Caractéristiques de la dépression pendant la grossesse

La grossesse est une période joyeuse dans la vie d’une femme, mais beaucoup sont confrontées au phénomène de dépression pendant la grossesse.

Ne confondez pas l'état dépressif d'une femme enceinte et de mauvaise humeur, car, comme vous le savez, le fond émotionnel d'une femme enceinte subit une série de changements et d'explosions qui expliquent l'apparition de quelque chose de bon, puis de mauvaise humeur. La dépression est une affection plus grave qui nécessite une attention particulière, car son ignorance est lourde de complications et de conséquences néfastes.

Grossesse et dépression

Selon des études récentes, la dépression pendant la grossesse elle-même est un phénomène assez courant chez les femmes modernes, qu'elles sont souvent incapables de gérer et ont donc besoin d'une aide qualifiée. Malheureusement, le nombre de femmes souffrant de dépression pendant la période de procréation augmente régulièrement chaque année.

Bien que la dépression pendant la grossesse soit un phénomène courant, un grand nombre de femmes ne peuvent pas l'identifier à temps, mais la dépression, le stress constant et l'apathie ont un effet très négatif sur le développement du fœtus et peuvent affecter négativement le développement mental du bébé. Par la suite, son système nerveux est perturbé, de nombreux organes internes se développent mal et l’état de santé de la future mère laisse beaucoup à désirer. Par conséquent, afin d'éviter de telles conséquences indésirables pour vous et votre bébé à naître, vous devriez demander de l'aide pour détecter les premiers signes de dépression et d'apathie, même en début de grossesse.

La grossesse et la dépression sont des phénomènes qui vont souvent de pair. Cependant, toutes les femmes ne peuvent pas déterminer si elles souffrent de dépression et n’ont aucune idée de la cause réelle de cette maladie.

Symptômes de la maladie

Si une femme enceinte remarque la présence constante de pleurs, de dépression, ne se perçoit pas comme une mère à part entière pendant deux semaines ou plus, si elle a régulièrement une peur, une anxiété et une anxiété inexplicables, elle devrait penser à sa santé. Pour établir un diagnostic précis, la future mère doit contacter un spécialiste de toute urgence.

Ainsi, les principaux symptômes de la dépression prénatale sont les suivants:

  1. Mauvaise humeur. Future maman presque rien ne plaît. Le bonheur ne livre même pas ces moments que la femme avait précédemment élevés au paradis. Naturellement, dans les premiers stades du développement de la maladie, la mauvaise humeur sera remplacée par la bonne, mais si un traitement en temps voulu n’est pas instauré, de telles périodes d’illumination se produiront de moins en moins.
  2. Signes d'apathie. Tout ce qui se passe dans la vie d'une femme ne l'intéresse pas du tout. Si le cas est difficile, la femme n'est pas attirée par les moments de préparation à la rencontre avec le bébé, achetant les choses nécessaires pour le futur fils ou la future fille.
  3. Grande excitation. Toutes les femmes enceintes s’inquiètent pour la santé de leur futur bébé, mais si cette anxiété et cette excitation se transforment en peur de panique, vous devez commencer à sonner l’alarme. La peur peut devenir une obsession, au point qu'une femme attend tous les jours des ennuis. Cela conduit à des pleurs constants.
  4. Auto-poursuite En raison de l'état dépressif, une femme a le sentiment qu'elle est responsable de tout, elle est un fardeau pour son mari et ses proches. En outre, la future mère doute qu'elle puisse être une bonne mère. De telles pensées ne donnent pas la paix à une femme.
  5. Perturbation du sommeil Un sommeil complet pour une femme enceinte est extrêmement important pour sa santé et celle de son bébé à naître, mais une perturbation du rythme du sommeil peut avoir les conséquences les plus inattendues. Pendant la dépression chez une femme enceinte, une somnolence excessive et une insomnie peuvent survenir, mais l'insomnie survient plus souvent en raison du fait que de mauvaises pensées inhabituelles et mauvaises s'insinuent constamment dans ma tête. En conséquence, l'état émotionnel est perturbé.

Causes de la dépression

Il est possible de lutter contre la dépression pendant la grossesse, mais pour que le traitement soit un succès, il est nécessaire de connaître les causes exactes de son apparition, et elles sont nombreuses.

La nature a créé pour la femme toutes les conditions favorables pour porter un bébé, mais au cours de la grossesse, de nombreux facteurs et difficultés externes peuvent apparaître. Une femme devient comme un otage de ses pensées, de ses expériences et de ses inquiétudes, car une nouvelle personne va bientôt voir le jour, pour laquelle elle doit assumer la pleine responsabilité. Tout cela nécessite que la future mère soit pleinement préparée aux changements à venir, au développement de nouvelles compétences et aptitudes et, finalement, à une grande patience, de la force et du désir. Ces changements cardinaux dans la vie de certaines femmes ne se passent pas sans laisser de traces, mais ont un impact énorme sur leur psychisme.

Les causes de la dépression pendant la grossesse sont les suivantes:

  • grossesse imprévue, qui entraîne des changements colossaux drastiques dans la vie d'une jeune mère;
  • la présence de problèmes de ménage ou de logement;
  • la situation financière instable, qui fait craindre pour l'avenir du bébé;
  • prendre certains médicaments sur une longue période, tels que les sédatifs ou les somnifères;
  • changements dans le corps d'une femme enceinte;
  • faiblesse excessive et fatigue;
  • grossesse grave (par exemple, toxicose très forte).

Soutien aux amis et aux parents

Pour une femme enceinte, l’attention de son entourage vient en premier lieu, et plus encore dans un état de dépression. Cependant, les proches et les proches ne comprennent pas toujours parfaitement ce qui arrive à la future mère. Ne réalisant pas la gravité et le sérieux de la situation, ils commencent à s'effondrer et se fâchent contre la femme enceinte, aggravant ainsi la situation.

La dépression pendant la grossesse est une condition dans laquelle le soutien des proches est très important.

Tendre promptement un coup de main à une femme enceinte pendant une dépression aidera la future mère à se sortir de cet état déplaisant dans les plus brefs délais.

En aucun cas, les proches ne doivent être critiqués pour les actes d'une femme enceinte. Les reproches ne mènent également à rien de bon. Il est nécessaire de rappeler à la femme que dans son état dépressif, il n'y a pas de culpabilité, ce n'est qu'un phénomène temporaire.

Si une femme enceinte est déprimée, il n'est pas recommandé aux personnes proches ou environnantes d'attirer l'attention sur son état. Il serait préférable d'essayer de l'entourer d'émotions positives et de lui donner une bonne humeur.

Il n'est pas nécessaire de charger la future mère de tâches ménagères, mais vous ne devez pas la retirer complètement de l'entretien ménager. Laissez-la se sentir nécessaire par sa famille. Cela augmentera certainement son attitude émotionnelle globale.

Trucs et astuces

Naturellement, les formes sévères et avancées de dépression nécessitent des séances de psychothérapie et, dans certains cas, un certain nombre de médicaments. Mais si vous détectez les symptômes de la maladie à temps, vous ne pouvez pas recourir à de telles mesures drastiques. Si vous suivez les conseils et les recommandations suivants, une femme enceinte ressentira un soulagement après une courte période:

  1. Réponse instantanée. Si une femme dans la situation remarque immédiatement les symptômes de la dépression, il sera beaucoup plus facile et rapide de guérir d'elle. Besoin de plus de temps pour passer des loisirs et des divertissements. Il est recommandé de faire plus de shopping, de sortir avec une famille pour un pique-nique chaque semaine.
  2. Régime du jour. Il est très important de planifier votre journée et il est préférable de le faire le soir.
  3. Repos complet et de grande qualité. Nul besoin de vous charger de tous les soucis et affaires, car la fatigue qui en résulte est le premier ennemi d'une femme enceinte. Il est préférable de demander l'aide d'amis et de parents.
  4. Conformité au régime. Pour préserver votre santé et celle du bébé, la future mère doit surveiller sa nutrition, car une alimentation incorrecte et déséquilibrée ne fait qu'aggraver l'évolution de la dépression.
  5. N'oubliez pas que le mouvement c'est la vie. Lorsqu’elle détecte les premiers signes de dépression, une femme enceinte doit en règle générale bouger autant que possible. Vous pouvez faire de la gymnastique spéciale ou de l'aérobic pour les femmes enceintes. Il est recommandé d'organiser des promenades quotidiennes.
  6. Attention à vous-même. L'apparence est également importante pour une femme enceinte, de même que son état interne. Femme de loisir dans la position devrait être donnée à leur apparence. Vous pouvez vous faire une nouvelle coiffure, maquillage ou acheter une nouvelle robe.

La grossesse étant une période merveilleuse dans la vie d’une femme, il n’est pas utile qu’un phénomène aussi déplaisant que la dépression assombrisse ce moment. Mais même s'il n'était pas possible d'éviter un état dépressif, vous ne devriez pas désespérer, mais vous devez simplement vous ressaisir et le combattre jusqu'au bout pour que la maternité apporte le bonheur et la joie à la vie d'une femme.

Dépression pendant la grossesse

La dépression est une maladie mentale grave caractérisée par une diminution de l'humeur et une incapacité à ressentir des émotions positives. Cette condition survient souvent pendant la grossesse, ainsi que pendant la période post-partum. Une dépression non détectée peut entraîner de graves troubles mentaux et une dégradation importante de la qualité de la vie.

Causes et facteurs de risque

Selon les statistiques, la dépression chez les femmes se produit trois fois plus souvent que chez les représentants de la moitié forte de l’humanité. Ceci est en partie dû à la plus grande émotivité des femmes et à la tendance des belles dames à vivre en profondeur tous les événements qui se produisent avec elles. En fait, ce n’est pas tant l’émotivité accrue des femmes qui est responsable du développement de la dépression que le lien entre les émotions et le fonctionnement du système endocrinien. La fréquence de la dépression chez le beau sexe est due aux particularités de la production d'hormones et au changement de leur concentration à différentes périodes de la vie.

La grossesse est une période d'altérations importantes du système endocrinien féminin. Dans le corps de la future mère fait rage une véritable tempête hormonale. Sans surprise, c'est précisément en prévision du bébé que de nombreuses femmes présentent des symptômes de dépression. Selon les statistiques, jusqu'à 15% des femmes enceintes et des puerperas souffrent de dépression de gravité variable.

Facteurs de risque de dépression pendant la grossesse:

  • accentuation du caractère: excitabilité émotionnelle, tendance aux expériences violentes, hystérie;
  • traits de personnalité: fatigue, mélancolie;
  • la présence de troubles dépressifs avant la grossesse;
  • troubles dépressifs chez le plus proche parent (probabilité élevée de transmission héréditaire de la maladie);
  • grossesse non désirée;
  • grossesse avec complications;
  • situation défavorable dans la famille, au travail, dans l'espace environnant;
  • bouleversement psycho-émotionnel grave pendant la grossesse;
  • la nécessité de faire un travail physique ou mental lourd en prévision du bébé;
  • situation financière difficile, problèmes de logement et autres aspects similaires;
  • peur de la prochaine naissance.

La présence d'une dépression avant le début de la grossesse est un facteur de risque sérieux pour le développement d'une affection similaire en prévision d'un bébé. La probabilité de récurrence de la dépression augmente dans le cas où une femme refusait à la fois un traitement spécifique ou ne terminait pas le traitement à la fin. Toutes les femmes souffrant de dépression, il est nécessaire de planifier une grossesse uniquement dans la période de rémission et un état émotionnel stable. Avant de concevoir un enfant, il est nécessaire de se faire examiner par un psychothérapeute.

Découvrir la cause exacte de la dépression n'est pas toujours possible. Il est tout à fait compréhensible que l’humeur déprimée et d’autres symptômes surviennent dans le contexte d’expériences intenses (par exemple, en cas de décès d’un membre de la famille, de maladie d’un membre de la famille, de problèmes graves au travail et dans d’autres domaines de la vie). Mais que se passe-t-il si la dépression survient sans raison apparente, dans un bien-être extérieur complet? Dans ce cas, la cause doit être recherchée dans leurs propres sentiments et expériences. Souvent, la dépression survient lorsque les attentes en matière de grossesse sont trop élevées, de même qu'un changement radical du mode de vie au cours de cette période. Un psychothérapeute expérimenté vous aidera à comprendre les causes de cette maladie et à vous en sortir avec des pertes minimes.

Les symptômes

Reconnaître les premiers signes de dépression pendant la grossesse est difficile. Une femme qui porte un enfant et ne présente aucun trouble pathologique devient angoissée, irritable et excessivement émotionnelle. Son humeur change constamment, elle veut rire sans raison, puis pleurer. Beaucoup de femmes enceintes en début de grossesse, ainsi qu'avant la naissance même, perdent leur humeur, leur force diminue et l'insomnie se développe. Cette condition est considérée comme parfaitement normale et s'explique par la formation de la grossesse dominante dans le système nerveux central.

L'émotivité naturelle d'une femme enceinte rend difficile la détection des premiers symptômes de la dépression dans le temps. Les modifications de la psyché qui en résultent sont souvent attribuées à la fatigue habituelle associée au port d'un enfant. Pendant longtemps, la dépression n'a pas de signification, ce qui rend le diagnostic beaucoup plus difficile et empêche la fourniture rapide d'une aide qualifiée.

Symptômes d'anxiété évocateurs d'une dépression:

  • sentiment déraisonnable de tristesse;
  • humeur dépressive prolongée ou apathie;
  • l'incapacité de faire l'expérience d'émotions positives;
  • rupture prononcée, léthargie;
  • un sentiment d'impuissance et d'inutilité;
  • irritabilité et larmoiement;
  • diminution ou perte totale d'appétit (ou, au contraire, augmentation de l'appétit en tant que désir de «saisir» le problème);
  • diminution de la libido;
  • réticence à communiquer avec le conjoint, les enfants, les parents proches et les amis;
  • troubles du sommeil (insomnie ou somnolence accrue, inversion du sommeil, cauchemars fréquents);
  • ignorer les sentiments désagréables dans son propre corps, refuser de prendre soin de sa santé;
  • l'apparition d'une douleur obscure dans différentes parties du corps sans raison apparente;
  • pensées de mort, humeur suicidaire.

La dépression doit être suspectée si une femme enceinte présente au moins 5 des symptômes de cette liste. Si les signes de dépression persistent pendant deux semaines ou plus, il est impératif de consulter un médecin.

Dépression en début de grossesse

Au cours du premier trimestre, la dépression survient principalement pendant la grossesse non désirée et soudaine. Dans cette situation, une femme ne veut pas accepter de changement dans sa vie, mais ne peut pas se faire avorter pour une raison quelconque. Cette contradiction ne contribue pas à la bonne humeur et, dans certaines conditions, peut provoquer une dépression.

La dépression survient également pendant une grossesse désirée face à de graves troubles émotionnels. La maladie ou le décès de parents proches, le départ d’un conjoint de la famille, des difficultés au travail, le licenciement ou l’apparition de graves problèmes financiers peuvent être un facteur déclencheur du développement de la maladie. La joie d’attendre un miracle n’est pas en mesure de bloquer les problèmes survenus, ce qui affecte inévitablement l’état émotionnel futur de la future mère et peut également conduire à la dépression.

Reconnaître les symptômes de la dépression au cours du premier trimestre de la grossesse est assez difficile, au cours duquel l'inhibition naturelle de l'activité nerveuse est naturelle. Il y a une faiblesse, souvent associée à la toxicose, il y a l'apathie, il y a une panne. Les sautes d'humeur, les pleurs, l'irritabilité, la somnolence sont également caractéristiques de nombreuses femmes. Seul un spécialiste expérimenté en consultation personnelle peut distinguer l'état naturel du système nerveux en début de grossesse des premiers symptômes de la dépression.

Dépression en fin de grossesse

Dans la seconde moitié de la grossesse, la dépression est le plus souvent due à la peur de la prochaine naissance. Une condition similaire se produit principalement chez les femmes primipares. Un accouchement précédent grave et la peur légitime de l'arrivée imminente du bébé dans la vie peuvent être une cause de dépression lors de grossesses répétées.

La peur n'est pas la seule cause de dépression en fin de grossesse. Le changement de corps, la maladresse des mouvements, l’incapacité de faire les choses habituelles, tout cela laisse des traces dans le psychisme de la future mère. Si la grossesse se déroule avec des complications, le risque de développer une dépression en raison d'expériences fortes augmente plusieurs fois.

Les manifestations de la dépression à des périodes ultérieures incluent l'insomnie, une irritabilité non motivée, la fatigue et une humeur constamment déprimée. La future mère ne veut pas préparer une dot pour le bébé, nettoyer la maison et effectuer les actions habituelles typiques de la plupart des femmes occupant ce poste. Les pensées de la mort deviennent une cloche alarmante, le discours que la vie finira après la naissance. Beaucoup de femmes développent de l'apathie, perdent tout intérêt pour leur propre santé et l'état de leur bébé. Les tentatives pour encourager une telle femme n'apportent pas le succès. Dans de nombreux cas, la dépression survenue en fin de grossesse se transforme sans à-coups en dépression post-partum.

Diagnostics

Un psychothérapeute pourra diagnostiquer et prescrire un traitement, en tenant compte de la durée de la grossesse, après avoir examiné la patiente. Pour identifier la dépression, divers tableaux et tests sont utilisés (échelle de Beck, échelle de Hamilton, etc.). Certains de ces tests peuvent être réalisés par une femme enceinte alors que l'interprétation des autres nécessitera l'aide d'un spécialiste.

Principes de traitement

Tout d'abord, une femme enceinte a besoin du soutien de son conjoint, de ses proches parents et de ses amis. La future mère devrait être dans une atmosphère confortable et détendue. N'ayez pas peur de parler de leurs problèmes avec son mari ou d'autres êtres chers. Sensibilisation à la maladie - le premier pas vers la guérison et le retour à une vie normale.

Traitement non médicamenteux

La psychothérapie individuelle ou de groupe est le meilleur moyen de se débarrasser de la dépression et de retrouver un état émotionnel stable. La psychothérapie doit être conduite par un médecin expérimenté, expérimenté dans le travail avec les femmes enceintes. La durée du traitement est déterminée individuellement et dépend de la gravité de l'état de la future mère. Un grand nombre de techniques différentes permettent au thérapeute d’obtenir un certain succès et de préserver une femme enceinte de toutes les manifestations désagréables de la dépression.

Traitement de la toxicomanie

Les médicaments pour la dépression pendant la grossesse ne sont prescrits que sous des indications strictes. Ceux-ci comprennent:

  • pensées suicidaires ou tentative de suicide;
  • échec complet de la nourriture et perte de poids rapide;
  • développement de complications de la grossesse contre le comportement dépressif;
  • insomnie prolongée et autres troubles du sommeil;
  • l'apparition de douleurs chroniques de diverses localisations associées à la dépression.

Les antidépresseurs tricycliques sont utilisés pour traiter la dépression pendant la grossesse. Ces médicaments sont reconnus comme étant relativement sûrs, sans affecter le déroulement de la gestation et le développement de l'enfant. Dans de rares cas, sur le fond des antidépresseurs, il y a un gain de poids lent chez le fœtus. Les nouveau-nés peuvent développer une tachycardie transitoire, une insuffisance respiratoire et une diminution de l'activité du tube digestif. À cet égard, les antidépresseurs pendant la grossesse ne sont prescrits que sous des indications strictes dans les cas où il est impossible de se passer de leur utilisation.

Mesures d'auto-assistance pour la dépression

Que peut faire une femme enceinte pour améliorer son état?

  1. Éviter le stress. Toute expérience forte au cours de cette période conduira à la progression de la maladie.
  2. Limitez-vous des informations négatives. Ne regardez pas les nouvelles, ne lisez pas le journal. Évitez tout contact avec des personnes désagréables pour vous.
  3. Ne prenez pas de décisions importantes. Mettez de côté toutes les affaires sérieuses jusqu'au rétablissement.
  4. Prends soin de toi. Offrez-vous des cadeaux, créez la bonne humeur de toutes les manières possibles.
  5. Mangez des aliments savoureux et sains. N'oubliez pas qu'une petite créature habite en vous et a besoin de nutriments pour un développement et une croissance normaux.
  6. Bouge plus. La gymnastique ou le yoga, la natation, la marche au grand air - ce dont vous avez besoin en cette période difficile.
  7. Discutez avec votre famille et vos amis. Invitez des invités chez vous ou visitez votre propre peuple. Ne cachez pas du monde dans votre dépression.
  8. Ne prenez pas d'alcool - l'alcool aggravera votre état et nuira au bébé en croissance.
  9. Trouvez une leçon pour tout le monde. Tricotez, cousez une dot pour un enfant, dessinez avec de la peinture, écrivez des lettres - de quoi vous occuper et profiter de la vie.
  10. N'ayez pas peur de parler de vos problèmes et de vos expériences. Partagez tout ce que vous avez avec votre mari, votre famille ou votre psychothérapeute.

La mise en œuvre de ces recommandations permettra à une femme enceinte de garder la paix d'esprit et de faire face rapidement à la dépression survenue au cours de cette période difficile de sa vie.

Dépression pendant la grossesse: 8 raisons pour lesquelles vous devez tomber malade et crier fort

La dépression pendant la grossesse devient une maladie plus courante. Comment gérer une femme enceinte souffrant de dépression pendant toute la période, les dernières semaines et l’état postnatal, un programme de six actions et bien plus encore vous attend dans cet article.

Dans la vieille caricature japonaise Tarot, le fils d'un dragon, la pauvre femme enceinte s'est épuisée de culpabilité parce qu'elle a mangé deux petits poissons (elle a «dévoré» le village, dont les habitants n'en auraient pas assez) et s'est transformée en dragon. Pire tout.

Bonjour les amis! Je ne dirai pas avec certitude comment les dames des siècles anciens percevaient leur position, mais de nos jours, la dépression est presque la norme. Pourquoi Il y a beaucoup de raisons, de la mauvaise écologie au rythme moderne de la vie. Mais l'attente d'un enfant devrait être l'un des moments les plus heureux de la vie d'une personne. Voyons ce qui se cache derrière nous et comment y faire face.

Est-ce qu'elle vole inaperçue?

Oh non! Même si, pour d’autres, il semblerait qu’une femme soit sur le point de se "liquider" ou de "ne pas savoir elle-même ce qu’elle veut", son syndrome a des raisons précises que l’on peut observer à l’œil nu. Si tu veux Et si vous ne le souhaitez pas, vous ne remarquerez même pas l’inscription en lettres rouges de la taille d’un mètre.

Tout d’abord, il ne faut pas considérer la dépression d’une femme enceinte d’un seul côté. Les traits personnels et les prédispositions importent, mais pas de manière radicale. Il est clair que si la future mère a tendance à paniquer pour une raison quelconque, elle entrera rapidement dans un état de dépression. Bien qu'il existe également des exemples inverses, lorsqu'une grossesse rend une femme nerveuse et incertaine, elle doit se calmer, s'équilibrer, prendre conscience de son importance.

Neuf mois est une courte période, moins d'un an, et pendant ce temps, un autre corps devrait se former et grandir dans un autre corps.

Le manque de vitamines et de micro-éléments chez la mère, le besoin accru d'acides aminés qui composent les protéines des organes et des tissus du bébé, des modifications de l'équilibre hormonal - tout cela affecte l'état du système nerveux.

Une femme peut contracter le diabète, ce qu'elle n'a jamais eu. Heureusement, ça passe après l'accouchement.

Si une toxicose est également ajoutée au premier trimestre, elle devient totalement insupportable.

Tout le monde se préoccupe de la gestion de la dépression pendant toute la période, les dernières semaines et l’état post-partum.

Dépression pendant la grossesse: causes et effets

Donc, une des raisons - la restructuration du corps. Examinons maintenant les facteurs psychologiques pouvant déclencher la dépression:

  • grossesse non désirée (par exemple, déjà 2 enfants, le troisième n'était pas prévu);
  • craintes pour la vie, la sienne et son enfant;
  • anxiété, comment va le mari (parents) d'une nouvelle personne après sa naissance;
  • manque d'amour et d'attention des autres;
  • perte due au retrait forcé de la vie habituelle;
  • changements d'aspect (la taille grossit, le visage est pâle, il est difficile de prendre soin de soi);
  • prévision des problèmes financiers (il est maintenant nécessaire de dépenser pour trois, et non pour deux);
  • d'autres facteurs provoquants.

On peut citer un certain nombre de dispositions, dont la combinaison pendant deux semaines ou plus indiquerait un désordre manifeste. C'est:

  • insomnie, somnolence, ou les deux, lorsqu'il est impossible de s'endormir le soir et de se lever le matin;
  • faiblesse et léthargie, conduisant inévitablement à la tristesse et à l'apathie;
  • perte d'appétit ou son augmentation résultant d'une absence d'éléments associés à des défaillances du système neuro-endocrinien;
  • irritabilité excessive en toute occasion, et même pleurs excessifs, lorsque vous commencez à pleurer, il est impossible d'arrêter cette activité;
  • tendances suicidaires causées par le fait de se sentir comme un fardeau, de se sentir coupable de sa condition physique, du désespoir et du vide;
  • la distraction et l'oubli, ce qui n'a jamais été normal.

Ce ne sont là que quelques signes (peu importe s’ils vous ont rendu visite à un, deux ou trois trimestres), mais si au moins quatre d’entre eux sont présents, il est temps de consulter un médecin. Tout d'abord, à celui qui vous observe à la clinique prénatale, et déjà sous sa direction - à un psychothérapeute, peut-être un nutritionniste ou un autre spécialiste.

Question intemporelle

Que faire Quels types de moyens ne sont pas offerts pour lutter contre la maladie. Les partisans de "retirer l'irritant", qui est enceinte, sont invités à la nourrir avec des antidépresseurs. En soi, sur ordonnance. Et pourtant - lui prescrire une thérapie électro-convulsive.

D'autre part, la femme elle-même se voit proposer «de se débarrasser du négatif», par exemple en criant et en battant des plats. Cela peut aider: le ménage arrêtera de harceler, il décidera quel est le meilleur choix lorsque vous êtes assis dans un coin et pleurez doucement. Les dégâts sont moindres.

Les plus sensibles offrent une psychothérapie, surtout en groupe. Une femme devrait avoir le sentiment de ne pas être seule et si ce sentiment ne rentre pas chez elle, de la part de son mari et de ses proches - même si l'équipe de femmes dépressives du même genre la soutiendra.

Des amis! Andrei Eroshkin, je vais vous donner des webinaires méga intéressants, inscrivez-vous et regardez!

Sujets des prochains webinaires:

  • Nous révélons les cinq causes de tous les troubles chroniques dans le corps.
  • Comment supprimer les violations dans le tube digestif?
  • Comment se débarrasser de la maladie des calculs biliaires et est-il possible de se passer de chirurgie?
  • Pourquoi est-ce que je tire fortement sur le bonbon?
  • Tumeurs cancéreuses: comment ne pas passer sous le couteau du chirurgien.
  • Les régimes sans gras sont un raccourci vers la réanimation.
  • Impuissance et prostatite: briser les stéréotypes et éliminer le problème
  • Comment commencer à rétablir la santé aujourd'hui?

Les conseillers plus doués disent comment s'aider eux-mêmes: ils proposent de trouver des divertissements, de marcher, de visiter la piscine, de faire des affaires pour lesquelles il n'y a jamais assez de temps, d'aller chez le coiffeur, d'acheter une nouvelle robe.

La dépression au cours des dernières périodes est considérée par les habitués du forum comme la plus compréhensible, car la charge supplémentaire et l'approche de l'accouchement rendent la mère encore plus vulnérable. Mais il n’est pas moins important de trouver des moyens de gérer le stress au cours du deuxième trimestre et au début.

Les émotions positives sont très importantes pour toute la période, mais il est peu probable qu'elles soient guéries si à la maison il existe un environnement insensible et inattentif qui ne veut qu'une chose: que vous trébuchiez et ne les apportiez pas avec vos caprices.

Conseils pour la future mère et sa voisine

Pourrait-il y avoir quelque chose de plus beau que la naissance d'une nouvelle vie? Un corps de femme est très subtil, une femme enceinte peut inconsciemment sentir que les gens qui l'entourent sont remplis de peurs, par exemple d'ordre financier, et qu'ils ne sont pas heureux, mais ils se disent: «Tout à coup, cet enfant deviendra un fardeau?

Maman pense que cela agace tout le monde avec son état douloureux. L'accouchement est une maladie psycho-physique grave. La chose la plus importante dont tout le monde a besoin a besoin de patience, de tact et d’attention.

Toute femme dans la nature protège instinctivement sa progéniture. Quand elle porte des petits, elle devient très sensible et réagit au moindre signe de menace. L'homme est le même animal et peut, comme eux, percevoir le danger au niveau subconscient. Si une épouse (fille, belle-fille) dans l'état habituel est capable de ne pas remarquer le mécontentement de quelqu'un - elle est enceinte, elle va certainement tout remarquer, ou se maquiller.

Il est nécessaire que d'autres se rappellent qu'un enfant dans l'utérus représente une charge supplémentaire énorme pour le corps: physique, hormonale et psychologique. Il n’ya rien de plus stupide que de dire: «Ressaisis-toi» ou «Sois patient, tout ira bien». Vous ne pouvez pas enjamber le problème, vous devez le résoudre. Toute déviation de l'équilibre psychologique nécessite de l'aide.

Plan d'action

Si vous êtes toujours dépassé par la dépression pendant la grossesse, nous la combattons collectivement. Mieux selon ce schéma:

  1. Pour amener une épouse chez le médecin, laissez-la évaluer son état, la calmer, expliquer qu'il n'y a pas de peurs, que le bébé se développe normalement et que pour les nerfs, on lui conseillera des thés apaisants ou autre chose tout aussi sûre.
  1. Essayez de comprendre qu'un enfant ne peut pas être indésirable, même s'il est deuxième, troisième ou dixième. Ils ne voulaient pas de lui - il était nécessaire de mieux se protéger, mais maintenant, il n’ya plus de retour, amour.
  1. Convaincre le conjoint que le bébé - désiré et aimé, comme elle-même.
  1. Apprenez-vous à ne pas vous énerver, même si vous utilisez l'autoformation (cela ne fait que 9 mois et ce sera peut-être plus rapide si vous vous comportez correctement).
  1. Accordez plus d'attention aux femmes enceintes pour qu'elles ne se sentent pas abandonnées.
  1. La future maman doit vraiment faire quelque chose d’agréable pour elle: plus de repos, boire des vitamines et marcher à l’air frais (nager ne fait pas mal non plus). Et particulièrement bien - si ces activités et promenades à faire avec son mari.

Et la chose la plus importante est la patience, la patience et encore une fois la patience. Personne ne veut avoir un fardeau supplémentaire - un enfant malade. Donc, vous devez lutter contre la dépression. Et pas en frappant les plaques et la thérapie de choc, mais par amour, soin et affection.

Particulièrement désespérée, je suggère de fonder une famille pour étudier mon «cours de perte de poids active». La vie est utile et l'équilibre entre nutrition et activité physique n'a encore perturbé personne. De plus, je ne propose rien de compliqué, tout est accessible et facile.

C'est tout pour aujourd'hui.
Merci d'avoir lu mon post à la fin. Partagez cet article avec vos amis. Abonnez-vous à mon blog.
Et a continué!

Dépression pendant la grossesse, comment vous aider?

Dépression pendant la grossesse, comment aider? La grossesse est une période qui change complètement tout. Tout vient du mot "absolument": une figure, une apparence, un fond hormonal, une perception du monde, des goûts, des habitudes, un caractère, une structure familiale, des relations entre de futurs parents. Surtout si la première grossesse. Pour certains, cela est bénéfique, mais cela se produit et inversement.

Si, au tout début, l’euphorie est toujours aussi choquante, des réflexions plus pratiques commencent au deuxième trimestre. Et il n'y a pas de meilleur moyen de faire face à la dépression pendant la grossesse, comme si le mari entourait sa femme avec soin et amour.

Des amis! Moi, Svetlana Morozova, je vous invite à des méga webinaires utiles et intéressants! Présentateur, Andrei Eroshkin. Expert en restauration de la santé, nutritionniste agréé.

Sujets des prochains webinaires:

  • Nous révélons les cinq causes de tous les troubles chroniques dans le corps.
  • Comment supprimer les violations dans le tube digestif?
  • Comment se débarrasser de JCB et puis-je me passer de chirurgie?
  • Pourquoi une personne tire-t-elle fortement sur un bonbon?
  • Les régimes sans gras sont un raccourci vers la réanimation.
  • Impuissance et prostatite: briser les stéréotypes et éliminer le problème
  • Comment commencer à rétablir la santé aujourd'hui?

Bonjour les amis! Avec toi Svetlana Morozova. Avec la dépression dans le monde moderne, ont appris à se battre. Et de quelle manière, et pourquoi cela apparaît, je vais le dire dans cet article.

Moment du changement

Instinct maternel - le plus ancien et l'un des plus puissants. Et la future mère commence instinctivement à prendre soin de l'enfant à naître. Comment va-t-il manger, dormir, se développer? La famille aura-t-elle assez d'argent, d'espace, d'amour et d'énergie? Et si l'enfant est le deuxième, alors quel type de relation va se développer avec lui après la naissance avec le premier-né? Avec un père? Avec elle?

Attends, et elle-même? Peut elle? Comment va-t-elle accoucher, allaiter, dormir moins, éduquer? Ou même maintenant, enceinte, comment se sent-elle? Peut-être que la future mère a guéri, ou est-ce que ses vergetures sont apparues, ou est-ce que son mari est effrayé par la croissance de son ventre? Ou, au contraire, le mari est seulement heureux et elle-même voulait quelque chose de complètement différent? Et si aussi toxicose, euh.

Mais l'excitation ne mène pas nécessairement à la dépression pendant la grossesse.

Alors, quelle est la raison alors? Il y en a plusieurs. Démontons.

La peur a de grands yeux

La peur est la base de la dépression. En général, chaque femme qui a été enceinte au moins une fois accepte: il est plutôt effrayant de vivre quand une personne entière grandit en vous - protégez-vous de tout. Et puis, de tous les côtés, cette peur est enflammée.

Les amies se souviennent à quel point il était douloureux d'accoucher, des amis ont un enfant après des naissances infructueuses, et sur Internet, ils racontent comment le deuxième enfant estropié d'un nouveau-né à cause de la jalousie.

Et cela devient terriblement effrayant pour la vie d’un enfant et pour le sien, il est terrible de savoir comment la naissance aura lieu, que ce soit très douloureux ou que l’enfant naisse en bonne santé.

Cela inclut les peurs matérielles. Il n'y a nulle part ou rien avec lequel vivre. Bien sûr, tout le monde a un seuil différent, des limites de confort différentes. Parfois, «pas assez d’argent», il n’est pas possible d’acheter une nouvelle voiture sans un prêt ». Et parfois - quand il n'y a rien à manger. Et s’inquiéter, ces deux exemples peuvent être tout aussi forts.

S'il arrivait que l'enfant grandisse sans père, les craintes augmenteraient. Et du matériel, et tout. Maintenant, même avec cela, c'est plus simple, la société accepte les mères célibataires plus ou moins loyalement, la condamnation demeure. Et parmi les parents et en général.

Dépression pendant la grossesse: qu'est-ce qui provoque d'autre:

  • Grossesse non désirée. Et cela ne signifie pas que ce n'est pas prévu. Bien sûr, il arrive souvent qu’ils ne l’aient pas planifié pour le moment. Ou peut-être pas de cette personne. Ou en général, il y a déjà un enfant (deux, trois) et nous voulions nous en tenir à cela.

Mais il se peut que le mari ait voulu, ses grands-parents et la mère elle-même - non. Il lui semble qu'elle ne pourra pas aimer son enfant. Ce fardeau est suspendu à l’âme, et il s’agit de partager et non avec qui - ils ne comprendront pas.

  • La froideur de son mari. Tous les hommes ne comprennent pas tous ce qui est lié à la grossesse avec compréhension: excès de poids, lenteur, fatigue rapide, émotivité accrue, œdème et habitudes alimentaires étranges. Le sexe devient moins et en 3 trimestres - en général, sans lui. Certains hommes n'essayent pas de cacher leur mécontentement, et même s'ils le cachent, quelle femme ne ressentira pas le froid. Surtout à un moment où l'appui est plus nécessaire que jamais.
  • Dépression avant la grossesse. Par exemple, il arrive souvent qu'une femme n'ait pas encore eu le temps de se sortir de la dépression post-partum, une nouvelle grossesse ayant commencé. Ou il y avait une dépression due au long traitement de l'infertilité. Et maintenant, enfin, la conception tant attendue s’est produite, mais il n’est pas possible de croire au bonheur et de se réorganiser de manière positive. Parfois, même après une année, il y a encore des échos.
  • Changements Encore une fois, oui. Il arrive que le mari porte, et la famille se porte bien, et la santé est excellente. Mais vous ne pouvez pas dormir sur le ventre, et certains loisirs habituels sont déjà interdits, tout n'est pas possible et les cigarettes / alcool ne sont pas autorisés. L'apparence change également. Cela énerve beaucoup.

Et il y a une autre raison, mais ils en parlent rarement. Perspectives décevantes. Par exemple, les médecins ont remarqué le syndrome de Down ou d'autres anomalies chez un enfant. Une femme est soit contre l'avortement, soit le terme ne le permet pas. Bien sûr, c'est très émouvant.

Multiplions tout cela dans tous les processus biochimiques du corps de la femme enceinte. Il peut y avoir un manque de vitamines et d'oligo-éléments. Au cours des dernières semaines, la tâche est généralement difficile: «Tout fait mal, rien n’aide.» Dormir mal à l'aise, s'asseoir mal à l'aise, marcher mal à l'aise après avoir mangé des brûlures d'estomac. Dans les toilettes pour aller - et ensuite tout l'événement.

Par conséquent, physiologiquement, une femme percevra toute émotion aggravée.

Dépression pendant la grossesse: comment reconnaître?

Il y a tellement de récits et d’anecdotes sur l’imprévisibilité des femmes enceintes que, parfois, vous ne comprenez pas si une femme peut être déprimée ou si cela arrive à tout le monde. Et il arrive que ni la femme elle-même ne comprend pas, ni ses parents.

Il est temps de faire le bon choix pour votre santé. Il n'est pas trop tard - agis! Des recettes vieilles de plus de 1000 ans sont maintenant disponibles. Complexes 100% naturels Trado est le meilleur cadeau pour votre corps. Commencez à rétablir votre santé aujourd'hui!

Quand tout de même, il devient clair que la femme n'est pas juste un "saut d'hormones":

  1. Irritabilité, tempérament chaud, larmoiement.
  2. Manque d'appétit ou, au contraire, de trop manger, de «brouiller» les problèmes.
  3. Apathie, somnolence, faiblesse. Indifférence à la santé du fœtus et à la leur.
  4. Attention "en toi", silence. Une femme ne veut pas communiquer avec qui que ce soit.
  5. Manque d'intérêt pour élever un enfant après la naissance. Comme d'habitude, les mamans lisent de la littérature, tricotent de futures miettes de vêtements, depuis le début de la grossesse et surtout dans les dernières périodes, les forums sont visités, ils achètent toutes sortes d'accessoires. Avec la dépression, cela peut ne pas être.
  6. Des peignes sur la peau, des lèvres mordues, le désir de se blesser et de se débarrasser de l'enfant, même les idées de suicide.

Aide urgente

Comme vous pouvez le constater, il est impossible de tout laisser tel quel. Lui-même ne fonctionnera pas. Que faire dans cette situation, comment se battre?

Tout d'abord, les proches doivent être connectés. La tâche principale incombe au conjoint. Il n’existe pas de meilleur moyen de faire face à la dépression pendant la grossesse, comme si le mari entourait sa femme avec soin, amour, se laisserait aller. Non, ça ne collera pas. Ne pas gâcher. Croyez-moi, elle s'en souviendra toute sa vie.

Vous devez donner à votre femme le sentiment qu'elle est belle. Non, elle est belle! Tout un monde y fleurit, le vôtre d'ailleurs. Quoi de plus étonnant et de plus beau?

S'il n'y a pas de mari, amis et parents doivent se connecter. Ne pensez pas que l’état dépressif est un caprice d’oisiveté. Du manque d'amour - c'est plus correct. Et cet amour doit être donné.

Si la femme enceinte travaille, cela vaut la peine de prendre des vacances. De bonnes émotions sont nécessaires: promenades fréquentes, sorties dans la nature, théâtres, musées, cinémas, visites d'invités, visionnage de bons films, lecture de livres.

Comment vous aider?

Plus de sommeil, mange bien et beaucoup, beaucoup de marche. Priez plus, méditez, faites du yoga - qui est le plus proche. Essayez l'artisanat - ça aide, c'est vérifié par une seule personne. Ne regarde pas la télé. Il y a trop de points négatifs ici. Films bons et lumineux - ne compte pas.

Ne fermez pas vous-même, demandez l'aide d'un spécialiste. Tout d'abord, c'est un psychothérapeute. Si vous êtes seul dans une situation difficile, il existe des centres d’aide dans chaque ville. Contactez le fonds le plus proche, temple - vous serez invité.

Et rappelez-vous, vous êtes toujours belle. Et pendant la grossesse - surtout. Parce que vous rayonnez l'énergie de la vie. Vous aurez un merveilleux petit homme, petit, chaleureux et si cher. Vous lui donnez la vie et il vous donne un sens. Et il t'aimera comme personne. Cela vaut la peine de se battre.

Partagez cet article avec des amis sur les réseaux sociaux, abonnez-vous aux mises à jour de blogs.

Dépression pendant la grossesse: causes et comment s'en débarrasser

La dépression chez les femmes enceintes est un trouble mental qui survient chez la plupart des femmes pendant la période de procréation et se caractérise par une anxiété intense, une fatigue mentale et une dépression prolongée. Quelles sont les méthodes de traitement et de prévention de cette maladie, vous pouvez apprendre de cet article.

Les causes

Cette condition ne concerne pas toutes les femmes qui occupent ce poste. La cause de ce trouble est souvent la présence d’une maladie dépressive même avant le début de la grossesse, ainsi que l’annulation des médicaments prescrits par le psychothérapeute.

L'apparition de la dépression survient souvent lorsque la grossesse n'a pas été incluse dans les plans de la future mère. En outre, les experts conseillent d’accorder une attention particulière au diagnostic d’un tel état chez le plus proche parent, puisqu’un trouble dépressif peut être dû à un facteur héréditaire.

Parmi les autres causes de la dépression figurent divers problèmes matériels, des situations stressantes, des grossesses infructueuses pendant diverses périodes, des manifestations graves (toxicose, complications).

Et parfois, cette condition chez une femme qui attend un enfant peut se produire sans aucune raison. Mais il convient de noter que tout stress et émotions négatives peuvent déclencher ce trouble chez une femme enceinte.

Signes de dépression

Les experts identifient plusieurs signes qui caractérisent la condition ci-dessus:

  • trouble du sommeil;
  • le désintérêt du monde extérieur;
  • remords gratuits;
  • troubles de l'appétit;
  • fatigue
  • difficulté à se concentrer;
  • anxiété;
  • légère excitabilité;
  • inhibition de la réaction;
  • migraines fréquentes;
  • pensées suicidaires.

Souvent, la majorité des femmes dans la situation ont des sautes d'humeur brutales allant de la joie à l'apathie. Cependant, l’état dépressif se caractérise par un long séjour sous l’effet d’émotions et de pensées négatives, qui peut s’aggraver avec le temps.

Dans certains cas, il est assez difficile de diagnostiquer la dépression chez une femme qui attend un enfant, car certains signes peuvent caractériser le comportement normal de la femme enceinte ou divers maux physiologiques, par exemple des problèmes de glande thyroïde. Par conséquent, pour détecter tout signe de dépression, il est nécessaire avant tout de contacter des spécialistes pour éliminer tout autre problème de santé.

Caractéristiques de la dépression prénatale à différentes périodes de la grossesse

La dépression peut avoir différentes causes et signes à chaque étape de l'attente de l'enfant. Une femme réalise alors que sa vie va changer de manière dramatique et que, par conséquent, la future mère peut ressentir de la peur, du stress et de l’anxiété, ce qui, avec des effets mentaux prolongés, peut provoquer une dépression.

Au début, la restructuration du travail du corps a lieu et cette période est caractérisée par des changements dans le comportement de la femme, tels qu'irritabilité, émotivité excessive et dépression. Ce comportement est typique pour la plupart des femmes enceintes. Vous devriez vous méfier quand une femme enceinte commence à parler du manque de sens de sa vie et qu'elle a des tendances suicidaires. Le plus souvent, au cours du premier trimestre, la dépression survient dans un contexte d'impréparation morale à la naissance d'un enfant.

Au cours du deuxième trimestre, le développement d'un état dépressif est favorisé par les modifications naturelles du corps de la femme, le manque de sommeil et le manque de soutien des personnes proches. Les experts notent que c’est à ce stade de la période de gestation que le risque de dépression prénatale est plus élevé, l’état physique et émotionnel du deuxième trimestre étant plus étroitement liés.

Au troisième trimestre, en raison de la fatigue physique et mentale, des pensées négatives peuvent survenir, la femme se sent laide, maladroite. En raison des changements naturels dans le corps de la femme enceinte, on doit presque complètement changer son mode de vie, ce qui, à son tour, est un facteur dans l’apparition d’un état dépressif.

Quel est le danger de la dépression prénatale?

L’état dépressif pendant la grossesse est non seulement extrêmement préjudiciable à l’état de santé de la femme, mais a également un effet négatif sur le développement du fœtus, en particulier à un stade précoce.

Les experts affirment que les nouveau-nés, dont les mères étaient déprimées au cours des premiers mois de leur grossesse, pourraient naître avec un poids insuffisant et des retards de développement, en plus d'avoir de la difficulté à dormir.

En outre, si une femme éprouve pendant longtemps de fortes émotions négatives, le risque d'avortement anormal spontané, la complication du cours de cette période, ainsi qu'une détérioration significative de la santé de la future mère augmentent.

Comment traiter la dépression chez une femme enceinte?

Afin de corriger un tel trouble, il est nécessaire de faire appel à un psychothérapeute. En premier lieu, le spécialiste prescrit souvent des séances de thérapie pour lesquelles il détermine la cause de l'état dépressif, puis cherche, avec le patient, des moyens d'éliminer le facteur négatif. Dans certains cas, une thérapie articulaire avec le père de l'enfant à naître est nécessaire, car c'est cette approche du traitement qui donne des résultats plus rapides et plus positifs.

Le traitement médicamenteux n'est prescrit qu'en l'absence d'effet positif du traitement par psychothérapie, car la plupart des médicaments ont un impact négatif à des degrés divers sur le développement du fœtus. Les antidépresseurs tricycliques (amitriptyline, mélipramine) et les inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine (fluoxétine, tsipramil) sont souvent utilisés à des fins thérapeutiques.

La nécessité d'utiliser les médicaments ci-dessus, ainsi que la posologie, ne peut être prescrite que par le médecin traitant.

La thérapie à l'aide de ces médicaments, à condition que toutes les recommandations du médecin soient suivies, ne provoque pas de graves déviations dans le développement de l'enfant. Cependant, dans certains cas, le nouveau-né peut avoir un rythme cardiaque rapide, des troubles respiratoires, des problèmes de digestion.

Pour le traitement de l'état dépressif chez la femme enceinte, il est également possible de recourir à la thérapie par électrochocs. La méthode consiste à utiliser des décharges électriques qui bloquent l’effet de l’hormone de stress sur le corps. Selon les études, cette méthode de traitement ne nuit pas à la fois à la future mère et au développement du fœtus.

Un état dépressif chez une femme dans une position peut être déficient en vitamines. Par conséquent, une alimentation bien équilibrée et des suppléments choisis aideront également à normaliser la situation.

Recettes folkloriques

De plus, vous pouvez utiliser différentes recettes de la médecine traditionnelle, mais vous devez au préalable consulter des experts qui choisiront les moyens les plus efficaces et les plus importants - sans danger:

  1. Citronnelle chinoise. Un tel outil contribue à améliorer l'humeur et possède des propriétés sédatives. Pour préparer, vous devez prendre 10 g de baies séchées de cette plante et les hacher soigneusement. Ensuite, ils devraient verser un verre d'eau bouillante et insister pendant 20 minutes. Vous pouvez utiliser au lieu de thé avec l'ajout de miel ou de sucre.
  2. Passiflore. Cet outil a un léger effet sédatif, il peut être combiné avec des médicaments. 1 cuillère à thé de la plante ci-dessus doit être rempli d'un verre d'eau incomplet et infusé pendant 15 à 20 minutes. Ensuite, vous devriez boire cette infusion tout au long de la journée.
  1. Jus de carotte Un tel légume contribue non seulement à réduire l'anxiété et la dépression, mais a également un effet bénéfique sur le système digestif et améliore l'élasticité de la peau. Pendant la grossesse, il est nécessaire de boire un verre de carotte fraîche tous les deux jours, de l'ajouter à la nourriture ou d'utiliser 100 g de carotte crue comme collation.
  2. Aromathérapie. Conduire de telles procédures aidera à améliorer de manière significative l'état émotionnel d'une femme en position. La seule contre-indication à l’aromathérapie peut être la présence d’une forte toxicose, dans laquelle diverses odeurs d’huile peuvent aggraver l’état de la femme enceinte.

Pour la procédure ci-dessus, il est nécessaire de choisir uniquement des huiles naturelles. Parfaitement en forme mandarine (améliore l'humeur), petitgrain (soulage du stress), Ylang-ylang (apaise le système nerveux), lavande (élimine l'insomnie).

Vous pouvez utiliser une lampe spéciale pour remplir la maison de votre parfum préféré ou ajouter quelques gouttes au vaporisateur. Vous pouvez également utiliser des oreillers aromatiques, faciles à préparer ou à acheter dans des magasins spécialisés. Ils peuvent être placés dans un placard avec des vêtements ou placés dans une pièce.

  1. Massages Pour un massage qui non seulement améliore l’humeur, mais aide également à vous débarrasser de la fatigue et de la douleur, utilisez de l’huile d’olive comme base, en ajoutant 1 à 2 gouttes d’huile aromatique.
  2. Bath. Pour prendre un bain, l'huile doit être dissoute dans une petite quantité de lait et ensuite ajoutée à l'eau.

L'exécution régulière de telles procédures aide à atténuer les tensions et à accélérer le processus de guérison.

Comment guérir soi-même et prévenir la dépression?

Il existe plusieurs astuces qui vous aideront non seulement à prévenir, mais également à vous débarrasser de la dépression qui a déjà eu lieu:

  1. Dans certains cas, un état dépressif est précédé par un manque de lumière. Les femmes qui attendent un enfant devraient marcher plus souvent par temps ensoleillé, éviter les rues sombres la nuit et veiller à un bon éclairage de la maison.
  2. Les psychologues recommandent de limiter la présence de tons sombres dans les vêtements pendant la grossesse, car cette garde-robe conduit à la dépression. Si vous ne voulez pas abandonner les tons sombres, vous pouvez simplement ajouter des accessoires brillants. La même règle s'applique à la situation dans l'appartement - quelques décorations lumineuses dans la pièce peuvent améliorer considérablement l'ambiance.
  3. S'il n'y a pas de contre-indications, il est souhaitable de beaucoup bouger. Vous pouvez vous inscrire à des cours de yoga spéciaux pour les femmes qui occupent ce poste. Faites un court voyage. Même des marches quotidiennes au grand air aideront à faire face à un état dépressif.
  4. Les psychologues recommandent, pendant la grossesse, de s’engager dans une pensée positive et d’apprécier leur position. Vous pouvez penser à la conception de la pièce pour l'enfant à naître, acheter quelques vêtements ou meubles.
  5. Il est nécessaire de bloquer les pensées négatives, car elles sont le facteur principal du développement de la dépression. Si vous surmontez des pensées ou des souvenirs déplaisants, vous devez apprendre à être distrait.
  6. Comme vous le savez, les plats savoureux aident à améliorer l’humeur. Par conséquent, s'il n'y a pas de contre-indications, vous pouvez manger plus de bananes, de fruits de mer et de flocons d'avoine. Cela aide également à améliorer l'ambiance du chocolat.
  7. Il est nécessaire de limiter le flux d'informations négatives. Par conséquent, il est conseillé d'éviter de regarder fréquemment divers films et séries télévisées présentant un lourd récit et une fin malheureuse, ainsi que des actualités dans lesquelles, souvent, des problèmes aggravent le mauvais état mental de la femme enceinte.
  8. La chose la plus importante dans la lutte contre la dépression est une vision optimiste du monde. Par conséquent, il est nécessaire d'essayer de trouver un résultat positif dans toutes les bagatelles. Dans cet état d'esprit, il est beaucoup plus facile de vaincre cet état.

En outre, les experts recommandent de ne pas vous culpabiliser pour les pensées négatives et de ne pas paniquer, car chaque personne peut avoir une mauvaise humeur de temps en temps, ce qui est tout à fait normal.

Dépression pendant la grossesse (vidéo)

Dans cette vidéo, la psychothérapeute parle des principales causes de la dépression pendant la grossesse, ainsi que des méthodes permettant de traiter ce trouble.

Avec la bonne thérapie, la dépression prénatale chez les femmes répond bien au traitement et, souvent, ne provoque pas de rechutes. Cependant, le manque d'assistance opportune, ainsi que le soutien des personnes proches dans l'état dépressif peuvent entraîner une grossesse compliquée, des troubles du développement du fœtus et des tendances suicidaires prononcées.