Ovaires polykystiques et grossesse. Pronostic et complications possibles

De nombreuses femmes perçoivent le diagnostic "d'ovaire polykystique" comme une phrase, estimant qu'elles ne pourront pas avoir d'enfants. La probabilité de grossesse est faible, puisqu'un changement dans la structure des tissus de l'ovaire complique de manière importante le déroulement des processus précédant la fécondation. Cependant, vous pouvez augmenter les chances de concevoir et d'avoir un bébé en bonne santé. Pour cela, vous devez être traité sérieusement. Plus tôt il est possible de détecter les signes de la maladie et de consulter un médecin, plus le pronostic est favorable. La meilleure chose à faire est de se débarrasser de la pathologie à l'avance, même lors de la planification de la conception.

Est-il possible de tomber enceinte avec polykystique

La maladie des ovaires polykystiques est une pathologie causée par une perturbation hormonale dans le corps. Il y a une augmentation significative de la taille du corps et du compactage de sa paroi en raison de la formation de nombreux petits kystes remplis de liquide. Les symptômes caractéristiques de la polykystose sont les troubles menstruels et l’absence d’ovulation.

L'échec hormonal est aggravé par la diminution de la production d'œstrogène. Le niveau de testostérone, à partir duquel ils sont produits, augmente. Cela conduit à un changement dans l'apparence du type masculin. De plus, dans 85% des cas d'ovaires polykystiques, le début de la grossesse et son déroulement normal sont impossibles.

Plusieurs raisons réduisent considérablement le risque de conception:

  1. Les follicules mûrs ne peuvent pas dépasser l'ovaire.
  2. Même si l'ovule le quitte, il ne peut pas pénétrer dans la trompe de Fallope dont l'entrée est obstruée par un ovaire qui a augmenté plusieurs fois.
  3. En raison d'une diminution de la production d'hormones sexuelles féminines, la maturation normale de l'endomètre de l'utérus devient impossible. L'œuf fœtal n'y est pas retenu et meurt, et la femme n'a pas ses règles.

Cependant, dans 15% des cas à un stade précoce de la maladie, une femme peut toujours tomber enceinte même sans traitement, si elle a ses règles assez régulièrement, l'ovulation se produit au moins occasionnellement. Dans le même temps, on observe parfois un développement du fœtus en dehors de l'utérus. Si les règles ne sont pas disponibles, la femme ne peut tomber enceinte qu’après un traitement spécial.

Traitement lors de la planification de la grossesse

L’objectif du traitement est de supprimer la production d’hormones mâles dans les ovaires avec des médicaments antiandrogènes, en rétablissant le rapport hormones sexuelles féminines. De cette façon, il est possible d'ajuster le cycle menstruel. Les médicaments à base de progestérone sont utilisés pour stimuler l'ovulation.

Addition: Paradoxalement, pour soigner une femme infertile, il lui est prescrit l’utilisation de pilules contraceptives (COC). Le mécanisme de leur action est qu'ils aident à normaliser les hormones.

Les éléments de traitement obligatoires sont la correction du poids corporel et l'élimination des maladies inflammatoires des organes génitaux. Si le traitement est inefficace, la femme ne peut pas devenir enceinte, un traitement chirurgical est alors réalisé (résection de l'ovaire en forme de coin ou application d'une encoche avec un couteau laser). Les opérations sont effectuées par laparoscopie. Il devient possible de libérer l'œuf de l'ovaire et de le déplacer dans la trompe de Fallope pour la fécondation. L'alternative est la FIV.

Le moment de la conception après le traitement dépend des caractéristiques individuelles de l’organisme, du stade de la maladie et de la méthode de traitement. La probabilité d'ovulation après la chirurgie est suffisamment élevée pour six mois, puis diminue.

Cependant, le rétablissement complet de la fonction ovarienne ne se produit généralement pas plus tôt que 3 mois après la chirurgie. Par conséquent, si une femme tombe trop tôt enceinte, elle peut faire une fausse couche.

La grossesse aide-t-elle à se débarrasser de la polykystose

Une telle opinion est erronée. Premièrement, la conception en présence de la maladie est assez rare. Et deuxièmement, si même la cause de la maladie (échec hormonal) disparaît, ce sera un phénomène temporaire. Après 9 mois, les problèmes d'hormones vont reprendre, sans traitement il n'y en a plus assez. La maladie est loin d'être sûre, car, en plus de l'infertilité, il peut y avoir une foule d'autres conséquences, y compris le cancer.

Signes et diagnostic de polykystose chez la femme enceinte

Les signes de l'apparition de la maladie sont détectés après le début de la grossesse. Cette échographie montre que les ovaires sont dilatés, leurs capsules épaissies, leurs cavités sont séparées. Vous pouvez voir qu'il y a un embryon dans l'utérus.

D'autres manifestations au cours de cette période sont difficiles à remarquer. Les signes tels que la prise de poids, la détérioration de la peau, l'apparition d'acné, la perte de cheveux ne sont pas surprenants pour qui que ce soit à cette époque, ils sont généralement attribués à la restructuration du corps caractéristique de cette période.

Les ultrasons ne suffisent pas à eux seuls, car les ovaires se modifient en présence de processus inflammatoires ou de tumeurs. Pour clarifier le diagnostic, il est nécessaire de faire un test sanguin pour détecter les hormones (les niveaux de LH et de testostérone sont augmentés et la concentration de progestérone est abaissée). Une analyse biochimique du glucose et du cholestérol est également réalisée.

Un des signes de polykystose est une diminution de la sensibilité à l'insuline. Dans le même temps, le glucose s'accumule dans le sang.

Quelles sont les complications de la grossesse polykystique?

L'échec hormonal résultant d'un ovaire polykystique complique la grossesse et a les conséquences suivantes:

  1. Fausse couche à court terme.
  2. Cessation du développement et mort du fœtus (avortement raté).
  3. Naissance prématurée.
  4. Saignements abondants.
  5. Toxicose tardive (augmentation de la pression artérielle, apparition d'un œdème). Il y a une violation du flux sanguin dans le corps de la mère, il y a une hypoxie chez le fœtus. La conséquence peut être l'apparition de défauts dans le développement physique et mental de l'enfant. Cela crée un danger pour la vie de la mère et de l'enfant.
  6. Le diabète gestationnel, qui provoque un dysfonctionnement des systèmes respiratoire, cardiovasculaire et nerveux chez le nouveau-né.

Il y a aussi une augmentation significative du poids corporel, ce qui conduit à une détérioration du bien-être général des femmes et à la progression des troubles hormonaux.

Le traitement est-il chez la femme enceinte?

L’utilisation de médicaments hormonaux a un effet néfaste sur le développement du fœtus et devient une cause de complication pour la santé de l’enfant. Par conséquent, le traitement est effectué uniquement après l'accouchement.

Pendant toute la période de procréation, une surveillance particulièrement attentive de l’état de la patiente et du développement du fœtus est effectuée. Pression strictement contrôlée, glycémie. Lorsque le diabète gestationnel survient, une insulinothérapie est administrée.

L'alimentation joue un rôle important. Sous une grossesse normale, les régimes ne sont pas recommandés pour les femmes. Dans les cas polykystiques, il est nécessaire de contrôler le poids pour prévenir la progression de la maladie. Nécessaire pour limiter la consommation de sucreries et d'aliments gras. Il est nécessaire d'inclure dans le régime des aliments riches en fibres. Des vitamines sont prescrites pour améliorer le métabolisme.

Ovaire polykystique et planification de la grossesse: y a-t-il une chance de concevoir

L'une des raisons de l'impossibilité de tomber enceinte peut être la pilikistose ovarienne. Ce n'est pas une phrase, car un traitement opportun et compétent donne souvent à une femme toutes les chances de concevoir. Afin de ne pas rater le moment où il est temps de consulter un médecin soupçonné de la maladie, il est conseillé d’en savoir le plus possible, en particulier de ses symptômes. Une grossesse avec des ovaires polykystiques est possible, l'essentiel est de remarquer quelque chose qui ne va pas dans le temps.

Lire dans cet article.

Étiologie de l'ovaire polykystique

La cause principale du syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) est toujours une défaillance hormonale. Bien sûr, son apparition à un moment donné peut être programmée génétiquement, mais dans la plupart des cas, les causes sont toujours différentes. Parmi eux:

  • le diabète;
  • les maladies associées à l'activité de virus et d'infections;
  • surpoids;
  • niveaux élevés de stress;
  • un avortement à un jeune âge.

Tous ces facteurs, tôt ou tard, peuvent déclencher une défaillance hormonale, ce qui déclenche une chaîne de réactions, qui conduit finalement au SOPK.

Le mécanisme est assez simple:

  1. Les hormones agissent sur l'un des organes féminins les plus sensibles: les ovaires.
  2. Les parois des ovaires s'épaississent, empêchant la sortie réussie du follicule mûr dans l'utérus.
  3. Le follicule ne peut tout simplement pas «passer» par le canal rétréci par des parois épaisses, ce qui signifie qu'il n'y a aucune chance pour la fécondation de l'œuf.

Un follicule inapproprié est rempli de liquide et reste à l'intérieur de l'ovaire. Et il en est ainsi à chaque cycle de la maladie. Vous pouvez imaginer ce que sera bientôt l'ovaire - il se transformera en une collection de kystes liquides. C'est un ovaire polykystique.

Symptômes du SOPK

Suspecter la maladie n'est pas difficile. La maladie polykystique, dont les symptômes sont assez évidents, est aujourd'hui diagnostiquée chez 5 à 20% des femmes capables de concevoir un enfant. Cependant, avec une image évidente de la maladie, tout le monde, d’abord, n’a pas conscience de ses symptômes, d’autre part, certains ne leur donnent tout simplement pas le sens voulu. Mais après tout, plus le médecin prescrit le traitement tôt, plus il y a de chances que la femme tombe enceinte avec le temps.

Ainsi, les symptômes du SOPK comprennent:

  • menstruations irrégulières;
  • problèmes de peau, acné;
  • encore plus de gain de poids;
  • sécrétion excessive de sébum, les cheveux deviennent rapidement gras, la peau devient grasse;
  • les poils commencent à pousser dans le type masculin, il devient trop;
  • pendant l'année ne se produit pas la grossesse.

Bien que le plus souvent les cinq premiers des symptômes décrits apparaissent également, ils peuvent parfois ne pas l'être du tout. Alors la raison de se tourner vers un gynécologue n’est que le dernier symptôme - de vaines tentatives de grossesse.

Procédure de diagnostic du SOPK

Pour déterminer avec précision si l'infertilité est associée à un ovaire polykystique, le médecin devra effectuer un certain nombre de mesures de diagnostic:

  1. Tout d'abord, il interroge la patiente, répare tous ses symptômes inquiétants, l'examine sur un fauteuil gynécologique.
  1. Une échographie est prescrite, qui examine complètement les organes pelviens.
  1. Le syndrome des ovaires polykystiques en âge de procréer survient nécessairement lorsque les modifications hormonales changent. Les hormones présentes dans le plasma sanguin sont donc soigneusement examinées: progestérone 17-OH, LH, testostérone libre, DHEA-c, prolactine, FSH. Les ovaires atteints de multiples kystes produisent une quantité excessive d'hormones mâles, ainsi l'analyse montrera leurs niveaux élevés.
  1. Souvent, le SOPK entraîne une augmentation des numérations sanguines telles que le cholestérol, le glucose et les triglycérides. Le sang est donc soumis à une analyse biochimique sans faille.
  1. La pyrolystose ovarienne peut se développer sur fond de résistance à l'insuline, ce qui signifie que l'analyse de la tolérance au glucose par voie orale devient obligatoire.
  1. Si, après toutes les études répertoriées, le tableau de la maladie reste flou, une laparoscopie diagnostique peut être prescrite.

Présentant tous les résultats en une seule photo, le médecin détermine si les ovaires polykystiques sont la cause de l'infertilité.

Dans cette vidéo, voyez si cela est possible et comment tomber enceinte avec des ovaires polykystiques:

Traitement SOPK

Si le diagnostic est posé, la première question à poser à une femme pour consulter un médecin est «Comment tomber enceinte avec le SOPK?». En effet, il existe une telle possibilité. Cela peut même se produire spontanément, sans traitement approprié, mais avec une telle maladie, les chances de porter un bébé sont minimes. Par conséquent, ayant appris sur les ovaires polykystiques, il est nécessaire de planifier la grossesse seulement après l'élimination des causes et des conséquences de la maladie.

Perte de poids

La première chose que recommande un médecin est de faire en sorte qu'une femme normalise son poids. Cette affection semble insignifiante pour beaucoup, mais le lien entre le tissu adipeux et les hormones FSH est trop important pour être sous-estimé. Si la glande pituitaire du cerveau ne produit pas la bonne quantité de cette hormone (et que cela résulte précisément d'un excès de graisse corporelle), l'ovulation devient problématique. Le spécialiste peut recommander un plan et des types d'activité physique spécifiques. Si vous devez vous acquitter de cette tâche vous-même, vous pouvez commencer par de simples promenades et la transition vers un régime alimentaire sain.

L'hormonothérapie

Le choix des hormones avec lesquelles le médecin traitera les ovaires polykystiques dépend des causes de l’échec. Il peut y avoir plusieurs:

  • le follicule ne mûrit pas;
  • le follicule mûrit, mais l'ovulation ne se produit pas;
  • la femme a une résistance à l'insuline;
  • dans le corps féminin des niveaux accrus d'hormones mâles.

Stimulation de l'ovulation

Dans les premier et deuxième cas, si le follicule «ne grandit pas» et que l'ovulation ne se produit pas, un traitement hormonal est conduit pour stimuler ces processus. C'est la stimulation de l'ovulation dans les ovaires polykystiques. Tout d'abord, vous devez vous assurer que le couple est en principe capable de concevoir un enfant. Pour ce faire, l'homme donne le sperme à des fins d'analyse et la femme est envoyée pour étudier la perméabilité des trompes de Fallope. Si les deux résultats sont normaux, à partir du cinquième jour du cycle menstruel, la femme doit prendre l'un des stimulants, par exemple, clostilbegit, clomiphene, clomid.

Au bout de cinq jours, le médicament est annulé et le suivi de la croissance du follicule commence, qui devrait atteindre la taille requise. Immédiatement après, on prescrit un médicament qui favorise la rupture du follicule, ce qui entraînera l'ovulation - la libération d'un ovule mûr. Le médicament le plus couramment utilisé pour cela est l'hCG. C'est à ce moment que les rapports sexuels devraient avoir lieu.

Comme il est difficile d’établir au stade initial si une fécondation a eu lieu, le 16ème jour du cycle est prescrit en tout état de cause, il est prescrit un médicament à l’appui du corps jaune: urogestan, progestérone, dufastone. Après environ 2,5 semaines, il sera nécessaire de faire une échographie qui confirme ou réfute la conception.

Traitement à la metformine

Si une femme a une résistance à l'insuline (l'un des symptômes du diabète sucré), on peut lui prescrire de la metformine. Aujourd'hui, de plus en plus d'experts recommandent de le prescrire aux patientes présentant des ovaires polykystiques, même s'il ne s'agit pas d'une résistance à l'insuline. Le fait est que, indépendamment de la présence ou de l'absence de symptômes du diabète, la metformine aide à normaliser les hormones féminines, qui se terminent souvent par une grossesse.

Une autre fonction de ce médicament est qu’il peut rendre plus efficace la procédure de stimulation de l’ovulation, car il réduit la résistance des ovaires au clomifène utilisé.

Prendre des contraceptifs

Certaines femmes sont surprises lorsque, au lieu de médicaments favorisant la grossesse, on leur impose soudainement des contraceptifs. Cependant, cette thérapie a du sens. L'acceptation des contraceptifs oraux aide à équilibrer le cycle mensuel et, par conséquent, à établir le processus de maturation du follicule, suivi de l'ovulation. En outre, les contraceptifs le plus souvent prescrits contribuent à la normalisation de l'équilibre des hormones mâles et femelles, éliminant ainsi une autre des causes de non survenue de grossesse.

Laparoscopie

C'est une méthode extrême, utilisée seulement si d'autres moyens n'ont pas conduit à l'ovulation, à la fécondation de l'œuf et à la grossesse. Habituellement, la laparoscopie est prescrite au plus tôt après trois mois de traitement hormonal, de sorte que la maturation folliculaire n’est pas complète.

L’essence de la laparoscopie consiste à introduire des cavités spéciales dans la cavité abdominale, qui sont d’abord découvertes puis soumises à des zones rampantes des ovaires atteintes de kystes. Le forage est l'ablation chirurgicale des phoques. En conséquence, l'ovulation devient possible. De plus, le taux d’hormones mâles diminue naturellement dans le corps de la femme, car le tissu qui les produit est éliminé.

Remèdes populaires pour traiter les ovaires polykystiques

Il convient de rappeler que le SOPK est une maladie hormonale et que le traitement de la polycystose avec des remèdes populaires est une activité risquée. Toutes les procédures doivent être préalablement discutées avec votre médecin. Il peut être conseillé de prendre des herbes qui renforcent la santé des femmes, telles que l’utérus du pin, le pinceau rouge, le basilic, la réglisse. Si le médecin a approuvé le remède choisi, le dosage indiqué sur l'emballage du produit ne doit en aucun cas être dépassé.

Dans la plupart des cas de grossesse ovarienne polykystique, elle survient déjà dans les 6 à 12 mois suivant le traitement hormonal substitutif. Bien sûr, à condition qu'il n'y ait pas de facteur d'infertilité masculine. Si la grossesse n'a pas eu lieu à la suite d'un apport hormonal, vous pouvez concevoir un enfant déjà au stade d'ovulation le plus proche après la laparoscopie (le plus souvent, cela se produit également au cours d'une année).

Dans le cas où la laparoscopie n'a pas aidé, vous ne devriez pas désespérer. Même si un ovaire atteint de kystes est retiré, il est possible d'utiliser des méthodes de FIV permettant de porter un enfant conçu avec un ovule de donneur.

Vidéo utile

Voir dans cette vidéo sur le traitement des ovaires polykystiques:

Comment tomber enceinte avec des ovaires polykystiques

Il est généralement admis que grossesse et maladie des ovaires polykystiques sont incompatibles. Les patients ayant entendu ce diagnostic, abandonnent et perdent espoir. Les statistiques montrent qu'en fait, une femme sur cinq qui a contacté un gynécologue pour une planification de grossesse infructueuse souffre d'un syndrome des ovaires polykystiques (SOPK).

Malgré la gravité de la pathologie, la probabilité de conception ne peut être complètement exclue. Si la fécondation a eu lieu, il est nécessaire, pendant toute la période de gestation, d’examiner attentivement votre santé et de poursuivre le traitement en prenant les médicaments prescrits par un médecin.

Qu'est-ce qu'un ovaire polykystique?

SOPK signifie syndrome des ovaires polykystiques. Auparavant, cette maladie était mise en évidence par une maladie individuelle. De nombreuses études ont permis d'établir que le syndrome n'était qu'une manifestation de certains processus pathologiques dans le corps. Lors du diagnostic et de leur élimination, le pourcentage de chances que les glandes sexuelles fonctionnent normalement est élevé.

Les ovaires polykystiques se retrouvent souvent chez les femmes qui envisagent de concevoir en vain. Les patientes ne peuvent pas devenir enceintes pendant une longue période et pour cette raison, elles se tournent vers un gynécologue. La première échographie montre le problème et des tests sanguins supplémentaires le confirment.

Le syndrome des ovaires polykystiques ou syndrome de Stein-Leventhal est le processus de formation de nombreux petits kystes dans l'ovaire. Gardez à l'esprit que les ovaires multifolliculaires et polykystiques - pas la même chose (en référence à l'article sur les différences). Simultanément au dysfonctionnement des glandes sexuelles, des modifications pathologiques se produisent dans la glande thyroïde, l'hypothalamus, les glandes surrénales, le pancréas et l'hypophyse. Ensemble, ces processus forment le SOPK.

Au stade de la planification, une femme peut découvrir qu'elle est atteinte de scléropolytose. Cette condition est caractérisée par un élargissement symétrique des ovaires et des changements en fonction du type de polykystique. Si cette condition est détectée, le patient doit être examiné pour déterminer les facteurs pathologiques associés. Après avoir reçu les résultats du diagnostic, le spécialiste vous prescrira un traitement. La correction indépendante du SOPK et du traitement à domicile est inacceptable.

Symptômes et diagnostic

Le gynécologue suspecté du SOPK peut déjà en être au stade de l’interrogatoire oral et de l’examen manuel. Les principaux signes du processus pathologique qui dérange une femme sont:

  • violation du cycle menstruel (cycles longs, retard, règles irrégulières, aménorrhée);
  • l'infertilité est le symptôme le plus commun dont les patients se plaignent;
  • surpoids (des dépôts graisseux se forment dans l'abdomen et les épaules, de type masculin);
  • problèmes esthétiques (peau grasse, acné, séborrhée, pigmentation, vergetures);
  • violation du sommeil nocturne due à des arrêts fréquents de la respiration;
  • problèmes neurologiques (dépression, fatigue, apathie, insomnie);
  • douleur chronique dans le bas de l'abdomen, aggravée lors des rapports sexuels ou de la menstruation.

La présence de plusieurs symptômes externes du SOPK dans 50% des cas confirme ce diagnostic après un examen approfondi. Les diagnostics incluent plusieurs critères qui permettent non seulement de confirmer le problème, mais également d'établir une cause provocante:

  • examen gynécologique (évaluation du développement des organes génitaux externes et adaptation de la taille de l'utérus aux ovaires);
  • examen échographique (la taille des glandes sexuelles est déterminée, leur localisation, de nombreuses inclusions folliculaires et une capsule dense peuvent être observés);
  • un test sanguin qui détermine le niveau d'hormones (LH, le ratio LH et FSH, testostérone);
  • détection de troubles métaboliques (des fractions lipoprotéiques de différentes densités sont à l'étude);
  • test de glucose et détection de résistance à l'insuline.

Le diagnostic d'ovaire polykystique peut être posé si la patiente présente un certain nombre de symptômes cliniques, si l'échographie montre une augmentation des ovaires de 1,5 à 3 fois et un endomètre hyperplasique, et le rapport LH / FSH supérieur à la normale.

Puis-je tomber enceinte avec le SOPK?

La pratique médicale montre que les chances de tomber enceinte avec des ovaires polykystiques ont tendance à être nulles. Le principal obstacle à la conception est le manque d'ovulation. Avec le SOPK, de nombreux follicules se développent dans les ovaires de la femme. Parfois, leur valeur quantitative est proche de 50. Dans un organisme en bonne santé, ces détenteurs potentiels d'œufs ne sont pas supérieurs à 10. Si normalement l'un des follicules domine chez la femme au milieu du cycle, tous les composants de la grappe restent inchangés chez une patiente atteinte de SOPK. Cette situation conduit au fait que l'ovulation ne se produit pas, et c'est la cause fondamentale de l'infertilité.

On pense que tomber enceinte avec des ovaires polykystiques ne fonctionnera pas, même en cas de libération accidentelle de l'œuf. Dans ce cas, l'obstacle sera l'état de l'endomètre et le fond hormonal pathologiquement modifié. Il se trouve que la fécondation a lieu, mais le fœtus ne peut tout simplement pas se fixer dans la cavité de l'organe reproducteur. Infertilité et ovaires polykystiques - des diagnostics qui vont de pair.

De nombreux cas pratiques montrent qu'une femme a encore la possibilité de devenir enceinte avec des ovaires polykystiques. Bien sûr, les chances augmentent si vous recevez un traitement. Cependant, il est impossible d'exclure complètement la possible conception d'une femme avec la présence d'organes reproducteurs pendant la période fertile. Malgré le faible pourcentage, la probabilité que vous puissiez tomber enceinte est toujours là.

SOPK et grossesse

Étant donné que les ovaires polykystiques et la grossesse ne sont pas des concepts mutuellement exclusifs, les patients atteints de cette pathologie doivent être particulièrement attentifs à leur bien-être. En raison des irrégularités constantes du cycle menstruel, une femme peut tout simplement ne pas remarquer la nouvelle situation, et c’est précisément au début de la période qu’il est important d’organiser des mesures visant à préserver la grossesse. Si une future mère potentielle a des relations sexuelles et n'est pas protégée, un test doit être effectué lorsqu'un nouveau délai de menstruation survient.

Les gynécologues prescrivent des examens aux patientes qui tombent enceintes indépendamment, ce qui montre la nécessité d'utiliser des médicaments auxiliaires. Le syndrome des ovaires polykystiques est une maladie dangereuse pour une nouvelle condition. Un déséquilibre du fond hormonal et un dysfonctionnement des gonades chez une femme provoquent la menace d'une interruption de grossesse. Cette condition est déterminée par le détachement de l'ovule de la paroi de l'utérus et la formation d'hématomes entre eux. Dans le même temps, une analyse de sang montre une quantité insuffisante de progestérone. La condition est dangereuse, mais une correction médicale rapide permet de l'éliminer.

Le deuxième danger posé par la polykystose pendant la grossesse est la prééclampsie. Pendant les longues périodes de la grossesse, la future mère peut être tourmentée par une hypertension artérielle, qui se manifeste par un gonflement des tissus et des organes internes, ainsi que par des maux de tête. Une des conséquences dangereuses de la prééclampsie est le détachement prématuré du placenta, qui menace non seulement l’enfant, mais également la future mère. Accouchement prématuré, diabète de grossesse, obésité et incapacité à accoucher naturellement - voilà ce qui est dangereux pour les femmes enceintes atteintes du SOPK.

Si une grossesse avec des ovaires polykystiques est survenue, cela peut être considéré comme un grand succès. Une femme doit consulter un gynécologue dès que possible et recevoir des recommandations individuelles.

Traitement de polykystique

Les gynécologues sont unanimes pour dire que la patiente doit guérir les ovaires polykystiques pour tomber enceinte. La médecine n'a pas de médicament unique qui résout ce problème. Étant donné que la polykystose est un complexe de processus pathologiques variés, il est nécessaire d’utiliser plusieurs techniques à la fois.

Initialement, les médecins tentent d'éliminer le syndrome des ovaires polykystiques lorsqu'ils planifient une grossesse avec des médicaments et un ajustement de leur mode de vie. Si le problème ne peut pas être résolu, des méthodes chirurgicales sont appliquées. Les patients utilisent souvent des médecines alternatives à la maison. Cependant, il faut faire très attention à ce que la prise de médicaments à base de plantes n’aggrave pas leur état.

Régime alimentaire et mode de vie

Un patient atteint du SOPK doit normaliser son poids pour atteindre l'objectif souhaité. De l'alimentation, vous devez éliminer complètement le sucre, les pâtisseries, l'alcool, les aliments épicés et les épices, tout en consommant moins de sel. Il est nécessaire d'augmenter le nombre de petits repas - jusqu'à 6 fois par jour. Il est supposé maintenir simultanément un mode de vie actif et adhérer au régime.

Traitement conservateur

Les patients sous traitement médicamenteux contre les ovaires polykystiques sont prescrits sous forme d’effets hormonaux. Le traitement est souvent réduit à la prise de contraceptifs oraux en cure, ce qui donne de bons résultats et à la reprise de l’ovulation dans les premiers mois qui suivent l’annulation.

La metformine aide les femmes à faire face à une glycémie élevée. Le complexe de vitamines et de nutriments normalise le travail des organes et déclenche les processus métaboliques naturels. On pense qu'après le traitement, les chances de grossesse augmentent plusieurs fois.

La stimulation de l'ovulation par le SOPK implique une surveillance obligatoire des ovaires par une échographie. Avec le début du nouveau cycle, on prescrit aux femmes des médicaments qui favorisent la croissance du follicule dominant. Parfois (mais pas toujours), le traitement par Klostilbegitom est efficace. Son utilisation dure approximativement au milieu du cycle.

Afin de tomber rapidement enceinte avec des ovaires polykystiques, il est nécessaire de procéder à une surveillance par ultrasons continue. Dès que le follicule dominant atteint la taille souhaitée, on administre à la femme des médicaments qui déclenchent la libération de l'œuf (par exemple, une injection de HCG).

La planification de la grossesse avec contact sexuel est effectuée dans les 1-2 prochains jours. Vous pouvez tomber enceinte avec des ovaires polykystiques uniquement si vous suivez un traitement de soutien par des médicaments à base de progestérone. À cette fin, des médicaments tels que Duphaston et Utrogestan sont prescrits immédiatement après l'ovulation. Klostilbegit avec les ovaires polykystiques dans la seconde moitié du cycle ne s'applique pas. Un traitement plus précis est prescrit par le gynécologue individuellement pour chaque patient. Comment tomber enceinte avec polykystique à l'aide d'incitations, décrites dans de nombreuses ressources et forums en ligne. Cependant, la pathologie est suffisamment grave pour suivre ces conseils. Les ovaires polykystiques doivent être traités uniquement avec les médicaments prescrits par le médecin.

Traitement chirurgical

La laparoscopie polykystique a aidé de nombreuses patientes à devenir enceintes. Lors de la chirurgie, de nombreux kystes sont enlevés en incisant les coupures. Une grossesse après résection ovarienne polykystique peut être planifiée pour le prochain cycle.

En pratique médicale, il existe des cas où la laparoscopie a déjà aidé le patient au cours du premier mois et que la patiente n’a pas attendu la menstruation à cause de la conception. Les chances de grossesse après une laparoscopie des ovaires augmentent considérablement et restent élevées pendant 6 à 12 mois, après quoi la pathologie peut réapparaître.

Médecine alternative

Les remèdes populaires dans le traitement de polykystiques s’appliquent également. L'utilisation d'un complexe d'herbes végétales est très populaire: sauge, bore utérus et pinceau rouge. Les médicaments naturels normalisent le cycle, rétablissant la fonction menstruelle normale et augmentant les chances de conception. Avant d'utiliser la médecine traditionnelle, vous devriez consulter votre médecin.

Puis-je tomber enceinte après un ovaire polykystique

Il est possible de tomber enceinte après une maladie des ovaires polykystiques, en particulier si un traitement de pathologie complexe était entrepris: utilisation de la correction hormonale et de la laparoscopie. Le déroulement de la période de gestation chez les patientes atteintes du SOPK fait l’objet d’une observation particulière. Presque toutes les femmes enceintes qui tombent enceintes après un traitement des ovaires polykystiques ont besoin d'un soutien hormonal. Il implique l'utilisation de médicaments à base de progestérone.

Les femmes en surpoids sont les régimes recommandés et le régime de consommation. Les patientes guéries de polykystose ont de fortes chances de tomber enceintes la première année. L'allaitement prolongé subséquent renforce le bien-être des ovaires car ils ne remplissent pas leur fonction pendant la lactation.

Si une femme après le traitement du SOPK réussit à tomber enceinte tout de suite, cela sera considéré comme un grand succès. L’absence de résultat positif dans les 6 à 12 mois est la raison de l’utilisation des techniques de procréation assistée.

La FIV avec SOPK n’est pratiquée que s’il existe une forte probabilité de résultat positif. Avant la procédure, le patient passe un test sanguin appelé antimulers hormonaux. Le diagnostic montre des indicateurs quantitatifs de la réserve ovarienne. Si les ovaires ont un stock important de follicules, ce qui n'est pas toujours le cas avec la maladie polykystique, la probabilité de réussite de la FIV augmente.

Tout en réduisant la réserve ovarienne à certaines valeurs, les programmes budgétaires des technologies de procréation assistée ne sont pas mis en œuvre. Dans de tels cas, on offre à la femme un ovule de donneur, dont l'utilisation augmente de manière significative le pourcentage d'un bon résultat. La décision finale reste toujours avec la femme. Souvent, ces patients ont besoin de temps pour réfléchir, mais il ne faut pas oublier que les délais non respectés menacent de faire une rechute de la pathologie.

Dans le processus de FIV avec polykystose ovarienne, des complications peuvent survenir. Le syndrome de la surstimulation est la première des craintes des spécialistes de la reproduction. Cette condition est caractérisée par la croissance active d'un grand nombre de follicules. Il y a des cas où, dans l'ovaire d'une femme, 20 cellules étaient propices à la conception. EHH est considéré comme une condition dangereuse, il nuit considérablement au bien-être des femmes.

Symptômes caractéristiques de l'hyperstimulation au cours de la fécondation in vitro: douleurs abdominales, altération de la fonction excrétrice, œdème, fièvre. L'EHH et la grossesse ultérieure en un cycle peuvent compliquer l'état du patient. Pour cette raison, la fécondation in vitro est étalée sur plusieurs cycles. Le transfert des œufs est retardé de 2 à 3 mois et pendant ce temps, le corps de la femme est restauré de manière indépendante ou avec l'utilisation de médicaments.

Si une femme a des ovaires polykystiques et que la FIV est décidée dans un tel état, une stimulation douce doit être effectuée. Après des analyses et des études sur les antécédents hormonaux, le spécialiste de la fertilité sélectionne des médicaments qui minimisent le risque de surstimulation. Pendant toute la période de croissance des follicules, la femme est sous la surveillance de médocs, ce qui permet, si nécessaire, de corriger le problème qui a commencé dans le temps.

Cinq façons de devenir enceinte avec des ovaires polykystiques

Selon les statistiques russes, une femme sur dix âgée de 16 à 45 ans est confrontée à un problème tel que l’ovaire polykystique. Il s’agit d’un syndrome qui a de multiples effets négatifs sur le corps et qui provoque des problèmes de peau, une croissance excessive des cheveux, des troubles de la menstruation et la stérilité. Par conséquent, la question de savoir si vous pouvez tomber enceinte avec des ovaires polykystiques est loin d'être vide. Beaucoup de femmes sont prêtes à tout pour vaincre la maladie et concevoir un bébé.

Considérez quelles sont les chances de grossesse avec le SOPK (syndrome des ovaires polykystiques), quelles méthodes peuvent améliorer l’état du corps. L'information n'est pas un guide d'action pour les femmes malades, mais un rappel qu'il existe un moyen de sortir même d'une situation qui semble désespérée.

Risque de tomber enceinte avec polykystique

Il y a vingt ou trente ans, le diagnostic d'ovaire polykystique ressemblait à une phrase. Maintenant, la situation a changé. Si vous parvenez à consulter un gynécologue compétent, puis un endocrinologue, vos chances de tomber enceinte sont de 90%. Ce chiffre indique les chercheurs de la nouvelle méthode de traitement combiné, qui donne la guérison à 90% des femmes, ce qui signifie la possibilité de concevoir.

Une femme seule peut augmenter les risques de grossesse si elle connaît les mesures préventives. Il est nécessaire de surveiller le mode de vie, d'éviter les relations occasionnelles et, plus important encore - de se soumettre à un examen préventif une fois par an par un médecin. Cette dernière recommandation est pertinente même s’il n’ya pas de problème de santé. La maladie polykystique au stade initial est asymptomatique et il est préférable que le traitement commence au même moment.

Méthodes de restauration de la reproduction

Avec la bonne approche, la lutte contre les polykystiques est complexe. Tout d'abord, les médecins procèdent à un examen complet, identifient les causes possibles du SOPK et ne commencent alors que le traitement. En même temps, des méthodes plus douces et sûres pour la santé passent à la catégorie «avancée». Vous en dire plus à ce sujet.

Correction de régime

S'il y a un problème de poids excessif, vous devez prendre des mesures pour l'éliminer. Dans les dépôts graisseux, des androgènes (hormones mâles) seront produits, lesquels synthétisent déjà les ovaires endommagés en excès. Cela conduit à une violation du cycle, de l'ovulation et, par conséquent, annule la capacité de concevoir un enfant.

Si une femme peut perdre du poids, le niveau d'hormones sera proche de la normale. En outre, le métabolisme des glucides va s'améliorer, ce qui a également un effet bénéfique sur l'état du système reproducteur. Les règles pour un régime avec polykystique sont les suivantes:

  1. Le besoin de protéines doit être complètement satisfait.
  2. La teneur en calories ne doit pas dépasser 1500 kcal par jour.
  3. Les graisses doivent être réduites au minimum.
  4. Le sel et les produits salés devraient être limités.
  5. La restauration rapide, comme l’alcool, devrait être strictement interdite.
  6. Le café et le thé doivent être bus dans une petite dose.
  7. Les jours de jeûne et de jeûne feront plus de mal que de bien.
  8. Le pouvoir devrait être fractionnaire.
  9. La friture, en tant que moyen de traitement des produits, doit être complètement éliminée.

Vous trouverez des informations détaillées sur le régime polykystique dans l'article par référence. Dans ce document, nous examinerons certains des produits interdits et autorisés.

  1. Viande et poisson maigre.
  2. Viande de dinde
  3. Pain de seigle
  4. Bouillie de sarrasin, d'avoine et de riz.
  5. Produits laitiers et lait fermentés.
  6. Chou, tomates, concombres, courgettes.
  1. Toute pâtisserie
  2. Tous les liquides sucrés, y compris les compotes.
  3. Pain blanc
  4. Pâtes et vermicelles instantanés.
  5. Baies et fruits sucrés.
  6. Saucisses en conserve, viandes fumées.

L'indice glycémique des aliments est important, une femme sur laquelle elle devrait s'orienter lorsqu'elle veut devenir enceinte.

Application OK (contraceptifs oraux)

Les contraceptifs oraux combinés, malgré le paradoxe de l'approbation, aident certaines femmes à devenir enceintes après le traitement. Pour le traitement du SOPK, des agents ayant des propriétés anti-androgéniques sont utilisés. Autrement dit, réduisez la concentration d'hormones mâles dans le sang. Considérez le mécanisme d'action de telles tablettes sur l'exemple de la plus populaire "Diane-35".

La composition de ce COC comprend plusieurs composants qui sont des analogues artificiels des hormones sexuelles féminines œstrogène et antiandrogène. Sous l'influence de "Diane-35", le mucus de l'utérus s'épaissit et retient le sperme, ce qui empêche toute possibilité de conception. L'admission systématique arrête l'ovulation - l'ovule ne pénètre pas dans l'utérus. Dans le même temps, la quantité d'hormones mâles dans le sang diminue.

Dans le même temps, «Diane-35» n’est pas un analogue complet de l’œstrogène. Par conséquent, elle n’a pas d’effet hormonal, mais en réduisant la quantité d’hormones mâles, elle élimine certains des symptômes de l’ovaire polykystique, notamment:

  • pilosité excessive;
  • peau grasse;
  • acné.

Immédiatement après l’arrêt du traitement, l’ovulation commence, ce qui, bien que le niveau d’androgènes diminue, peut contribuer à la conception. C'est l'unicité de l'action des préparations de COC.

Un autre contraceptif prescrit pour les ovaires polykystiques est "Jess". Il contient des œstrogènes et de la progestérone et réduit donc également le niveau d'androgènes dans le corps. Avec l'utilisation appropriée du COC "Jess", le cycle menstruel est normalisé, ce qui conduit à l'apparition de l'ovulation et, par conséquent, à la conception.

Il est impossible de tomber enceinte avec des contraceptifs oraux seuls. Pour obtenir l'effet souhaité, les médecins combinent les COC avec d'autres méthodes et moyens qui ne peuvent être utilisés à la maison. Ceux qui souhaitent obtenir des résultats rapides devront reporter leurs rêves et se préparer à une longue lutte.

Stimulation de l'ovulation

Si, au cours d'une échographie ou en fonction des résultats des tests d'ovulation, il s'avère que ce processus physiologique est absent, ils peuvent prendre des mesures pour le stimuler. Ainsi, en médecine, ils appellent une thérapie d'une certaine durée, au cours de laquelle des hormones sont injectées dans le corps avec des injections ou des comprimés. Sous leur action, le follicule est détruit et l'ovule devient libre. La stimulation de l'ovulation aide de nombreuses filles enceintes polykystiques à tomber enceintes.

Pour obtenir l'effet souhaité, les médecins prescrivent:

Le temps de réception de ces fonds est négocié individuellement par les gynécologues, le début du cours est choisi pour un jour spécifique du cycle menstruel. Le schéma thérapeutique est également différent dans chaque cas, mais la durée du traitement est rarement inférieure à un mois.

L'efficacité de la stimulation de l'ovulation dépend de la qualité de la préparation. Un homme donne un spermogramme - le sperme ne devrait pas avoir d'anomalies, mais plutôt un nombre suffisant. Les femmes subissent un test d'infection à TORCH et d'hystérosalpingographie, une étude de la perméabilité des trompes. Seulement avec cette approche, il y a une chance de devenir enceinte avec des ovaires polykystiques.

Application de la metformine

La metformine («Siofor») est le plus souvent prescrite pour le traitement du diabète sucré, mais elle a également été utilisée ces dernières années pour lutter contre la stérilité provoquée par le syndrome des ovaires polykystiques. Au cours des observations cliniques, il a été constaté que, sous l'influence de la metformine, le cycle mensuel se normalisait et que débutait l'ovulation, qui joue un rôle important dans la conception d'un enfant.

Aussi "Metformin" ou "Siofor" sont nommés simultanément avec la stimulation de l'ovulation pour améliorer les effets des médicaments. Dans ce cas, l'outil lui-même doit être utilisé avec prudence. Le patient ne peut pas en boire sans contrôle médical - on pense que le traitement n'est recommandé que si l'ovaire polykystique est chargé d'insulinorésistance. Dans ces conditions, le niveau de glucose dans le sang augmente, de sorte que la metformine, comme le pensent certains scientifiques, ne sera pas aussi nocive pour le corps.

Récemment, des études ont montré que Metformin ou Siofor réduisent le risque d'avortement oublié au cours du premier trimestre. Cependant, si la conception polykystique de l’enfant a bien eu lieu, le risque d’avortement spontané est assez élevé et la prise de ce médicament réduit les risques de conséquences désagréables.

Cependant, aucune recherche ne devrait être un signe d'auto-guérison. Même si une femme est désespérée face à l'infertilité, vous devez vous ressaisir et obtenir l'approbation du gynécologue pour le traitement par Metformin. Le médicament a de nombreux effets secondaires et les risques de son administration ne peuvent être évalués que par un médecin agréé possédant une vaste expérience.

Chirurgie laparoscopique

Les opérations laparoscopiques sur les ovaires ne sont prescrites que dans les cas où les méthodes décrites ci-dessus ne donnent pas le résultat souhaité. L'intervention chirurgicale elle-même est réalisée à l'aide de petites piqûres sur la peau, il n'y a donc pas de défauts cosmétiques postopératoires tels que des cicatrices.

Pendant le traitement, le médecin insère un dispositif spécial dans la cavité, équipé d’une caméra vidéo miniature. Sous son contrôle, des outils sont introduits pour exciser les zones épaissies de la capsule ovarienne. Cette approche réduit le niveau d'hormones sexuelles mâles et permet d'ovuler. Aux États-Unis, les patientes ayant subi une chirurgie laparoscopique sur les ovaires tombent enceintes pendant un an et, dans certains cas, au cours du prochain cycle menstruel. L'opération est relativement rapide, les gens rentrent chez eux après seulement 2-3 jours.

Le développement de la médecine permet de remplacer la chirurgie laparoscopique par un effet laser, qui détruit également la capsule ovarienne et libère l'ovule. Cependant, les conséquences de cette technique sont mal comprises, car les médecins préfèrent une approche plus conservatrice pour résoudre le problème de l'infertilité avec les ovaires polykystiques.

Conclusion

La combinaison de «Metformine» avec la stimulation de l'ovulation a le plus grand effet pour la grossesse polykystique. C’est cette approche combinée qui permet la conception dans 90% des cas, sur laquelle nous avons parlé au début de l’article. Grâce au traitement d'association, le besoin de recourir à la chirurgie a pratiquement disparu. Le traitement chirurgical n’est maintenant recommandé que dans les cas graves, l’insémination artificielle n’est pratiquement pas nécessaire non plus.

Les femmes qui ne peuvent pas tomber enceintes à cause de polykystose ne désespèrent pas. La chance aujourd'hui est assez grande, il suffit d'être patient et de ne pas s'écarter des instructions du médecin traitant. L'espoir d'une conception rapide, ainsi que des méthodes douteuses de la médecine traditionnelle, dans le cas de la polykystose n'est pas nécessaire. Au contraire, la polythérapie permet de tomber enceinte naturellement, mais dans les cas très graves, un traitement chirurgical ou une insémination artificielle peut être nécessaire.

Une grossesse est-elle possible avec les ovaires polykystiques - avis d'expert

Même les femmes qui surveillent attentivement leur santé et planifient une grossesse ont souvent des problèmes de conception.

La grossesse ne se produit pas pendant de nombreuses années pour diverses raisons. Parmi les affections les plus courantes qui empêchent de concevoir, on trouve les ovaires polykystiques. Le problème nécessite une intervention médicale et des changements de mode de vie.

Qu'est-ce qu'un ovaire polykystique?

Sur le fond de polykystique, tomber enceinte est assez difficile. Ce sont souvent des états incompatibles. Le polykystique est primaire (parfois déterminé génétiquement) et secondaire. Dans ce dernier cas, diverses raisons influencent le développement de la pathologie.

Les catalyseurs du syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) sont:

  • le diabète;
  • infections virales;
  • excès de poids;
  • rester constant dans le stress;
  • avortements antérieurs.

À cause de ces problèmes, une chaîne de réactions est déclenchée qui provoque des changements hormonaux et rend impossible la grossesse et l'accouchement.

Les hormones agissent sur les ovaires, car ces derniers sont les plus sensibles à eux. Leurs parois commencent à s'épaissir, de sorte qu'un follicule mûr ne peut pas atteindre l'utérus - des parois rétrécies l'empêchent même de se comprimer. Il commence à se remplir de liquide et persiste à l'intérieur de l'ovaire.

Et cela se produira à chaque cycle, pendant que la femme est sans traitement. En conséquence, l'ovaire est transformé en une collection de kystes liquides. C'est le tableau clinique de la maladie.

Symptômes de pathologie

La question de la grossesse avec SOPK est particulièrement frappante chez 5 à 20% des femmes en âge de procréer. C'est le nombre de femmes qui sont diagnostiquées avec le problème. Les symptômes de la pathologie sont assez caractéristiques, mais en même temps, soit tout le monde ne les connaît pas, soit ils n'attachent pas d'importance aux cloches. Et cela vaut la peine de vous écouter. Après tout, plus tôt le problème est diagnostiqué, plus vite il peut être guéri.

Les symptômes dangereux sont les suivants:

  1. Irrégularité du cycle mensuel (le soi-disant délai mensuel).
  2. Une fois par mois avec des ovaires polykystiques peut ne pas être caractéristique, par exemple trop abondant.
  3. Problèmes de peau - caractérisés par l'apparition de l'acné.
  4. En surpoids.
  5. Augmentation de la peau grasse.
  6. La croissance des cheveux sur le corps d'un type masculin.
  7. Pas de grossesse avec des rapports sexuels non protégés réguliers.

En règle générale, un médecin est consulté précisément en raison de l'absence de conception.

Comment déterminer polykystique

Pour le diagnostic nécessitera un examen complet. Ne pas se passer d'un examen standard de la femme sur la chaise gynécologique. Vous aurez également besoin d'une échographie pour vérifier le fonctionnement des organes pelviens.

En outre, les analyses de sang pour les hormones et la biochimie figurent sur la liste des études; le cholestérol, le glucose, etc. augmente souvent avec la cytose polykystique. Une recherche standard en laboratoire révélera tous les écarts en quelques jours seulement.

Est-il possible de tomber enceinte avec un tel diagnostic

La grossesse avec une maladie est théoriquement possible. Mais il y a certains risques. Tout d'abord, il sera difficile à concevoir. Deuxièmement, la polykystose affecte constamment son cours. Le fœtus présente un risque de fausse couche, de décoloration et de travail prématuré. Les risques sont réduits si vous effectuez un traitement rapide ou contrôlez la maladie sous contrôle médical.

Si nous parlons de maladie polykystique congénitale (primaire), alors en plus de la fausse couche, la maladie provoque des problèmes tels que:

  • diabète gestationnel;
  • l'hypertension;
  • excès de poids.

Il arrive également que les polykystiques passent par les reins, entraînant une insuffisance rénale chronique.

Si la grossesse est venue

Si vous parvenez à être enceinte de polykystose, vous devrez prendre des précautions supplémentaires pour sauver le bébé.

Naturellement, il faudra être sous la surveillance constante de spécialistes: passer des tests régulièrement - ils seront déterminés par le médecin, passer des échographies non planifiées, suivre toutes les recommandations du médecin traitant et se rendre à l'hôpital si nécessaire. En général, les médecins savent comment mener une grossesse dans une situation aussi difficile, mais il est toujours préférable de planifier la conception après le traitement.

Façons de traiter les ovaires polykystiques

Si le diagnostic est reçu, vous devez commencer le traitement.

Le traitement dépend de la gravité des signes cliniques et de l'âge du patient. Ce processus comporte plusieurs étapes et implique souvent un traitement symptomatique.

Perte de poids

Tout d'abord, vous devez ajuster votre poids et faire face aux autres facteurs négatifs affectant la santé. En d’autres termes, s’il ya hypertension, excès de cholestérol, diabète, nous devons les maîtriser.

Pour normaliser le poids prescrit pour recevoir des médicaments spécialisés, régime, exercice, sélectionnés et compilés individuellement.

Autres méthodes conservatrices

Les kystes dans les ovaires sont formés en raison d'une défaillance hormonale, il faudra donc l'ajuster. En règle générale, on prescrit aux femmes une série de contraceptifs.

Également sous forme de thérapie alternative, il est autorisé d'administrer de la progestérone tous les mois en cycles de 10 à 14 jours. Ils peuvent également prescrire des contraceptifs hormonaux féminins combinés qui assurent la production d'une protéine qui se lie à la testostérone et réduit la quantité d'hormones mâles dans le corps de la femme.

Préparations pour le traitement du SOPK - Diane 35, Duphaston, Klostilbegit.

Intervention chirurgicale

Si les options conservatrices ne vous aident pas, appliquez un traitement radical - une chirurgie.

Même au stade de la planification, vous devriez être dérouté par un examen du corps. Et s'il y a de graves échecs, vous devez agir avant la conception. Si les médecins insistent pour une intervention chirurgicale, vous devez écouter leur opinion. N'ayez pas peur du mot "opération" - dans les cliniques modernes avec polykystose face à la laparoscopie. Elle est réalisée au laser - le chirurgien met des encoches et cautérise.

La résection ovarienne peut également être utilisée, c'est-à-dire retrait des parties endommagées du corps. Dans les deux cas, la récupération sera courte et simple. Mais vous devrez alors surveiller attentivement votre santé afin de détecter une rechute dans le temps si cela se produit.

Traitement de grossesse

S'il s'avère que la femme est déjà enceinte contre le SOPK, les médecins choisiront dans la plupart des cas une politique d'observation. L'utilisation de médicaments hormonaux peut nuire à la santé du fœtus.

Le maximum que dans une telle situation puisse nommer une femme, il s'agit d'une réception de multivitamines. Le traitement ne commencera qu'après l'accouchement. Mais pour tous les 9 mois, une femme devra consulter souvent son médecin afin qu'il puisse surveiller son état et intervenir en cas de problème.

La grossesse est-elle acceptable après le SOPK?

La question principale: est-il possible de concevoir un bébé après des ovaires polykystiques?

Les médecins disent qu'il y a des chances. Mais vous devez suivre strictement les recommandations. Assurez-vous de suivre un régime et de suivre le régime d'alcool approprié: au moins 1,5 à 2 litres d'eau par jour. En outre, d'autres prescriptions médicales doivent être suivies, notamment en ce qui concerne l'hormonothérapie.

En moyenne, une femme qui tente de tomber enceinte après un ovaire polykystique est administrée entre 6 et 12 mois. Si, après cela, la conception souhaitée n’est pas venue, on peut proposer au patient des technologies d’aide supplémentaires dans le domaine de la reproduction.

L’état d’une femme après l’accouchement, si elle allaitera, s’améliorera nettement, car la stimulation des glandes mammaires conduira à la normalisation du système hormonal dans son ensemble.

Mesures préventives

Le commandement principal des médecins professionnels: la prévention est la meilleure thérapie. Le risque de polykystose est chez toutes les femmes, sans exception. Dans ce cas, les règles de prévention sont simples et accessibles à tous.

Assurez-vous de rester dormir et de vous reposer. Vous devriez dormir au moins 8 heures par jour. Le manque chronique de sommeil affecte négativement le corps, en particulier la femme. Dormez dans le confort - dans une pièce propre et ventilée avec un air légèrement humide.

Vous devez également prendre soin d'enrichir votre alimentation en vitamines et en minéraux. De plus, il est nécessaire de régler préventivement le menu, en supprimant toute la malbouffe. Grasses, frites, fumées et salées peuvent être savoureuses, mais le corps dans son ensemble ne dit pas «merci» pour toute cette abondance.

Dame obligatoire devrait éviter le stress. Dosez correctement votre charge et reposez-vous. De plus, il est nécessaire de se reposer idéalement sans gadgets en main, car ils ne permettent pas au cerveau de se détendre et de se mettre en mode récupération.

Et le plus important: pour prévenir le développement de la maladie des ovaires polykystiques, vous devez faire très attention à votre peau: ne portez pas et ne soulevez pas de poids, ne tendez pas et refusez les conditions de travail néfastes.

Dans cette vidéo, les experts parlent de la maladie polykystique:

Conclusion

Traitez votre vie avec beaucoup de respect. Ne permettez pas les relations accidentelles et non protégées et les avortements - tout cela a un effet extrêmement négatif sur le statut de la femme.

En outre, vous devriez consulter régulièrement votre médecin, idéalement tous les six mois, afin de ne pas rater le problème imminent. L'évolution chronique de la maladie est marquée par le développement de l'infertilité. Si cette option ne vous convient pas, prenez soin de vous à l’avance.