Grossesse ou PMS comment distinguer avec précision

Distinguish, le syndrome prémenstruel ou la grossesse se manifeste sous la forme d'irritabilité et de douleurs tiraillantes dans le bas-ventre, il peut être problématique pour les femmes. En effet, les symptômes de la menstruation qui approche et de la fécondation réussie sont similaires à bien des égards en raison de la production intensive de progestérone dans ces conditions. La première chose à faire si le retard est accompagné du syndrome prémenstruel est de procéder à un test rapide. Mais il ne donne pas toujours la réponse exacte.

Différences du syndrome prémenstruel des signes de la grossesse

Il existe certaines différences entre le syndrome prémenstruel et la grossesse. Si, à l'approche des jours critiques, une femme subit un changement d'humeur, d'anxiété, d'anxiété et d'agressivité, le spectre de ses émotions en cas de conception réussie est beaucoup plus large. Il peut y avoir des sautes d'humeur dramatiques: larmoiement ou joie.

Que vous envisagiez une grossesse ou non, vous devez surveiller de près le cycle menstruel. Le retard est souvent constaté non seulement avec une fertilisation réussie, mais également dans le cas du développement de pathologies graves.

C'est pourquoi il est si important de savoir quelle est la différence entre le syndrome prémenstruel et la grossesse et de pouvoir distinguer une condition d'une autre.

Préférences de goût

Les changements de préférences gustatives pour les deux états sont assez caractéristiques. Lorsque PMS souhaite essayer de nouveaux produits en raison du manque d'oligo-éléments et de vitamines. Au cours des premiers stades de la grossesse, le besoin d'aliments salés et salés augmente.

La différence entre ces deux problèmes est qu’avec le syndrome prémenstruel, je veux essayer quelque chose de nouveau et que, au cours des premières semaines de grossesse, il peut y avoir une aversion pour certains types d’aliments. Cela est dû à une intoxication du corps par les produits de la vie fœtale.

En savoir plus sur pourquoi vous voulez manger avant vos règles dans notre article sur le site.

La pigmentation

Il est possible de distinguer la grossesse du SPM en modifiant l’état de la peau. L’apparition d’une pigmentation du visage, des mamelons et le long de la ligne blanche de l’abdomen est le signe d’une fécondation réussie. Pendant le syndrome prémenstruel, ces symptômes ne sont pas observés.

L'hypersalivation

La toxicose commence immédiatement après que le zygote est attaché aux parois de l'utérus. Une semaine seulement après le début de la grossesse, ses premières manifestations sont possibles. Lorsque les produits métaboliques dans le sang atteignent une concentration suffisante, les nausées augmentent. Au cours de la première grossesse, c'est pour ces signes que le moyen le plus simple de distinguer cette affection du syndrome prémenstruel.

Parfois, dans le contexte de la toxicose, un autre symptôme apparaît - hypersalivation (augmentation de la salivation). Avec le syndrome prémenstruel, de tels changements ne sont pas observés.

Sentimentalité et tempérament

L'humeur d'une femme atteinte du syndrome prémenstruel et de la fécondation est très différente. Dans le premier cas, la coloration du fond émotionnel devient négative, la dépression est observée avant la menstruation. Elle éprouve de la colère et devient irritable. Ces sentiments provoquent des larmes.

Dans le cas d'une conception réussie, tout est ressenti quelque peu différemment - beaucoup plus brillant et plus net. Une femme en cette période devient vulnérable et sensible. Les émotions qu'elle ressent peuvent être à la fois négatives et positives et son humeur change de manière spectaculaire et inattendue.

Signes similaires du syndrome prémenstruel et de la grossesse

Il n’est pas toujours possible de distinguer facilement le syndrome prémenstruel de la grossesse. Cela est dû au fait que pendant la phase lutéale du cycle menstruel et au moment de la conception, l'hormone progestérone se trouve en grande quantité dans le corps. C'est pourquoi les symptômes de ces conditions sont très similaires.

Sensibilité des seins

La sensibilité des seins et le gonflement provoquent une défaillance hormonale caractéristique de la grossesse et du syndrome prémenstruel. Par conséquent, ces symptômes apparaissent dans les deux états.

La seule différence est qu'avec le syndrome prémenstruel, la poitrine fait mal pendant plusieurs jours et, dans le cas de la conception, le gonflement et la sensibilité des glandes mammaires accompagnent longtemps la femme.

En savoir plus sur les raisons pour lesquelles la poitrine fait mal avant la menstruation afin de distinguer rapidement les symptômes du syndrome prémenstruel du début de la grossesse.

Fatigue

La sensation de fatigue accompagne la femme avant les règles et au début de la grossesse. Dans ces conditions, le corps contient une quantité maximale de progestérone, ce qui provoque une telle sensation. En règle générale, avec la menstruation, la fatigue disparaît et peut, à la conception, durer longtemps.

Douleur abdominale basse

Au cours du syndrome prémenstruel, la progestérone est produite activement, ce qui prépare les tissus utérins à la fixation de l'embryon. Une augmentation de l'endomètre et son décollement ultérieur sont observés. Par conséquent, il existe des symptômes de la menstruation, tels que des douleurs dans le bas-ventre.

À la conception, l’embryon se fixe aux parois de l’utérus et s’immerge dans les muqueuses. Cela provoque des douleurs abdominales en début de grossesse.

Lombalgie

À propos de l'apparition imminente de la menstruation signal douleur dans la région lombaire. Pendant la grossesse, de tels symptômes apparaissent dès le deuxième trimestre, mais parfois, en raison d'un ajustement hormonal, ils sont également observés aux stades précoces.

Sautes d'humeur

L'excès de progestérone dans le corps provoque des sautes d'humeur à la fois dans le syndrome prémenstruel et en cas de fécondation réussie. À l’apparition de la menstruation, ce symptôme disparaît et chez la femme enceinte, les règles sont longues.

Comment déterminer exactement

Pour déterminer le mois ou la grossesse qui approche, vous pouvez utiliser un test spécial. S'il y a un délai, la probabilité d'obtenir une réponse fiable est assez élevée. Dans de rares cas, il s'avère être un faux négatif.

Si les règles n'apparaissent pas, il est recommandé de refaire le test une semaine plus tard. À ce stade de l'urine, il y aura déjà une concentration suffisante de gonadotrophine chorionique humaine, dont dépend le résultat de l'étude.

Pour savoir s’il s’agit exactement d’une grossesse ou d’un syndrome prémenstruel, il sera possible d’effectuer un test sanguin de recherche d’hCG. Cette hormone ne commence à être produite qu'en cas de conception.

Vous devrez peut-être faire une échographie pour obtenir une réponse précise. Avec son aide, il est possible de confirmer le fait de la conception sur une période de trois semaines, mais pour recourir à cette étude, vous devez être prescrit par un médecin.

Le début de la grossesse et le syndrome prémenstruel présentent un certain nombre de symptômes similaires. C’est la raison pour laquelle les femmes ne soupçonnent souvent pas qu’elles sont enceintes, car elles perçoivent des changements dans le corps en raison des manifestations du SPM. Si vous avez des doutes, il est recommandé de se faire examiner par un gynécologue, qui peut facilement distinguer une condition d'une autre.

Comment distinguer le syndrome prémenstruel dès le début de la grossesse?

Des sensations inhabituelles peuvent apparaître dans le corps d'une femme avant le début des règles. Une femme a souvent une question: de quoi s'agit-il - du syndrome prémenstruel ou de la grossesse? Après tout, certains signes du syndrome prémenstruel dans leur manifestation ressemblent beaucoup aux signes précoces de la conception récente.

Syndrome prémenstruel

Pour comprendre ce qui se passe réellement dans le corps, vous devez faire attention non seulement aux signes similaires de ces deux états, mais aussi à noter leurs différences caractéristiques.

Le syndrome prémenstruel (SPM) est une affection particulière qui s'accompagne de certaines manifestations physiques et psychologiques. Le malaise survient quelques jours et parfois quelques semaines avant les règles. Les symptômes du syndrome prémenstruel sont similaires à ceux de la grossesse.

Beaucoup de femmes s'intéressent à la question de savoir ce qui se passe exactement dans le corps pendant la période prémenstruelle. Si la réponse à cette question est connue, il est facile de distinguer le syndrome prémenstruel des premiers signes de la grossesse.

Similarités et différences

Avant le début de la menstruation, les femmes subissent un changement de niveau hormonal. Ce fait affecte non seulement son état d'esprit, mais apparaît également à l'extérieur. Il faut aussi savoir distinguer le syndrome prémenstruel des premiers signes de la grossesse.

Coffre

Le symptôme principal du syndrome prémenstruel est que les seins de la femme gonflent. Ils peuvent devenir légèrement douloureux. La même condition caractérise la «position intéressante». Mais pendant la période prémenstruelle, la poitrine n'augmente que de quelques jours et pendant la grossesse, cette condition persiste pendant toute la durée.

L'humeur

Les gouttes hormonales peuvent affecter l’humeur de la femme. Elle se fatigue vite, agacée pour rien. Dès que le saignement commence, la condition de la femme se stabilise. Beaucoup plus difficile est le cas avec une femme enceinte, des sautes d'humeur dramatiques l'accompagneront tout au long du trimestre.

Au premier trimestre, les caprices et l'irritabilité de la plupart des filles sont plus forts que pendant le syndrome prémenstruel. Habituellement, vous vivez une période relativement calme avant que la menstruation, mais maintenant vous avez les yeux dans un endroit humide et «tout est furieux»? La conception peut avoir eu lieu.

Réaction pour sentir et goûter

Ce n’est pas un secret pour personne qu'une femme enceinte modifie ses préférences gustatives. La future mère peut éprouver des envies insupportables pour tous les plats salés ou sucrés. Le goût des plats habituels ne lui convient pas. Souvent, les mêmes désirs surviennent avant le début du cycle menstruel.

Mais une aversion persistante pour tel ou tel aliment n’est typique que de la future mère. Au cours du syndrome prémenstruel, une femme ne sera pas malade du type de produits, c'est un signe de grossesse.

Et ceci est une différence claire entre ces deux états. Mais le désir d'essayer quelque chose de nouveau peut s'expliquer par le manque de vitamines ou d'oligo-éléments. Un tel problème peut survenir pendant la grossesse et le syndrome prémenstruel.

Toxicose

Pour une femme enceinte, la toxicose est un signe caractéristique permettant de déterminer la grossesse. Quand la toxicose commence-t-elle après la conception? Les nausées et autres symptômes désagréables commencent à se manifester (s'ils commencent du tout) seulement deux à quatre semaines après la conception. Par conséquent, jusqu'à ce que le retard de nausée mensuel ne sera pas. Et si c'est le cas, alors la raison ne réside pas dans la fécondation récente, mais dans d'autres facteurs médicaux ou psychologiques.

Douleur abdominale

Des crampes dans le bas de l'abdomen peuvent apparaître avant les règles. Ce fait a une raison tout à fait compréhensible: l’utérus se prépare à la fécondation, ses parois sont recouvertes d’une épaisse couche de muqueuses qui commencent à s’écailler avant les règles, ce qui provoque une douleur. Ces douleurs sont d'intensité et de durée différentes, elles ne causent peut-être pas beaucoup de problèmes, mais dans d'autres cas, elles sont préoccupantes pour la femme tout au long de la menstruation.

Aux premiers stades de la grossesse, des sensations inhabituelles sont également possibles, mais elles ont une nature différente. En règle générale, les sensations douloureuses dans le bas-ventre au cours de la grossesse ne sont pas intenses. Dans le cas contraire, ce fait parle d'une certaine maladie.

Mal de dos

La douleur dans le bas du dos et du dos peut perturber la femme avant la menstruation, mais chez la femme enceinte, de telles manifestations se développent généralement à la fin de la période. Bien que, dans certains cas, de telles sensations puissent survenir quelques semaines après la conception en raison d'un ajustement hormonal.

Vertige

Comme avant les règles et au cours du premier trimestre, les femmes peuvent avoir des vertiges. Ce malaise est associé à des changements hormonaux, ainsi qu’à une augmentation du volume sanguin. Mais avant que le vertige tardif n'arrive généralement pas, il peut apparaître dans la troisième ou quatrième semaine après la conception.

Spotting

Au début de la menstruation chez une femme apparaissent des pertes sanglantes. Mais dans les premières semaines après la conception, un tel phénomène est également possible. Certes, pendant la grossesse, la décharge sera très rare et légère. La menstruation est caractérisée par une abondante couleur rouge vif.

Parfois, il y a une grossesse par la menstruation. Mais dans la plupart des cas, si le saignement est abondant, cela indique une pathologie.

Urination

La restructuration hormonale dans le corps de la future mère entraîne une modification du fonctionnement de nombreux organes internes. Si la femme est enceinte, en raison de la concentration accrue de l'hormone progestérone, la paroi de la vessie se détend et la femme s'inquiète de son besoin fréquent d'uriner. Cela ne se produit pas avec toutes les femmes enceintes, mais se réunit assez souvent. Pour le syndrome prémenstruel, ce phénomène n'est pas typique.

En raison du jeu hormonal avant la menstruation, des œdèmes remarquables se manifestent le deuxième ou le troisième jour de la menstruation. Une femme peut même prendre du poids de 1-1,5 kg. avant la menstruation. Dans les premiers jours après la conception, un gonflement est également possible, mais cela se produit rarement. Généralement, au contraire, l'excès de liquide disparaît.

Comment les distinguer?

Le diagnostic précoce de la grossesse est semé d'embûches. Les signes apparaissant avant l’apparition de la menstruation attendue peuvent être interprétés de façon ambiguë et ils ne peuvent pas toujours indiquer la survenue d’une grossesse.

La grossesse précoce a des symptômes implicites. Il n'est pas toujours possible de le reconnaître dans les premiers jours, voire les premières semaines. Parfois, les jeunes femmes prennent les signes du syndrome prémenstruel pour la manifestation précoce des premiers symptômes de la grossesse. Le contraire se produit, en attendant le début de la menstruation, la femme ne remarque pas qu'une nouvelle vie commence à apparaître dans son corps et les maux dont elle fait l'expérience sont les premiers symptômes du début de la grossesse.

Le syndrome prémenstruel et la grossesse peuvent avoir les mêmes symptômes. Pour ne pas se tromper et à temps pour détecter le début de la fécondation, il existe plusieurs méthodes.

Tout d'abord, vous devez respecter un calendrier régulier des menstruations. Ce conseil n’est pas donné par les gynécologues à leurs patients. Connaissant le jour de la menstruation, vous pouvez détecter rapidement le retard et le fait de la grossesse.

Comment savoir à coup sûr

Vous pouvez vérifier vous-même à la maison. Pour ce faire, vous devez acheter un test rapide dans une pharmacie. Il existe des tests qui permettent de déterminer la grossesse au plus tôt, déjà un à deux jours avant le retard de la menstruation. Mais le résultat le plus précis, ils vont montrer tout de même après le retard. Son action est basée sur la détermination de l'hormone HCG (gonadotrophine chorionique humaine), qui ne se produit que chez la femme enceinte.

Pour enfin vous assurer que les symptômes qui gênent une femme avant les règles, parlez de grossesse, vous pouvez aller chez le médecin. Le spécialiste vous prescrira des tests confirmant ou infirmant la survenue d'une grossesse.

Un test sanguin pour la hCG (gonadotrophine chorionique) est la méthode la plus informative pour diagnostiquer une grossesse. Le corps ne commence à produire l'hormone hCG que lorsqu'un œuf fœtal apparaît dans l'utérus. Chaque jour, la quantité de cette hormone augmente.

Un gynécologue expérimenté peut déterminer la grossesse même à un stade précoce en effectuant un examen gynécologique de routine. Si nécessaire, il peut prescrire des tests de laboratoire et des ultrasons. Quand la grossesse est-elle visible sur une échographie? À l'aide d'une échographie transvaginale, la grossesse est déjà déterminée à la troisième ou à la quatrième semaine du jour de la conception. Mais n'allez pas pour cette enquête de leur propre initiative! Pour la procédure doit être des indications strictes.

Avec l’âge, une femme apprendra à reconnaître les signaux transmis par le corps. Elle remarquera et interprétera correctement les changements qui se produiront en lui. Et bien que les symptômes du syndrome prémenstruel et de la grossesse soient similaires, la fille attentive les distinguera.