Hypoxie fœtale pendant la grossesse

Le diagnostic d'hypoxie fœtale sème la panique dans le cœur des futurs parents, non seulement parce que cela peut causer un préjudice irréparable au futur bébé, mais aussi par son incertitude. Contrairement à leurs homologues étrangers, nos médecins préfèrent s’occuper de la maladie elle-même et non de sa cause, ce qui conduit aux résultats correspondants.

Qu'est-ce que l'hypoxie pendant la grossesse et quand peut-on s'y attendre?

Selon la définition officielle de l’hypoxie pendant la grossesse, il s’agit d’un manque d’oxygène dans le corps de l’enfant, ce qui peut entraîner de tristes conséquences pour le développement mental ou physique. Pendant que le bébé est dans l'utérus, maman lui fournit des nutriments et de l'oxygène en utilisant le placenta. S'il n'y a pas du tout d'oxygène ou si cela ne suffit pas, cela affecte négativement le système nerveux et cardiovasculaire du tout-petit.

L'hypoxie peut apparaître au début et à la fin de la grossesse, aussi la future maman ne doit-elle pas perdre sa vigilance. Malheureusement, beaucoup de femmes enceintes, se sentant gênées en elles-mêmes, ne sont pas pressées de consulter un médecin pour un examen.

Pour exclure la manifestation des effets négatifs de l'hypoxie, une quantité suffisante d'oxygène pour le bébé doit être fournie au plus tard le septième jour après le début du jeûne.

Causes de l'hypoxie

Une hypoxie fœtale peut se développer pour plusieurs raisons. Le plus souvent, il s'agit de maladies acquises et très rarement de maladies héréditaires. Les causes du manque d'oxygène peuvent être des maladies que la future mère avait avant la grossesse ou qui sont apparues lors de la naissance du bébé. Ceux-ci comprennent:

  • néphropathie (intoxication) ou autre maladie rénale;
  • atologie dans le développement des poumons de la mère;
  • insuffisance cardiaque;
  • le diabète;
  • l'anémie.

L'hypoxie intra-utérine peut également découler des conditions de travail défavorables d'une femme enceinte dans des industries très poussiéreuses qui rendent la respiration difficile, il y a un manque d'air frais.

Pour causer un manque d'oxygène chez le bébé et les caractéristiques de la grossesse:

  • une grande quantité de liquide amniotique;
  • présentation pelvienne du fœtus;
  • prééclampsie;
  • maladie du placenta;
  • grossesse multiple;
  • dysfonctionnements dans la circulation sanguine dans l'utérus et le placenta.

Un bébé peut souffrir d'un manque d'oxygène en raison de ses propres maladies:

  • malformation congénitale;
  • l'anémie;
  • l’incompatibilité du sang de la mère avec le sang du bébé;
  • l'infection.

Signes, symptômes et effets de l'hypoxie

Éliminer les effets négatifs sur l’enfant de la privation d’oxygène n’est possible que lorsque le diagnostic est posé à temps.

Signes de manque d'oxygène dans les premiers stades

La difficulté de diagnostiquer l'hypoxie aux stades précoces réside dans le fait qu'il n'y a aucun signe visible qui aiderait à identifier la maladie. Les médecins ne peuvent assumer un manque d'oxygène que dans les cas où la mère est à risque en raison de ses propres maladies. On lui propose des diagnostics supplémentaires à l'aide de Doppler, échographie.

Les signes d'hypoxie fœtale dans les dernières périodes

Aux dernières étapes de la grossesse, une femme peut surveiller de manière indépendante la santé de son bébé. Cependant, cela n’est possible que lorsqu’elle ressent les premiers mouvements de l’enfant, c’est-à-dire au plus tôt 16-20 semaines. Dans ce cas, la femme enceinte doit être attentive à son état et au niveau d'activité de son bébé. Des mouvements excessifs, provoquant une gêne et une douleur, ou un relâchement trop lent indiquent la possibilité d'un manque d'oxygène. Constatant les changements survenus dans le bien-être du bébé, une femme doit se rendre d’urgence chez le médecin et, dans certains cas, même faire appel à une ambulance.

Diagnostic de laboratoire

La diminution de l'activité motrice du bébé peut indiquer un certain nombre de maladies, qui peuvent être confirmées ou réfutées par un examen supplémentaire:

  • L'échographie va montrer une déviation du poids et de la taille de l'enfant, un retard dans son développement, la présence de parois trop épaisses ou minces dans le placenta, ainsi que sa maturation prématurée;
  • la dopérométrie détectera une altération du flux sanguin dans le placenta et les artères utérines, la bradycardie du bébé (fréquence cardiaque insuffisante);
  • L’amnioscopie révèle l’état du liquide amniotique, qui évoque la présence d’une hypoxie.

En plus des recherches, une série de tests sanguins sera prescrite à une femme enceinte. Sur la base de leurs résultats, il sera possible de juger de la présence ou de l'absence d'hypoxie.

Traitement de l'hypoxie intra-utérine

La détection précoce de l'hypoxie, combinée à l'absence de recommandations pour les césariennes d'urgence, permet de traiter la maladie pendant la grossesse afin de réduire le risque de maladie de l'enfant après la naissance. À cette fin, les experts mènent un certain nombre d'activités:

  1. Déterminez la cause du manque d'oxygène chez le fœtus.
  2. Faites tous les efforts possibles pour éliminer les causes de l'hypoxie. Si le problème réside dans le non-respect des recommandations élémentaires des médecins de la mère pendant la grossesse, il est généralement expliqué à quoi cela peut conduire. Une bonne nutrition, des promenades régulières, un sommeil adéquat, en évitant les mauvaises habitudes, donneront naissance à un enfant en bonne santé. Si la cause était une maladie dont le traitement est possible pendant la grossesse, un effort maximal est alors déployé pour s'en débarrasser.
  3. Il est possible de recommander le repos au lit, ce qui améliore la circulation sanguine de l'utérus.
  4. Le traitement médicamenteux de l'hypoxie implique la nomination de médicaments réduisant la contractilité de l'utérus (no-spa, brikanil, ginipral, bougies à papaveril), de médicaments rétablissant la circulation sanguine (curantil, aspirine), de médicaments améliorant la perméabilité des cellules pour l'oxygène (lipostabil, Essentiale-forte) médicaments qui rétablissent le métabolisme (glucose, vitamine E, ascorbique, acide glutamique).
  5. Recommandez de prendre de l'eau enrichie en oxygène.

Malheureusement, même une thérapie complexe peut ne pas donner les résultats souhaités. Si le bébé a atteint sa viabilité à ce stade, les experts décident alors d'accoucher rapidement. Pour maintenir la santé du bébé, pour ne pas prendre de mesures extrêmes, il est nécessaire de mettre en œuvre des mesures préventives.

Prévention de l'hypoxie

Peu importe si une femme est à risque ou non, chaque femme enceinte devrait suivre les directives suivantes:

  • quitter toutes les mauvaises habitudes;
  • beaucoup de temps pour rester à l'air frais, en évitant les autoroutes et les zones industrielles très fréquentées;
  • rendre visite au médecin régulièrement;
  • informer le gynécologue de toutes les maladies existantes du passé et du présent;
  • mange bien;
  • pas trop de travail;
  • se détendre complètement;
  • maîtriser les exercices de respiration.

Les effets de la privation d'oxygène pour le bébé

L'hypoxie peut se présenter sous différentes formes qui affectent le fœtus de différentes manières.

Hypoxie chronique

L'absence de diagnostic en temps opportun et, par conséquent, le traitement nécessaire entraînent de tristes résultats:

  • ralentir le développement du fœtus;
  • irrégularités dans la formation des organes;
  • pathologies dans le développement du système nerveux;
  • anomalies dans le développement physique;
  • mauvaise adaptation du bébé pour la vie après la naissance.

Caractéristiques de l'hypoxie aiguë

L'hypoxie aiguë n'a pas d'indication pour le traitement. Pour sauver un bébé viable, les médecins effectuent une opération urgente pour retirer le bébé de l'utérus. Si cela n'est pas fait rapidement, la maladie entraînera la mort de l'enfant.

La mise en œuvre des recommandations, le mode de vie correct, une attitude scrupuleuse vis-à-vis de leur santé réduisent considérablement le risque de privation d’oxygène du fœtus en oxygène, te permettent de supporter et de donner normalement naissance à un bébé en bonne santé.

Hypoxie fœtale - diagnostic et traitement par semaine de grossesse, conséquences pour le cerveau, les reins, les poumons et d’autres organes. Prévention de l'hypoxie fœtale

Diagnostic de l'hypoxie fœtale

Chaque future mère peut soupçonner seule le stade initial de cet état, caractérisé par un comportement très agité du fœtus. Plus cette pathologie est forte, plus le fœtus commence à bouger. En conséquence, la femme se rend chez un médecin spécialiste.

Un examen complet de la future mère est en cours pour évaluer les risques d'hypoxie fœtale:

  • Une femme enceinte est interrogée: son âge est spécifié (en retard ou jeune chez le premier-né), son état de santé et sa maladie, les résultats et l'évolution des précédentes grossesses, la présence de mauvaises habitudes et d'autres facteurs.
  • Au cours de l'examen, la présence ou l'absence de tonus utérin est évaluée.
  • La circonférence abdominale est mesurée, puis les données sont comparées au poids et à la taille de la femme enceinte.
  • Analysé les résultats d'études évaluant l'état du flux sanguin du fœtus et de l'utéroplasie.

Un diagnostic précis peut être posé aux dépens de méthodes d’examen telles que:
  • Doplométrie;
  • diagnostic de laboratoire;
  • cardiotocographie;
  • test du liquide amniotique;
  • échographie;
  • amnioscopie.

Écoute du rythme cardiaque fœtal

Elle est réalisée à travers la paroi frontale de l'abdomen à partir de 18-20 semaines de grossesse. Normalement, la fréquence cardiaque du fœtus est de 140 à 160 battements / min.

Un stéthoscope obstétrical est utilisé - un petit tube qui a de larges entonnoirs aux deux extrémités. Le médecin applique un large entonnoir sur l'abdomen de la mère - au meilleur moment d'écoute, qui dépend de la position du fœtus dans l'utérus (tête, bassin, transverse).

Un obstétricien-gynécologue écoute le rythme cardiaque fœtal chaque fois qu'une femme visite pendant sa grossesse. Pendant l’accouchement, toutes les 15 à 20 minutes avant et après le travail pour déterminer la réaction de l’enfant aux contractions du muscle utérin.

Le médecin évalue la fréquence et le rythme des battements de coeur, le son des sons cardiaques, la présence de bruit.

Avec une hypoxie débutante et modérée, la fréquence cardiaque fœtale augmente, mais continue et augmente, elle diminue.

Le comptage et l'évaluation des battements de coeur ne donnent pas une image complète de l'état du fœtus. Pour clarifier le diagnostic, des méthodes supplémentaires sont utilisées pour déterminer l'état du flux sanguin du fœtus et de l'utéroplasie.
En savoir plus sur le rythme cardiaque fœtal

Cardiotocographie (CTG)

Il permet d’enregistrer et d’analyser simultanément le rythme cardiaque et les contractions utérines du fœtus.

CTG pendant la grossesse
Avec une grossesse normale après 32-33 semaines, selon les recommandations, toutes les femmes sont réalisées une fois tous les 7-10 jours.

CTG pendant le travail
L'exécution est déterminée individuellement. Recommandations générales - lorsqu’une femme en couches entre dans la maternité, après l’écoulement de liquide amniotique, avant la stimulation du travail en cas de faible activité et toutes les trois heures de travail.

Les résultats de CTG sont variables et dépendent de nombreux facteurs. Par exemple, si le matin elles se situent dans la plage normale, des écarts peuvent se produire le soir. Par conséquent, la recherche est menée aussi souvent que nécessaire.

Indications de CTG pour les femmes à risque:

  • Du côté maternel: sang Rh négatif, présence dans le passé de naissances prématurées, activité fœtale réduite ou accrue, maladies graves (diabète, maladies du système cardiovasculaire et autres).
  • Modifications du fœtus détectées par échographie: diminution du débit sanguin dans le placenta, inadéquation de la taille du fœtus et de la période de gestation, placenta anormal et / ou cordon ombilical, modifications de la qualité ou de la quantité de liquide amniotique, retard de croissance intra-utérin, diminution de l'activité fœtale.
  • Complication de la grossesse en cours: placenta praevia, position fœtale anormale, grossesses multiples, répétition, gestose.

Les cardiotocographes enregistrent le plus souvent un graphique et traitent les données elles-mêmes. Le médecin prend une décision après les avoir reçus.

Il existe des technologies permettant de gérer CTG en ligne à distance: le capteur est fixé à la peau de la paroi frontale de l'abdomen de la future mère et le signal est transmis à un smartphone connecté à Internet. Les informations entrent dans le portail Internet et sont traitées, puis les résultats sont envoyés au médecin pour décision.

Il existe deux types de CTG:

  • Indirect (externe) - est réalisé avec la vessie fœtale entière. Les capteurs sont montés sur la peau de la paroi abdominale antérieure aux points de meilleure écoute des battements de coeur du fœtus.
  • Direct (interne) - est rarement utilisé pendant l'accouchement, en violation de l'intégrité de la vessie fœtale. Le capteur pour enregistrer la fréquence cardiaque est fixé à la partie présentant le fœtus, un cathéter pour enregistrer la tonalité est inséré dans la cavité utérine.

Durée de l'enregistrement CTG:
  • Pendant la grossesse - environ 40-60 minutes, après réception des indicateurs normaux - 15-20 minutes.
  • Pendant l'accouchement - 20 minutes et / ou cinq séances.

Comment CTG est-il exécuté?
  • Pendant l’étude, la femme est assise ou couchée.
  • Le médecin donne à la future mère un appareil doté d'un bouton sur lequel elle appuie lorsqu'elle sent le mouvement du fœtus.

Note!
Il est déconseillé de pratiquer le CTG à jeun, dans les 1,5 à 2 heures qui suivent un repas ou une heure après l'introduction du glucose. Si les conditions requises ne sont pas respectées, les résultats de la recherche peuvent être faussés.

Le test de résistance est réalisé dans des conditions naturelles.

Test de résistance - processus générique simulé. Il est utilisé pour des diagnostics supplémentaires, lorsque le test de non stress a révélé des anomalies.

Les options de tests de résistance les plus couramment utilisées sont:

  • Test à l’ocytocine: l’ocytocine est injectée et les contractions déclenchées, puis la fréquence cardiaque fœtale répond aux contractions du muscle utérin.
  • Test Mammar: une femme fait défiler ses mamelons avec ses doigts jusqu'à l'apparition de contractions.
  • Test acoustique: la fréquence cardiaque fœtale est enregistrée en réponse à un stimulus audible.
  • La partie présente du fœtus est déplacée: la tête ou le bassin est situé plus près de l'entrée de l'utérus pour un accouchement naturel.

Signes d'hypoxie sur CTG

Évalué à l'échelle Savelyev (1984)

Bilan du foetus par points

  • 8-10 points - l'état normal du fœtus.
  • 5-7 points - il y a des manifestations initiales de l'hypoxie. Un test de non-stress répété est effectué pendant la journée. Si les indicateurs n'ont pas changé, un test de résistance est effectué ou des méthodes de recherche supplémentaires sont utilisées.
  • 4 points et changements moins graves dans l’état du fœtus, qui nécessitent de traiter le problème de l’accouchement urgent ou de la mise en place d’un traitement adéquat pour améliorer l’état de la mère et du fœtus.

Dopplerométrie

Débit sanguin mesuré dans les vaisseaux du fœtus, du placenta et de l’espace entre les villosités du placenta.

L'étude peut être réalisée entre 20 et 24 semaines de grossesse, mais les résultats les plus fiables sont obtenus à partir de la trentième semaine. La procédure est sans danger pour le fœtus et la mère.

Une sonde à ultrasons spéciale est utilisée, laquelle émet un rayonnement plus puissant, qui est réfléchi par un objet en mouvement, dans ce cas le flux sanguin. Pendant l'étude, la femme est allongée sur le côté ou sur le dos. Auparavant, un gel spécial est appliqué sur la peau de la paroi abdominale antérieure - pour un meilleur glissement du capteur.

L'étude est menée auprès de toutes les femmes ayant une grossesse normale dans les 30 à 32 semaines et avant l'accouchement. Si nécessaire, effectué plus souvent.

Indications du doppler chez les femmes à risque:

  • Du côté de la mère: maladies graves - par exemple, le système cardiovasculaire, les reins, le diabète et autres.
  • Du fœtus: retard de croissance intra-utérine, diminution ou augmentation de l'activité motrice.
  • État ou complications de la grossesse en cours: accouchement prématuré, prééclampsie et autres.

Les mesures Doppler sont évaluées par des indices dont les normes dépendent de la durée de la grossesse. Le médecin détermine le changement de débit sanguin sur des tables spéciales.

Troubles de la circulation sanguine utéro-placentaire-foetale selon Medvedev

Je degré:
A - le flux sanguin dans les vaisseaux situés entre l'utérus et le placenta est perturbé, mais il reste à un niveau normal dans les vaisseaux situés entre le fœtus et le placenta.
B - le flux sanguin dans les vaisseaux entre le fœtus et le placenta est perturbé, mais il reste entre l'utérus et le placenta.

Grade II: le débit sanguin est simultanément perturbé dans les vaisseaux de l'utérus, du placenta et du fœtus, mais les valeurs n'atteignent pas le seuil critique.

Grade III: le débit sanguin dans les vaisseaux entre le fœtus et le placenta est perturbé à des valeurs critiques, tandis que le débit sanguin dans les vaisseaux entre l'utérus et le placenta est perturbé ou maintenu.

Échographie (échographie)

La méthode d'examen la plus courante, la plus sûre et la plus informative pendant la grossesse pour le fœtus et la future mère.

Elle est effectuée à toutes les femmes à temps, conformément aux recommandations pour les études de dépistage pendant la grossesse:

  • Le premier dépistage est à 11-13 semaines;
  • La seconde - à 20-21 semaines;
  • La troisième - à 30-34 semaines.

Le principe de fonctionnement de la machine à ultrasons repose sur le fait que les ondes ultrasonores envoyées par le capteur sont réfléchies par les organes étudiés. Ensuite, elles sont transmises au moniteur sous forme d'images analysées par le médecin. Au cours de l'étude, la femme est en position couchée.

La procédure est réalisée sans préparation préalable à l'aide de deux types de capteurs:

  • Transvaginal (sonde insérée dans le vagin) - utilisé le plus souvent au cours du premier trimestre. Avant d'examiner un transducteur à ultrasons, le médecin met un préservatif.
  • Abdominal (capteur de plomb sur la peau de l'abdomen) - généralement utilisé à partir du deuxième trimestre. Avant l'étude, un gel spécial est appliqué sur la peau pour améliorer le glissement du capteur.

Signes d'hypoxie fœtale à l'échographie

Considéré en fonction de la durée de la grossesse. Des changements ou des maladies pouvant conduire au développement d'une hypoxie fœtale sont également détectés.

Dans les premiers stades, le lieu de fixation de l'ovule est déterminé et sa formation est évaluée.

En retard

Évaluation de l'état du placenta

Déterminé par la structure, l'épaisseur, le lieu de fixation, la présence ou l'absence de détachement, le degré de maturité.

Liquide amniotique recherché:

  • La quantité est déterminée par l'indice de liquide amniotique (IAI), qui varie largement en fonction de la durée de la grossesse. Avec un changement dans la direction de l'augmentation, nous parlons de polyhydramnios, avec une diminution - à propos de faible niveau d'eau.
  • L'attention est attirée sur la composition du liquide amniotique: normalement jusqu'à 28 semaines, ils sont transparents et incolores. Lorsque la période d’eau augmente, elles deviennent troubles et des inclusions apparaissent sous la forme de flocons blancs en raison de la décharge de glandes sébacées fœtales (gouttelettes de graisse), de poils de vellus, de cellules de la peau et de certaines autres substances. L'apparition de méconium (selles primordiales) est un signe d'hypoxie, d'eau sale, d'infection intra-utérine.

La taille du fœtus est déterminée: tête, torse et membres.
Les données obtenues sont comparées aux indicateurs normaux en fonction de la durée prévue de la grossesse. Sur cette base, la conclusion est faite. Pendant l'hypoxie, il y a un retard de croissance intra-utérin.

L'état des organes internes est évalué afin d'identifier les anomalies du développement du fœtus.

La position de l'enfant est déterminée: tête, transversale, pelvienne.

Une évaluation de la structure du cordon ombilical et de l'emplacement de ses boucles est en cours pour identifier les anomalies du développement et les risques de compression pendant le travail.

Amnioscopie

Un dispositif endoscopique optique est inséré à travers le vagin dans le canal cervical, avec lequel le pôle inférieur de la vessie fœtale est examiné.

Indications pour l'amnioscopie

  • Susceptible grossesse prolongée, hypoxie aiguë ou chronique.
  • Incompatibilité du facteur Rh de la mère et du fœtus.
  • Les grossesses précédentes ont abouti à une naissance prématurée ou à une fausse couche, à une gestose sévère (toxicose).

L’état du fœtus et la probabilité d’hypoxie sont évalués par la couleur, la transparence et la quantité de liquide amniotique.

Hypoxie fœtale: traitement

Il n’existe pas d’approche standard car beaucoup dépend de l’individualité du corps de la mère et des raisons qui ont conduit à un apport insuffisant en oxygène des tissus fœtaux.

Dans le cas d'une forme non significative de cette pathologie, le traitement n'est pas envisagé. S'il s'agit d'une grave privation d'oxygène, tous les efforts des spécialistes sont axés sur l'amélioration de la circulation utéro-placentaire, ainsi que sur la restauration des processus métaboliques du fœtus. En plus de nombreux médicaments, la future maman peut également se voir attribuer une gymnastique aquatique ainsi que des exercices de respiration spéciaux. Les naissances avec cette pathologie sont prises avec une observation obligatoire par cardiomonitoring, ce qui permet de suivre l'état général du fœtus. Dans les cas très graves, un accouchement d'urgence peut être nécessaire, ce qui se fait par césarienne.

Traitement de l'hypoxie fœtale sans médicament

Destiné à améliorer l'apport en oxygène aux tissus de la mère et du fœtus.

Réduction du stress physique et émotionnel, observance du repos au lit avec compteur
Il est démontré en présence d'hypoxie et de retard de développement fœtal. Aide à réduire le tonus vasculaire et améliore le flux sanguin vers l'utérus.

La nutrition
C'est important pour le corps de la future mère de tous les nutriments nécessaires.

Oxygénation hyperbare pendant la grossesse
Appliquer de l'oxygène sous une pression supérieure à la pression atmosphérique. La procédure est effectuée dans des chambres de pression médicales spéciales.

En respirant, le mélange gazeux sous pression améliore artificiellement l'apport d'oxygène aux tissus. Indications de la procédure - l'hypoxie fœtale déjà développée et toutes les affections pouvant y conduire. Par exemple, les maladies maternelles chroniques (diabète, anémie ferriprive), augmentation du tonus utérin et autres.

Oxygénothérapie pendant la grossesse
L'apport en oxygène dans le corps de la mère est amélioré par l'inhalation d'un mélange oxygène-air à 40-60% une à deux fois par jour. Il est également recommandé de prendre un cocktail d'oxygène ou une mousse dans les 10 minutes, 150-200 ml pendant 1,5 heure avant les repas ou 2 heures après les repas.

Traitement de la toxicomanie

Il a plusieurs directions:

  • Traitement de la principale maladie de la mère par des médecins de spécialités apparentées - par exemple, diabète, maladies respiratoires.
  • Normalisation du flux sanguin dans le système "mère - placenta - fœtus".
  • Relaxation musculaire de l'utérus.
  • Normalisation de la fluidité et de la coagulabilité du sang.
  • Améliorer le métabolisme dans l'utérus et le placenta.
  • Prescription complexe de médicaments fondée sur une ou plusieurs raisons et sur la tolérance individuelle des médicaments par la future mère.

Hypoxie fœtale: traitement hospitalier

Conduit avec des changements marqués dans le flux sanguin utéroplacentaire et le manque d'oxygène au fœtus. Les médicaments peuvent être administrés sous forme d'injections et de comprimés.

Hypoxie fœtale: symptômes et effets

Étant dans le ventre de la mère, l’enfant ne respire pas seul. Ses poumons gagneront pleinement après la naissance. Mais le flux d'oxygène dans le corps du fœtus est nécessaire au plein développement. Pendant la grossesse, il est transporté du corps de la mère à travers les parois du placenta et pénètre dans le corps du bébé. En cas de violation de l'apport en oxygène, une hypoxie fœtale survient chez le fœtus, dont les conséquences sont défavorables si des mesures sont prises inopportunément.

Hypoxie du foetus et de sa forme

L'hypoxie fœtale est une déviation pendant la grossesse, caractérisée par un manque d'oxygène pour le développement du fœtus.

En cas d'apport insuffisant en oxygène, il se produit une violation de la formation appropriée des organes. Les systèmes et organes déjà formés cessent également de fonctionner normalement. Cette condition peut être à différents stades de la grossesse. Il peut y avoir des complications lors de l'accouchement pendant l'hypoxie.

Déterminer 2 types d'hypoxie fœtale - aiguë et chronique.

  • La forme chronique se développe progressivement lorsque l'enfant éprouve une privation d'oxygène pendant une longue période.
  • L'hypoxie aiguë se développe soudainement. Généralement, cela se produit déjà pendant l'accouchement, mais cela peut arriver à tout moment de la grossesse.

Causes de l'hypoxie chronique et aiguë

Plusieurs facteurs peuvent influer sur le manque d'oxygène chez l'enfant.

L'hypoxie intra-utérine chronique du fœtus peut être due à la maladie de la future mère:

  • intoxication due à l'influence de divers facteurs;
  • l'anémie;
  • maladies du coeur et des vaisseaux sanguins;
  • processus pathologiques dans les poumons;
  • diabète sucré.

D'autres raisons peuvent être:

  • maladies fœtales (infections, anomalies congénitales, traumatismes intracrâniens);
  • toxicose prolongée;
  • ton utérus;
  • débit d'eau élevé;
  • grossesse multiple;
  • violation du flux sanguin en raison de l'enchevêtrement avec le cordon ombilical des extrémités, le pressant dans le bassin
  • previa;
  • stress de la mère (au cours de cette période, la femme respire moins souvent, perturbant ainsi l'apport total d'oxygène au bébé).

Causes de l'hypoxie aiguë:

  • cordon dense et multiple se tordant autour du cou du bébé;
  • détachement retardé du placenta;
  • accouchement transitoire ou prolongé;
  • rupture de l'utérus;
  • recours à l'anesthésie pendant l'accouchement;
  • présentation prolongée de la tête dans le bassin.

Symptômes et diagnostic de l'hypoxie fœtale

Comment déterminer l'hypoxie fœtale? En début de grossesse, les signes d'hypoxie fœtale sont difficiles à détecter. En présence d'anémie, un spécialiste ne peut que supposer le manque d'oxygène pour le fœtus. Par conséquent, pour détecter les premiers signes d'hypoxie fœtale pendant la grossesse, il est nécessaire de recourir à des études spéciales.

  • Dopplerométrie - une étude qui détecte le rythme cardiaque du bébé. Lorsque bradycardie (faible fréquence cardiaque), on peut supposer la présence d'une hypoxie.
  • Échographie - diagnostic qui, en comparant les données physiques du fœtus, l’état du placenta, peut déterminer cette affection chez l’enfant. Au début de la grossesse, il est très important de procéder à des examens imprévus, en particulier en présence de maladies chroniques chez la mère, de travailler dans une pièce mal ventilée, etc.

Après 30 semaines, une cardiotocographie peut être réalisée, pouvant montrer des signes d'hypoxie fœtale en fin de grossesse. Souvent, les résultats de l’enquête sont faux et doivent donc être passés plusieurs fois pour confirmer le résultat.

L'amnioscopie est une étude de l'état du liquide amniotique. En présence d'hypoxie, ils deviennent troubles.

Pour un diagnostic plus précis, des analyses de sang supplémentaires sont prescrites (biochimique, hormonale). Ils peuvent déterminer la présence de produits d'oxydation des graisses, une augmentation du nombre d'enzymes qui parlent de cette pathologie.

Traitement de l'hypoxie foetale pendant la grossesse

Avec le diagnostic opportun de la maladie, sans la nécessité d'une intervention chirurgicale, un traitement est effectué. Comment traiter l'hypoxie fœtale? Vous devez d’abord éliminer la maladie de la mère si elle a provoqué un manque d’oxygène chez le fœtus.

Correction de la pathologie extragénitale de la femme enceinte, la normalisation de la circulation sanguine du placenta est nécessaire. L'hypoxie fœtale peut être traitée en ambulatoire ou en hospitalisation. Tout dépend de la gravité de la maladie.

Une femme de cette période a besoin de repos, de repos au lit. Oxygénothérapie recommandée et médicaments.

  • Préparations pour réduire le tonus de l'utérus: non-spa, papaverine, brikanil, aminophylline.
  • Pour rétablir l'approvisionnement en sang: aspirine, reopoliglyukin.
  • Pour améliorer la pénétration cellulaire: lipostabil, Essentiale-forte.
  • Pour restaurer le métabolisme: acide glutamique, vitamines C et E, glucose.

Si une hypoxie aiguë survient pendant l'accouchement, des actions de réanimation du bébé seront nécessaires. Après l'accouchement, il est recommandé de consulter un neurologue pédiatrique et de procéder à une neurosonographie pour éliminer l'hypoxie cachée chez l'enfant.

Conséquences de l'hypoxie fœtale chez un enfant

Les conséquences de l'hypoxie aiguë et chronique peuvent être différentes. Les enfants nés avec une hypoxie chronique sont agités, ont un manque d'appétit et perturbent le système végétatif.

Conséquences de l'hypoxie chronique:

  • lésions du système nerveux central;
  • trouble du développement;
  • violation de la formation des organes internes;
  • mauvaise adaptation à la vie en dehors de l'utérus.

Le danger de la forme aiguë de la maladie est qu’elle se manifeste instantanément. Si aucune mesure immédiate n'est prise, l'enfant peut mourir.

Conséquences de l'hypoxie aiguë:

  • la mort des cellules nerveuses due au manque d'oxygène provoque une pathologie cérébrale, une altération du développement mental et mental de l'enfant;
  • changements d'organes ischémiques;
  • hémorragies dans les organes internes.

Prévention de l'hypoxie fœtale: recommandations pour les femmes enceintes

La prévention de l'hypoxie fœtale consiste en un ensemble de mesures contribuant à la prévention de la maladie et de ses conséquences.

Pour cela, vous avez besoin de:

  • examiné pour une infection TORCH avant une grossesse planifiée (rubéole, toxoplasmose, virus de l'herpès, cytomégalovirus);
  • être inscrite à la clinique prénatale avant 12 semaines de grossesse;
  • se soumettre régulièrement à un examen par un gynécologue conformément au calendrier des visites;
  • effectuer des diagnostics échographiques en temps opportun;
  • éliminer les facteurs qui peuvent ultérieurement conduire à l'hypoxie;
  • passer les tests nécessaires à l'heure convenue;
  • observer le régime de jour (dormir au moins 8 heures, marcher à l'air frais);
  • abandonner les mauvaises habitudes;
  • éviter la tension nerveuse;
  • équilibré et bien manger.

Vidéo hypoxie foetale

Cette vidéo décrit les causes possibles et les signes de l'hypoxie fœtale. Des experts expérimentés parleront des conséquences de cet écart pendant la grossesse.

Hypoxie fœtale pendant la grossesse: quel est le danger et comment l’éviter?

De nombreuses personnes connaissent les dangers et les conséquences de l'hypoxie fœtale. Par conséquent, la crainte d'entendre un tel diagnostic est pleinement justifiée. Toute future mère peut paniquer en imaginant que son bébé n'a pas assez d'oxygène. Mais est-ce que tout ça fait peur? Quels signes indiquent une hypoxie fœtale et est-il possible de prévenir ce phénomène?

Hypoxie du foetus et de sa forme

Pendant le développement intra-utérin, le bébé reçoit de l’oxygène du sang de la mère par le placenta. Une hypoxie fœtale survient si l'admission est perturbée, ce qui affecte négativement la formation et le développement de ses organes et systèmes, ainsi que l'état général du bébé.

Très souvent, la privation d'oxygène est associée à une insuffisance placentaire - un phénomène qui caractérise l'occurrence de perturbations de la structure et du fonctionnement du placenta. En conséquence, la nutrition et la respiration du fœtus sont compliquées.

Une petite hypoxie à court terme n'est généralement pas dangereuse pour le fœtus. Mais un manque prolongé ou grave d'oxygène peut avoir des conséquences irréversibles. La consommation d'alcool conduit au développement d'une hypoxie chronique

Une hypoxie peut survenir tout au long de la grossesse:

  • au cours des premiers mois, la privation d'oxygène provoque généralement des perturbations dans la formation d'organes importants du fœtus (le plus souvent du système nerveux);
  • tardivement, le manque d'oxygène nuit également au développement du bébé et nécessite souvent une césarienne bien avant la date fixée;
  • la privation d'oxygène peut se développer pendant l'accouchement. Si l'hypoxie se prolonge, il s'agit d'un grave danger pour la vie et la santé de l'enfant. Sous forme sévère, il s’agit d’une asphyxie, c’est-à-dire d’une strangulation du fœtus.

Il y a des formes d'hypoxie:

  • chronique - se produit avec le manque prolongé d'oxygène dans le fœtus. Elle peut être provoquée par une toxicose grave, une altération du fonctionnement du placenta, le tabagisme, la consommation d'alcool par la mère, etc. L'hypoxie se développe progressivement, augmentant avec le temps;
  • Un manque aigu d'oxygène est dû à des complications en fin de grossesse et lors de l'accouchement. La privation d'oxygène se produit rapidement et se développe rapidement. Le traitement est le plus souvent impossible. Une livraison urgente est requise.

Causes de la pathologie

Les causes de l'hypoxie chronique incluent:

  • insuffisance placentaire (altération du fonctionnement du placenta);
  • infections intra-utérines et malformations fœtales;
  • grossesse multiple;
  • fumer et boire;
  • maladies aiguës et chroniques des organes internes de la mère;
  • faible taux d'hémoglobine chez une femme enceinte;
  • le diabète;
  • toxicose forte;
  • avoir du stress;
  • mauvaise présentation du fœtus.
Enchevêtrement du cordon ombilical peut provoquer une hypoxie fœtale aiguë

Une hypoxie aiguë peut entraîner:

  • augmentation du tonus utérin;
  • décollement placentaire;
  • rupture de l'utérus;
  • enchevêtrement du cordon;
  • faible activité professionnelle;
  • livraison rapide

Symptômes et diagnostic

Identifier l'hypoxie dans les premiers mois de la grossesse est extrêmement difficile. Seuls quelques facteurs objectifs (faible taux d'hémoglobine, diabète, tabagisme, etc.) peuvent suggérer sa présence.

Un diagnostic fiable peut être posé après 18 semaines de grossesse, au début du mouvement foetal dans l'utérus. Les plus grandes suspicions sont causées par un changement d'activité motrice, un rythme cardiaque rapide ou lent.

La future mère devrait prêter attention aux manifestations suivantes:

  • absence prolongée de mouvement du bébé;
  • augmentation de l'activité fœtale (mouvements fréquents);
  • changement dans la nature de l'activité motrice de l'enfant. Par exemple, les mouvements étaient rares, puis sont devenus soudainement plus fréquents. Ou, au contraire, le bébé était en mouvement, puis a soudainement cessé.

Dans tous ces cas, vous devriez immédiatement consulter un médecin. Le CTG est réalisé plusieurs fois au cours des 3 trimestres de la grossesse et pendant le travail

Méthodes de diagnostic

L'hypoxie est diagnostiquée à l'aide des méthodes suivantes:

  • Échographie - après 18 semaines de grossesse;
  • CTG (cardiotocographie) - est réalisée après 30 semaines de grossesse et d'accouchement et consiste à enregistrer et à analyser le rythme cardiaque du fœtus en mouvement, au repos, pendant le travail;
  • Doppler - est un type de diagnostic par ultrasons et est effectué après 18 semaines de grossesse sous la direction d'un médecin. Débit sanguin estimé dans les vaisseaux du fœtus, de l'utérus et du placenta;
  • L'amnioscopie est réalisée tardivement (après 37 semaines) en insérant un dispositif spécial, l'amnioscope, à travers le col de l'utérus. La méthode permet d’évaluer l’état du liquide amniotique (quantité, couleur et présence d’impuretés dans celui-ci) et de la vessie fœtale.

Indicateurs indiquant un déficit en oxygène:

  • le fœtus est plus petit en taille et en poids que la norme typique pour une période de gestation donnée, ce qui indique un retard de développement;
  • eau haute ou basse;
  • perturbation du rythme cardiaque fœtal;
  • circulation sanguine altérée dans les vaisseaux de l'utérus, du placenta et du cordon ombilical;
  • la couleur du liquide amniotique est verte, le méconium y est présent (en général, il est diagnostiqué pendant l'accouchement).

Les effets de la privation d'oxygène fœtal

L'hypoxie aiguë est plus dangereuse car elle se développe rapidement. En l'absence de mesures visant à l'éliminer, il est très probable que le fœtus soit étouffé et mort.

Les autres effets dangereux de la carence aiguë en oxygène comprennent:

  • la mort des cellules nerveuses et des modifications pathologiques dans les tissus cérébraux, ce qui entraîne un retard dans le développement intellectuel et de la parole;
  • hémorragie dans divers organes.

Conséquences de l'hypoxie chronique:

  • fausse couche;
  • travail prématuré;
  • retard de développement avant et après la naissance;
  • violation du système respiratoire du bébé;
  • maladies du système nerveux;
  • trouble métabolique chez un enfant;
  • difficultés d'adaptation du nouveau-né aux conditions de la vie.

Vidéo: conférence sur l'hypoxie et ses conséquences

La prédiction des effets de la privation d'oxygène par l'enfant

Les effets de l'hypoxie sont diagnostiqués pendant l'accouchement à l'aide de l'échelle d'Apgar. Si l’état de l’enfant est estimé à 4 à 6 points à la première minute et à 8 points ou plus à la cinquième minute, cela indique un déficit modéré en oxygène. Avec des cotes inférieures, des conséquences graves peuvent en résulter.

Dans les premières années de la vie, un bébé peut apparaître:

  • l'hyperactivité;
  • maladies neurologiques;
  • retard dans la croissance, le poids et le développement des processus cognitifs;
  • troubles mentaux, etc.

Un massage spécial, une éducation physique et des préparations médicales sont prescrits pour le traitement. Le plus souvent, avec une observation attentive et un traitement approprié, la santé de l'enfant s'améliore au cours de la première année de vie.

Comment traiter l'hypoxie

Selon le degré et les causes de l'hypoxie, le traitement peut être effectué à l'hôpital et en consultation externe. Des mesures sont prises pour améliorer la circulation sanguine dans le placenta, réduire le tonus utérin, améliorer les processus métaboliques.

La future mère doit adapter son mode de vie:

  • réduire le stress émotionnel et l'activité physique (s'engager moins intensément dans le travail, faire plus souvent des pauses);
  • tous les jours pendant 2-3 heures pour passer du temps à l'air frais;
  • Il est recommandé de pratiquer des exercices de respiration, yoga, aquagym, natation.

Si les activités réalisées sont inefficaces et que l'hypoxie persiste, un accouchement prématuré est indiqué (pour une période de plus de 28 semaines).

Avec l'hypoxie prolongée, les médicaments sont prescrits:

  • Curantil;
  • Actovegin;
  • Trental;
  • les vitamines E, C, B6;
  • wi4ria: 20/03/2018, 20:43
    Grands doutes sur ce médicament. Il ne se trouve que dans les articles de concurrents, mais n'a pas trouvé d'instructions nulle part. Échec de la réécriture de la réécriture?
    "> Euphyllinum;
  • Pas de spa;
  • Ginipral et al.

En cas de déficit aigu en oxygène, on injecte souvent du glucose, de l'insuline, du gluconate de calcium, etc., et l'oxygène est inhalé avec un masque.

Galerie de photos: médicaments pour le traitement du manque d'oxygène chez le foetus

Prévention de la pathologie

Une future mère peut prévenir le manque d'oxygène chez le fœtus à l'aide de mesures simples:

  • s'inscrire pour une grossesse à la clinique prénatale et suivre les recommandations du gynécologue;
  • ne pas fumer ou boire de l'alcool;
  • visite régulière en plein air (balade dans les parcs, promenade dans la nature);
  • suivez votre régime: mangez régulièrement, consommez plus d'aliments riches en fer;
  • éviter le stress;
  • assurer votre propre repos complet et dormir
  • effectuer des exercices physiques qui contribuent à l'enrichissement du corps en oxygène, pour s'engager dans la gymnastique respiratoire.

Vidéo: gymnastique pour femmes enceintes

La future mère doit être attentive non seulement au bébé et à son activité, mais aussi à elle-même. Il est important de conserver une attitude positive et de croire que la naissance aura du succès et que le petit homme naîtra en bonne santé.

Pourquoi l'hypoxie fœtale survient: comment prévenir et guérir la maladie

L'hypoxie fœtale est une affection aiguë ou chronique caractérisée par un déficit en oxygène de l'embryon en raison d'anomalies fœtales, de maladies maternelles ou de complications au cours de la grossesse. Afin de prévenir cette pathologie à temps, une femme devrait consulter régulièrement un médecin et surveiller son mode de vie.

Qu'est-ce que l'hypoxie?

Qu'est-ce qui est causé par?

Les processus se déroulant dans l'utérus

Par la vitesse d'écoulement

Au moment de l'événement

Test de charge fonctionnelle

Échantillons retenant leur souffle lors de l'inspiration et de l'expiration

Conséquences et complications

Complications de l'accouchement

Effets sur la santé d'un nouveau-né

Impact sur l'état de la mère

Que faire avec le manque d'oxygène chez le fœtus?

Régime de traitement de l'hypoxie chronique

Schéma de traitement de l'hypoxie aiguë

Pronostic et prévention

Vidéo "Dr. Elena Berezovskaya sur l'hypoxie foetale"

Commentaires et critiques

Qu'est-ce que l'hypoxie?

Hypoxie pendant la grossesse - manque d'oxygène dans le placenta de la mère à l'enfant L'insuffisance d'oxygène est dangereuse car, par la suite, le fœtus peut présenter des troubles du système nerveux et cardiovasculaire. Par conséquent, il est important de détecter et de prévenir l’hypoxie à temps.

Vous pouvez trouver des informations détaillées sur cette pathologie dans la vidéo. L'auteur de l'intrigue Vlad Arkhipov.

Qu'est-ce qui est causé par?

La privation d'oxygène provient de l'absence d'oxygène dans le sang maternel entrant par le placenta. Le développement de l'hypoxie est possible si la mère souffre de maladies du système cardiovasculaire, des voies respiratoires ou de pathologies du fœtus lui-même. Les complications directement liées à la grossesse sont une autre cause.

Maladies maternelles

Les maladies suivantes de la mère peuvent causer cette condition:

  • maladie cardiaque;
  • l'hypertension;
  • l'anémie;
  • maladie rénale;
  • bronchite chronique, asthme bronchique;
  • diabète sucré.

Les processus se déroulant dans l'utérus

Une hypoxie intra-utérine peut survenir en raison des conditions pathologiques suivantes du fœtus:

  • malformations de l'embryon;
  • incompatibilité mère-enfant sur le facteur Rh;
  • développement inapproprié du cordon ombilical;
  • infections à l'intérieur de l'utérus.

En outre, la privation d'oxygène peut provoquer des conditions liées à la grossesse:

  • gestose;
  • fixation incorrecte du placenta;
  • risque d'accouchement prématuré;
  • pas de travail après la naissance;
  • exfoliation du placenta;
  • gestation de deux ou plusieurs embryons;
  • activité de travail à long terme.

Facteurs externes

En outre, l’alcoolisme, le tabagisme ou la toxicomanie de la mère peuvent conduire à une hypoxie fœtale. Depuis l'entrée de substances psychoactives dans le corps conduit à une violation du métabolisme, un vasospasme et à la formation de formaldéhyde dans le sang.

Classification

Considérons les types de privation d'oxygène du fœtus.

Par la vitesse d'écoulement

En fonction de la vitesse de développement, l'hypoxie est divisée en deux catégories:

  1. Épicé Cela se produit s'il y a des complications dans le processus d'accouchement, le travail est rapide ou trop lent. Il se développe moins fréquemment pendant la grossesse en raison d'un décollement prématuré du placenta ou d'une rupture utérine. Manifesté par le rythme cardiaque rapide de l'enfant et les fluctuations de la fréquence des perturbations. Dans le contexte de l'hypoxie aiguë, une asphyxie peut survenir.
  2. Chronique. Progresse lorsque le fœtus perd systématiquement de l'oxygène sur une longue période. Les causes peuvent être une maladie maternelle chronique, la discordance entre les facteurs Rh d'une femme et d'un enfant et la prééclampsie en début ou en fin de grossesse.

Au moment de l'événement

L'hypoxie est également classée en fonction de la période de gestation sur laquelle elle s'est produite: privation en oxygène du deuxième ou du troisième trimestre. Les signes sont exprimés par une diminution de l'activité fœtale, ainsi que par un rythme cardiaque rapide ou affaibli. Si le médecin trouve moins de 120 ou plus de 160 battements à la minute en écoutant, il peut poser un diagnostic préliminaire et prescrire des tests supplémentaires.

Symptômes d'hypoxie

Au début de la grossesse, il n’ya pas de symptômes de pathologie. À plus long terme, le manque d'oxygène peut être déterminé en comptant les mouvements de l'enfant dans l'utérus (la norme est d'environ 10 fois par jour avec une fréquence de 1-2 heures). Si une diminution de l'activité motrice est détectée, c'est un signe du développement de la maladie. En cas de manque aigu d'oxygène, l'enfant peut ne pas bouger du tout à cause des cellules du corps décharnées. Avec une forme plus lourde dans le liquide amniotique, le méconium apparaît en les teignant en vert. Si l'eau est sursaturée de méconium et a une teinte vert-brun, cela indique la nécessité d'un avortement d'urgence.

Diagnostic de la maladie

Pour détecter la présence d'hypoxie chez le fœtus, vous devez surveiller indépendamment son comportement. S'il y a moins de mouvement, vous devez consulter un médecin. Vous pouvez reconnaître les premiers symptômes de manque d’oxygène en écoutant le rythme cardiaque de l’embryon avec un stéthoscope. Mais le résultat de cette procédure n’est pas toujours correct. La pathologie est donc également déterminée par la cardiotocographie (CTG), qui enregistre le rythme cardiaque et ses modifications.

Test de charge fonctionnelle

Cette méthode est utilisée pour diagnostiquer l'hypoxie chronique chez les femmes enceintes. Une fois que le médecin a réglé le rythme cardiaque du fœtus, une femme doit monter et descendre 2 marches pendant 3 à 4 minutes. De plus, le rythme cardiaque de l'enfant est mesuré à nouveau. Avec cette pathologie, la fréquence des accidents vasculaires cérébraux est supérieure à 120-160 par minute.

Test à l'oxytocine

Pour identifier le manque d’oxygène en utilisant cette méthode, 1 unité d’ocytocine est mélangée à 100 ml de solution de glucose à 5% (1 ml correspond à 0,01 U d’ocytocine). 5 ml de fluide sont injectés par voie intraveineuse à un débit de 1 ml / min. S'il n'y a pas d'hypoxie, le nombre de contractions cardiaques fœtales reste le même.

Échantillons retenant leur souffle lors de l'inspiration et de l'expiration

Pour savoir s’il existe une hypoxie, une femme doit retenir brièvement son souffle. En même temps, lors de l'inhalation, la fréquence cardiaque de l'enfant devrait devenir moins fréquente et au cours de l'expiration, environ 7 battements par minute. En cas de manque d'oxygène, la fréquence cardiaque ne change pas.

Test à froid

On peut contrôler la présence ou l’absence d’hypoxie en plongeant une main de femme enceinte dans de l’eau froide pendant une minute. Normalement, le rythme cardiaque fœtal devrait être réduit d'environ 10 battements / min. Avec un manque d'oxygène, le rythme ne change pas.

Conséquences et complications

La gravité des conséquences possibles dépend du stade de l'hypoxie au cours de la grossesse et de l'accouchement. La pathologie est dangereuse pour le fœtus pendant son développement, après la naissance et dans le futur. Plus tôt les médecins détectent le manque d’oxygène, plus ils soignent une femme avec succès, ce qui minimise les risques de complications.

Développement fœtal

Pendant la période de maturation du fœtus dans la cavité utérine, le manque d'oxygène inhibe la formation d'organes et de tissus, nuit au système nerveux et à l'immunité. À une date ultérieure, l'état hypoxique ralentit la croissance et le développement de l'enfant et, en cas de forme pathologique grave, une césarienne prématurée peut être nécessaire. La maladie affecte le poids et les capacités d'adaptation de l'enfant (le bébé pèse peu après la naissance, ne peut pas respirer de manière autonome et n'avale pas mal). La privation d'oxygène liée à un diabète non compensé entraîne une augmentation du poids de l'enfant, mais ses poumons étant sous-développés, des problèmes de respiration se produisent.

Complications de l'accouchement

Peut provoquer une hypoxie en couches:

  • toxicose et gestose tardives;
  • anémie de la femme en travail;
  • bas placenta praevia ou décollement;
  • déviations du cordon (thrombus, enchevêtrement, etc.);
  • activité de travail prolongée.

L'hypoxie en couches est toujours aiguë.

Effets sur la santé d'un nouveau-né

Immédiatement après la naissance, le médecin examine le bébé et l’évalue à l’échelle Apgar. Si la première évaluation est de 4 à 6 points, et à la 5ème minute - 8-10, les effets de l'hypoxie sont classés comme modérés. Lorsque les résultats de l'évaluation sont inférieurs, les conséquences sont qualifiées de graves.

L’apparition d’une pathologie engendre les complications suivantes chez l’enfant:

  • troubles du système nerveux;
  • l'hyperactivité;
  • des problèmes de psyché et d'élocution;
  • retard physique ou mental.

Impact sur l'état de la mère

Si le fœtus manque d’oxygène, au cours du troisième trimestre de la grossesse (35 à 36 semaines), la femme commence à ressentir un malaise caractéristique, exprimé en:

  • des nausées;
  • fatigue chronique;
  • la dépression;
  • troubles du sommeil.

Que faire avec le manque d'oxygène chez le fœtus?

Une fois la pathologie détectée, le patient devrait être à l'hôpital. Elle reçoit un traitement approprié en fonction du type et de la gravité de l'hypoxie. Dans tous les cas, la femme en travail doit rester calme et suivre toutes les recommandations du médecin traitant.

Après confirmation du diagnostic, il est nécessaire de commencer immédiatement le traitement de la maladie afin de prévenir les complications.

Régime de traitement de l'hypoxie chronique

Pour prévenir des conséquences plus graves après la naissance d'une femme enceinte, les médicaments des groupes suivants sont prescrits:

  • médicaments qui réduisent les contractions utérines (Papaverin, No-Spa, Bricanil);
  • les médicaments qui favorisent la régénération de la circulation sanguine (Aspirine, Curantil);
  • les médicaments qui stimulent la capacité des cellules à transmettre l'oxygène (Essentiale Forte, Lipostabil);
  • Moyens, en renouvelant le métabolisme.

Schéma de traitement de l'hypoxie aiguë

Aux premiers signes d'un manque aigu d'oxygène, une femme est hospitalisée d'urgence et les procédures médicales suivantes sont effectuées:

  1. Introduction d'antispasmodiques ou de mimétiques β-adrénergiques par voie intraveineuse. L'introduction de 2 à 4 ml de solution de sigétine à 1% et de 20 à 40 ml de solution de glucose à 20% par voie intraveineuse ou intramusculaire est également efficace.
  2. Inhalation d'un mélange air-oxygène à 60% pendant 20 à 30 minutes et de 50 ml d'une solution de glucose à 40% avec 300 mg d'acide ascorbique par voie intraveineuse.

Pronostic et prévention

Pour prévenir l'hypoxie foetale in utero et éviter des conséquences négatives sous la forme d'un avortement d'urgence, une prophylaxie doit être instaurée au stade de la planification de l'enfant. En période de gestation, une femme doit systématiquement consulter un gynécologue et d'autres spécialistes, bien manger (mais pas trop), effectuer des exercices de respiration (les cours de chant sont également considérés comme une gymnastique pour la respiration), respecter les habitudes de sommeil et éviter le surmenage.

Vidéo "Dr. Elena Berezovskaya sur l'hypoxie foetale"

Sur la vidéo de la chaîne Dr. Elena Berezovskaya, vous découvrirez les critiques du médecin sur le manque d’oxygène, les conséquences possibles et les mesures de précaution.