Mouvements fœtaux pendant la grossesse: quand ils commencent, quelles sensations dans l'estomac, pourquoi ils devraient être contrôlés

La durée de la grossesse est de 40 semaines. Dès les premières semaines de conception, la future mère s’inquiète de ce que le bébé ressent et du battement de son cœur. Sentez-vous que le premier contact physique avec le fœtus ne peut pas être plus tôt que 18 semaines de gestation. Les premiers chocs faits par le bébé, invisibles pour la femme enceinte. Ils sont trop tendres et impossibles à ressentir. Certaines femmes affirment qu’elles «entendent» le bébé entre 12 et 13 semaines, mais ces sensations sont très probablement associées à un traitement amélioré des pièges intestinaux.

Les premiers mouvements sont marqués par le milieu de la période de gestation (si la grossesse est la première).

La mère potentielle sent la présence de l'enfant et lui parle. Le fruit à son tour répond au toucher et à la voix de l'extérieur.

En raison du fait que la croissance et le poids du fœtus augmentent, la cavité utérine perd moins d'espace. Le tonus musculaire apparaît, la femme enceinte sent l'activité physique du bébé.

Les impulsions de l'utérus sont une garantie de la vie du bébé.

Par nature, vous pouvez déterminer le bien-être du bébé et identifier rapidement une éventuelle pathologie développementale.

Combien de temps l'enfant commence-t-il à bouger?

Les premiers mouvements sont effectués dans le processus d'embryogenèse. Ceci est une moyenne de 5-6 semaines à partir du moment de la conception. À la fin du premier trimestre, la croissance de l'embryon est encore faible afin de sentir son mouvement.

Sur l'échographe, le médecin enregistre l'activité, la montre à la future mère, mais il est impossible de la sentir.

Des perturbations importantes se produisent à 19-20 semaines de gestation. C'est possible plus tôt, en particulier pour les femmes qui ont eu l'expérience d'accoucher et de donner naissance à un bébé.

Les mères expérimentées ont des tremblements à 16-17 semaines, parfois plus tôt.

Chez les primipares, ça pousse à partir de la semaine 17, mais il est extrêmement difficile de remarquer et de déterminer que ce sont les «messages» du bébé.

Lorsque le fœtus est plus fort et que ses mouvements deviennent plus conscients, les mères primipares apprécieront la beauté des mouvements du bébé.

Absence de sensations tolchkoobraznyh après 21 semaines de grossesse - signe défavorable, les médecins, à partir du deuxième trimestre, s'intéressent donc à l'activité possible du fœtus.

Premières sensations

Les sensations à propos du développement d'une nouvelle vie dans l'utérus sont différentes. Les premiers tremblements sont comparés au battement des ailes d'un papillon ou au passage d'un poisson qui passe doucement, qui touche doucement le ventre et se cache à nouveau.

Quelqu'un note des sensations de gargouillis et les associe parfois à une indigestion dans l'estomac.

La future mère peut «entendre» non seulement la façon dont l'enfant la frappe, mais aussi son hoquet, dans ce cas le gargouillis n'est qu'un de ces signes.

Les femmes enceintes expérimentées connaissent les sensations, mais selon leurs critiques, "elles sont toujours différentes et commencent au moment le plus inattendu."

Une mère m'a raconté que lorsqu'elle attendait le premier réapprovisionnement de la famille, puis quelque part vers la 18e semaine, des spasmes musculaires se sont manifestés dans son estomac, ce qui lui a permis de remarquer sa position couchée, mais elle n'a même pas pensé que ce bébé avait commencé à lui parler. Ce n’est que lorsque les «spasmes» sont devenus une habitude que la mère a deviné l’activité de l’enfant.

Les premières perceptions sont palpables, mais jusqu'à présent, il est impossible de les voir. Dès que l'enfant sera un peu plus grand, ses «salutations» deviendront perceptibles pour ceux qui l'entourent.

Le taux de mouvement à différents moments

À différents moments de la gestation, le bébé bouge de différentes manières. De la première poussée à la suivante, cela peut prendre 1, voire 2 jours.

Lorsque l'espace dans l'utérus le permet, le fœtus effectue environ 250 mouvements, mais la mère ne les sent pas tous.

À partir de la 20e semaine de gestation par jour, on ne peut pas noter plus de 10 coups. À la 28e semaine, leur nombre dépasse 500 et les coups en surface deviennent plus nombreux: chaque heure, 6-8 chocs.

Au milieu du deuxième trimestre, le fœtus produit le sommeil et l’éveil.

La plupart du temps, il est dans un rêve et les mouvements deviennent rares, mais répétés avec périodicité.

Comment l'intensité de la mobilité varie-t-elle à différents moments

De 20 à 32 semaines, l'activité fœtale augmente progressivement. Le pic se produit entre 32 et 33 semaines de gestation. Ensuite, le bébé bouge moins, mais plus intensément.

Les raisons de ce phénomène sont les suivantes:

  • d'abord, l'enfant grandit;
  • deuxièmement, il y a la force et le tonus musculaire;
  • troisièmement, il y a encore de la place dans l'utérus pour que vous puissiez vous retourner ou vous étirer.

L'intensité des mouvements peut être exprimée dans le schéma:

  • 20-22 semaines: 3-5 à l'heure;
  • 22-24 heures: 5 à 7 heures;
  • 24-26: jusqu'à 10, mais pas moins de 6 par heure;
  • de 26 à 30 heures: de 10 à 14 heures;
  • 30 à 36: 8-14 par heure;
  • de 36 à la fin de la grossesse: de 6 à 12 heures.

En moyenne, le bébé doit bouger 10 fois par heure.

Les données sont présumées, car dans une heure il sera activement poussé, et dans une autre - pour dormir, ce qui signifie que les mouvements seront simples ou complètement absents.

Dans une certaine mesure, l’intensité des mouvements dépend du rythme de vie de la mère.

Comment les mouvements du fœtus se manifestent et se font sentir

Les sensations et la nature des poussées dépendent de nombreux facteurs:

  1. Présentation du foetus. Si la tête du bébé est abaissée, l'intensité et les mouvements saccadés retombent sur la partie supérieure de l'abdomen. Parfois localisé dans l'hypochondre droit. En cas de mauvaise présentation, l'activité est exprimée dans les battements internes du segment inférieur de l'abdomen arrondi.
  2. Le seuil de douleur des femmes enceintes. L'excès s'accompagne de sensations douloureuses lors des mouvements.
  3. La nature du futur bébé. Une activité excessive, ou inversement, une léthargie peut être un signe de pathologie et peut être une caractéristique du caractère.
  4. Le terme de gestation. Avec l'âge gestationnel croissant, l'activité cérébrale et la force physiologique s'améliorent. Le fœtus peut réagir aux bruits forts provenant de l'extérieur, à la voix de la mère ou aux proches qui l'entourent.

Les impacts se produisent à différents endroits: le devant des abdominaux, le dos, les côtes, la région de l'aine.

Plus le bébé est actif, plus ses «salutations» sont fortes. Cependant, il faut être capable de distinguer le caractère physiologique d'un personnage d'un processus pathologique possible.

Nature des mouvements

De faibles tremblements sont observés aux premiers stades de la gestation. Leur présence à une date ultérieure, et particulièrement ces dernières semaines, peut indiquer une faiblesse musculaire du fœtus, des anomalies du développement ou un syndrome de retard de croissance intra-utérin.

Les sensations douloureuses s'accompagnent d'autres symptômes cliniques et sont associées à la principale maladie de la femme enceinte, par exemple l'insuffisance rénale ou les varices.

Des tremblements douloureux en quantités modérées sont un signe de norme, mais seulement si l'âge gestationnel est de 35 semaines.

La raison en est beaucoup de poids ou de porter plusieurs fruits en même temps.

Les cadeaux de douleur inconfortables peuvent être le résultat de la position inconfortable du bébé ou de la mère, ou avoir des raisons plus sérieuses. Les accidents vasculaires cérébraux douloureux peuvent être confondus avec des contractions.

Des perturbations trop actives sont le signe du développement d'un manque d'oxygène (hypoxie). Le manque d'oxygène stimule le système nerveux du fœtus et celui-ci commence à "faire des chichis", faisant souffrir la future mère.

Confirmez ou réfutez l'hypoxie en utilisant CTG ou une échographie.

Le manque d'oxygène nuit au bébé et peut entraîner de graves problèmes de développement.

Pourquoi continuer à compter les perturbations

Pour déterminer la valeur normale des perturbations, un test spécial a été mis au point, au cours duquel les chocs sont comptés.

La technique est la suivante:

  • le comptage des mouvements commence à partir de la 28e semaine de gestation;
  • la future mère devrait refuser d'effectuer tout travail pendant cette période;
  • le comptage commence à 9 heures et se termine à 21 heures;
  • tous les mouvements (petits, légers, lourds, etc.) sont pris en compte;
  • une valeur normale est 10 perturbations ou plus;
  • pour ne pas s'égarer dans les calculs, il est nécessaire de conserver une carte ou une comptabilité régulière.

Le test de frémissement est nécessaire pour évaluer l'état du fœtus.

Si le fœtus bouge moins de 10 fois, c'est une raison sérieuse de consulter un médecin.

L'absence de soubresauts pendant 12 heures porte un pronostic défavorable.

Que faire si l'enfant ne bouge pas pendant longtemps

Le bébé ne devrait pas toujours être actif. Normalement, dans l'utérus, le temps n'excède pas 3-4 heures par jour. Cela signifie que le bébé est plus susceptible de dormir, parfois interrompu pour communiquer avec la mère.

Il existe plusieurs méthodes pour forcer le bébé à se réveiller:

  • manger du chocolat, des bonbons ou des boissons sucrées;
  • boire du thé chaud;
  • en caressant et en tapotant l'estomac;
  • activez la musique forte ou dirigez une lumière vive sur le ventre.

Les méthodes sont douteuses, mais parfois efficaces.

Si l'enfant ne contacte pas plus de 12 heures et que les méthodes ci-dessus ne vous aident pas, vous pouvez faire un pas de fou: écoutez votre rythme cardiaque à l'aide d'un stéthoscope.

Dans les 30 semaines, entendre les battements de coeur sont possibles, mais il est impossible d'évaluer leur qualité.

L'action la plus appropriée serait de demander de l'aide médicale.

Vous pouvez également appeler votre gynécologue obstétricien et l'informer du problème.

Si le fœtus ne bouge pas pendant longtemps, il est fort probable qu'il souffre de graves problèmes de santé.

Mouvement fœtal pendant la grossesse

La grossesse est un moment merveilleux dans la vie d'une femme. Pendant son temps, elle s'épanouit et devient vraiment belle et heureuse, car sous son cœur se trouve la personne la plus chère à elle - un enfant. Et le plus attendu dans cet état incroyable peut être appelé l'attente du mouvement du fœtus. Après tout, jusqu’au moment où l’enfant à l’intérieur de la mère a commencé à bouger, il est difficile de croire en son état merveilleux. Et après le premier brassage, vous comprenez qu'un peu de bonheur habite vraiment en vous.

Premier mouvement du foetus

L'heure exacte du premier mouvement du fœtus n'est pas. Toutes les femmes sont différentes et la grossesse se déroule également différemment. Mais en général, le premier brassage dépendra entièrement de quelques facteurs simples:

  • de quel compte de grossesse;
  • fixation du placenta;
  • l'emplacement du fœtus dans l'utérus;
  • constitution du corps féminin;
  • sensibilité individuelle du corps féminin;
  • Le mode de vie et les activités des femmes, celles qui bougent beaucoup pendant la journée et mènent une vie active, commencent à ressentir les mouvements du fœtus beaucoup plus tard, parce qu'elles ne remarquent tout simplement pas les mouvements légers à l'intérieur de leur corps.
  • l'état moral et émotionnel des femmes.

Mais selon les normes médicales, il existe un certain cadre qui détermine les mouvements de l'enfant. Ainsi, les femmes primipares devraient déjà ressentir les premiers mouvements du bébé entre 19 et 20 semaines de grossesse. Et ceux qui sont multipares commencent à ressentir les premiers chocs beaucoup plus tôt - à la semaine 18 Mais il s’agit d’un cadre purement médical, qui peut en réalité varier quelque peu. Dès les premiers mouvements du fœtus, une femme peut commencer à ressentir ses symptômes dès la 15e semaine de grossesse, en particulier dans les cas multipares. Ce fait prouve que chaque personne est individuelle.

Il a été scientifiquement prouvé que, malgré les sensations d'une femme, le bébé dans l'utérus commence à bouger dès la 12e semaine. C'est à cette époque qu'il a développé les bras et les jambes. Mais à ce moment-là, il est encore extrêmement petit et ses mouvements ne sont pas ressentis par sa mère. Cependant, plus le bébé grandit, plus ses secousses sont fortes.

Sentiments et signes

Il semble à beaucoup de mères qu’il est impossible de confondre le remue-ménage des miettes. Mais en réalité, ce n'est pas tout à fait vrai, car il est si facile de confondre les mouvements d'un bébé avec la motilité intestinale ou les gaz. C'est ce qui empêche la détermination correcte de la date du premier mouvement des miettes. En général, ce n'est pas si effrayant, mais les médecins surveillent de près le développement du bébé et la façon dont il bouge.

Sur la carte périnatale d'une femme, une table spéciale contient également la date du premier mouvement de l'enfant et son activité ultérieure. Ce tableau est utilisé pour déterminer correctement la date de livraison, bien que ce calcul ne donne pas toujours les résultats corrects, mais il est toujours utilisé.

Chaque femme décrit ce moment incroyable à sa manière. Quelqu'un dit que les mouvements rappellent des gargouillis dans l'estomac. Et quelqu'un dit que cela rappelle les caresses de l'intérieur ou les chatouilles.

Les premiers mouvements du bébé ne sont pas toujours perceptibles, car la mie est encore très petite. Mais au fil du temps, ses mouvements seront de plus en plus ressentis comme des coups de pied et des coups de pied. Le plus souvent, le bébé maîtrise de nouveaux mouvements qu'il répète souvent dans l'ordre. À la fin du deuxième trimestre de la grossesse, vous pouvez remarquer le talon d'une miette ou même vous caresser le dos à travers le ventre.

À quelle fréquence le bébé devrait-il bouger

Le bébé dans l'utérus ne manque pas d'une minute de mouvement. Les scientifiques ont calculé que durant la 20e semaine de grossesse, le fœtus se déplace jusqu'à 200 fois par jour et que plus l'activité physique est proche de l'accouchement. Dans ce cas, la mère ne ressent qu'une petite partie de ces mouvements.

Après 32 semaines, l'activité commence à diminuer. Cela s'explique par le fait que le bébé réduit considérablement l'espace libre dans l'utérus.

Le plus souvent, après 28 semaines, la mère ressent jusqu'à 10 vibrations du bébé, à l'exception des intervalles où il dort. Au troisième trimestre, la femme commence déjà à remarquer les périodes d'activité et de repos exactes de l'enfant. Le bébé devient plus actif de 19 heures à 4 heures et son sommeil commence de 4 heures à 9 heures du matin.

Règles de comptage des perturbations

Pour les mouvements de l'enfant doit écouter. Après tout, c'est la langue dans laquelle le bébé parle à sa mère. S'il commence à bouger douloureusement et fortement, cela peut indiquer qu'il est extrêmement inconfortable et que sa mère a un besoin urgent de changer de position. Cela peut indiquer que la mère est dans une position inconfortable pour le fœtus depuis trop longtemps, ou qu'elle travaille depuis longtemps et ne bouge pas ou, au contraire, qu'il est temps de se reposer.

Des changements trop rares peuvent indiquer que l'enfant présente des anomalies. Les méthodes actuellement utilisées qui s'appellent "compte jusqu'à 10." Ils se résument au fait que maman enregistre le temps pendant lequel la miette a été brassée jusqu'à 10 fois.

Les méthodes sont les noms des spécialistes qui les ont développées:

  1. Méthode Pearson. Chaque mouvement du fœtus qu'une femme enregistre sur une feuille séparée à partir de 28 semaines, jusqu'à l'accouchement. Le décompte va de neuf heures du matin à neuf heures du soir. L'heure du mouvement du premier jour est indiquée dans la colonne «début», le dernier mouvement est entré dans la colonne «fin». Si, au cours de la période spécifiée, l’enfant n’a pas fait dix mouvements, il est nécessaire d’informer le médecin traitant à ce sujet. Peut-être qu'un examen supplémentaire et la détermination de la cause de l'absence de mouvements sont nécessaires. Mais il faut se rappeler qu'avec l'activité physique active de la mère, le nombre de mouvements du fœtus diminue. Cela est dû à une diminution de l'apport sanguin dans l'utérus, ce qui est sans danger pour le nourrisson, mais entraîne sa décoloration.
  2. Méthode de Cardiff. Cette méthode est légèrement différente de la précédente. La différence est que la mère choisit la période pour laquelle elle compte les mouvements de l'enfant. Mais en même temps, l'heure à laquelle l'enfant a composé jusqu'à 10 perturbations doit être enregistrée sur une feuille spéciale. La norme est considérée si le bébé a bougé d'une heure à 10 fois. Si dans les trois heures, le bébé ne bouge pas, ne vous inquiétez pas. Très probablement, il dort juste. Mais le test devrait être répété à un autre moment.
  3. Méthode Sadowski. Il est recommandé à la future mère, couchée à côté de lui, de sept heures du soir à dix heures du soir, de noter l'heure à laquelle l'enfant fera dix mouvements consécutifs. Si une femme ne ressent pas de remous, elle doit alors se mettre les mains au ventre pour que les sensations deviennent plus pleines. Si, au cours de l'heure qui suit, l'enfant a déménagé 10 fois, les calculs sont autorisés à s'arrêter. Mais s'il n'y avait que huit mouvements, alors l'étude devrait être répétée dans une heure.

Il convient de rappeler que le mouvement du fœtus dépend complètement du type de vie qu'une femme mène. Si elle est seule, alors la miette commence à bouger plus souvent. Mais en réalité, il n'en est pas ainsi, seule une femme, au repos, écoute plus souvent elle-même et sa condition.

Si le bébé a commencé à bouger excessivement activement et à causer des inconvénients à cette mère, il est alors intéressant de suivre la pièce dans laquelle se trouve la femme. Si elle est étouffante et étourdie, le fœtus lui signale un manque d'air.

Si les mouvements de l'enfant pendant la grossesse provoquent des douleurs

Très souvent, les mouvements du fœtus causent de la douleur à la future mère. Cela peut arriver lorsque la femme est allongée sur le dos ou assise longtemps avec le dos droit. Mais les mouvements douloureux dans ce cas ne sont pas des pathologies, mais simplement informer la mère que l'enfant est inconfortable et manque d'oxygène.

Si cela se produit, il suffit que la femme change de position: se lever et marcher ou se pencher en avant, vous pouvez vous allonger sur le côté et vous reposer. Un bon moyen d'apaiser un enfant est simplement de lui caresser le ventre et de parler calmement avec lui.

Mais si la douleur survient à chaque fois que le bébé bouge, vous devriez immédiatement consulter un médecin. Après tout, cela peut indiquer non seulement une violation pendant la grossesse, mais également une violation de la mère dans le travail des organes internes.

Norma dans l'enfant qui remue

Vous savez maintenant quand le fœtus commence à s'agiter pendant la première ou la deuxième grossesse. Mais il faut aussi connaître le rythme de ses mouvements, que ce soit une grossesse ou la seconde. Souvent, une femme dit que le bébé ne bouge pas avant trois ou quatre heures. Mais lorsque cela se produit uniquement pendant la journée, cette condition est considérée comme normale. À ce moment-là, le bébé ne fait que dormir. Mais lorsque le mouvement n'est pas observé plus de temps, vous devez appliquer des mesures de stimulation:

  1. Vous pouvez obtenir un excellent résultat si vous faites plusieurs exercices physiques ou plusieurs exercices de respiration.
  2. Mais le moyen le plus rapide et le plus facile de faire bouger le bébé est simplement de retenir son souffle. En réponse à un manque d'oxygène, le bébé commence à bouger activement.

Si le test respiratoire ne donne pas les résultats, vous devez alors marcher, monter les escaliers, manger quelque chose de sucré et vous reposer. Sous l'action du glucose, le bébé commence à bouger. Mais si toutes les tentatives pour remuer l'enfant ne donnent pas de résultats, vous devriez alors consulter un médecin dès que possible.

Développement pathologique

Il est possible de déterminer la pathologie du mouvement du nourrisson aussi bien pendant la première grossesse que pendant la seconde et les suivantes. Si le fœtus est actif et ne gèle pas sans raison, il n’ya aucune raison de s’inquiéter. Mais si la miette ne bouge pas dans les six heures, vous devez immédiatement consulter un médecin. Il peut parler de pathologies graves en développement.

Le plus souvent, la faible activité de l'enfant dans l'utérus est due au manque d'oxygène. Cela peut être déterminé par des tests et une échographie ou CTG. À partir de la 28e semaine du CTG, chaque visite chez le gynécologue est terminée, car c’est grâce à ses résultats que vous pouvez suivre l’évolution du fœtus.

En fonction du témoignage de la recherche, le médecin choisit non seulement le mode de gestion de la grossesse, mais également le mode principal d’accouchement. Il arrive souvent que l'hypoxie due à la durée de travail prévue augmente et qu'une césarienne d'urgence soit nécessaire.

Que vous ayez une première grossesse ou une seconde, vous devez être attentif à votre santé. L'essentiel est de surveiller de près la fréquence à laquelle votre bébé bouge. Plus cela se produit souvent, mieux c'est - cela parle de sa santé et de son activité.

Premiers mouvements foetaux

Qu'est-ce que le caractère et la fréquence des perturbations du fœtus, qu'il veut dire et son activité est-il toujours un bon signe?

Les femmes enceintes attendent les mouvements du fœtus avec une impatience particulière - il s'agit du premier contact inconditionnel avec l'enfant, possible à tout moment de la journée et sans la médiation des médecins et du matériel.

Premiers mouvements foetaux

Le fœtus commence à se déplacer dans l'utérus assez tôt, dès 7 à 8 semaines de grossesse, et à partir de 10 semaines, il peut modifier la trajectoire de son mouvement en se heurtant contre la paroi de la vessie et en effectuant des mouvements de déglutition. Cependant, il est encore trop petit: il flotte librement dans le liquide amniotique et touche rarement les parois de l'utérus pour que maman puisse le sentir.

À 16 semaines, il y a une réaction motrice aux sons, à 17 semaines, le fœtus peut plisser les yeux, à 18 ans, il passe sur le cordon ombilical, saisit et desserre les doigts, touche le visage aux mains. Le moment où la mère peut sentir pour la première fois les mouvements du fœtus dépend de la durée de la grossesse, de sa première répétition ou de sa répétition, de l'heure de la journée, du mode de vie et de la taille de la femme.

On pense que des mouvements foetaux distincts se font sentir pour la première fois entre 16 et 24 semaines de gestation. Si la grossesse est la première, vous pouvez ressentir cette joie à 18-20 semaines (en moyenne à 20 semaines); lors de grossesses répétées, les femmes ressentent des mouvements fœtaux vers 16-18 semaines (en moyenne 18 semaines - 2 semaines plus tôt que la première). Cette différence est principalement due au fait que ma mère avait déjà rencontré cette sensation lors d'une précédente grossesse.

Beaucoup de femmes disent avoir commencé à remarquer des mouvements du fœtus à partir de 15 semaines - ce n'est pas exclu, car tout dépend de la sensibilité individuelle et de la sensibilité aux stimuli.
Le plus souvent, les premiers mouvements du fœtus sont capturés par la mère avant le coucher, le soir.

Et les femmes minces, en règle générale, les sentent plus tôt que les femmes pleines et les femmes enceintes menant une vie active, travaillant beaucoup plus tard, car pendant la journée, elles n’ont tout simplement pas le temps d’écouter leurs sentiments.

Si 22 semaines se sont déjà écoulées et qu'il n'y a pas de mouvement du fœtus, il est nécessaire de consulter un médecin. Il peut ordonner d'autres études, principalement une échographie, sur la base desquelles il tirera des conclusions sur l'état et le développement du fœtus. Si le bébé est en ordre, la grossesse se déroule sans encombre, il n'y a pas de quoi s'inquiéter. En outre, cela prendra un peu de temps et les sensations deviendront régulières et compréhensibles pour la future mère. Généralement, après 23 à 24 semaines, elles ne peuvent plus être confondues avec rien et toutes les femmes enceintes se sentent. Le plus souvent, à la 24e semaine, les tremblements deviennent si forts que parents et amis peuvent les ressentir, plaçant une main sur le ventre de la future mère.

Chaque femme, à sa manière, perçoit et décrit les premiers mouvements du fœtus. Certaines mères les comparent au péristaltisme intestinal - une sorte de "gargouillis" dans l'estomac. D'autres les décrivent comme des traits doux de l'intérieur, des papillons qui voltigent ou des éclaboussures de poisson dans l'eau. Quelqu'un remue un enfant comme s'il chatouillait à l'intérieur.

Les premiers mouvements du fœtus sont généralement faibles et discrets pour la femme, car le bébé n’est pas si gros. Au fil du temps, ils deviennent de plus en plus forts, affirmés, de plus en plus semblables à des poussées et à des coups de pied. Parfois, la miette "maîtrise" un nouveau mouvement, il semble le "mettre au point", en le répétant plusieurs fois à certains intervalles. À la fin du deuxième trimestre de la grossesse, vous pouvez même «attraper» le talon du bébé ou lui «caresser» le dos.

Le jour des premiers mouvements est utilisé pour calculer la date de livraison estimée (DA). Toutefois, l'exactitude de ce critère n'est pas du tout significative. Si la grossesse est la première, pour calculer l'AD, vous devez ajouter 20 semaines à la date de la première agitation, et si la seconde est de 22 semaines.

Mouvement fœtal: à quelle fréquence

Le bébé dans l'utérus bouge constamment. Les scientifiques estiment qu’à la 20e semaine, le fœtus effectue environ 200 mouvements par jour et que, entre 28 et 32 ​​semaines, leur nombre atteint 600. Une femme ne ressent qu'une petite fraction de cette activité vigoureuse du bébé.

Après 32 semaines, l'activité du bébé à naître diminue progressivement, ce qui est associé à une réduction de l'espace libre dans l'utérus en raison de la croissance rapide du fœtus.

Ainsi, généralement après 28 semaines, la mère ressent 8 à 10 mouvements de foetus par heure, sauf pendant les périodes de sommeil du bébé (lorsque celui-ci ne bouge pas pendant 3 à 4 heures consécutives). Au troisième trimestre, une femme enceinte peut remarquer que l'enfant a certains cycles de sommeil et de veille. Les enfants sont généralement les plus actifs de 19h à 4h du matin et la période de «repos» de 4h à 9h.

Comment compter le mouvement

Il faut écouter les mouvements de l'enfant. Les mouvements du fœtus sont la langue dans laquelle le futur bébé «parle» à la mère. Si le fœtus a commencé à se tourner assez douloureusement et violemment, cela signifie qu'il est mal à l'aise, que la femme doit changer de posture, peut-être qu'elle est assise dans une position inconfortable pour le bébé depuis très longtemps ou qu'elle s'est trop entraînée.

Trop rares, de faibles perturbations du fœtus peuvent indiquer l’inconvénient du fœtus. Des méthodes basées sur le principe «compter jusqu'à 10» sont maintenant utilisées. Ces tests supposent l'enregistrement du temps pendant lequel le fœtus effectue 10 mouvements.

Méthode Pearson. Les mouvements fœtaux sont consignés sur une feuille spéciale par la femme elle-même tous les jours à partir de 28 semaines de grossesse jusqu'à l'accouchement. Le décompte commence à 9 heures et se termine à 21 heures. Le temps du premier brassage est enregistré dans la colonne «début», le temps du dixième est enregistré dans le tableau de la colonne «fin» ou indiqué sur le graphique.

Si l'enfant n'a pas effectué 10 perturbations avant 21h00, vous devez en informer votre médecin. Un examen supplémentaire peut être nécessaire: enregistrement CTG (évaluation de la fréquence cardiaque fœtale et du tonus utérus) et dopplerométrie (étude de la vitesse du flux sanguin dans l'utérus, le fœtus et le placenta).

Une des raisons pour lesquelles la future mère peut fixer un nombre de mouvements du fœtus inférieur à dix est son effort physique. Même des exercices légers entraînent une diminution de l'activité motrice du fœtus de 25% en raison d'une diminution temporaire de l'apport sanguin utérin, qui n'est pas associée à un risque pour le fœtus.

Méthode de Cardiff. Cette méthode de détermination de l'activité motrice du fœtus sur la base du principe «compter jusqu'à 10» diffère quelque peu de la précédente. L'enregistrement de l'intervalle de temps pendant lequel le fœtus a effectué 10 perturbations. La durée est choisie arbitrairement, et la période pour laquelle le bébé a bougé 10 fois est enregistrée dans le tableau. Normalement, le nombre de chocs est de 8 à 10 par heure, dans le cas où l'enfant est réveillé. Si, dans les 3 heures, la future mère ne sent pas les mouvements du fœtus, ne vous inquiétez pas, probablement, le bébé dort tout simplement. Dans ce cas, vous devez répéter le test après 3 heures. Le manque de mouvement du fœtus et cette fois - une raison d'aller chez le médecin et de trouver la raison de la "accalmie".

Méthode Sadowski. Une femme enceinte est recommandée tous les jours après le dîner de 19h00 à 23h00 en position couchée sur le côté gauche pour enregistrer la période de temps pendant laquelle le fœtus a effectué 10 mouvements. Si une femme ne sent pas les mouvements de l'enfant, elle doit lui toucher le ventre avec les mains pour que les sensations deviennent plus claires. L'heure de début doit être enregistrée. À chaque mouvement de l'enfant est marqué sur le papier.

Si, au bout d’une heure, la future mère compte 10 mouvements, elle peut arrêter d’enregistrer. Si l'enfant bouge moins de 8 à 10 fois par heure, le comptage continue pendant une heure de plus. Le temps du soir dans cette méthode n'a pas été choisi au hasard. La plus grande activité physique du fœtus est notée le soir. Une augmentation de la quantité de perturbations après le dîner peut être due à une augmentation de la glycémie.

La position de la femme enceinte du côté gauche n’a pas non plus été choisie au hasard: le fœtus bouge plus activement, car c’est dans la posture de cette mère que l’on observe le meilleur apport sanguin à l’utérus (habituellement, l’utérus est légèrement tourné vers la droite).

Moins de 10 perturbations en 2 heures avec ce test doivent être considérées comme un signe de violation du fœtus. Dans ce cas, vous devez consulter un médecin et mener des recherches supplémentaires.

Les méthodes d'auto-évaluation des mouvements fœtaux par une femme sont assez simples. Leur utilisation ne nécessite aucun équipement spécial ni intervention médicale; ils peuvent être utilisés par toutes les femmes enceintes.

Si les résultats du test correspondent à la norme, une femme enceinte peut alors être sûre que tout va bien pour son fœtus.

La fréquence des mouvements du fœtus dépend de nombreux facteurs. Les femmes qui ont eu plusieurs bébés diraient certainement que chacun de leurs enfants se différenciait par la «manière» et la fréquence des perturbations.

Il est important de comprendre quel type d'activité motrice est habituel pour l'état normal du fœtus et quelle est la preuve de son état de santé inhabituel. Orienter avec la "norme" pour ce bébé et aide l'un des tests à compter les perturbations. Beaucoup dépend non seulement de l'enfant à naître, mais aussi du style de vie de sa mère.

Quand une femme se repose, les mouvements fœtaux deviennent plus prononcés, la femme enceinte au repos s'écoute plus souvent et remarque les mouvements plus souvent, mais pendant une journée de travail active, elle est distraite par beaucoup de choses et la future mère peut penser que la miette ne bouge pas. Dans ce cas, il est recommandé de passer du temps dans un endroit calme et d'écouter ses sentiments.

L'opinion selon laquelle certains aliments peuvent «réveiller» un enfant plus calme est probablement erronée - l'activité du fœtus ne dépend pas du type d'aliment consommé par la mère, mais du niveau de glucose dans le sang. Déjà peu de temps après avoir mangé, le sang de la mère et du fœtus augmente, ce qui entraîne une augmentation du nombre de mouvements de l'enfant.

Souvent, le fœtus commence à bouger violemment et douloureusement si la femme enceinte se trouve dans une pièce boueuse et enfumée, souffrant de nausées et de vertiges. De telles perturbations surviennent en réponse à une perturbation temporaire de l'apport en oxygène au fœtus - c'est ainsi que la mère est informée de sa détresse.

Si la future mère se trouve dans une position inconfortable pour l'enfant, elle le lui fera sûrement savoir également par des mouvements violents et intenses. Ainsi, si une femme enceinte est allongée sur le dos, il se produit une compression mécanique de la veine cave inférieure (un grand vaisseau veineux à travers lequel le sang de la moitié inférieure du corps retourne au cœur). En pressant ce vaisseau, le débit sanguin sanguin diminue, le flux sanguin dans l'utérus se détériore, le fœtus commence à ressentir un léger manque d'oxygène (hypoxie), auquel il réagit par de violentes perturbations.
De plus, les enfants réagissent différemment aux sons forts: certains se calment, d'autres, au contraire, sont activement «indignés».

En règle générale, les mouvements forts, durables et douloureux parlent du malaise de l’enfant, tandis que les mouvements doux et rythmés indiquent que le bébé se sent bien.
Une augmentation de l'activité motrice peut être observée avec la menace d'une naissance prématurée, polyhydramnios. Quand un futur bébé bouge, la pression artérielle augmente, le rythme cardiaque augmente, ce qui signifie que le flux sanguin s'accélère, ce qui entraîne une augmentation de l'oxygène dans le sang et des nutriments. Ainsi, avec sa vigueur, l’enfant peut demander à la mère de manger ou de sortir.

S'il n'est pas possible de gérer les mouvements rapides du fœtus en moins d'une heure à l'aide de méthodes simples (modification de la position du corps, consommation de nourriture, sortie au grand air), il est recommandé de consulter un médecin.

Au cours des dernières semaines de grossesse, l'activité fœtale diminue fortement. Cependant, grâce à l'échographie, il a été constaté que la quantité de mouvements reste pratiquement inchangée, mais leur caractère change: le fœtus fait moins de tours et pousse moins souvent, mais il bouge avec les mêmes bras et les mêmes jambes. Une femme les sent faiblement ou ne les remarque pas du tout. C’est précisément ce fait qui est lié à la notion erronée selon laquelle, avant la naissance, le prétendu «foetus s’arrête».

Douleur de mouvement fœtal

Parfois, les mouvements du fœtus causent de la douleur à la future mère. Cela peut apparaître si une femme est allongée sur le dos ou assise avec le dos droit, en particulier dans la posture des jambes et des jambes. Dans ce cas, l'augmentation de l'activité motrice du fœtus n'est pas une pathologie et, en règle générale, du fait que, dans la position de cette mère, le bébé reçoit temporairement moins d'oxygène en raison d'une diminution du flux sanguin vers l'utérus.

Quand une femme enceinte ressent de la douleur, il est nécessaire de changer la position du corps: penchez-vous en avant, restez debout, allongez-vous d'un côté. Vous devez vous calmer, vous détendre, prendre quelques respirations profondes, vous caresser le ventre, parler au bébé. En règle générale, ces techniques simples suffisent à modifier le comportement du fœtus.

Si les mouvements de l'enfant provoquent des douleurs dans l'hypochondre droit, il est nécessaire d'en informer le médecin. Il est nécessaire d'exclure les maladies de la vésicule biliaire chez la mère (par exemple, les calculs biliaires).

Une douleur sous le sternum lors des mouvements du fœtus peut indiquer la présence d'une hernie diaphragmatique. Si une femme enceinte a une cicatrice sur l'utérus après une césarienne et qu'elle ressent une douleur dans la région de la cicatrice lors des mouvements de l'enfant, cela doit également être signalé à l'obstétricien-gynécologue. La douleur d'une telle localisation peut être l'un des signes d'infériorité de la cicatrice, ce qui indique la probabilité d'une divergence de la couture.

La pression fœtale sur la vessie peut également être douloureuse. De telles douleurs sont possibles avec une inflammation de la vessie (cystite). Pour éliminer la maladie aidera l'analyse générale de l'urine. S'il est normal, ne vous inquiétez pas.

Parfois, les femmes enceintes ressentent une pulsation dans l'estomac. Il bat du sang dans le cordon ombilical. Si un tel phénomène n'est pas permanent, il n'y a aucune raison de s'inquiéter.

Le mouvement fœtal est normal

Parfois, une femme enceinte se surprend à penser qu'elle ne ressent pas les mouvements du foetus pendant plusieurs heures. Ceci est normal: un enfant peut simplement dormir jusqu'à 3-4 heures d'affilée. S'il semble que cette période de temps s'est écoulée depuis longtemps, la future mère peut appliquer des méthodes pour stimuler l'activité du fœtus. Pour ce faire, vous pouvez faire plusieurs exercices physiques ou respiratoires, verser un jet d'eau froide sur votre estomac. Le moyen le plus simple est de retenir votre souffle et l'enfant, en réponse à un manque d'oxygène, commencera à s'inquiéter et à bouger.

Si le test avec respiration ne fonctionne pas, vous pouvez essayer les solutions suivantes: marchez ou montez et descendez les escaliers, mangez quelque chose de sucré, puis allongez-vous calmement pendant 2 heures. En règle générale, ces activités aident à activer le fœtus en raison du glucose et de l'activité motrice de la mère, et les mouvements fœtaux vont reprendre. Si cela ne se produit pas, consultez un médecin dans les 2 à 3 heures qui suivent (maximum après 6 heures sans mouvement).
De même, si la situation se répète trop souvent lorsque les mouvements de l'enfant ne sont pas ressentis au cours de la journée, il est nécessaire d'informer le médecin qui vous surveille à ce sujet.

Mouvements fœtaux et diagnostic de pathologie

Le mouvement du foetus est son seul moyen de "se plaindre" de la souffrance. Une attention particulière doit être portée au changement soudain et inexplicable de la nature des mouvements du bébé.
Attention! L'arrêt des mouvements foetaux pendant plus de 6 heures est une raison pour une visite d'urgence chez le médecin!

Le plus souvent, la souffrance fœtale est causée par une hypoxie (insuffisance en oxygène), ce que peuvent révéler une cardiotocographie (CTG) et une échographie Doppler. À partir de la 28e semaine de grossesse, l’enregistrement par cardiotogramme devient l’une des principales méthodes d’évaluation du statut du fœtus. Les instruments modernes d’enregistrement CTG lisent automatiquement la fréquence cardiaque du fœtus, son activité motrice et le tonus de l’utérus et enregistrent les données obtenues sur le graphique sous la forme d’une courbe. L'enregistrement se fait comme suit: deux capteurs sont attachés à une femme enceinte couchée sur le ventre ou assise sur le ventre, l'un détectant le tonus de l'utérus et l'autre le rythme cardiaque fœtal.

L'enregistrement dure 20 à 60 minutes et pendant l'étude, la mère doit noter le mouvement de l'enfant en appuyant sur un bouton spécial.

L'activité cardiaque est l'indicateur le plus précis et objectif de l'état du fœtus. En étudiant les fluctuations de cet indicateur en fonction des mouvements du bébé ou des contractions utérines, le médecin peut suggérer la présence d’un déficit en oxygène (hypoxie) ou d’autres maladies nécessitant un examen supplémentaire.

Pour clarifier la nature des modifications, une dopplerométrie est prescrite, à l'aide de laquelle le médecin évalue la vitesse du flux sanguin dans les artères utérines, les vaisseaux du cordon ombilical, les artères cérébrales et l'aorte fœtale. Les changements sont enregistrés sous la forme de courbes de vitesse du flux sanguin (CSC). Lors de l'évaluation des indicateurs obtenus, le médecin peut tirer des conclusions sur leur caractère pathologique ou leur norme.

Dans un grand nombre de cas, ces données aident à choisir la bonne tactique de gestion de la grossesse, à prescrire le traitement nécessaire et à élaborer un plan de gestion du travail. Dans certains cas, vous devrez peut-être effectuer un test biophysique.

En utilisant des ultrasons pendant 20-30 minutes, évaluez la présence de mouvements foetaux, la fréquence de ses battements cardiaques, la quantité de liquide amniotique et le tonus musculaire.

Normalement, les bras et les jambes de l'enfant sont pliés, ce qui indique un tonus musculaire normal. Les membres extrudés indiquent un faible tonus musculaire et sont le signe d'un apport insuffisant en oxygène (hypoxie) et du fait que l'enfant essaie de faire des mouvements respiratoires. Cette étude est similaire à l'échographie habituelle.

Si les résultats de l'examen révèlent un état grave du fœtus, une décision concernant l'accouchement d'urgence peut être prise.

S'il y a des violations, mais qu'elles ne sont pas aussi prononcées, le médecin conclura qu'une femme enceinte devrait être hospitalisée dans le service de pathologie de la maternité et prescrira un traitement visant à améliorer la fonction du flux sanguin fœtal-placentaire.

Dans le même temps, une répétition fréquente des CTG est recommandée (de trois fois par semaine à deux fois par jour) et une dopplerométrie (avec une fréquence de plusieurs jours par semaine).

Si, selon l’enquête, tout va bien, la femme enceinte est autorisée à rentrer chez elle, lui conseillant de continuer à compter les mouvements du fœtus.

Le CTG, les ultrasons et la dopplerométrie pendant la grossesse sont des procédures totalement inoffensives et indolores pour les femmes et les fœtus. Il existe de nombreux cas dans lesquels, grâce à un diagnostic opportun, il a été possible d’établir à temps des violations de la condition fœtale, de sélectionner le traitement approprié ou d’accoucher immédiatement, évitant ainsi des troubles.

Le mouvement du fœtus pendant la grossesse: l'heure et la norme. Le mouvement du fœtus pendant la première grossesse

La grossesse est un moment merveilleux dans la vie d'une femme. Le temps où il fleurit devient vraiment beau, car il porte dans son cœur la chose la plus précieuse de sa vie - son enfant. Après ces deux bandelettes attendues du test, le plus attendu est peut-être le premier mouvement du fœtus pendant la grossesse. Probablement, juste au moment où une femme enceinte ressent son bébé pour la première fois, elle y croit déjà profondément et est imprégnée du fait que la vie vit en elle. C'est comme un petit miracle... Encore assez timides, les premières poussées des miettes ont une importance particulière.

Début d'agitation

Le début du mouvement fœtal pendant la grossesse n’a pas de date strictement définie. Toutes les femmes sont différentes et la grossesse est différente. Les premiers mouvements dépendent de certains facteurs:

• à cause de la grossesse.

• Caractéristiques de fixation du placenta.

• Constitution d'une femme enceinte.

• Caractéristiques de la sensibilité individuelle.

• Le mode de vie et l'activité physique d'une femme enceinte (les femmes actives pendant la grossesse et qui bougent beaucoup pendant la journée ne remarquent souvent tout simplement pas les très légers mouvements et les mouvements de l'enfant).

• Statut émotionnel et moral.

Bien sûr, il existe un certain cadre et, habituellement, le mouvement du fœtus pendant la grossesse commence à être perceptible à partir de 19 à 20 semaines environ si une femme attend son premier enfant. Les répétiteurs commencent à ressentir les premiers tremblements de la semaine 17-18. Cependant, il a été longtemps noté que le cadre donné exposé par la médecine ne correspond pas toujours à la réalité. Les premiers mouvements de certaines femmes, quel que soit le type de compte de grossesse, peuvent commencer à se sentir déjà à 15 semaines. Et ce fait ne fait que prouver que chaque personne est individuelle. Malgré les sensations d'une femme, l'enfant commence à bouger à partir de la 12e semaine de la vie intra-utérine, lorsqu'il développe ses bras et ses jambes. Mais il est encore très petit et ses mouvements sont toujours imperceptibles. Le bébé grandit constamment, grossit et ses mouvements deviennent plus palpables.

Mouvement fœtal pendant la grossesse: sensations et signes

Le mouvement du fœtus, en particulier au cours de la première grossesse, est l'une des manifestations les plus attendues de l'activité de l'enfant. Toutes les femmes décrivent les sensations qui se manifestent de la sorte. L'une décrit ses sentiments comme si elle était caressée de l'intérieur, l'autre se compare à des chatouilles, et la troisième peut sentir des pokes et des poussées déjà actives. Si vous écoutez votre corps, alors que dans le sens du roulement, la transfusion à l'intérieur vous permet de reconnaître clairement le mouvement du bébé. Certaines futures mères ne connaissent souvent même pas les délices des sensations des premiers chocs de leur enfant, car elles pensent que leurs intestins ont éclaté.

Les sentiments dépendent en grande partie de la structure du corps de la femme. La constitution de la future mère joue un grand rôle. Les femmes minces commencent à sentir le mouvement de l'enfant beaucoup plus tôt que celles qui sont enclines à la corpulence. Les mouvements fœtaux très tôt pendant la grossesse peuvent indiquer une sensibilité élevée de la future mère.

Pourquoi ressentir le mouvement du fœtus

Toute future mère s’intéresse à la question de savoir quelles sensations sont considérées comme physiologiques. Il n’existe pas de réponse sans équivoque, car beaucoup dépend des caractéristiques physiques de chacun.

Pendant la grossesse, le fœtus effectue des mouvements du corps nageur dans le liquide amniotique. L'enfant grandit progressivement, ses membres commencent à se développer, avec lesquels il bouge, comme le ressent la future mère. L'agitation est un signe certain que le bébé est en vie et en développement, ce qui signifie que la grossesse progresse.

Mouvement fœtal pendant la grossesse: commentaires

Presque toutes les femmes enceintes veulent probablement savoir ce que les autres femmes ressentent. Certaines histoires sont frappantes dans leur singularité.

Il arrive que les femmes confondent les premiers mouvements avec la sensation de vibration du téléphone dans une poche. Dans le même temps, après avoir constaté que personne ne les appelle, ils ne réalisent toujours pas immédiatement la cause de leurs perturbations mentales.

D'autres disent avoir l'impression de les conduire avec un doigt de l'intérieur, comme à travers une couverture douce. Même les futures mères se comparent à l'aquarium, remarquant que les poissons y nagent.

Et cela ne se fait pas, bien sûr, sans papillons dans l'estomac. Ils disent que le fait de palpiter peut être le mouvement du bébé.

Première grossesse

Le premier mouvement du fœtus au cours de la première grossesse, selon les statistiques, se fait sentir en moyenne à 20 semaines. Une sensibilité tardive chez les femmes nullipares est due au fait que l'utérus subit de telles charges pour la première fois, ses muscles ne sont pas préparés pour cela et sont moins sensibles que ceux des femmes qui ont déjà subi une grossesse ou un accouchement.

Deuxième grossesse et suivantes

Les femmes secondaires commencent généralement à ressentir les premiers mouvements de leur bébé un peu plus tôt que les femmes enceintes pour la première fois. Comme mentionné précédemment, cela est dû au fait que les muscles de l'utérus après la première grossesse et l'accouchement deviennent plus sensibles du point de vue anatomique. Du point de vue des sensations de la femme elle-même, sa sensibilité est due au fait que, après avoir expérimenté la sensation des premiers mouvements, elle sait déjà quoi préparer et quelles sont ces sensations. C'est pourquoi les femmes multiparatives ne confondent le plus souvent pas les premiers mouvements avec la motilité intestinale. Les termes sont différents, mais en moyenne il est environ 16-17 semaines. L'affirmation selon laquelle, à chaque nouvelle grossesse, vous commencez à ressentir les secousses plus tôt a quelque force. Par exemple, certaines futures mères ont affirmé avoir déjà ressenti le premier mouvement du fœtus lors de la troisième grossesse dès la 13e semaine!

Qu'est ce qui détermine l'activité des perturbations

La croissance du fœtus pendant la veille bouge presque constamment. Jusqu'à 200 mouvements ou plus au moment où la future mère commence à ressentir les premiers chocs. À peu près au milieu du deuxième trimestre, le bébé bouge de plus en plus intensément. Mais plus il grandit, moins il lui reste d'espace. Par conséquent, les possibilités de mouvement actif sont réduites au minimum et, à la fin de l'âge gestationnel, le bébé se calme généralement complètement.

Le pic d'activité le plus élevé est atteint le soir et la nuit lorsque la femme enceinte est au repos. Les enfants sont très sensibles à l'état émotionnel et physique de la mère et si elle est effrayée, inquiète ou est stressée, l'enfant peut être agité, ce qui se traduira par des chocs violents ou, au contraire, pourra se calmer complètement. Quel devrait être le mouvement du fœtus pendant la grossesse? La norme est telle que les mouvements des miettes ne doivent pas causer de douleur à la mère, même pendant les chocs les plus intenses. Sinon, vous devez contacter votre médecin pour observer la grossesse.

Faire bouger le bébé aussi peut et la faim. Si soudainement la future mère décidait de garder la silhouette et de ne pas laisser l'enfant manger, cela pourrait provoquer toute une rébellion en elle. Étant donné que les enfants entendent déjà parfaitement tout dans l’utérus, une musique trop forte ou d’autres sons peuvent les faire bouger. Il est important que la future mère surveille la réaction du bébé à certains stimuli, certaines situations et l’atmosphère qui l’entoure en général. Normalement, l'enfant devrait bouger environ dix fois par heure.

Il est très important que les mouvements du fœtus pendant la grossesse soient comptés et inscrits dans un tableau spécial de la carte d’échange, car ces données peuvent en dire long sur la condition et le développement de l’enfant. Les médecins sont guidés non seulement par la croissance de l'utérus et de l'abdomen. Tout d’abord, l’activité motrice fœtale dit qu’il est en vie, ce qui est, vous voyez, la chose la plus importante. Développer plusieurs techniques de comptage.

Technique de Cardiff

Une femme enceinte devrait compter les mouvements pendant 12 heures. Peu importe l’heure de la journée pour commencer à compter. Norme - 10 perturbations et plus d'une heure. Si leur nombre n'atteint pas la norme, la future mère doit contacter son médecin de toute urgence, car l'affaiblissement de l'activité physique de l'enfant, voire son absence, peut indiquer de graves problèmes de développement, voire une menace de fausse couche.

Technique Pearson

Plus complexe en ce qui concerne la méthode de Cardiff. La période de suivi commence strictement à 9 heures et dure 12 heures. Il est interdit de transférer des charges. Enceinte devrait être au repos. Assurez-vous d'enregistrer chaque mouvement et enregistrez l'heure exacte de la 10ème poussée. Si les mouvements de l'enfant sont de faible intensité, la femme enceinte devrait les provoquer elle-même (vous pouvez manger quelque chose de sucré ou monter à l'étage). Après cela, vous devez déterminer si l'activité du fœtus augmentera. Si l'activité n'a pas augmenté, alors vous devriez consulter un médecin.

Technique Sadowski

Il est nécessaire de suivre et d’enregistrer les mouvements entre 19 et 23 heures, strictement après avoir mangé. La condition préalable est la position de la femme. Une femme enceinte devrait se trouver exactement du côté droit. Si le mouvement ne dépasse pas 10 heures pendant deux heures, on pense qu'il s'agit d'une activité très faible du fœtus, il est également recommandé de consulter immédiatement un médecin.

Mouvements fœtaux de la force d'activité

Vous devez contacter immédiatement votre médecin s'il n'y a pas de mouvement pendant dix heures d'affilée. Le manque de soubresauts ou une activité faible peuvent indiquer que l'enfant développe une privation d'oxygène. La raison la plus fréquente est la compression du cordon ombilical, dans laquelle le bébé pourrait s'emmêler et bouger activement. Des anomalies du placenta et du cordon ombilical, ainsi qu'une maladie hémolytique peuvent se développer. Les raisons exactes du calme ne seront déterminées que par un spécialiste.

Des mouvements trop fréquents du fœtus pendant la grossesse peuvent également indiquer que l’enfant développe un déficit en oxygène. Il convient de noter ici que la posture inconfortable de la mère peut provoquer des mouvements actifs du bébé. Pour que le bébé aille bien, si son activité physique est très différente de celle habituelle, vous devez dans tous les cas faire appel à un médecin qui surveille la grossesse.

Grossesse premiers mouvements foetaux

Le mouvement du fœtus est l’un des moments les plus excitants de toute la grossesse. Qu'est-ce que vous devez savoir à ce sujet?

Ce moment extraordinaire survient pendant la grossesse de chaque femme. Au début, il peut être facilement confondu avec la motilité intestinale ou la tension des muscles des parois abdominales, mais avec le temps, les mouvements deviennent de plus en plus prononcés et distincts.

L’importance réside dans le fait que la gravité et l’activité des perturbations sont des critères diagnostiques pour la santé de l’enfant à naître. Au siècle dernier, des tests de diagnostic ont été créés qui, utilisant la motilité fœtale, permettent de détecter une hypoxie et une insuffisance placentaire.

Mais comment interpréter correctement ces résultats? Quels facteurs affectent les capacités motrices du bébé dans l'utérus?

Premiers mouvements foetaux

Le système nerveux de l'embryon commence à se former à la 6e semaine de grossesse. Déjà à la 7e-8e semaine, des mouvements involontaires sont enregistrés, mais pendant cette période l'embryon est encore trop petit (sa longueur n'est que de 15 à 22 mm) et la femme ne ressent donc pas ces mouvements. Au cours de la 10–11e semaine, des centres de régulation motrice sont formés dans le cerveau. Ensuite, les premières contractions musculaires arbitraires se produisent.

Après la fin du développement du placenta au premier trimestre, le fœtus est en «nage libre» dans le liquide amniotique, ce qui le protège des facteurs infectieux, thermiques et mécaniques. Il peut se dégager indépendamment des parois de l'utérus, mais en raison de sa taille et de sa faible force, la femme enceinte ne ressent pas ces chocs.

Le tournant est prévu pour les semaines 16 à 22. L'enfant à naître atteint la taille de 18 à 22 cm et son poids augmente rapidement pour atteindre 150 à 300 g.Il commence à réagir aux stimuli externes (sonores, mécaniques).

Qu'est ce qui affecte la période de sensation du premier brassage

Pour la première fois, la sensation de mouvements fœtaux est notée chez la femme enceinte à différents moments. Pourquoi cela se passe-t-il? Ceci est influencé par un certain nombre de facteurs:

  1. Caractéristiques de la constitution du corps. Chez les femmes ayant de la plénitude ou en surpoids, cela se produit plus souvent la 21-22e semaine. Les dépôts de graisse dans la cavité abdominale agissent comme un amortisseur des mouvements de l'enfant. Les femmes enceintes minces célèbrent le mouvement déjà à la 18e et 19e semaine.
  2. Lors de la première grossesse, les femmes ressentent généralement des perturbations plus tard que lors des suivantes. Cela est dû au fait qu’après l’accouchement, le ton de la paroi abdominale antérieure diminue et que les sensations de mouvements fœtaux sont déjà familières à la femme. Par conséquent, lors de la deuxième grossesse, elle les marque environ deux semaines plus tôt.
  3. Le nombre de fruits. Avec les grossesses multiples, les mères peuvent sentir leurs mouvements à partir de la 16e semaine (ou même plus tôt).
  4. En attente de la mère. Si une femme enceinte attend délibérément les mouvements du bébé et s’écoute constamment, elle les note un peu plus tôt.

Comment se sent le mouvement

L'activité motrice du fœtus est capturée par les mécanorécepteurs, situés sur les parois de la cavité abdominale et sur les organes internes. Par conséquent, au début, ses symptômes sont non spécifiques. Les femmes décrivent souvent comme une sensation de «papillon qui flotte» ou de «nager le poisson» dans l'estomac. En outre, les mouvements de l'enfant sont confondus avec l'activité motrice des intestins.

A partir de la 22ème semaine, l'agitation devient plus tangible. Il est ressenti comme une pression ou des "coups de pied" dans diverses parties de l'abdomen, dont l'intensité augmente avec le temps. Au deuxième trimestre, l’enfant est libre de changer d’emplacement dans l’utérus. En tournant, vous pouvez voir un changement dans la configuration externe de l'abdomen. Parfois, une empreinte est clairement visible.

Au troisième trimestre de la grossesse, le fœtus atteint une longueur de 40 à 50 cm et occupe une position plus stable. Ses tremblements peuvent être douloureux, car il touche souvent la vessie, le foie ou l'estomac avec ses membres.

Facteurs d'activité motrice

Le fœtus, dans l'utérus, est capable de répondre à divers stimuli externes et internes. Son activité motrice dépend des facteurs suivants:

  1. Heure du jour Beaucoup de femmes enceintes notent que leur bébé est le plus actif le soir ou la nuit.
  2. Communication avec la nourriture. Souvent, l'activité motrice augmente après le déjeuner chez la mère ou, inversement, lorsqu'elle a faim.
  3. Les voix de personnes familières. Des expériences ont confirmé que le fœtus du deuxième trimestre pouvait reconnaître les voix qu'il entend souvent. Ils peuvent le calmer ou, au contraire, l'activer.
  4. Bruits parasites. Les sons durs stimulent le mouvement.
  5. Etat psycho-émotionnel de la mère. En cas de stress, d'excitation, de peur ou de dépression de la mère, l'enfant peut souffrir d'hypo ou d'hyperdynamie.
  6. Posture gênante de la mère et activité physique. Plus souvent qu'autrement, un enfant bouge lorsqu'il est au repos ou mal à l'aise.

Norme de remuer

L'activité de l'enfant dans l'utérus augmente progressivement. La 20e semaine, il effectue en moyenne 160 à 180 mouvements, et le nombre maximum est observé la 28 à 30 semaine: 500 à 600. Au troisième trimestre, leur nombre diminue légèrement en raison du faible espace disponible. Naturellement, la mère ne ressent que les tremblements les plus puissants du fœtus.

A quel moment il est souhaitable de commencer à surveiller la fréquence des mouvements de l'enfant? Les experts recommandent de le faire à partir de la 28e semaine. Une femme reçoit des formulaires spéciaux avec des tables où elle écrit ses observations. Le personnel médical doit expliquer à la femme enceinte comment le faire correctement, dans quelles situations vous ne devez pas paniquer et à quel moment vous devez consulter un médecin.

Combien de temps devriez-vous vous inquiéter s'il n'y a pas de mouvement? Presque tous les patients ressentent les mouvements du fœtus jusqu'à la fin de la 22e semaine. Mais si cela ne se produit pas, il est préférable de contacter votre gynécologue.

Wiggle et Cardiotocographie

La cardiotocographie est une méthode ultrasonore non invasive permettant de diagnostiquer la fréquence cardiaque fœtale. Le taux de cet indicateur est de 120-160 battements par minute. Elle est réalisée conformément aux plans aux deuxième et troisième trimestres de la grossesse après avoir été examinée par un gynécologue.

Le réflexe moteur-cardiaque, qui apparaît chez le fœtus à partir de la 28e semaine, constitue une valeur diagnostique importante. Au cours de la cardiotocographie conventionnelle, une surveillance simultanée de l'activité motrice est effectuée. La femme enceinte reçoit une télécommande avec un bouton sur laquelle elle appuie lorsque le bébé bouge. À ces moments, la fréquence cardiaque aux ultrasons pendant plus de 10 secondes augmente de 15 à 30 battements par minute.

Si l'enfant reste calme tout le temps de l'examen, on demande à la femme enceinte de faire un petit tour dans la pièce.

L'absence de réflexe moteur-cardiaque indique le développement d'une insuffisance placentaire, qui s'accompagne d'une altération de l'apport sanguin au fœtus.

Table d'agitation

En pratique gynécologique, on utilise une table des mouvements dans laquelle la femme enceinte écrit ses observations sur l'activité motrice du fœtus. Il en existe plusieurs types:

  1. La table de Pearson ("Compter jusqu'à dix") est utilisée le plus souvent. L'observation est effectuée de 9h à 21h. Dans ce cas, il est nécessaire d’enregistrer l’heure du 10ème brassage dans un tableau spécifique (par exemple 12h30).
  2. Méthode de Cardiff. La femme choisit elle-même l'heure d'observation (mais aussi 12 heures) et enregistre la date du 10ème mouvement, dont l'heure est enregistrée sur un formulaire spécial.
  3. Technique Sadowski. Les femmes enceintes après le dîner se trouvent du côté gauche (ces facteurs contribuent à une activité motrice accrue). Dans les quatre heures, elle devrait ressentir plus de 10 soubresauts distincts.

Lorsqu'elles utilisent les méthodes de Pearson ou de Cardiff, une femme enceinte peut se livrer à des activités quotidiennes, mais sans effort physique excessif.

Symptômes alarmants

Il existe un certain nombre de situations dans lesquelles une femme enceinte devrait immédiatement consulter un médecin:

  • pas de mouvement de l'enfant pendant plus de six heures;
  • les pousses du fruit soudainement affaiblies et ont commencé à se produire beaucoup moins souvent;
  • contre l’hypodynamie, une douleur aiguë à l’abdomen est apparue, du sang ou des écoulements purulents des voies génitales sont apparus;
  • l'eau est partie prématurément ou les contractions ont commencé.

Si lors de la cardiotocographie, une diminution de l'activité motrice fœtale est détectée, le réflexe moteur-cardiaque est absent, il est recommandé d'hospitaliser la femme enceinte dans le service de pathologie où des études complémentaires sont effectuées (analyses de sang, Doppler, amniocentèse et autres), un traitement de soutien est prescrit. L'objectif étant de préserver la vie de la mère et de l'enfant, la possibilité d'une naissance prématurée (par césarienne) est discutée.

Quand il n'y a pas d'inquiétude

Parfois, le fœtus peut boire une gorgée d’eau amniotique, ce qui provoque les contractions rythmiques du diaphragme (hoquet) ressenties par la mère. Ceci est une condition complètement sûre.

Ne paniquez pas s'il y a un manque de mouvements actifs pendant plusieurs heures. Bébé peut dormir à cette heure. Son rythme quotidien ne coïncide souvent pas avec celui de ses parents.

S'il est trop actif la nuit et empêche une femme de se reposer, il est préférable de s'adapter au rythme de l'enfant. Quelques heures de sieste vous permettront de vous rétablir complètement.

Au cours de la première grossesse, on observe souvent des mouvements actifs du fœtus, ce qui provoque une gêne ou une douleur considérable chez la femme enceinte. Il n'y a aucun risque de blessure ou de dysfonctionnement du système digestif ou urinaire. Ce n'est pas un précurseur au travail prématuré. Les femmes enceintes sont invitées à choisir une posture confortable (sur le côté), à utiliser des vêtements amples, des oreillers et des matelas orthopédiques.