Que signifie maturation prématurée du placenta?

Lorsqu'une femme néglige sa santé, elle peut développer une maturation prématurée du placenta. Le plus souvent, ignorer des problèmes de santé importants en est la cause.

La pathologie apparaît en raison de diverses maladies, facteurs physiologiques et héréditaires. Les causes de maturation prématurée du placenta sont les suivantes:

  • avortements précoces;
  • violations dans le système excréteur, endocrinien, cardiovasculaire;
  • effets physiques sur les organes génitaux;
  • infections génitales;
  • le diabète;
  • caractéristiques structurelles des organes génitaux;
  • infertilité de la mère;
  • avortement involontaire;
  • prééclampsie;
  • embonpoint ou insuffisance pondérale;
  • la présence d'un accouchement lourd;
  • pathologie du système circulatoire;
  • dommages à l'utérus dus à des contraintes mécaniques;
  • fumer;
  • conflit rhésus

Comme vous pouvez le constater, la maturation prématurée du placenta a de nombreuses raisons. Habituellement, le soi-disant «organe pour enfants» commence à se former entre 2 et 30 semaines. À la 37e semaine, il vieillit et se prépare à quitter le corps de la femme après l’accouchement.

Parfois, certaines femmes commencent la maturation précoce de leur placenta, qui se produit entre 20 et 32 ​​semaines de grossesse. Ceci est une pathologie et peut être très dangereux pour la vie et la santé de l'enfant. En principe, le titre du problème indique clairement ce que signifie exactement "maturation prématurée du placenta". La maladie est très désagréable, mais ne paniquez pas immédiatement. L'essentiel est de suivre les recommandations de votre médecin.

Comment diagnostiquer une maladie

Les signes de maturation prématurée du placenta n'apparaissent pas et la femme ne peut donc pas déterminer indépendamment l'évolution de la maladie. Le fait que le placenta a mûri prématurément ne peut être détecté que par échographie. Une femme le passe plusieurs fois pendant sa grossesse. Mais il arrive parfois que même un appareil ultrasonore de haute qualité ne permette pas un diagnostic précis.

Dans ce cas, une cardiotocographie est prescrite. Pas besoin de s'inquiéter, car le KGT est une procédure totalement inoffensive. Elle est prescrite à toutes les femmes enceintes dans le troisième trimestre de porter un enfant. Découvrez également les causes de la formation de cloques partielles et analysez D dimère chez la femme enceinte.

Lorsque, à la vingtième semaine, l'échographie planifiée a révélé une suspicion de maturation prématurée du placenta, le CTG est effectué plus tôt que prévu. L'étude vous permet d'identifier l'activité du bébé et de déterminer s'il reçoit une quantité suffisante d'oxygène. Étant donné que la maturation précoce de la "place des enfants" ne présente aucun signe, vous ne devez pas négliger l'examen prévu.

Quel est le trouble dangereux

Quelles que soient les raisons du début de la maturation prématurée du placenta, cela entraîne des conséquences négatives. Surtout si cela se produit beaucoup plus tôt que l'heure établie. Lorsque le problème a été diagnostiqué à moins de 30 semaines de grossesse, il faut y remédier de toute urgence.

Chaque future maman a besoin de savoir quelle est sa pathologie. À cause de cela, une quantité limitée d'oxygène et de nutriments est fournie au fœtus. En conséquence, une hypotrophie (faible poids) et une hypoxie peuvent être diagnostiquées chez un bébé.

De plus, si le placenta commence à mûrir prématurément, des dysfonctionnements affectent l’approvisionnement en sang du bébé. C'est dangereux:

  • fausse couche;
  • écoulement rapide de l'eau;
  • délamination de "l'organe de l'enfant".

Si des mesures opérationnelles ne sont pas prises, le fœtus naîtra avec un poids faible et des maladies du cerveau, voire une fausse couche. Pendant la grossesse, un médecin expérimenté vous expliquera non seulement ce qu'est la maturation prématurée de votre placenta, mais vous prescrira également un traitement approprié, ce qui est très important.

Traitement de pathologie dangereuse

Lorsque le placenta commence à mûrir prématurément à 33 semaines de gestation, une femme doit être hospitalisée et faire un examen complet. Un examen approfondi vous permet de confirmer le diagnostic.

Si le problème existe réellement et si le bébé ne reçoit pas les nutriments nécessaires, les médecins prescrivent généralement des médicaments stimulants. Ceux-ci incluent Actovegin. Prendre ce médicament seul est strictement interdit. Le traitement doit être effectué uniquement sous la surveillance étroite d'un médecin expérimenté.

Lorsque l'écart est inférieur à 7 jours, il n'est pas nécessaire d'aller à l'hôpital. Très probablement, vous venez de nommer un examen supplémentaire. Cela est nécessaire pour clarifier si le «lieu où se trouvent les enfants» mûrit réellement à l’avance et si un traitement est nécessaire. Si la période est très courte, le gynécologue recommande parfois un avortement, car il est impossible d'arrêter complètement le processus de vieillissement. Il ne peut être que ralenti. À la fin de la grossesse, l’organe peut vieillir et le fœtus mourra ou naîtra avec une pathologie grave.

Lorsque le placenta commence sa maturation prématurée à l'âge de 31 semaines ou plus, le bébé peut naître en parfaite santé, mais son poids sera légèrement inférieur à ce qu'il devrait être. Dans le même temps, l'accouchement peut s'effectuer naturellement. Lorsque le processus est trop rapide, le médecin décide de pratiquer une césarienne. Il est nécessaire de sauver la vie et la santé de l'enfant.

Si, à la 28e semaine de grossesse, votre placenta a commencé à être prématuré et que le médecin vous suggère d'aller à l'hôpital, vous ne devriez pas le refuser. Un compte-gouttes vous sera attribué, ce qui améliorera l’approvisionnement en sang du fœtus et lui fournira suffisamment d’oxygène. Souvent prescrit des préparations vitaminées administrées par voie intraveineuse ou sous forme de comprimés.

Lorsque, à 30 semaines, les maladies infectieuses deviennent la cause de la maturation précoce de la «place des enfants», le médecin leur prescrit divers médicaments. A chaque maladie, leurs médicaments sont prescrits, ils ne peuvent donc pas être traités indépendamment.

  1. Toxoplasmose aiguë. Prendre de la rovamycine, de la sulfadiazine, de l’acide folique et des multivitamines.
  2. Infection urogénitale. Un traitement à l’aspirine, à l’Actovegin, à un traitement vitaminique et pendant un mois nécessite de prendre une capsule d'Essentiale-forte trois fois par jour.
  3. Infection à chlamydia. Habituellement nommé Valprafen deux semaines de suite, deux fois par jour, ou érythromycine, Clarithromycine selon un schéma similaire.
  4. Infection à Mycoplasma. Le traitement est le même que pour le développement d’une infection à chlamydia.
  5. Infections génitales. Geviran est nommé deux fois par jour pendant dix jours.

Si le placenta mûrit prématurément vers 30 à 34 semaines et que la future mère souffre d’une infection virale des voies respiratoires aiguës ou d’une pneumonie au cours de sa grossesse, les médecins lui prescrivent le médicament Vampilox. Si de mauvaises habitudes sont détectées, le médecin développe individuellement un traitement pouvant éliminer l’insuffisance de la fonction placentaire.

Lorsque le médecin découvre des violations au niveau chromosomique avant la 22ème semaine, la question de l'avortement est soulevée.

Vous ne devez pas vous soigner vous-même si vous avez diagnostiqué des problèmes de placenta. Tous les médicaments ne doivent être prescrits que par votre médecin. Certaines filles écoutent les conseils de la médecine traditionnelle. C’est utile, mais vous ne devriez pas aller trop loin. Diverses infusions à base de plantes sont peu susceptibles d'avoir des effets. Cependant, cela sera utile:

  • marcher plus souvent en plein air;
  • inclure dans votre alimentation des aliments enrichis à haute teneur en fruits et légumes frais;
  • dormez suffisamment et essayez de ne pas être nerveux.

N'oubliez pas que la maturation prématurée du placenta est très dangereuse car elle ne protège pas l'enfant. Le corps cesse d'alimenter le fœtus en nutriments et est recouvert de sels. Seul un traitement correct et rapide résoudra le problème et donnera naissance à un bébé en bonne santé.

Le danger du vieillissement prématuré du placenta: 4 indicateurs

Le placenta est formé pendant la grossesse. Cela dépend de la production d'hormones, d'un apport suffisant en oxygène au fœtus et en nutriments. Il existe un certain schéma de maturation du placenta, qui a jeté la nature. Le vieillissement prématuré du placenta a un effet négatif sur la santé du fœtus et de la future mère.

Maturation prématurée du placenta

Le placenta assure les fonctions d'alimentation de la circulation sanguine et de respiration de l'enfant. Chez un bébé, ces processus ne peuvent pas se produire indépendamment jusqu'à ce que tous les organes soient formés. Les fonctions de respiration et de nutrition se produisent avec le soutien de la mère. Le placenta protège le bébé contre diverses infections.

Le placenta, comme les autres organes de notre corps, vieillit et se prépare à quitter le corps à la 37e semaine de grossesse.

Mais souvent, avec l'attitude frivole d'une femme envers sa santé pendant la grossesse, la maturation précoce du placenta se produit. Le développement de ce corps à l’avance est une pathologie et entraîne diverses conséquences. Si le placenta commence à mûrir un peu plus tôt, cela ne signifie pas que la situation est critique. Cela peut être dû aux particularités du corps d'une femme. Si le placenta mûrit jusqu'à 36 semaines, cela indique une maturation précoce, qui doit être arrêtée.

La maturation accélérée du placenta menace:

  • Manque d'oxygène;
  • Manque de nutriments;
  • Exfoliation du placenta;
  • C'est une interruption de grossesse possible.

Un apport insuffisant en oxygène et en nutriments entraîne souvent un léger poids de l'enfant, l'hypoxie. Un placenta prématurément âgé peut entraîner la naissance d'un enfant présentant des pathologies cérébrales, des lésions aux organes de la mère ou de l'enfant. Il arrive que cela mène à la mort. Pour éviter de telles conséquences, il est nécessaire d'arrêter la maturation prématurée du placenta dans le temps.

Vieillissement placentaire: étapes

La maturation et le vieillissement du placenta sont des processus naturels. On peut dire de la pathologie de ce processus si le placenta commence à vieillir tôt. Le vieillissement de cet organisme entraîne une diminution de ses fonctions. Le placenta du deuxième degré de maturité cesse de croître et ne peut fournir à l'enfant ni oxygène ni nutriments au cours de son développement. Les signes de vieillissement prématuré sont diagnostiqués par échographie et CTG.

Le développement du placenta passe par quatre étapes:

  • Le placenta est formé de 2 à 30 semaines;
  • De 30 à 33 semaines, une croissance se produit;
  • De 34 à 36 semaines, le placenta mûrit;
  • À 37 semaines, le placenta vieillit.

Dans certains cas de vieillissement trop rapide du placenta, les médecins peuvent vous conseiller de mettre fin à la grossesse.

Causes du vieillissement du placenta pendant la grossesse et que faire

Les causes de la pathologie du développement du placenta chez la femme enceinte peuvent être très différentes. Cela peut être une caractéristique individuelle du corps d'une femme enceinte ou l'effet sur le placenta de toute pathologie ou infection.

Causes courantes du vieillissement du placenta:

  • Maladie du système endocrinien;
  • Maladies des reins, du foie;
  • Alcool
  • Le tabagisme
  • Infections des organes génitaux et de l'utérus;
  • Toxicose sévère;
  • Surpoids;
  • Avortements antérieurs ou report de travaux pénibles.

Le placenta protège l'enfant des influences extérieures négatives. Si la mère se nourrit mal, le placenta doit protéger le fœtus des substances nocives avec vengeance. Cela conduit à un développement plus rapide du placenta et à un vieillissement précoce. Ce développement est également dû au fait de fumer, de boire de l'alcool si le placenta doit protéger le fœtus des infections. Les maladies infectieuses peuvent conduire, en plus du vieillissement du placenta, à un polyhydramnios ou à un manque d'eau.

Auparavant maturation du placenta: pourquoi et qui

La maturation précoce du placenta est diagnostiquée par échographie et le diagnostic est déterminé uniquement par échographie. Si le degré de maturation du placenta ne correspond pas à l'âge gestationnel, il se produit une maturation rapide qui entraîne le vieillissement du placenta.

Si, en fonction des résultats de l'échographie, ils ont établi le diagnostic de maturité précoce, vous ne devriez pas paniquer à l'avance.

La maturation précoce du placenta ne parle pas toujours de pathologies. Il est nécessaire de suivre un traitement qui aidera à normaliser le flux sanguin normal et à surveiller l'état de l'enfant sous CTG. Au cours des premiers mois de la grossesse, la maturation précoce du placenta peut entraîner un avortement ou des anomalies chez le bébé. En raison du manque d'oxygène, il est possible que des cellules cérébrales meurent. Cela peut également conduire à un détachement précoce du placenta.

La maturation précoce du placenta provoque un manque d'oxygène chez le bébé. Le cœur de l'enfant commence à travailler rapidement pour accélérer le flux sanguin et fournir de l'oxygène aux tissus. Dans ce cas, l'enfant commence à montrer une activité intense, ou vice versa, disparaît. De telles manifestations devraient alerter la femme.

Si la maturation précoce est diagnostiquée à temps et qu'un traitement approprié est prescrit, la maturation prématurée ne menace ni l'enfant ni la mère. Il est dangereux d’autoriser une insuffisance placentaire. Cela conduit à de graves conséquences.

Traitement de la maturation prématurée du placenta: 32 semaines de grossesse

À 32 semaines de gestation, le bébé prend nettement du poids et de la taille. Son développement dépend en grande partie de l'hérédité, transmise par les parents. Pendant cette période, sous réserve du développement normal du placenta, sa croissance cesse et après un mois commence à vieillir.

Mais si, à 32 semaines, on atteint le troisième degré de maturation du placenta, on peut alors affirmer qu'il se produit un vieillissement prématuré.

Les symptômes pouvant déterminer la maturation prématurée du placenta n'apparaissent pas. Indépendamment comprendre que le développement du placenta ne correspond pas à la durée de la grossesse n'est pas possible. Ces signes ne révèlent que l'échographie et le CTG. D'après les résultats de l'échographie, ils concluent que l'enfant manque d'oxygène et de nutriments. Attribuer des tests pour les infections. Médicaments prescrits si l'état de l'enfant s'aggrave.

Le traitement est effectué uniquement à l'hôpital. Recevoir des médicaments et des perfusions sous la supervision de médecins. C'est pendant l'hospitalisation que vous pouvez recevoir une aide complète. La maturation prématurée du placenta constitue souvent une base pour l'accouchement avec assistance médicale et avant l'heure prescrite. Si les médecins sont préoccupés par la santé de l’enfant, ils peuvent décider d’accoucher par césarienne à l’avance.

Si le diagnostic n'est pas posé à temps et si le traitement n'est pas prescrit, un vieillissement prématuré peut conduire à un étouffement de l'enfant par manque d'oxygène. Il n’existe pas de schéma thérapeutique précis pour la maturité précoce du placenta. Le traitement consiste généralement à prescrire des vitamines, du repos et à éliminer les causes ayant conduit à la maturation prématurée du placenta. Ils prescrivent des médicaments tels que Actovegin et Curantil. Il n'est pas possible de guérir le placenta. Le traitement prescrit vise à maintenir le placenta, à faciliter son travail et à établir la circulation sanguine.

En temps voulu, les mesures prises et le respect de toutes les recommandations permettent de donner naissance à un bébé en bonne santé à temps et d’éviter les conséquences du vieillissement prématuré du placenta.

Pendant la grossesse, le placenta mûrit, se développe et vieillit. Ce sont tous des processus naturels. Mais si le développement du placenta ne correspond pas à l'âge gestationnel, cela mérite une attention particulière. Les études de la circulation sanguine avec les méthodes modernes permettent un diagnostic précis et opportun. De ce fait, les résultats du traitement deviennent plus probants et la tactique choisie pour la grossesse, si le placenta est vieux, vous permet d’achever de manière optimale la grossesse et l’accouchement.

Causes du vieillissement prématuré du placenta (vidéo)

Le vieillissement précoce du placenta peut commencer en fin de grossesse. Si ce processus ne se produit pas trop rapidement, la grossesse se termine naturellement par la naissance d'un enfant de poids faible. Si le vieillissement du placenta survient trop rapidement, les médecins peuvent alors décider d'accoucher par césarienne. Une telle décision est prise s'il est nécessaire de préserver la vie et la santé de l'enfant. La prévention est très importante.

Maturation prématurée du placenta

La maturation prématurée du placenta est l'apparition de signes échographiques de maturité du tissu placentaire plus tôt que la période de gestation pour laquelle de tels changements sont physiologiques. Il ne se manifeste pas cliniquement, il est diagnostiqué uniquement lors du dépistage planifié. Lors du diagnostic à l'aide de données échographiques. L'étude est complétée par le flux sanguin placentaire Doppler, CTG, fœtométrie, phonocardiographie du fœtus. Le traitement implique le traitement de la maladie sous-jacente et la nomination de médicaments qui améliorent la circulation sanguine entre la femme enceinte et l’enfant - agents antiplaquettaires, vasodilatateurs, phospholipides essentiels, complexes d’acides aminés.

Maturation prématurée du placenta

Normalement, la place de l'enfant passe par plusieurs étapes de développement correspondant aux caractéristiques de croissance et de maturation du fœtus à certaines périodes de la gestation. Les changements physiologiques survenant dans les tissus du placenta lui permettent de faire face efficacement à la performance des fonctions nutritives, respiratoires, excrétoires et de barrière. En présence de certains facteurs provoquant une surtension des processus de compensation, la place des enfants grandit et mûrit à un rythme accéléré. Dans ces cas, on parle de PSP - maturation prématurée (vieillissement) du placenta. L'urgence d'un diagnostic rapide du trouble est due à la probabilité élevée de complications associées à une insuffisance placentaire, qui constitue une menace pour le développement physiologique de l'enfant.

Causes de la maturation prématurée du placenta

L’apparition précoce du processus de vieillissement du tissu placentaire est provoquée par un facteur quelconque conduisant à un fonctionnement amélioré du système mère-foetus. Le point de départ du développement d’une violation peut être des modifications de l’organisme maternel, des facteurs environnementaux défavorables et du déroulement pathologique de la grossesse. Selon les experts en obstétrique et en gynécologie, les causes les plus courantes du début prématuré du processus de vieillissement chez un enfant sont les suivantes:

  • Pathologie extragénitale. Le développement accéléré du tissu placentaire est plus souvent observé chez les femmes enceintes atteintes de maladies somatiques et endocriniennes (maladies du rein, hypertension artérielle, diabète, hypothyroïdie, hyperthyroïdie). Cela est dû au stress accru exercé sur les organes et systèmes fonctionnellement insolvables, ainsi que par les modifications de la microcirculation pendant la grossesse.
  • Maladies chroniques des organes reproducteurs. Les modifications structurelles de la paroi utérine apparues après des avortements, dues à une endométrite chronique, à une adénomyose et à des myomes sous-muqueux entraînent une perturbation de la placentation puis du fonctionnement du placenta. Un début de maturation prématuré est possible en cas de troubles dyshormonaux dus à des maladies ovariennes (ovariose, annexite, syndrome sclérocystique).
  • Gestose Les modifications caractéristiques de la circulation sanguine dans la paroi de l'utérus et du complexe utéro-placentaire qui se produisent au cours d'une gestose prolongée augmentent la charge fonctionnelle du nourrisson. Au début, des mécanismes compensatoires aident à maintenir un apport sanguin normal au fœtus. Cependant, une perturbation ultérieure de la compensation accélère la croissance du placenta, stimule son développement prématuré, sa maturation et son vieillissement.
  • Maladies infectieuses. Une charge importante sur le tissu placentaire, qui remplit une fonction protectrice, apparaît lorsque des agents infectieux menacent d’endommager le fœtus. Les agents responsables d'infections génitales spécifiques (herpès simplex, mycoplasmose, ureaplasmose, chlamydia) et d'autres maladies infectieuses (ARVI, rubéole, toxoplasmose, infection à cytomégalovirus) deviennent des facteurs provocateurs.
  • Incompatibilité isosérologique de la mère et du fœtus. Un enfant qui souffre d'une maladie hémolytique due à un conflit AB0 ou Rh a besoin d'un apport en nutriments et en oxygène plus intensif, ce qui augmente la charge sur les tissus placentaires. Un fonctionnement amélioré associé à des troubles dyscirculatoires typiques potentialise la croissance accélérée et le vieillissement précoce des éléments du complexe foetoplacentaire.

Les conditions préalables au développement d’une pathologie sont également l’influence de facteurs environnementaux néfastes (risques industriels dus aux produits chimiques et des vibrations, effets des radiations), la présence d’habitudes néfastes chez la femme enceinte (tabagisme, utilisation de substances psychoactives). La perturbation est plus souvent diagnostiquée chez les femmes ayant un excès de poids ou une insuffisance pondérale, une activité motrice faible et une mauvaise nutrition.

Pathogenèse

La maturation prématurée du placenta fait partie des mécanismes compensatoires qui surviennent lors d'une insuffisance placentaire et qui en aggravent par la suite le cours. Avec l’augmentation des besoins en nutriments du fœtus, la menace d’infection par des agents infectieux et les troubles de la microcirculation dans le complexe utéro-placentaire ou fœto-placentaire, la formation et la croissance de la place de l’enfant se produisent de manière plus intense. vieillissement avec formation de kystes, calcifications, thromboses, crises cardiaques. En conséquence, la fonctionnalité du placenta diminue, l’insuffisance placentaire augmente.

Classification

La systématisation des stades de maturité du placenta est basée sur les caractéristiques de son développement physiologique, prend en compte les changements de la structure du corps, caractéristiques de certains stades de la grossesse. Ils parlent de maturation prématurée lorsque les signes échographiques du prochain stade de maturité sont déterminés avant la période de gestation existante. Les obstétriciens et les gynécologues distinguent 4 degrés de maturation de la place des enfants:

  • 0 - zéro (formation). Dure de la 2ème à la 30ème semaine de gestation. Le tissu placentaire, au fur et à mesure que l'arbre villeux grandit, augmente progressivement en masse et en volume, et l'échographie présente un parenchyme homogène et homogène sans aucune inclusion.
  • I - premier (hauteur). À la 30-34e semaine de grossesse, une petite quantité d'inclusions échogènes apparaît en raison de la collagénisation du stroma, une petite ondulation de la plaque chorale est observée, les tissus commencent à s'épaissir.
  • II - seconde (maturité). À la 35-39e semaine de la gestation, l'ondulation de la membrane chorale augmente, la densité acoustique augmente et de nombreuses petites inclusions écho-positives sont détectées dans les tissus. L'organe fonctionne normalement.
  • III - troisième (vieillissement). À partir de la 37e semaine de grossesse, la plaque chorale devient sinueuse, la structure du placenta est représentée par des lobes ronds et denses avec une dépression au centre. La surface d'échange et le volume du corps sont réduits.

La maturation est considérée comme prématurée si les signes du premier degré de maturité apparaissent avant la 27e semaine de gestation, le deuxième degré - jusqu'à 32 semaines, le troisième - jusqu'à 36 semaines. Une telle dynamique de développement indique une forte probabilité d'insuffisance fonctionnelle de l'organe et de décompensation des capacités d'adaptation du complexe mère-foetus.

Symptômes de maturation prématurée du placenta

Les changements qui se produisent au début du vieillissement du tissu placentaire ne sont pas déterminés cliniquement et ne peuvent être détectés qu'au moyen d'instruments. En l'absence de maladies aiguës, exacerbations évidentes de maladies chroniques ou de signes de complication de la grossesse, la patiente ne présente généralement aucun symptôme. Dans d'autres cas, les symptômes de la pathologie sous-jacente prévalent. En cas d'insuffisance placentaire importante causée par une maturation prématurée des tissus du placenta, il est possible de modifier l'activité motrice du fœtus - augmentation des perturbations et augmentation de leur intensité. Les perturbations rares d'un enfant, jusqu'à son arrêt complet, indiquent des troubles plus graves.

Des complications

Le vieillissement de la place des enfants étant associé à une diminution de leurs capacités fonctionnelles, la pathologie s'accompagne généralement de l'apparition ou du renforcement de signes d'insuffisance placentaire. Selon les données d'observation, la décompensation des perturbations du système placenta-fœtus est dans 64% des cas imputable à une maturation prématurée des organes. Des études rétrospectives montrent que l'apparition de signes de PSP vers 22-26 semaines de grossesse est presque toujours associée à un retard marqué du développement fœtal et à une hypoxie intra-utérine au début du troisième trimestre. Dans les cas extrêmes, la pathologie conduit à la mort prénatale de l'enfant. Avec l'apparition précoce de processus dystrophiques et sclérotiques, un décollement prématuré du placenta, une rupture prématurée du liquide amniotique et un travail prématuré sont plus courants.

Diagnostics

La détection au cours d'une échographie du dépistage des modifications typiques d'une maturation prématurée du placenta constitue la base d'une évaluation complète du système foetoplacentaire, suivie d'un suivi attentif de la grossesse. Les activités principales visent à identifier les changements structurels et à évaluer les capacités fonctionnelles du corps. Les plus précieux en termes de diagnostic sont:

  • Échographie de l'utérus, du placenta et du fœtus. Reconnue comme la «norme de référence» en matière de diagnostic, la méthode permet de déterminer l’épaisseur du tissu placentaire, de détecter les modifications structurelles caractéristiques indiquant le scellement de la place des enfants, sa structuration en lobes, l’apparition de kystes, les dépôts de sel, les zones où l’approvisionnement en sang est altéré.
  • Dopplerométrie du débit sanguin utéroplacentaire. La réflexion des ultrasons par le sang qui se déplace dans les vaisseaux du placenta dépend de la vitesse de circulation du sang dans le système. À l’aide du Doppler, il est facile d’évaluer les indicateurs quantitatifs de l’approvisionnement en sang et les caractéristiques qualitatives qui indiquent indirectement l’état des vaisseaux.

Compte tenu du risque élevé de développer une insuffisance placentaire, il est nécessaire de contrôler la croissance de l'enfant à l'aide de fœtométrie, CTG, phonocardiographie du fœtus. Étant donné que les modifications dystrophiques prématurées du placenta sont généralement secondaires et sont provoquées par d'autres troubles, il est important de déterminer la pathologie sous-jacente. À cette fin, le diagnostic en laboratoire des processus infectieux est recommandé - test de frottis, analyse microbiologique de la culture sur milieu nutritif, REEF, ELISA, PCR, complexe TORCH, consultations de spécialistes apparentés - urologue, endocrinologue, thérapeute, cardiologue, infectiologue, dermatologue, rhumatologue, immunologue, hématologue Les diagnostics différentiels sont réalisés avec infarctus du site de l'enfant, calcinats, hyperplasie et néoplasmes (chorioangiome, skid kystique).

Traitement de la maturation prématurée du placenta

Les principales tâches médicales liées à la gestion d'une femme enceinte atteinte de PSP sont la correction des troubles qui causent une pathologie, la normalisation de la circulation sanguine dans le système utéro-placentaire, le choix de la méthode optimale et le moment de l'accouchement. La tactique de prise en charge du patient au stade prénatal est déterminée par la période au cours de laquelle le vieillissement prématuré a été diagnostiqué:

  • Détection précoce de la PSP. La détection de modifications métaboliques et dystrophiques du tissu placentaire à 20-24 semaines est une indication à examiner dans le département spécialisé de pathologie de la grossesse. Dans de tels cas, à partir de la 26ème semaine de gestation, le contrôle de la circulation sanguine dopplométrique est effectué au moins une fois par semaine, les mouvements du fœtus sont comptés quotidiennement. Livraison urgente en cas de violation grave du flux sanguin dans le cordon ombilical, signes d'hypoxie fœtale CTG, arrêt de sa croissance, diminution marquée du volume de liquide amniotique, l'apparition d'autres signes de danger pour l'enfant peut être effectuée même pendant une période de 31 à 33 semaines.
  • Identification de PSP à la troisième place. Selon les résultats de la recherche, lorsqu'un processus de vieillissement prématuré du placenta est détecté à 32-34 ans et, en outre, à 35-37 semaines d'âge gestationnel, la probabilité d'un déroulement pathologique de la grossesse est significativement réduite. Cependant, pour détecter rapidement les complications, il est nécessaire de veiller à une échographie régulière et à une observation par un spécialiste. L'accouchement naturel est la méthode d'accouchement préférée. Ce n'est que dans les cas où la PAC est associée à un retard important dans le développement du fœtus qu'une césarienne est indiquée pour la prévention du syndrome de détresse aiguë chez l'enfant.

Quel que soit le moment de la détection de la maturation prématurée du tissu placentaire, un obstétricien-gynécologue ou un spécialiste traitera activement la principale maladie génitale ou extragénitale en utilisant des antibiotiques, une hormonothérapie, des immunocorrecteurs, des médicaments cardiovasculaires et autres. Parallèlement à la correction du trouble principal, des médicaments sont prescrits pour améliorer l'apport sanguin au fœtus - vasodilatateurs, agents antiplaquettaires, complexes d'acides aminés, phospholipides essentiels. La pharmacothérapie est complétée par des méthodes non médicamenteuses - activité motrice rationnelle, correction du régime alimentaire, normalisation du sommeil et du repos.

Pronostic et prévention

Le dépistage en temps opportun et les tactiques médicales appropriées vous permettent de réduire les risques d'insuffisance placentaire avec le vieillissement du placenta, de ralentir le processus et de prolonger la grossesse jusqu'à des périodes sûres pour l'accouchement. La prévention primaire implique la planification de la grossesse pour les patientes atteintes de maladies génitales et extragénitales, la protection du sexe pour la protection contre des infections spécifiques, l’utilisation rationnelle de procédures gynécologiques invasives, l’arrêt du tabac, la consommation d’alcool et de drogues. Pendant la gestation, pour le développement normal du placenta, il est important de veiller à la protection contre l'infection possible du SRAS et d'autres maladies infectieuses, en maintenant les niveaux d'hémoglobine, une activité physique suffisante et un régime alimentaire rationnel. La prévention secondaire vise le diagnostic précoce du trouble, notamment l'enregistrement en temps voulu dans la clinique prénatale, des bilans de santé réguliers et des échographies.