Qu'est-ce qu'un dangereux bas niveau du placenta pendant la grossesse et que faire?

La position basse du placenta effraie les femmes enceintes et les inquiète beaucoup de l'issue de la grossesse et de l'accouchement. Quel est son danger et que faire si le diagnostic "bas placentaire" a déjà sonné, nous dirons dans cette matière.

C'est quoi

Le placenta est un organe unique. Il n'apparaît que pendant la grossesse et disparaît après la naissance de l'enfant. La tâche du placenta est de fournir au bébé la nourriture, l'apport de toutes les substances nécessaires à sa croissance et à son développement normaux, vitamines, oxygène. En même temps, le placenta aide à excréter les produits du métabolisme du bébé dans le corps de la mère.

Placenta previa est un concept qui désigne l'emplacement de cet organe temporaire et très nécessaire dans la cavité utérine. La présentation est toujours une pathologie, car le terme lui-même a la signification de trouver le placenta sur le chemin que l'enfant devra emprunter lors de l'accouchement.

Normalement, le lieu de fixation du placenta doit être tel que le «siège bébé» n’interfère pas avec la naissance dans le monde. Si nous parlons de la présentation, cela signifie que le placenta est situé bas, partiellement ou complètement bloqué la sortie vers le petit bassin.

Une placentation basse survient assez souvent en début de grossesse. Avant la 20e semaine de grossesse, une présentation partielle ou régionale est enregistrée chez environ 10% des femmes enceintes. Mais le placenta a la capacité de s'élever au-dessus de la région cervicale en suivant les parois utérines qui se développent avec le fœtus. Par conséquent, à la 30e semaine de grossesse, previa n'est présent que chez 3% des femmes enceintes et à la 40e semaine, chez seulement 0,5 à 1% des femmes enceintes. Le processus d'élévation du placenta ci-dessus s'appelle migration.

Le placenta n'est finalement formé que par 10-12 semaines de grossesse. Avant cela, le lieu de "croissance" de l'ovule dans l'endomètre s'appelle le chorion. La présentation est de trois types.

  • Pharynx interne complet complètement bloqué par le placenta. Il s'agit d'une situation très dangereuse menaçant dans laquelle des accouchements indépendants sont impossibles et où le fœtus ou la mère est susceptible de mourir à la suite d'un saignement massif spontané.
  • Incomplet - le placenta ferme partiellement la gorge interne du col utérin. L'accouchement naturel indépendant, dans la plupart des cas, est également impossible, le danger pour le bébé et la mère est grand.
  • Faible ou inférieur - le placenta est situé au-dessus de l'entrée du canal cervical, mais la distance qui le sépare du "lieu réservé aux enfants" ne dépasse pas 7 centimètres. Le pharynx interne n'est pas fermé par le placenta. Si la «place des enfants» est située trop bas et affecte le bord de la gorge, la présentation est dite marginale.

L'accouchement naturel avec une telle présentation du placenta est tout à fait possible, cependant, cela nécessitera une attention particulière de la part des médecins et des femmes enceintes - la plus grande prudence dans le processus de gestation.

Les médecins peuvent déterminer le type et le degré de présentation par échographie. À chaque échographie planifiée, le placenta a fait très attention. Sa localisation est déterminée par la paroi antérieure ou postérieure de l'utérus, et la distance entre le pharynx interne (l'entrée du canal cervical) et le bord de la «place de l'enfant» est mesurée.

S'il fait au moins 3 centimètres, le diagnostic est «faible placentation» ou «premier placenta praevia».

Il convient de noter que la présentation du bas est la plus sûre des trois types de présentation. Les prévisions des médecins avec lui sont plus favorables, mais un tel agencement de la «place des enfants» n'est bien sûr pas une variante de la norme. Certains dangers et risques existent.

Causes de la faible placentation

De manière générale, il est presque impossible d'influencer le lieu de formation du placenta. Il apparaîtra où l'œuf fécondé peut être fixé au moment de l'implantation.

Un œuf fécondé est implanté dans la cavité utérine environ 8 à 9 jours après la fécondation. À partir de ce moment, le chorion se forme et devient ensuite le placenta. Il est impossible de déterminer exactement où l'œuf fécondé «flotte». Mais il existe des facteurs de risque qui augmentent la probabilité que le blastocyste se corrige trop bas.

Tout d'abord, ces facteurs incluent les pathologies de la structure de l'utérus, les maladies de l'appareil reproducteur féminin, les conséquences des interventions chirurgicales.

Ainsi, chez les femmes souffrant de processus inflammatoires de l'endomètre, qui subissent un avortement ou une autre forme de curétat et qui ont des antécédents de césarienne, les risques de placentation au cours de la grossesse sont plus élevés. Ces causes sont appelées utérines ou intra-utérines. Ceux-ci comprennent:

  • l'endométriose;
  • chirurgies pratiquées sur l'utérus - (avortement, ablation de fibromes, curetage diagnostique, césarienne);
  • accouchement précédent compliqué;
  • fibromes utérins;
  • sous-développement et structure congénitale anormale du corps de l'utérus;
  • défaillance du col de l'utérus (insuffisance cervicale);
  • grossesse avec plusieurs fruits en même temps.

La raison de la fixation de l'ovule dans la partie inférieure de l'utérus peut être l'insuffisance enzymatique des membranes foetales. De telles raisons pour le développement de bas placenta appelé foetal. Ceux-ci comprennent:

  • troubles hormonaux chez les femmes;
  • maladies inflammatoires des appendices, des trompes de Fallope, des ovaires.

En cas de grossesse répétée, il est plus probable que le placenta soit bas que lors de la première grossesse. Plus une femme donne naissance, plus la probabilité de développer une placentation plus faible avec chaque grossesse ultérieure est élevée.

On pense que les femmes risquant de faire de l'embonpoint et celles qui n'ont pas réussi à arrêter de fumer avec le début de la grossesse sont considérées à risque. Si, au cours d'une grossesse précédente, le placenta était situé au plus bas, il est fort probable que, selon les experts, le «siège pour bébé» se situe en dessous et lors de la grossesse suivante. En outre, il existe une certaine dépendance génétique: une femme peut hériter d'une tendance au placenta de sa propre mère.

Diagnostic et symptômes

Un placenta qui saigne peut indiquer un placenta praevia faible à n'importe quel stade de la grossesse. Un médecin peut être dérouté par des hauteurs élevées dans l'utérus, qui précèdent l'âge gestationnel, ainsi que par une localisation incorrecte du fœtus dans la cavité utérine - la présentation pelvienne ou transversale du bébé est souvent accompagnée d'une faible placentation.

Les saignements au niveau des voies génitales avec placenta previa inférieur apparaissent généralement après 12 à 13 semaines de gestation. Ils peuvent être plus ou moins abondants. Souvent, ils vont à la naissance.

Mais le saignement le plus courant au cours du dernier trimestre de la grossesse, lorsque les parois de l’utérus sont étirées au point de créer des «sièges pour bébé» en microfluides partiels de l’endomètre utérin.

Chez un tiers des femmes enceintes présentant une placentation basse, ce saignement survient après 35 semaines de gestation. Six femmes sur dix présentent des saignements assez abondants lors de l'accouchement. Même inconscient, une toux sévère, le rire, le sexe, la constipation, un effort physique et un stress intense peuvent provoquer des saignements chez les femmes enceintes ayant une position basse du placenta. Toute tension des muscles utérins est dangereusement un petit détachement et une exposition des vaisseaux sanguins.

Chez les femmes présentant de faibles manifestations placentaires de saignements épisodiques ou persistants, le niveau d'hémoglobine est réduit, une anémie se développe, une hypotension artérielle, des vertiges et des crises de faiblesse soudaine sont souvent observés.

Si vous soupçonnez un placenta praevia, le médecin n’effectue pas d’examen intra-vaginal manuel, car il peut provoquer une naissance prématurée ou des saignements, ce qui peut être fatal pour le fœtus et la femme enceinte.

La meilleure façon de diagnostiquer une échographie est considérée. L'échographie permet de déterminer la position de la «place des enfants» au millimètre près.

Parfois, la position basse du placenta ne présente aucun symptôme. La femme ne se plaint de rien et, lors du prochain examen, seul le médecin en échographie attire l'attention sur le fait que le «siège bébé» est plus bas que nous le souhaiterions. Dans ce cas, une surveillance plus minutieuse de l'état du placenta est nécessaire: des ultrasons de contrôle, conçus pour suivre le processus de migration, sont nommés et effectués à 12, 20 (ou 21-22) par semaine et à 30 semaines. Si nécessaire, des analyses plus fréquentes peuvent être recommandées.

Danger et risques

Ce qui menace un emplacement placentaire bas n’est pas difficile à deviner. Au début, il est dangereux de faire une fausse couche spontanée et, pour une période de gestation plus longue, il est menacé de naissance prématurée. Les femmes présentant ce problème à la fin des deuxième et troisième trimestres développent souvent une prééclampsie, ce qui ne fait qu'augmenter le risque d'évolution défavorable. La moitié des femmes enceintes ont une anémie ferriprive.

Si le placenta au début était formé et attaché bas, la probabilité que l'enfant adopte une position anormale dans l'utérus augmente de 50%. L'enfant choisira instinctivement une position dans laquelle sa tête n'entrera en contact avec rien, y compris le placenta.

Le bébé risque davantage de ne pas avoir mal à la tête, mais plutôt une présentation pelvienne, ce qui le rend très difficile pour le processus d'accouchement ou sera généralement une indication pour une césarienne.

Pour un bébé, un placenta bas constitue un facteur de risque d'hypoxie. Une privation chronique prolongée en oxygène peut provoquer la mort des tout-petits, des modifications irréversibles des structures de son cerveau.

En outre, l'insuffisance placentaire, qui se développe si le "siège bébé" est omis, peut retarder le développement du fœtus. La partie inférieure de l'utérus est plus abondamment alimentée en sang que le corps et le bas de l'utérus, raison pour laquelle le bébé recevra moins d'éléments nutritifs nécessaires.

L'emplacement anormal de l'organe alimentant le bébé est dangereux. Si le placenta est attaché bas, la femme peut à tout moment avoir des saignements, ce qui peut avoir des conséquences très tristes.

Traitement

Malgré le niveau de la médecine moderne, il n’existe pas de traitement universel en cas de faible placentation. Il n'y a pas de telles pilules et de tels coups pour élever le "siège bébé" ci-dessus. On ne peut qu'espérer que la migration se produira de manière indépendante et, dans la plupart des cas, c'est exactement ce qui se passe.

La tâche des médecins est de traiter rapidement les saignements périodiques et de préserver la grossesse le plus longtemps possible: jusqu'à ce que le bébé soit pleinement viable. La mise en œuvre des recommandations médicales est la première des priorités pour toutes les femmes enceintes ayant un placenta bas.

Des médicaments antispasmodiques sont prescrits pour réduire le tonus de l’utérus: «No-spa», «Papaverin», «Ginipral». Pour compenser la carence en fer d'une femme enceinte, il est recommandé de prendre des suppléments de fer «Ferrum Lek», «Sorbifer» par parcours. Pour une meilleure circulation sanguine utéro-placentaire, afin d'éliminer les symptômes de retard de développement du bébé, une insuffisance fœtoplacentaire, Curantin, Trental, ainsi que de l'acide folique, les vitamines B, Ascorutine et E sont recommandées à fortes doses thérapeutiques.

Très souvent, il est recommandé à une femme d'administrer quotidiennement une solution de magnésie par voie intramusculaire (10 ml) et de «Magne B 6» deux fois par jour. En cas de déficit hormonal, indiquez "Utrozhestan" ou "Duphaston" en doses individuelles. Avec un traitement asymptomatique, vous pouvez être traité à la maison, avec des épisodes fréquents de saignements, il est recommandé de suivre un traitement dans un hôpital de jour dans une clinique gynécologique spécialisée.

Au cours des dernières périodes, une femme devra consulter un gynécologue et se soumettre à un test CTG fœtal plus souvent que les autres femmes enceintes pour s’assurer que l’activité cardiaque du bébé est normale et qu’aucune famine insuffisante en oxygène n’est survenue. Le traitement médicamenteux est susceptible de continuer jusqu'à la naissance, si le placenta ne se lève pas.

Recommandations à la future mère

Comme déjà mentionné, une femme devra faire extrêmement attention. On lui prescrit un mode silencieux, elle est contre-indiquée dans les situations de stress, d'exercice, de musculation, de se pencher en avant. Avec un bas placenta sur pas de temps ne peut pas sauter, voyager sur des routes inégales en voiture ou en bus, car les tremblements peuvent provoquer un saignement important.

Une femme ne peut pas avoir de relations sexuelles, car l'orgasme stimule les muscles utérins, ce qui augmente le risque de rupture du placenta. Non seulement les rapports sexuels sont interdits, mais également d'autres formes de satisfaction sexuelle - relations orales, anales et masturbation. Toute action pouvant entraîner une réduction des muscles utérins est contre-indiquée.

Aussi indésirable voyager par voie aérienne. La posture optimale pour se détendre (et vous devez vous reposer à tout moment libre) - Allongez-vous sur le dos avec les jambes levées. Si vous ne pouvez pas vous allonger (la femme est au travail), vous devriez lever les jambes plus haut en position assise.

Pour ce faire, vous pouvez utiliser un petit support improvisé sous vos pieds.

Comment accoucher?

L'accouchement peut se dérouler naturellement ou par voie chirurgicale (césarienne) avec une placentation basse. La décision finale sur la tactique des soins obstétricaux est déterminée à environ 35-36 semaines de gestation sur la base des résultats de l'échographie de contrôle.

Si le placenta n’a pas augmenté, les médecins recommanderont probablement un accouchement rapide. Une césarienne est pratiquée si la femme a un placenta bas associé à une présentation pelvienne ou fœtale transversale, si elle est enceinte de jumeaux ou de triplés, s'il y a des cicatrices sur l'utérus résultant d'interventions chirurgicales antérieures.

De plus, les femmes enceintes de plus de 30 ans qui ont subi plusieurs avortements et qui ont des antécédents gynécologiques chargés essayent de diriger l'opération. Si la grossesse a été accompagnée de saignements réguliers, on peut également envisager de réaliser une césarienne planifiée.

Parfois, le besoin d'une intervention chirurgicale d'urgence est déjà en cours d'accouchement, par exemple, si le saignement ne cesse pas après le déversement d'eau, s'il y a une faiblesse de la main-d'œuvre.

En l'absence de saignement, du col de l'utérus prêt et mature, de taille pelvienne normale, d'un petit enfant qui est dans la présentation occipitale de la tête, l'accouchement autonome est autorisé.

La stimulation des médicaments à l’accouchement avec un faible previa n’est pratiquée en aucun cas, l’activité professionnelle devrait se développer de manière autonome.

Les avis

Selon les commentaires laissés par les mères sur Internet, dans la plupart des cas, à la semaine 30, la position du placenta était établie dans les limites de la normale. Cela signifie que les violations détectées aux semaines 20 et 21 ne constituent pas une peine, mais une difficulté temporaire. L’accouchement avec un bas placenta a également, dans la plupart des cas, eu lieu de manière tout à fait satisfaisante, des bébés en bonne santé sont nés.

Pendant la grossesse, selon les femmes, il est assez difficile de se conformer constamment à toutes les recommandations, l’interdiction la plus intime des relations intimes. Beaucoup, à cause de cela, gâchent temporairement la relation avec son épouse, la grossesse se déroule dans un contexte de sentiments et de stress.

À propos de ce qui est dangereusement bas dans le placenta, voir la vidéo suivante.

Faible placentation: chaque millimètre compte

Le bas de l'utérus est situé... en haut. C'est là, plus près du bas (c'est-à-dire d'en haut) et le placenta doit être attaché. Mais ce n’est pas toujours le cas, et dans environ 15% des cas, les futures mères le découvriront lors d’un examen de routine par échographie de la position la plus basse du placenta.

Que menace-t-il et est-il possible de faire quelque chose?

Emplacement bas du placenta - où est-il?

Un placentement bas est généralement indiqué quand il reste 5,5 à 6 cm de l’utérus au bord du placenta. Le médecin constate ce résultat sur une échographie planifiée à 12 semaines et l’indique sur la carte de la future mère. Sur une période aussi courte, cela n'a pas d'importance, car le placenta grandit et bouge jusqu'à la 36e semaine de grossesse.

Pourquoi la localisation d'un bas placenta est-elle dangereuse?

Les médecins ont deux raisons de s’inquiéter.

Mauvaise circulation sanguine dans la partie inférieure de l'utérus par rapport à la partie supérieure. Plus l'irrigation sanguine vers le placenta est mauvaise, moins le bébé reçoit d'éléments nutritifs.

La pression exercée sur le placenta par un fœtus en croissance - après tout, personne n’a annulé la gravité! Un placenta écrasé non seulement ne remplit pas pleinement ses fonctions, mais peut également exfolier, ce qui constituera une menace directe pour la grossesse.

«Mais, comme nous l’avons déjà souligné, jusqu’à 22-24 semaines, tout cela n’a aucune importance.

Faible migration du placenta

Pendant la grossesse, le placenta bouge, ce qui n’est pas surprenant.

Premièrement, il s’agit d’un organe vivant dans lequel certaines zones peuvent mourir et d’autres se développer.

Deuxièmement, il doit répondre aux besoins de l'enfant en nutriments et donc augmenter en taille à mesure que le bébé grandit.

Troisièmement, il est fixé au mur de l’utérus, qui change de taille, et sa position change avec son extension.

Prédire le mouvement du placenta peut être basé sur le lieu de fixation, que le médecin note lors de la première échographie.

"L'emplacement le plus favorable à l'arrière de l'utérus, qui est plus proche de la colonne vertébrale. Il est moins tendu pendant la grossesse et le placenta aura probablement le temps de s’élever à une hauteur qui n’atteint pas sa taille moyenne.

L’arrangement le moins favorable est celui du dessous et celui de l’avant: c’est exactement le tronçon de l’utérus qui s’étire le plus et le placenta n’a peut-être pas le temps de «ramper» plus haut.

Pourquoi le placenta est-il attaché si bas?

En fait, la raison en est une: les dommages à l'endomètre de l'utérus aux endroits où le placenta devrait normalement être attaché. Mais cela peut être causé par diverses circonstances. Parmi eux:

cicatrices après une césarienne ou d'autres opérations sur le corps de l'utérus;

lésions tissulaires après avortement ou élimination de tumeurs;

modifications de l'endomètre après des maladies infectieuses;

les grands néoplasmes (par exemple, le myome utérin), qui eux-mêmes n'interfèrent pas avec la grossesse, mais «occupent les meilleurs endroits»;

malformations du corps de l'utérus (par exemple, un utérus en forme de selle ou à deux cornes);

grossesse multiple (les jumeaux peuvent avoir les placentas généraux et séparés, et dans le second cas, l’un d’eux est souvent trop bas).

Il est clair que la forme de l'utérus ou de la cicatrice après une chirurgie ne permet pas de la réparer, mais celui qui est prévenu est déjà armé! Vous savez maintenant que vous ne devez pas manquer une échographie prévue à la 12e semaine de grossesse.

Faible placentation à la 12e semaine de grossesse. Et ensuite?

Rien À court terme, même le meilleur emplacement du placenta n’affecte pas le déroulement de la grossesse. Écoutez les recommandations du médecin (elles peuvent concerner des restrictions d’activité physique et l’apport supplémentaire d’un complexe de vitamines et d’éléments), surveillez attentivement votre santé, contactez immédiatement le centre de soins prénatals en raison de saignements et de douleurs abdominales basses (toutefois, ceci doit être fait à tout moment et position du placenta).

"Et ne manquez pas la prochaine échographie - elle est généralement prescrite après 10 semaines!

Faible placentation à la 22e semaine de grossesse. Et ensuite?

Très probablement, lors du prochain examen, le médecin a déclaré que le placenta avait déjà migré le long de la paroi de l'utérus et qu'au cours de votre grossesse, vous ne pouviez plus avoir peur. Si le placenta est toujours situé à la gorge même de l'utérus, il est hélas nécessaire de prendre certaines mesures.

Limiter l'activité physique. Même des exercices spéciaux pour les femmes enceintes peuvent maintenant vous blesser, sans parler de la course, des sauts et de la levée de poids...

Abandonnez l'intimité, en tout cas, ses formes traditionnelles avec une pénétration profonde. Ne dérangez pas encore la région de l'utérus, qui est attachée au placenta.

Essayez de vous détendre davantage, si vous pouvez vous allonger - allongez-vous (vous vous rappelez que la gravité agit contre vous maintenant?) Mettez un petit coussin sous vos pieds pendant que vous dormez.

"Mais la règle la plus importante - ne vous inquiétez pas! Les chances que la situation change dès la 36e semaine de grossesse sont très élevées!

Faible placentation à la 36ème semaine de grossesse. Accouchement à un endroit bas du placenta

"Si vous êtes malchanceux et que le placenta est toujours au bord de l'utérus, rappelez-vous un chiffre critique de 5,5 cm), alors vous aurez probablement une hospitalisation et une césarienne planifiées.

Beaucoup de femmes sont d'humeur à un accouchement naturel et craignent que «tout a mal tourné». Mais dans ce cas, la chirurgie est pleinement justifiée: le volume du placenta empêche le bébé de «se déplacer vers la sortie», ce qui retarde et complique sérieusement l’accouchement et, en outre (et c’est le plus dangereux), il peut se détacher prématurément. Jusqu'à ce que l'enfant soit né et n'ait pas pris le premier souffle, le placenta et le cordon ombilical - il s'agit également de ses organes respiratoires. Sans eux, l'hypoxie se produit rapidement, le bébé «s'étouffe» littéralement dans l'utérus. La situation tragique qui nécessite une intervention urgente peut avoir des conséquences bien plus graves qu’une opération planifiée!

Enfin, avec la position limite du placenta - les très 5,5-6 centimètres, quand des naissances naturelles sont possibles, mais le risque de développement défavorable de la situation est toujours là, le médecin peut percer la vessie foetale au tout début du travail.

«Lorsque le liquide amniotique est versé, la tête du bébé descend rapidement dans la gorge utérine et presse le placenta en avant et en arrière.

Cependant, une telle solution n'est possible que si le bébé est correctement placé; faible placentation et présentation pelvienne - indications non ambiguës pour une livraison efficace.

N'oubliez pas que, quelle que soit l'évolution de votre grossesse, le principal est la santé de la mère et du bébé. L'obstétrique moderne peut faire face aux situations les plus difficiles. L'essentiel est de rester calme et de suivre les recommandations de votre médecin!

Le bas de l'utérus est situé... en haut. C'est là, plus près du bas (c'est-à-dire d'en haut) et le placenta doit être attaché. Mais ce n’est pas toujours le cas, et dans environ 15% des cas, les futures mères le découvriront lors d’un examen de routine par échographie de la position la plus basse du placenta.

Que menace-t-il et est-il possible de faire quelque chose?

J'ai aussi mis toute la grossesse à l'échographie par placentation basse, j'étais inquiet à ce sujet, le médecin m'a dit que le plus souvent, elle augmenterait à la fin de la grossesse, sinon la CdP devrait le faire et je voulais vraiment accoucher. J’ai découvert que tout s’était levé et que tout allait bien, elle s’était mise au monde, alors ne vous inquiétez pas pour les enfants, c’est mauvais pour les enfants, il ne faut penser et espérer que pour le bien! Tous les accouchements faciles. Des enfants en bonne santé et beaucoup de lait.

Ma gorge était bloquée à 13 semaines, presque 17 mm déjà à 39 mm de la gorge, mais je mentais et je ne me fatiguais pas. Dans la première grossesse était également faible, à la 2 écran a augmenté. Prends soin de toi

Lenok2303
Ne vous inquiétez pas, cela va augmenter) en général, à 14 semaines de l'échographie, le placenta a atteint le pharynx, à 20 semaines, il a augmenté de 5 cm) également inquiet, l'enfant a été persuadé de lever le placenta plus haut chaque jour)))

une placentation basse est certes mauvaise, mais pas fatale. Il est nécessaire de mentir seulement si soudainement l'estomac commence à être douloureux ou fatigué - 10 à 20 minutes et vous pouvez continuer à faire des affaires. mais sans charges, sans sexe et sans avion. le placenta est souvent situé à une position basse et il monte souvent jusqu'au genre où il est nécessaire.
ne mentez pas constamment - un placentement faible peut entraîner un apport insuffisant en oxygène; la mère doit donc bouger (marcher sur un terrain plat sans monter les escaliers ni les montagnes) pour améliorer la circulation sanguine et le débit d'oxygène, afin d'éviter la stagnation du sang dans le petit bassin.

Eh bien, il est nécessaire de mélanger les tiges de sorte qu'il soit nécessaire de rester dans le dogon avec un tel placenta, ou de marcher très soigneusement à l'air frais et de ne pas prendre de charges et d'expériences pour vous maximiser

Faible placenta praevia pendant la grossesse

Une placentation basse pendant la grossesse est une complication grave qui nécessite une surveillance constante de la femme et des soins d'urgence si nécessaire.

Le placenta est un organe temporaire formé à partir de la mère et des vaisseaux du fœtus à partir de la deuxième semaine de la grossesse. Il est attaché au mur de l'utérus, grandit, se développe et atteint sa maturité. Fonctions du corps:

  • saturation du sang de l’enfant en oxygène et élimination du dioxyde de carbone;
  • apport d'éléments nutritifs au fœtus et élimination des déchets;
  • la synthèse des hormones nécessaires au développement normal de la grossesse et à la préparation du sein à la production de lait;
  • protection immunitaire du bébé dans l'utérus.

Il est considéré normal d'attacher le placenta à l'arrière ou sur le côté de l'utérus. Mais si c'est trop bas, les problèmes peuvent commencer.

Une baisse de la fréquence du placenta est une grossesse anormale. Elle se caractérise par une monture dans la partie inférieure de l'utérus, qui recouvre la totalité ou légèrement la bouche de la bouche. Par conséquent, il peut y avoir des complications lors de l'accouchement et de l'accouchement.

Image schématique du problème

La condition disparaît souvent spontanément lorsque les parties supérieures de l'utérus sont déplacées. Ce phénomène s'appelle la migration placentaire. Mais en général, le risque de mort fœtale est assez élevé: de 7 à 25%.

Une cause de décès du bébé peut être une hypoxie aiguë due à un apport sanguin placentaire insuffisant ou à une naissance prématurée.

Cette pathologie est dangereuse pour les femmes enceintes. Saignement qui survient lorsque le placenta prédomine cause la mort chez 1 à 3% des femmes.

Le lieu exact de fixation vous permet de connaître les ultrasons au 3ème trimestre. Normalement, l'emplacement de l'organe est situé à une distance de 5 centimètres ou plus de l'os interne de l'utérus.

Raisons

La plupart des causes de la faible placentation sont dues à des maladies et à des affections survenues avant la grossesse.

Quelle est la cause de la déviation:

  • processus inflammatoires et infectieux dans les organes génitaux;
  • dommages à la membrane muqueuse de l'utérus;
  • fausses couches ou avortements dans le passé;
  • interventions gynécologiques;
  • grossesse multiple. Les femmes avec doubles ou triplés sont automatiquement à risque;
  • accouchement par césarienne;
  • myome, endométrite et autres maladies de l'utérus;
  • fumer, boire excessivement;
  • beaucoup de genres;
  • des anomalies de la structure et du développement de l'utérus;
  • âge des femmes de plus de 35 ans.

La cause la plus commune de faible prévalence est le grattage utérin dans le passé. La procédure endommage la membrane muqueuse, ce qui empêche l'œuf gestationnel de se fixer à l'organe supérieur.

Consulter un médecin

La trahison de la déviation est qu'elle ne se manifeste pratiquement pas. Les symptômes apparaissent déjà à un stade avancé, lorsque le corps subit des processus irréversibles, tels que le détachement. Ces signes sont:

  • lourdeur dans le bas-ventre, douleurs tiraillantes;
  • repérer. Quand ils apparaissent, vous devez appeler une ambulance.
  • mort du fœtus dans l'utérus ou activité excessive due à l'hypoxie - manque d'oxygène;
  • toxicose forte - elles souffrent à 30% des femmes avec ce diagnostic;
  • dans environ la moitié des cas de pathologie échographiques, on trouve une présentation pelvienne du fœtus.

Une femme enceinte ne peut elle-même soupçonner une anomalie tant que les symptômes ne se manifestent pas. La condition est visualisée sur des ultrasons programmés. L'étude permet non seulement d'identifier le problème, mais également de déterminer son degré et sa gravité.

Types de faible previa en fonction de l'emplacement du placenta:

  • retour Cet arrangement du corps - l'option la plus prospère. Dans la plupart des cas, au cours des dernières étapes, le siège pour bébé se déplace vers le haut, libérant ainsi le canal de naissance. La grossesse est relativement confortable.
  • avant. Dans ce cas, vous devez vous préparer aux difficultés. Si le bébé est gros et actif, il exercera une pression sur le placenta. Cela causera des problèmes avec le cordon ombilical, le risque d'enchevêtrement et de serrage. Une telle présentation est rarement modifiée pour les genres, ce qui signifie que le canal de naissance ne sera pas libre;
  • complet ou partiel, lorsque l'organe obscurcit l'orifice de l'utérus. La déviation nécessite beaucoup de soin. Il est important de discuter de tous les détails avec le médecin avant l'accouchement et de vous préparer à l'accouchement par césarienne.

Que faire

Le diagnostic à faible placentation vous permet de déterminer le degré de dangerosité de cette affection pour la femme enceinte et le bébé. Sont tenues:

  • analyse des symptômes: écoulement, douleur à l'abdomen;
  • Échographie - la principale forme de diagnostic, sûre et informative. Tenue à 12, 19-20 et 30 semaines;
  • examen bimanuel du vagin (en supposant qu'il ne saigne pas).

Après avoir confirmé le diagnostic de «bas placenta praevia», le médecin prescrit un traitement et formule des recommandations pour remédier à la situation. Si vous le souhaitez et si vous êtes compétent, vous pouvez modifier l'emplacement du corps.

Si la grossesse se déroule normalement et que la période n’a pas atteint 35 semaines, le traitement est conservateur. Montre le repos au lit strict, l'observation du fœtus et l'intensité du saignement. Interdit toute charge, sexe.

Des examens réguliers sont recommandés.

Les médicaments qui soulèvent le placenta, non. Prescrire des médicaments pour aider à améliorer la condition de la femme enceinte et contribuer à la migration de la place de l'enfant. C'est:

  • tocolytiques, antispasmodiques - stimulent l’étirement des parties inférieures de l’utérus;
  • des moyens qui réduisent le tonus du myomètre;
  • des suppléments de fer sont prescrits aux femmes hémorragiques pour prévenir l’anémie ferriprive;
  • médicaments qui activent la circulation placentaire - pour éviter le développement de l'hypoxie chez le fœtus;
  • magnésie, glucose intraveineux, vitamines.

Urozhestan aide à prévenir le travail prématuré avec une faible placentation. Des glucocorticoïdes sont prescrits pour prévenir une insuffisance respiratoire chez le fœtus pendant le travail.

Si la présentation est partielle, accompagnée de saignements mineurs, un traitement conservateur aide à sauver l'enfant. Mais une femme ne doit pas oublier qu’à la moindre décharge et que son bien-être se détériore, vous devez immédiatement appeler une ambulance.

En cas de saignement grave, mauvais état de la femme, la grossesse est interrompue pour des raisons de santé.

Si des mesures thérapeutiques ont permis de préserver le fœtus pendant 36 semaines, un travail artificiel est effectué. Une livraison d'urgence est également effectuée dans les cas suivants, quel que soit le moment choisi:

  • perte de sang importante (plus de 200 ml);
  • chute de pression, anémie;
  • présentation complète avec le saignement ouvert.

Image échographique

Le choix du mode d’accouchement à condition de prolonger la grossesse dépend des éléments de preuve. Au maximum de la surface, l'utérus est fermé et une césarienne est pratiquée. Il est également effectué à:

  • décollement placentaire;
  • polyhydramnios;
  • mauvaise disposition du bébé;
  • cicatrices sur l'utérus;
  • grossesses multiples;
  • âge après 30 ans.

Si la présentation est partielle, l'accouchement naturel n'est pas exclu. Mais seulement si l'enfant est tête en bas, activité de travail active et maturité du col de l'utérus. Avec un saignement soudain faire ponction de la vessie foetale. Cela aide à arrêter le sang et à effectuer un accouchement normal.

Si le col n'est pas prêt, la tête du bébé est petite et une césarienne est pratiquée.

Ce qui est dangereux

Les conséquences peuvent être désastreuses

Faible placenta praevia pendant la grossesse - une condition dangereuse pour les femmes et les fœtus. Parmi les conséquences désagréables:

  • le bébé peut endommager le placenta lors de mouvements actifs. Cela est particulièrement vrai pour les dernières périodes, lorsqu'un grand bébé exerce une pression sur l'organe et est capable d'accrocher la membrane du placenta;
  • avec une faible placentation, le col de l'utérus n'est pas abondamment alimenté en sang, ce qui engendre le développement d'une hypoxie fœtale;
  • une anomalie menace de complications lors de l'accouchement, car un siège de bébé empêche le bébé de sortir de son utérus;
  • le manque de circulation placentaire peut entraîner une activité accrue du fœtus, qui se caractérise par une prolifération excessive et une compression du cordon ombilical;
  • Le décollement placentaire est une condition dangereuse qui cause la mort du fœtus, et parfois une femme. Avec une complication, l'estomac commence à faire mal, des saignements apparaissent;
  • Les femmes enceintes avec un tel diagnostic ont souvent une pression artérielle basse, développent une gestose tardive.

L'organe est étroitement lié à des vaisseaux sanguins reliés à l'utérus. Il assure la circulation sanguine placentaire. Et le sang contient des vitamines, des protéines, de l'oxygène, des hormones et d'autres substances nécessaires à la vie du fœtus.

Avec un faible previa, l'apport sanguin dans la partie inférieure de l'utérus se détériore. Par conséquent, la nutrition du fœtus avec des composants bénéfiques est incomplète. Cela augmente le risque de retard de croissance intra-utérine et d'hypoxie.

Si une insuffisance placentaire et une détérioration du flux sanguin sont diagnostiquées, un traitement symptomatique est prescrit pour compenser le manque de substances bénéfiques chez le fœtus.

C'est ce qui menace la faible placentation. Le bébé peut souffrir d'une anomalie due à une anomalie. Le protéger et le protéger des complications contribuera à la prudence et au respect des recommandations du médecin.

Quand va se lever

Une faible présentation placentaire est détectée à différentes périodes. Dans le même temps, il est difficile de prédire les conséquences et on ne sait pas combien de temps attendre pour une augmentation. Selon le trimestre de la grossesse, les actions thérapeutiques visant à corriger la pathologie dépendent.

  • 1 trimestre La première échographie planifiée est réalisée à 12-13 semaines, puis une anomalie est détectée. Il n'y a pas lieu de s'inquiéter au cours de cette période, puisque dans 70% des cas, le placenta atteint 20 à 21 semaines;
  • 2 trimestres. Au bout de vingt semaines, la circulation placentaire s'améliore, mais avec une faible prévalence, elle est perturbée, en particulier si le fœtus est gros et appuie sur l'organe. Dans ce cas, le gynécologue place la femme enceinte à l'hôpital avec le strict respect du repos au lit et du traitement médicamenteux. D'habitude, à 22 ou 23 semaines, le siège bébé se lève. Si la situation ne change pas, le médecin donne à la femme des recommandations concernant son mode de vie et continue d'essayer de remédier à la situation.
  • 3 trimestres. De préférence, à 32-34,5 semaines, le placenta se soulève sous la pression de l'utérus en croissance. Alors le problème disparaît. Si, pendant la grossesse, elle n’est pas tombée en place, le problème de la césarienne est résolu à la 36e semaine. Ceci est particulièrement important avec full previa.

La cause pourrait être gratter l'utérus

En fonction du trimestre et de la nature de l'emplacement du placenta, différentes actions sont entreprises pour corriger l'anomalie. Il est important pour une femme d'être patiente et de ne pas paniquer.

Dans la plupart des cas, le placenta augmente à la fin de la grossesse. Si cela ne se produit pas, mais que la femme et le bébé se sentent bien, ils ont une césarienne.

Quoi ne pas faire

Les femmes enceintes peu placentées doivent être surveillées en permanence par un médecin. Si vous suivez ses recommandations à la lettre, tout ira bien. Et que ne devrait pas faire:

  • s'inquiéter La médecine moderne mène avec succès les femmes enceintes avec une faible fixation du placenta. Dans 90% des cas, une femme donne naissance à un bébé en bonne santé. De plus, 60% des naissances se font de manière naturelle et 40 seulement - par césarienne;
  • avoir des relations sexuelles. Le sexe à tout moment peut endommager l'organe et entraîner un détachement. Ceci s'applique uniquement aux femmes ayant un bas placenta praevia;
  • faire du sport, faire des exercices abdominaux, soulever des poids, marcher beaucoup. Décidez ce qui est plus important, un mode de vie actif ou la santé de l’enfant;
  • faire des douches vaginales et toute autre manipulation vaginale afin de ne pas nuire à la grossesse;
  • inquiet, nerveux, agacé. Cela conduira à une atmosphère émotionnelle malsaine et aggravera la situation. Développer la tolérance au stress;
  • empruntez les transports en commun, visitez des lieux très fréquentés. Il peut y avoir une poussée qui provoquera une omission encore plus grande de l'organe;
  • Ignorez les recommandations du médecin, n'allez pas économiser si nécessaire.

Il faut être patient

La placentation basse n'est pas une maladie, mais une condition spéciale. La situation nécessite d’abord, non pas un traitement, mais une correction. Cela dépend en grande partie de l'humeur de la femme enceinte, de ses actions et de la manière dont elles correspondent aux conseils des médecins.

Les mesures préventives aideront à éviter les anomalies. Ceux-ci comprennent:

  • prévention des maladies infectieuses et inflammatoires, leur traitement rapide;
  • maintenir un mode de vie sain: bonne nutrition, respect du travail et du repos, pas d'abus d'alcool et de tabac;
  • protection contre les grossesses non désirées afin qu'il n'y ait pas d'antécédents d'avortement;
  • Césarienne uniquement dans les cas où il existe des preuves vitales;
  • mise en œuvre de manipulations et d'opérations gynécologiques dans des cliniques éprouvées par des médecins expérimentés.

Placentation basse pendant la grossesse

La grossesse est la meilleure période de la vie de chaque femme. Dans l’attente d’un miracle, je ressens une sensation merveilleuse de battre deux cœurs à la fois - le sien et l’autre petit, en tapotant un nouveau-né. Il est impossible d'imaginer quelque chose de plus doux et tremblant. Mais à côté de tout cela, la grossesse est aussi la période la plus excitante. une période où une femme est plus que jamais préoccupée par son état de santé. Bien entendu, la principale protection du bébé pendant la grossesse est le placenta. C'est la partie épaissie de la coque embryonnaire, elle aide à nourrir et à respirer les petites, elle contribue à sa protection immunologique. Un placenta se forme autour de l'œuf fécondé - dans la paroi de l'utérus.

Peu de placentation pendant la grossesse: de quoi s'agit-il

En règle générale, le placenta est fixé à proximité immédiate du bas (le point le plus élevé) de l'utérus, car c'est ici que sont créées les conditions les plus favorables à son fonctionnement normal. En particulier, le débit sanguin dans les vaisseaux est parfaitement ajusté. Normalement situé est considéré comme le placenta, formé à une distance d'au moins 6 cm de la bouche utérine.

Les cas où le placenta se forme dans la partie inférieure de l'utérus sont appelés placentation basse. Cela se produit si l'œuf est introduit dans la partie inférieure des parois utérines.

Causes de la placentation basse pendant la grossesse

Les experts appellent plusieurs raisons pour lesquelles le placenta chez une femme enceinte peut être mal situé. L'un d'eux réside dans les caractéristiques anatomiques du système de reproduction d'une femme. Les pathologies congénitales (anomalies physiologiques) et celles acquises à la suite de facteurs négatifs peuvent y contribuer. Une placentation faible peut être une conséquence de processus inflammatoires passés, d'infections génitales et de maladies vasculaires des organes pelviens, ou d'interventions chirurgicales dans le domaine des organes gynécologiques. Les femmes enceintes de plus de 15 ans font également partie du groupe à risque de formation d'une placentation basse.

La place est plus fréquente chez les femmes qui ne donnent pas naissance à leur premier enfant. Notez ceci lors de la réalisation d'une échographie. La position de l'utérus est constamment diagnostiquée par les médecins. Ils effectuent notamment des échographies à 16, 24-26 et 34-36 semaines et peuvent mener une étude échographique dynamique.

Quel est dangereux placentation faible

Du fait que le placenta est proche de la gorge, il ferme partiellement et parfois - même complètement - l'ouverture. Il en résulte un risque de saignement, de détachement de la membrane placentaire et de fausse couche.

Devrais-je me méfier de la faible placentation chez les femmes enceintes - symptômes de la maladie et méthodes de traitement

Le placenta fournit à l'enfant de l'oxygène, des vitamines et des oligo-éléments, et nettoie le liquide amniotique des déchets. Sa formation commence à 10-12 semaines de gestation, mais l'attachement à la membrane utérine se produit beaucoup plus tôt, au stade du chorion. La placentation est faible pendant la grossesse, du fait de la mise en place du placenta dans la région inférieure de l’utérus, ce qui pose un certain nombre de complications tant pendant la gestation que lors de l’accouchement.

La transformation du chorion dans le placenta dure jusqu'à 16-17 semaines. Cependant, la croissance d'un organe important pour le bébé se poursuit parallèlement à son développement - jusqu'à 36 semaines. La position basse du placenta peut augmenter à la naissance, le risque de conséquences négatives diminuera. Mais si le déplacement du placenta se produit dans la direction de la gorge utérine interne, qu’il se trouve à moins de 5 à 6 cm de celle-ci, ou bloque partiellement ou totalement la lumière, on parle alors de faible placenta. Ensuite, le danger augmentera.

Un bas placentement est-il dangereux pour la future mère et le bébé?

Le lieu de fixation du placenta est déterminé au début de la grossesse. Si on diagnostique un emplacement bas du placenta et que celui-ci ne bouge pas avant 24, 25 ou 26 semaines, des complications peuvent survenir entre la mère et son bébé. Le danger est associé à une augmentation de la masse du fœtus au deuxième trimestre, ce qui entraîne une pression sur l'organe embryonnaire. Il tombe même plus bas, le risque de chevauchement du canal cervical augmente.

Cela peut avoir les conséquences suivantes:

  • des saignements fréquents peuvent provoquer une anémie chez une femme enceinte;
  • Le faible taux d’hémoglobine dans le sang de la mère entraînera un choc hémorragique, ce qui constitue une menace pour la santé et la vie du bébé;
  • lorsque les vaisseaux sanguins sont comprimés, le flux sanguin se détériore, ce qui peut entraîner une hypoxie et un retard de développement du bébé;
  • le manque d'espace pour le fœtus dans l'utérus entraîne une présentation inappropriée du bébé;
  • le détachement de l'organe embryonnaire entraîne une altération de la circulation sanguine chez le fœtus;
  • Un détachement précoce entraînera un accouchement prématuré;
  • un organe placentaire bas empêche la tête du bébé de tomber dans le bassin, ce qui entraînera des naissances naturelles obstruées;
  • pendant les contractions, l'organe embryonnaire est capable de bouger et de bloquer le canal génital, ce qui rend l'accouchement vaginal impossible (nécessité urgente d'effectuer une césarienne);
  • si nécessaire, la faible placentation césarienne sur la paroi antérieure de l'utérus rend la chirurgie difficile à réaliser et entraîne une importante perte de sang.

Si une femme enceinte a des saignements abondants et fréquents au troisième trimestre ou s'il existe un risque d'hypoxie fœtale, la mère est laissée à l'hôpital sous la surveillance permanente d'un médecin avant le début du travail.

S’il n’est pas possible de mettre fin à la grossesse de l’enfant (40 semaines), il essaie de maintenir la grossesse jusqu’à 37 semaines. Ensuite, une césarienne est prescrite, car l'accouchement naturel n'est pas recommandé dans cette situation. En cas de besoin urgent, l'opération est effectuée plus tôt

Symptômes de la maladie

On remarque que la faible placentation est fixée chez 15% des femmes âgées de 30 à 35 ans.

Les raisons peuvent être différentes, mais les principales sont:

  • dommages à la paroi muqueuse de l'utérus - la formation d'une nature différente, une blessure;
  • caractéristiques physiologiques - courbure de l'utérus, organes génitaux peu développés;
  • processus inflammatoires - endométriose, salpingite, DCI et autres;
  • dommages mécaniques aux parois de l'utérus dans le passé - avortements, accouchement difficile, curetage, chirurgie;
  • échec hormonal - périodes irrégulières ou abondantes;
  • maladies des organes internes - cardiovasculaire, foie, système urogénital.

Lorsque le siège de bébé est fixé à proximité du pharynx, il n’ya pas de symptômes externes de la pathologie. La menace ne peut être détectée que les semaines 12 à 13 par une échographie.

Plus cet organe est situé bas à la sortie de l'utérus, plus il y aura de signes de faible previa ou de placentation:

  • douleur abdominale basse;
  • saignements légers après un effort physique intense;
  • douleur dans le bas du dos et le bas de l'abdomen pendant l'exfoliation.

En plus des symptômes ci-dessus, 20% des femmes enceintes présentant une placentation basse ont:

  • maux de tête ou vertiges;
  • pression réduite;
  • nausées et vomissements;
  • gonflement.

Plus une caractéristique est diagnostiquée tôt, plus le risque de développer des pathologies dangereuses est faible. Par conséquent, au début de la période, assurez-vous de consulter un gynécologue. Une placentation basse en début de grossesse est diagnostiquée chez 80% des femmes. Mais après 30 semaines, la plus grande partie de l'organe embryonnaire augmente.

L'examen gynécologique des femmes peu placentées est strictement contre-indiqué.

Comment cette condition affecte la grossesse

Souvent, le siège de bébé est attaché à l'arrière de l'utérus. Norm considère sa fixation au bas (en haut). Mais parfois, il est attaché au mur avant. Si son emplacement est très bas, à moins de 6 cm du bord de la sortie de l'utérus, cela aura de lourdes conséquences. Après 23 à 27 semaines, l'enfant commence à bouger et après 31 ans, les mouvements deviennent plus actifs. Pendant cette période, il peut endommager l’organe placentaire ou le cordon ombilical, en particulier lors de la présentation du bassin.

Le deuxième inconvénient de cette caractéristique est le faible apport de sang dans la partie inférieure de l'utérus, auquel le fœtus est confronté à un manque d'oxygène.

Si, à 18 - 19 semaines, la basse placentation est fixée sur le mur arrière, l'organe placentaire à la fin de la période migrera généralement plus haut. Et avec le montage frontal, tout peut être opposé, car la migration est dirigée dans le sens opposé.

Un autre danger est le type de placentation extrachorial, où le placenta est déplacé vers le centre, créant une sorte d'étagère. Un tel arrangement nécessite une surveillance étroite de la femme enceinte pendant toute la période de portage du bébé.

Ce qu'il ne faut pas faire quand la placentation est basse

Certaines caractéristiques de la grossesse obligent une femme à surveiller de plus près son état de santé. Afin de ne pas aggraver les circonstances et de ne pas conduire à une omission encore plus grande, il est nécessaire de suivre les recommandations du médecin.

Avec ce diagnostic sont contre-indiqués:

  • mouvements brusques;
  • exercice excessif;
  • procédures vaginales;
  • levage de poids;
  • stress et surmenage.

Il n'est pas recommandé de s'asseoir avec les jambes croisées, car cette posture empêche la circulation sanguine normale. Il est également nécessaire de se coucher et de se lever avec soin, sans secousses. Même la toux et les éternuements peuvent déclencher des saignements. Rouler dans les transports en commun n’est pas non plus souhaitable, surtout aux heures de pointe.

Les relations sexuelles avec placentation basse ne sont possibles qu'en l'absence de symptômes évidents et de contre-indications - détachement de l'organe placentaire, douleur, saignement.

Lors des rapports sexuels avec un partenaire, il est important de respecter les précautions de base:

  1. L'hygiène. Assurez-vous de visiter la salle de bain avant l'intimité;
  2. Sans mouvements brusques. De fortes secousses peuvent faire mal, donc les frictions doivent être faites doucement, la pénétration est peu profonde.
  3. Le choix de la position. La pression sur l'utérus sera moindre si la femme est allongée sur le côté.

Avec la menace d'avortement ou la faible présentation du placenta, le sexe est contre-indiqué. Pendant cette période, même la masturbation et les relations sexuelles anales peuvent entraîner de graves complications en raison de la contraction de l'utérus pendant l'orgasme, ce qui entraînera le détachement du placenta. Par conséquent, la masturbation est également nécessaire avec prudence, s'il n'y a pas de prérequis à la pathologie.

Quels sont les traitements?

Le médicament ne guérit pas cette maladie. Selon les statistiques, 8 à 9 cas sur 10, l'organe placentaire prend indépendamment la position correcte à mesure que l'utérus se développe. Par conséquent, un diagnostic établi entre les semaines 20 et 22 ou la semaine 32 ne devrait pas être considéré comme critique. Jusqu'à 33–36 semaines, la position du placenta change, ce qui signifie qu'il est possible que la pathologie disparaisse complètement.

Afin de ne pas aggraver le processus, de porter l'enfant et d'accoucher naturellement, vous devez écouter et suivre toutes les instructions du médecin. Tout au long de la grossesse, avec une localisation basse du placenta, il est important d'être observé par un spécialiste et de procéder régulièrement à des ultrasons. Une échographie à trois reprises est la norme: la première est à 15-17 semaines, la seconde à 21-24 et la dernière à 34-36 semaines.

À partir de 28 à 29 semaines de grossesse, avec un développement important de la pathologie, un certain nombre de médicaments sont prescrits pour soutenir la grossesse jusqu'à la période requise:

  1. Papaverine et Ginipral aident à augmenter l'élasticité des muscles de l'utérus, à augmenter le tonus et à éliminer les impulsions spasmodiques.
  2. Augmente l'hémoglobine Ferlatum, Hemofer, Aktiferin.
  3. Il améliore la circulation sanguine, améliore la nutrition du tissu placentaire Curantil, l'acide folique et les vitamines E et Magne B6.
  4. Augmente les niveaux de progestérone - Utrozhestan.

Dans certains cas, s'il existe un risque de décollement placentaire, le médecin recommande de mettre un pessaire.

En cas de saignement et de douleur intense, vous devez faire appel rapidement à une assistance médicale. A ce moment-là, vous ne pouvez rien faire, il est préférable de vous allonger avant l'arrivée de l'ambulance.

Caractéristiques de l'accouchement

Si, avant le début du travail, la parturiente a subi un examen complet et un contrôle du déroulement de la grossesse, l'accouchement naturel dans la plupart des cas se déroulera sans risque.

Mais plusieurs facteurs affectent le déroulement du travail:

  • lieu de fixation du placenta;
  • nature du déroulement de la grossesse;
  • l'apparition de complications pendant la gestation;
  • comorbidités.

Si la gaine placentaire ne recouvre pas la gorge utérine, un obstétricien procède à un perçage du sac amniotique. En conséquence, le bébé appuie le placenta contre la paroi utérine avec la tête, l'empêchant de s'exfolier.

La césarienne est préférable en cas de présentation placentaire ou de mauvaise position du fœtus - bas.

Mesures préventives

Afin de prévenir ces problèmes, une attention particulière devrait être accordée à la nutrition de la mère. Augmentez la quantité de vitamines et de minéraux entrant dans le corps qui sont bénéfiques pour la grossesse. Calcium, magnésium et fer particulièrement utiles.

Reposez-vous davantage et marchez au grand air. Pendant le repos, il est recommandé de placer les jambes un peu plus haut, en mettant un oreiller ou un rouleau. Cela assurera l'activation de la circulation sanguine dans le placenta, ce qui aidera à le faire monter.

Les situations d'excitation, de surmenage et de stress affectent gravement la situation. Il convient de rappeler que même avec de tels symptômes, les femmes peuvent porter et accoucher seules, sans intervention chirurgicale, comme en témoignent de nombreuses revues sur Internet. Il vous suffit de suivre toutes les règles de sécurité et d'écouter le médecin superviseur.

Vous pouvez faire des exercices spéciaux pour les femmes enceintes ou aller à la piscine. Mais ces questions devraient être discutées avec le gynécologue. Les exercices pour la placentation basse devraient être faciles, sans mouvements brusques. Le levage et la course sont interdits.

Il vaut mieux ne pas passer de jeux sexuels en cette période. Le placenta n'est qu'à 30-40 mm du bord du col et les rumeurs rythmiques peuvent provoquer son mouvement plus près du bord.

S'il est possible de porter un pansement à faible placentation, le médecin traitant répondra. Différents types de placentation nécessitent un traitement et une prévention différents.

Conclusion

Après avoir examiné plus en détail ce que cela signifie et comment se manifeste une faible placentation, on peut juger sans risque que cela ne présente pas de danger particulier si la femme enceinte est sous surveillance médicale stricte pendant toute la période de portage du bébé. Cependant, il peut y avoir des complications en cas de non-respect des recommandations. Ensuite, vous devez immédiatement contacter un médecin.