossesse
- cas de prééclampsie chez les parents de 1ère ligne (soeur, mère, grand-mère)
- le diabète
- l'obésité
- maladies rénales, y compris les lésions rénales dans les maladies systémiques (lupus érythémateux aigu disséminé)

Symptômes:

1) Augmentation de la pression artérielle au-dessus de 140/90 mm Hg.

- mal de tête dans la région pariéto-temporale, la douleur est souvent forte, sourde ou pulsante, ne s'arrête pas avec les antispasmodiques
- déficience visuelle: clignotements de «mouches» devant les yeux, photopsies (éclairs de lumière avant les yeux), vision floue
- nausée
- douleur dans la région épigastrique (dans l'estomac) et dans l'hypochondre droit
- léthargie et léthargie

2) Tout d'abord, un gain de poids excessif est enregistré. Ensuite, l'apparition et / ou la croissance de l'œdème sont notées. Tout d'abord, les pieds et les jambes gonflent, puis les mains et le visage (la zone autour des yeux), une congestion nasale due à un gonflement de la membrane muqueuse. En cas de processus pathologique très avancé, on observe un œdème généralisé (ansarka), notamment un gonflement de la paroi abdominale antérieure (la peau de l'abdomen prend l'aspect de zeste de citron).

Cette situation nécessite une observation attentive et une solution de la question de la tactique de traitement.

Principes de traitement de la pré-éclampsie:

- régime limité en sel, graisse et liquides

- contrôle de la pression artérielle

- traitement antihypertenseur (voir. Préparations utilisées pour traiter l'hypertension artérielle)

- Thérapie de magnésie selon les indications (administration de sulfate de magnésium par voie intraveineuse ou en goutte-à-goutte, la dose est calculée en fonction du tableau clinique, du poids du patient et ajustée au cours du traitement)

- Selon les indications hospitalisation et solution du problème de l'accouchement

La prééclampsie est une affection particulière des femmes enceintes. Par conséquent, la seule méthode fiable de traitement est l’accouchement. La livraison d'urgence n'est utilisée que dans des cas extrêmes. Plus le patient est surveillé et traité avec soin, plus il y a de chances que l'issue soit heureuse.

La pré-éclampsie n'est pas simplement un mal de tête et d'autres problèmes, c'est un risque direct de complications et un risque pour le futur bébé.

Des complications

- hypoxie fœtale
- travail prématuré
- développement de l'éclampsie (convulsions)
- œdème pulmonaire, cerveau

Prévention des maux de tête pendant la grossesse

La prévention, qui serait à 100% à l'abri de toute complication, n'existe pas. Cependant, le respect de règles aussi simples que le mode de travail et de repos, le régime de ménagement et une nutrition adéquate aide déjà le corps à «travailler pour deux» dans la période difficile. Des visites régulières chez le médecin, le contrôle de la pression artérielle, la présence de protéines urinaires (ce qui est déterminé par l'analyse habituelle de l'urine), les paramètres sanguins biochimiques aideront à reconnaître le problème à un stade précoce et à le traiter efficacement.

Nous vous avons parlé des nombreuses causes des maux de tête pendant la grossesse. Elles n’ont pas toutes besoin d’un traitement médical. Le meilleur effet sera peut-être l’élimination de l’irritant ou la normalisation du sommeil. Cependant, les troubles hypertensifs au cours de la grossesse justifient un traitement supplémentaire par le médecin. Ces troubles nécessitent un traitement obligatoire et un suivi plus attentif de la part du médecin et de la patiente elle-même. Si vous avez des maux de tête persistants et que vous avez ces symptômes, vous devez immédiatement consulter un médecin ou appeler une ambulance. Votre santé et celle de votre bébé dépendent de votre discipline. Prenez soin de vous et soyez en bonne santé!

Comment soulager un mal de tête pendant la grossesse

Bonjour Ludmila Je lance un appel à vous avec cette question: comment une femme enceinte peut-elle faire face à un mal de tête? Je suis maintenant dans le troisième mois et dans cette position, j'ai peur de prendre même les drogues les plus "inoffensives". Peut-être que j'exagère trop et que mon citramon habituel ne fera pas de mal à mon bébé? Que me conseilles-tu?

En plus, ça me dérange que le mal de tête pendant la grossesse apparaisse assez souvent, mais je n'ai rien remarqué de tel avant moi. Une telle affection est-elle considérée comme menaçante pour une femme enceinte ou indiquant l'apparition de pathologies en moi?

Maux de tête pendant la grossesse

L’attente d’un bébé est en effet une période particulière, également appelée «position intéressante». Maintenant, grâce à vos ressources, deux organismes existent et se développent, et vous n'êtes pas à la première place dans ce processus.

Tous les changements survenant au cours des neuf mois de la grossesse ont pour but d'aider l'enfant. Une femme doit subir des «effets secondaires» tels que la toxicose, des «tempêtes» hormonales, des problèmes dus à une carence en calcium et bien plus encore pour le bien de son bébé.

Par conséquent, les maux de tête pendant la grossesse sont un phénomène assez fréquent, observé chez un tiers des femmes sur le point de devenir mères. De plus, le bon état de votre santé avant la conception ne garantit pas l'absence de tels symptômes désagréables pendant le port du bébé.

Il est à noter que les manifestations des maux de tête peuvent être différentes et en dépendent:

  • personnage
  • localisation;
  • la durée;
  • les fréquences;
  • provoquer des faits;
  • conditions d'amortissement.

Dans certains cas, le mal de tête peut être accompagné de:

  1. des nausées;
  2. vomissements;
  3. troubles du tractus gastro-intestinal (de plus, les troubles digestifs peuvent être associés à des raisons très différentes. Quoi, lisez l'article Diarrhée de la grossesse >>>);
  4. déficience visuelle;
  5. réactions nerveuses.

Les maux de tête ne suscitent pas toujours de graves préoccupations. Cela peut être une réaction normale de l'organisme à son nouvel état, qui disparaîtra progressivement.

Cependant, ne rejetez pas l'option selon laquelle le mal de tête peut indiquer des troubles pathologiques dans le corps. Par conséquent, pour les douleurs gênantes, il est recommandé de consulter immédiatement un médecin.

C'est important! Dans chaque cas, il est nécessaire de comprendre exactement pourquoi la détérioration de la santé se produit et ensuite seulement de procéder au traitement.

Causes de maux de tête

Déterminer la cause du mal de tête chez une femme enceinte est assez difficile. Cela devrait être précédé d'études de diagnostic et de suivi de la future maman.

Le plus souvent, le mal de tête est le symptôme d'une maladie neurologique telle que la migraine. Dans ce cas, la femme s'inquiète d'une douleur lancinante intense, localisée dans une moitié de la tête. Provoquer une telle condition peut:

  • brusque changement des conditions météorologiques;
  • le stress;
  • fatigue
  • manque de sommeil;
  • manger des aliments qui affectent l'état des vaisseaux (la grossesse est une période de la vie d'une femme où il est important de suivre son régime. Découvrez notre cours Les secrets de la nutrition pour la future mère >>>);
  • la présence d'un facteur gênant (scintillement ou lumière vive, son dur, etc.)

Il arrive que les futures mamans se plaignent de tiraillements ou de douleurs compressives d'intensité moyenne recouvrant toute la tête. Des sensations douloureuses sont ressenties dans les parties temporale, frontale et occipitale. Ceci s'appelle HDN (céphalée de tension).

Les principaux facteurs pouvant conduire à une telle condition sont:

  1. épuisement émotionnel ou physique;
  2. le stress;
  3. effort musculaire, qui survient pendant le séjour prolongé dans une position inconfortable.

Les autres causes de maux de tête comprennent:

  • changements hormonaux;
  • chutes de pression artérielle (hypotension, hypertension);
  • Toxicose (pour en savoir plus sur la toxicose, consultez l'article: Nausées durant la grossesse >>>);
  • repas irréguliers avec de grands intervalles entre les repas;
  • fatigue oculaire;
  • la déshydratation;
  • faible teneur en sucre;
  • climat intérieur défavorable.

En outre, un mal de tête peut être secondaire et se manifester dans le contexte d’une exacerbation de maladies chroniques existantes chez une femme. Dans ce cas, les principaux symptômes de la maladie doivent être observés.

1 terme

Les maux de tête pendant la grossesse surviennent souvent aux premiers stades. C'est au cours de cette période que se produisent les changements les plus dramatiques dans le corps de la femme, que vous pouvez lire à l'article 1 du trimestre de la grossesse >>>. Les causes d'inconfort peuvent être les suivantes:

  1. Augmentation des niveaux de progestérone et d'œstrogène. Ces hormones peuvent affecter l’état des vaisseaux sanguins et faire varier leur tonus.
  2. L'augmentation du volume sanguin en circulation, ce qui crée une charge supplémentaire sur les vaisseaux;
  3. Changement de régime habituel. Par exemple, après avoir appris votre grossesse, vous devrez abandonner le café. Le corps, sentant un manque cruel de caféine, peut commencer à se "rebeller";
  4. Les restes du syndrome prémenstruel. Habituellement, si vous avez eu des maux de tête avant l’apparition des règles avant la grossesse, ces sensations se répètent plusieurs mois après la conception.
  5. Toxicose précoce;
  6. Changez votre style de vie.

En général, vos systèmes cardiovasculaire et nerveux sont soumis à un stress important au cours du premier trimestre et, jusqu’à ce que la période d’adaptation soit écoulée, le mal de tête pendant la grossesse peut survenir très souvent, même dans les cas les plus «insignifiants».

2 trimestres

Au 2ème trimestre, il y a beaucoup moins de raisons pour un inconfort important. Dans le corps, la stabilité relative est établie. Il s'est habitué à travailler pour deux. Quels sont les changements au cours de cette période, lisez l’article 2 du trimestre de la grossesse >>>

C'est donc au cours du deuxième trimestre de la grossesse qu'un mal de tête peut être le symptôme d'une autre maladie qui provoque une altération de la circulation sanguine dans le cerveau. Par exemple:

  • le glaucome;
  • la sinusite;
  • méningite;
  • ostéochondrose cervicale;
  • problèmes rénaux.

En outre, il est souhaitable de faire attention à votre routine quotidienne. Après tout, le plus souvent, au cours de cette période, les femmes sont toujours engagées dans des activités de travail, ce qui peut entraîner des surcharges et un manque de sommeil.

3 terme

  1. Pour le 3ème trimestre, l'épuisement conditionnel de votre corps est caractéristique, car la plupart des nutriments et nutriments sont «aspirés» par l'enfant. Dans de telles conditions, votre immunité est affaiblie, une toxicose tardive peut survenir et les maux de tête deviennent parfois un compagnon constant.
  2. La prise de poids au cours des derniers mois de la grossesse est un autre facteur important. Cela conduit à un changement de posture et de problèmes de dos;
  3. Cela peut également affecter la tension nerveuse et les peurs en prévision de l'accouchement prochain.

Apprenez de l'article sur ce qui se passe dans le corps de la femme et avec le bébé pendant cette période à partir de l'article 3 trimestre de grossesse >>>

Comment se débarrasser d'un mal de tête?

Pendant longtemps, supporter un mal de tête ne fonctionnera pas. Mais pour le traitement des maux de tête pendant la grossesse, un ensemble d’outils est très limité. Après tout, il n’existe pas un seul médicament anesthésique qui soit totalement inoffensif. Par conséquent, dans votre position intéressante, vous devez d’abord avoir recours à des méthodes inoffensives:

  • Commencez par aérer la pièce;
  • Prenez une posture confortable et essayez de vous détendre complètement.
  • Vous pouvez activer la musique légère, utiliser l'aromathérapie;
  • Essayez de dormir un peu;
  • Si vous avez les compétences nécessaires, pratiquez le yoga ou l’autoformation.

Méthodes folkloriques

Suivez les conseils courants sur la façon de se débarrasser des maux de tête pendant la grossesse:

  1. Il y a des fraises ou des canneberges fraîches;
  2. Frotter le whisky avec l’un des produits suivants: momie, teinture de propolis, huile de menthol ou pommade astérisque;
  3. Attachez des tranches de pommes de terre crues ou des feuilles d’aloès coupées aux tempes;
  4. Mélangez de l'argile ou de la boue médicinale avec l'une de ces substances: extrait d'herbes (de mélisse, menthe, etc.), vinaigre, ail, menthol ou citron. Ensuite, attachez-vous à la plaie.

Vous pouvez également essayer de nouer une écharpe ou une écharpe sur la tête lors d'une attaque. Cela aidera à réduire l'intensité de la douleur.

Massages

Voici un autre conseil sur ce qu'il faut faire si vous craignez un mal de tête grave pendant la grossesse. Le massage de la tête peut aider.

  • Le massage devrait être de légers mouvements circulaires;
  • Il vaut mieux demander à un proche de vous aider dans cette affaire; Après tout, vous devriez masser le cou et les épaules, les pieds. Vous pouvez utiliser des masseurs spéciaux ou des rouleaux de massage;
  • Il existe également une méthode d’acupression qui consiste à agir uniquement sur certains points autour du nez, des sourcils, des tempes et dans la région de la couronne;
  • En plus du massage, il est recommandé de se laver les cheveux à l'eau tiède.

Des compresses

Une compresse est un bon remède contre les maux de tête. Pour cela, vous devez utiliser de la glace ou un chiffon imbibé d’eau froide. La glace peut être enveloppée de gaze et fixée à la tête ou simplement frotter les tempes et le front avec des glaçons.

Dans les recettes folkloriques, vous pouvez trouver des recommandations à prendre pour une compresse avec mal de tête, une feuille de chou blanc. Il a également des propriétés analgésiques.

  1. Tout d’abord, la feuille doit être légèrement écrasée de manière à épuiser le jus (dans certaines recettes, il est indiqué qu’elle doit être échaudée à l’eau bouillante);
  2. Puis appliquez-le sur la tête et maintenez jusqu'à ce que la douleur diminue;
  3. Au lieu d'une feuille de chou, vous pouvez utiliser une feuille de tilleul ou de bardane, ainsi que du zeste de citron.

Boissons

Pour les maux de tête, il est recommandé de boire du thé vert ou des infusions aux herbes. La composition des préparations à base de plantes peut être variée (menthe, mélisse, valériane, camomille, rose sauvage, etc.). Ces décoctions ont à la fois des propriétés analgésiques et sédatives.

Un thé sucré fort aidera à faire face à la douleur lorsque la pression est réduite ou à éliminer la sensation de faim. Vous pouvez toujours boire du jus de viorne ou de cassis.

Pilules

Si le mal de tête pendant la grossesse vous inquiète beaucoup, prenez l'une de ces pilules sans danger pour votre enfant. Ce Paracétomol et ses dérivés Efferalgan ou Panadol, No-shpa. Cependant, nous devons nous rappeler que même ces médicaments ne peuvent pas être pris de manière systémique.

Attention! Tout autre médicament ne peut être prescrit que sur recommandation d'un médecin! Il est fortement déconseillé de prendre de l’aspirine et de l’analgin ou d’autres médicaments à base de ces produits. Dans ce cas, le risque de développer des complications dépassera le bénéfice thérapeutique.

Prévention des maux de tête

Cependant, si vous vous inquiétez de maux de tête pendant la grossesse, la chose la plus importante à faire est de prévenir ce type de maladie afin que les attaques simples ne deviennent pas un problème à part entière. Comme toujours, il est plus facile d’empêcher que de traiter.

Pour ce faire, utilisez ces recommandations:

  • Choisissez vous-même le meilleur mode de la journée, ce qui vous permettra d'éviter le surmenage et les situations stressantes;
  • Faites des promenades régulières au grand air;
  • Surveillez votre alimentation et prenez des complexes de vitamines;
  • Reposez-vous suffisamment, dormez au moins 8 heures par jour;
  • S'engager dans des procédures d'eau ou de tonique;
  • Évitez les entreprises bruyantes, les lieux de tabagisme ou les odeurs fortes;
  • Surveillez le gain de poids pendant la grossesse.

Un autre conseil - tenez un journal spécial dans lequel sont décrits tous les symptômes des maux de tête et les facteurs qui les accompagnent. Il sera donc beaucoup plus facile pour votre fournisseur de soins de santé de déterminer la cause de la détérioration de votre santé et de choisir la bonne méthode de traitement.

La grossesse est une période particulière et les maux de tête en sont l’un des effets secondaires. Cependant, ne soyez pas frivole au sujet de l'apparition de telles attaques, surtout si elles vous gênent assez souvent et se produisent même le matin après un sommeil complet.

Dans tous les cas, vous devez discuter de votre santé avec un médecin et commencer le traitement uniquement après ses rendez-vous. Ce conseil s'applique même à l'utilisation de remèdes populaires, en particulier ceux destinés à l'administration orale.

Comment traiter un mal de tête pendant la grossesse

Un mal de tête pendant la grossesse est une affection courante qui accompagne la plupart des femmes enceintes. Dans notre article, vous apprendrez comment vous débarrasser de la migraine, quels médicaments peuvent être pris en 1, 2 et 3 trimestres.

Causes de maux de tête pendant la grossesse

Selon les statistiques, toutes les cinq femmes enceintes ont mal à la tête (céphalées). Cette affection se manifeste le plus souvent au cours des trois premiers mois de portage d'un bébé, mais elle se manifeste parfois au cours des dernières périodes. Il y a beaucoup de raisons pour l'apparition de maux, réglons-les.

Les principales causes de maux de tête pendant la grossesse sont:

  • Changements hormonaux - cet état est assez naturel, car votre corps se développe de manière à pouvoir supporter un bébé pendant 9 mois. En outre, une augmentation du niveau de progestérone et d'œstrogènes affecte le tonus vasculaire, provoquant leur spasme.
  • Augmentation ou diminution soudaine de la pression artérielle pendant les orages magnétiques ou les nuages ​​prolongés avant la pluie;
  • surmenage;
  • épuisement émotionnel;
  • stress sévère;
  • la faim
  • congestion;
  • la soif
  • être dans une pièce mal ventilée;
  • troubles du sommeil (insomnie ou sommeil de plus de 10 heures);
  • mauvaise posture (généralement en 3 trimestres).

Même certains aliments peuvent causer des maux de tête. Par exemple, un chocolat fort mangé ou non, un thé fort peut déclencher une migraine.

La dystonie végétative et vasculaire, des problèmes de vertèbres cervicales, des rhumes et des maux de dents sont d'autres causes de malaise.

Symptômes et traitement des maux de tête pendant la grossesse

Cephalgia a une classification différente. Ci-dessous, nous verrons ce qu'il faut faire si vous avez mal à la tête pendant la grossesse.

Les douleurs de stress sont des douleurs inhérentes monotones et monotones. Cela crée une sensation comme si la tête était serrée avec un bandage élastique. Souvent, avec ce type de malaise, les femmes se plaignent de malaises du cou à l'arrière de la tête, des tempes et des yeux. Lors de la palpation, les points douloureux au coude à coude sont tâtés. Probablement des nausées, pas de vomissements. En règle générale, la durée de ces sensations varie de une demi-heure à une heure et demie.

Il y a une douleur de tension avec fatigue mentale ou physique, épuisement nerveux, stress. Le traitement de ce type de céphalgie consiste à éliminer les symptômes à l'aide de tels moyens:

  • La glycine est un médicament qui réduit le stress psycho-émotionnel et les signes de TRI, améliore l'humeur, les performances mentales et le sommeil. La glycine est utile dans la prévention des maux de tête fréquents dus à un système nerveux instable.
  • Valeryan - prescrit dans le cas d'excitation nerveuse et de troubles du sommeil, jusqu'à 4 comprimés à la fois.
  • Extraplast compresse-compresse - lavande, eucalyptus, menthol et huile de ricin sont présents dans sa composition. Toutes ces substances ne pénètrent pas dans le système circulatoire humain et sont donc sans danger pour le fœtus. Le pansement rafraîchissant doit être collé sur la peau sèche du front ou de la nuque afin qu’il n’entre pas en contact avec les cheveux. Chaque patch est conçu pour un usage unique. Gardez-le sur le corps ne peut pas être plus long que 6 heures.

Les migraines noires caractéristiques sont des douleurs lancinantes prolongées dans une moitié de la tête et se propageant jusqu'aux yeux. En règle générale, la durée de ces symptômes varie de 4 heures à plusieurs jours.

Dans certains cas, la douleur est accompagnée de nausées et de vomissements. Avant l'attaque, vous remarquerez peut-être une vision floue, des hallucinations visuelles ou auditives et des changements de goût. Toute activité physique ne fait qu'augmenter les signes de malaise.

La migraine résulte d'une irritation des ganglions et des plexus de la tête et du cou. Cette condition provoque des maladies de la colonne cervicale, des vaisseaux cérébraux, des sinus paranasaux.

Aux deuxième et troisième trimestres, plusieurs comprimés de paracétamol peuvent être pris pour soulager l’inconfort. Bien que les études expérimentales n'aient pas confirmé les effets négatifs du paracétamol sur la formation du fœtus, il n'est toujours pas recommandé de le prendre au cours du premier trimestre. Il est préférable d’utiliser des suppositoires au lieu des comprimés, car ils contiennent une dose plus faible de la substance active et sont autorisés pour les enfants à partir de 3 mois. Également pour faire face à la forme légère de la migraine aidera quelques pilules Valériane.

Une caractéristique caractéristique de la céphalée vasculaire est une douleur lancinante dans les régions occipitale, pariétale, temporale et autres de la tête. Le plus souvent, ce malaise survient avec l'hypertension et l'hypotension, le TRI et d'autres pathologies du système cardiovasculaire.

L'hypertension se caractérise par un rétrécissement et des spasmes des vaisseaux cérébraux, entraînant la formation d'une céphalalgie. Pendant une crise hypertensive, une sensation de lourdeur à la tête, une faiblesse générale croissante et des lèvres bleues peuvent s'ajouter aux symptômes énumérés. La survenue de spasmes vasculaires dans le cerveau est souvent accompagnée de nausées et d'acouphènes.

Comment se débarrasser de l'inconfort? Utilisez une compresse froide sur le front ou la nuque, car elle resserre les vaisseaux sanguins, ce qui est utile pour l'hypertension.

Si l'hypotension est recommandée, utilisez une compresse chaude, car elle dilate les vaisseaux sanguins et améliore l'état avec une pression artérielle basse. Si vous êtes sujet à l'hypotension, essayez de mener une vie correcte, ne mangez pas trop et dormez suffisamment. Pendant les crises, il est préférable de vous allonger pendant 40 minutes avec une compresse chauffante sur le front. Ou boire du café.

Il est utile d'utiliser régulièrement une douche de contraste, car elle a non seulement un effet bénéfique sur la peau, mais normalise également la pression artérielle.

Maux de tête Diète pendant la grossesse

Avec des migraines fréquentes et graves pendant la grossesse, vous devez revoir votre régime alimentaire. Souvent, l'apparition de maux de tête associés à une alimentation inadéquate et déséquilibrée, l'utilisation de tels produits:

  • les bananes;
  • les agrumes;
  • Plats chinois;
  • foie de poulet, de porc et de boeuf;
  • avocat;
  • fromage fondu.

La migraine peut survenir à la suite d'une adhésion à un régime strict, d'un jeûne thérapeutique ou nettoyant. Rappelez-vous que pendant la grossesse, vous devez bien manger afin que la santé du fœtus et du vôtre ne pose aucun problème.

Maintenir votre poids normal aidera à une bonne nutrition et à l’utilisation d’aliments hypocaloriques. Mangez beaucoup de fruits frais pour enrichir votre corps de vitamines et d’oligo-éléments bénéfiques. Si vous avez faim, buvez du kéfir ou du yogourt.

Réduit le tonus des vaisseaux sanguins et provoque des aliments cuits et cuits à la céphalgie. Ils augmentent la quantité de «mauvais cholestérol», provoquent des crampes et le manque d'oxygène. Les experts recommandent aux femmes enceintes d’éliminer complètement de l’alimentation les produits semi-finis, les conserves et les saucisses.

Pilules pour le mal de tête pendant la grossesse

Les maux de tête graves peuvent être éliminés avec des pilules. Mais rappelez-vous, ils ne peuvent pas être consommés sans l'autorisation du médecin, car certains médicaments peuvent nuire au développement du fœtus.

Quelles pilules pouvez-vous boire pour les maux de tête? Vous trouverez ci-dessous les outils les plus populaires et les plus efficaces.

Si vous souffrez d'hypotension artérielle, dans ce cas, vous pouvez prendre Citramon. Il contient de l'aspirine, du paracétamol et de la caféine. Il est interdit de prendre plus d'un comprimé par jour, sinon vous pouvez nuire au fœtus.

Éliminer les pulsations dans les tempes et l'arrière de la tête aidera No-shpa. Ce médicament résiste efficacement aux crises de migraine, d’ostéochondrose, de surmenage et de stress. Même avec un petit tonus utérin, vous pouvez boire ce médicament. Drotaverin est un analogue de No-shpy, il peut également être utilisé comme analgésique.

Si la céphalée est causée par un rhume, utilisez du paracétamol, du nurofen ou de l’ibuprofène pour l’éliminer. Les antipyrétiques soulagent les spasmes, les courbatures, les maux de tête, la faiblesse, normalisent la température. Il est interdit d'utiliser le paracétamol dans les cas d'insuffisance hépatique et rénale, d'anémie et de thrombocytopénie. Le taux quotidien de comprimés - pas plus de 6 pièces, la durée du traitement - 3 jours. S'il n'y a pas d'efficacité après la prise des médicaments, il est nécessaire de consulter un médecin.

L’ibuprofène et le Nurofen ne peuvent être pris qu’au 2e trimestre; l’utilisation de ces antipyrétiques est interdite aux premiers stades.

Pendant la grossesse, vous devez faire attention à votre santé. L'utilisation de nombreux médicaments et herbes médicinales est interdite, car leur composition peut nuire au développement du fœtus. Vous ne pouvez pas vous soigner vous-même et prendre de la drogue sans l'approbation du gynécologue. Mais cela permettait des séances d’aromathérapie et de massage permettant d’éliminer les symptômes de malaise.

Remèdes populaires pour les maux de tête pendant la grossesse

Vous pouvez faire face à la céphalgie par vous-même si vous suivez nos recommandations:

  • Lorsque vous êtes chez vous, créez une atmosphère paisible. Fermez les rideaux, éteignez les lumières, aérez la pièce, allumez la musique silencieuse. Utilisez vos doigts pour masser la peau autour des tempes et de l’arrière de la tête.
  • Lavez votre tête à l'eau tiède et prenez une douche, puis buvez un verre de décoction de camomille ou de menthe. Si vous souffrez d'hypotension, remplacez le bouillon par du thé noir fort et sucré.
  • Laver à l'eau froide - il s'agit d'une mesure d'urgence visant à éliminer les maux de tête.
  • Organisez une séance d’aromathérapie avec de l’éther de lavande, de l’ylang-ylang, du genévrier et de la citronnelle

Les avis

Pendant la grossesse, je souffrais souvent de maux de tête. Cette condition était due à un stress fréquent, car je devais travailler au premier trimestre et le patron n'était pas satisfait de ma position de femme enceinte. Pendant plusieurs mois, j'ai vu Glycine, grâce à cette céphalalgie avait disparu.

Alevtina, 31 ans

Pendant la grossesse, j'avais souvent des migraines. Elle a été sauvée d'eux en se détendant dans une pièce avec des rideaux tirés. Une lumière vive causa de nouveaux accès de douleur. Au troisième trimestre, cet inconfort a disparu.