Quand l'utozhestan pendant la grossesse est vraiment nécessaire

Avec la joyeuse nouvelle, la quantité colossale d'informations tombe sur la future maman. Et ainsi, étant sous l’influence des hormones, les mères deviennent nerveuses et écoutent toutes leurs sensations. Et puis, il y a toutes sortes d’histoires d’horreur, de préjugés et de mythes.

Lorsque les médecins prescrivent l'trutozhestan pendant la grossesse, de nombreuses personnes le prennent avec prudence: «c'est une hormone!». Cependant, certaines hormones sont tout simplement nécessaires pour que le bébé soit conçu et né. D'un autre côté, même les hormones produites par le corps lui-même donnent parfois un effet secondaire, sans parler des préparations spéciales. Il est nécessaire de comprendre quand Utrozhestan est utile et quand - non. Et y a-t-il toujours une raison pour un tel rendez-vous?

Quel est le rôle des hormones dans le développement et la maturation des miettes?

Bien que le contenu en hormones dans le sang soit assez faible, c'est sur elles que repose principalement la responsabilité du corps de la future maman. Ils sont responsables de la cohérence de tous les systèmes. La combinaison de ces substances biologiquement actives peut être comparée à un ensemble de paramètres informatiques. Dès que l'un des paramètres est désactivé, le résultat final change. Par conséquent, l'équilibre est si important, surtout pour un poste intéressant.

La perturbation de l'équilibre hormonal peut avoir les conséquences suivantes:

  1. difficulté à concevoir un enfant;
  2. infertilité;
  3. travail prématuré;
  4. fausses couches;
  5. diverses maladies des organes génitaux féminins et des glandes mammaires.

Les hormones régulent tous les processus, de l'ovulation à la fécondation en passant par la fixation d'un ovule fécondé au mur de l'utérus et avant le début du travail. En supprimant ou en renforçant l'action de certaines hormones, le corps est reconstruit, d'abord pour donner naissance à l'enfant et le préserver, puis pour donner naissance.

Qu'est-ce que l'urozhestan?

Médicament hormonal. Contient de la progestérone synthétique, appelée "hormone préservant la grossesse". Une caractéristique distinctive de ce médicament est sa proximité maximale avec la structure de la progestérone naturelle, ce qui permet de réduire au minimum les effets indésirables. Par conséquent, dans de nombreuses publications Internet, il est souvent indiqué que le médicament contient une substance naturelle.

Quand est-ce que Utrozhestan est nommé?

Ce médicament est prescrit pour prévenir la fausse couche, dans le contexte de troubles hormonaux dans le corps de la future mère, à savoir une production insuffisante de progestérone.

Le risque d'avortement dû à un déficit en hormone de grossesse atteint son point culminant au cours du premier trimestre. Pour maintenir la grossesse et en assurer le déroulement normal, le médicament est prescrit.

Il est également utilisé par les gynécologues pour traiter le syndrome prémenstruel et les troubles menstruels. En langage scientifique, cela ressemble à ceci: "pour obtenir un effet anti-œstrogénique". Et parler dans un langage simple, pour soulager la situation avec:

  • engorgement et douleur dans les glandes mammaires;
  • douleur pendant la menstruation;
  • cycle prolongé;
  • périodes lourdes.

Les gynécologues prescrivent souvent Ultrozhestan pendant la grossesse dans le cadre d'un traitement complexe du traitement de la mastopathie fibrokystique.

Les hormones de la grossesse et le principe de leur travail

Les femmes entendent souvent des choses telles que: «fond hormonal», «équilibre hormonal», «œstrogène», «progestérone». Cet article est également construit autour d'eux. Par conséquent, pour mieux comprendre le mécanisme d’action de l’Utrozhestan, pourquoi et comment le prendre correctement, vous devez comprendre le travail des hormones du corps de la femme. Si certains «agissent» constamment dans le corps, certains ne sont déterminés dans le sang qu'après la conception.

La HCG est la première hormone d'une grossesse attendue depuis longtemps. Elle est présente dans le sang uniquement après la fixation de l'embryon sur la paroi de l'utérus. La HCG est le principal signal pour que le corps reconstitue complètement le fond hormonal du corps de la future mère.

C’est cette substance unique qui permet à la future maman de s’informer sur les bonnes nouvelles en une semaine à l’aide d’un simple test effectué en pharmacie. Comme il est excrété dans l'urine, la concentration double tous les deux jours. Le maximum est atteint le jour 7-10. À l'avenir, la proportion d'hCG dans le sang diminue et reste inchangée pendant la deuxième moitié de la grossesse.

Les œstrogènes et la progestérone sont des substances biologiquement actives du «corps jaune», qui se produit à la place d'un follicule éclatant. Pour ne pas utiliser une terminologie médicale complexe, disons plus simple: le follicule est un sac dans lequel l'ovule mûrit avant le jour de l'ovulation. Un certain jour du cycle (jour 14/15), il se rompt et la cellule femelle prête pour la fécondation (jour de l'ovulation) est libérée.

Le corps jaune est une glande temporaire. Jusqu'à 12 semaines, il maintiendra le niveau requis de ces substances. De la semaine 12 à la semaine 17, le corps jaune disparaît progressivement, transférant ses fonctions au placenta.

La 14ème / 16ème semaine, le placenta est complètement prêt à remplir ses fonctions et devient la source principale de tout un cocktail hormonal. Qui va recueillir dans les cellules le miracle de la nature - une nouvelle vie. Mais plus à ce sujet dans d'autres articles. Arrêtons-nous sur les fonctions des deux hormones susmentionnées.

Œstrogènes - hormones de développement fœtal

Un groupe d'hormones qui sont responsables du développement du fœtus. Après le début de la grossesse, le corps de la mère produit plus d'œstrogènes, son contenu dans le sang augmentant de 30 fois. Ils ont une grande importance dans la formation correcte de l’embryon. Réglez:

  • le taux de division du corps croissant de cellules à différentes périodes;
  • utérus élargi;
  • développement des canaux laiteux, hypertrophie mammaire, préparation à la lactation, etc.

Le niveau de certaines hormones de ce groupe est contrôlé à la semaine 16-18 - «triple test». La diminution du taux d'œstrogènes dans le sang peut indiquer une infection intra-utérine ou un développement retardé du fœtus ou du placenta.

Progestérone - une garantie de préservation de la grossesse

La progestérone est très importante pour maintenir la grossesse jusqu'au jour où le bébé est prêt à vivre de manière autonome. Les analyses peuvent indiquer la 17-OH-progestérone.

Grâce à lui, l'utérus est préparé à la «rencontre» de l'œuf fécondé: il l'aide à bien s'établir, il contribue à la bonne nutrition de l'avenir des miettes.

Cette substance "prend littéralement garde" de la grossesse:

  • détend l'utérus pour empêcher l'accouchement précoce;
  • protège un petit corps et de l'immunité de la mère, ne permettant pas à l'embryon d'être perçu comme un corps étranger;
  • forme un bouchon muqueux qui bloque le passage à diverses infections;
  • empêche l'apparition de la prochaine ovulation;
  • reconfigure le système nerveux de la future maman pour le port et la naissance d'un enfant en bas âge.

Les caprices, les larmes sans cause, la somnolence et cent humeurs par jour sont le fruit du travail de la progestérone. Et il n'est pas très discriminant et, avec les muscles de l'utérus, détend tous les muscles lisses qui assurent le fonctionnement de nombreux organes: l'œsophage et l'estomac, les intestins et les vaisseaux. En raison de cet «effet secondaire», une situation intéressante est associée à un certain nombre de maux: nausée; la constipation; gonflement des pieds, expansion des varices, pertes de charge, respectivement.

En cas de menace d'accouchement prématuré, la femme subit périodiquement certains tests afin que le médecin puisse prescrire le traitement à temps, et la décision est prise de l'admettre. L'utilisation de médicaments à base de progestérone est possible à la fois pour la préservation de la grossesse et au stade de la planification.

Pourquoi l'équilibre en œstrogènes et en progestérone est-il important?

Les œstrogènes sont impliqués non seulement dans le développement du bébé, mais également lors de l'accouchement. Sous leur influence révèle le col de l'utérus. À partir de la 36e semaine, le placenta modifie sa fonction de l'accouchement à l'accouchement, c'est-à-dire que le niveau d'oestrogène augmente et que la progestérone diminue.

Le gamin se prépare à rencontrer ses parents. L'augmentation de la composante d'œstrogène provoque à son tour la production de substances qui déclenchent le mécanisme du travail.

Ainsi, de faibles niveaux de 17-OH-progestérone en début de grossesse peuvent déclencher un travail prématuré. C’est pourquoi la question du maintien de l’équilibre hormonal dans le corps de la femme est particulièrement pertinente lorsqu’elle attend son réapprovisionnement dans la famille.

C'est important! La progestérone naturelle n’est pas absorbée par les intestins. Tous les médicaments sont donc synthétiques. Naturel, ce médicament est appelé conditionnellement. Il est entendu que la substance dans la composition du médicament est aussi naturelle que possible. Elle a été obtenue à partir de matières végétales naturelles et a un effet positif sur le maintien de la grossesse dans la même mesure.

Comment prendre des médicaments?

Selon les instructions, il est préférable de boire de l'Utrozhestan avant les repas pendant 15-30 minutes, en buvant de l'eau. S'il n'est pas possible de respecter un tel schéma, vous pouvez prendre le médicament indépendamment de l'aliment, en respectant l'intervalle de temps entre 10 et 12 heures.

Il n'est pas recommandé de prendre une décision quant à l'utilisation du médicament ou à un changement de posologie. Le traitement doit être suivi par un médecin. Les dosages et les schémas peuvent être modifiés par un expert dans chaque cas individuel.

Les instructions indiquent la dose qui convient à la plupart des femmes pour obtenir l'effet positif maximal. En général, l’Utrozhestan est pris 100-150 mg deux fois par jour. Le médicament étant disponible en gélules dosées à 100 et 200 mg, une gélule (100 mg) doit être prise le matin et deux 100 ml le soir.

Lors de la planification d'une grossesse, le médicament est consommé du 16/17 au 25/26 jour du cycle de chaque femme, avec surveillance constante du début de l'événement souhaité à l'aide d'un test ou d'une échographie le 26e jour. Si tout s'est bien passé, le médicament est appliqué jusqu'à la fin de la 12ème semaine de grossesse selon le même schéma.

Un autre médicament est prescrit pour le traitement des troubles menstruels selon ce schéma:

  • point culminant - deux fois par jour, 100 ml pendant 14 jours;
  • ménopause - dans le même dosage en continu.

En outre, les médecins ont prescrit un médicament contenant de l'œstrogène.

En cas de menace de menace ou de fausse couche, il est recommandé de boire 400 mg par jour (en deux doses).

Le médicament est-il nécessaire dans tous les cas ou s'agit-il simplement d'une «assurance»? Opinion alternative

Il existe un avis sur Internet et chez les médecins selon lequel, dans de nombreux cas, Utrozhestna dans une position intéressante a très probablement un effet psychologique sur la future mère, garantissant la fin de la grossesse avec un bébé en bonne santé à l’heure indiquée.

D'autre part, les médecins eux-mêmes prescrivent des médicaments «au cas où» pour s'assurer eux-mêmes. Si un gynécologue qualifié ou tout autre spécialiste prend rendez-vous avec les mots "que ce soit", vous devriez probablement douter de sa compétence.

Les experts européens estiment que les principales conditions préalables à une fausse couche (spontanée) sont la déficience de la cellule féminine elle-même (parfois cela se produit et n'est pas une anomalie). Dans ce cas, il est impossible de maintenir une grossesse ou d’assurer le développement correct du fœtus, quelle que soit la quantité de médicaments hormonaux prescrite.

Avec des fausses couches répétées, on peut déjà parler de l’absence de deuxième phase du cycle (phase lutéale). Les femmes atteintes d'une telle maladie sont nettement moins nombreuses que les médecins nationaux. Comme la raison de l'interruption de la grossesse peut être l'absence de la première phase du cycle - un faible niveau d'œstrogène.

La raison de la nomination de ces médicaments est l’absence de phase lutéale du cycle menstruel, c’est-à-dire que l’utérus n’est pas prêt à accepter une cellule fécondée en raison d’un déficit en progestérone.

Quelle est la raison de "l'abus" d'un tel diagnostic?

Souvent, le diagnostic repose sur l’analyse du taux de progestérone au 21e jour du cycle féminin. On pense que ce jour représente le pic de sa production. Chez de nombreuses femmes, le cycle menstruel comprend 28 jours ou plus, respectivement, la maturation de l'œuf et le niveau normal de progestérone seront observés ultérieurement. Dans ce cas, l'analyse du 21ème jour montrera un déficit en hormone et un traitement approprié sera prescrit.

Pour obtenir des informations précises, il est nécessaire de réaliser de tels tests 3-4 fois sur 3 cycles d’au moins (c’est-à-dire 12 tests ou plus). Avec une telle enquête, il est nécessaire de créer un graphique de la courbe de production de progestérone.

Les experts modernes ne considèrent pas la nomination correcte de médicaments hormonaux comme une prophylaxie en l'absence de raisons visibles. Parce que si la conception a eu lieu et que la grossesse est arrivée, cela signifie que tout est en ordre avec la progestérone.

Je tiens à souligner que ce point ne met pas en cause l’efficacité des préparations à base de progestérone, notamment le Utrozhestan, mais attire l’attention sur les tendances négatives de la gynécologie nationale. Lorsque de tels médicaments sont prescrits non seulement dans le cas où ils sont nécessaires et auront un effet thérapeutique significatif, mais également lorsque leur utilisation "ne fait pas mal". D'accord, pas une approche très scientifique!

Combien de temps pouvez-vous boire des médicaments à base de progestérone?

La durée du traitement est déterminée par le médecin en fonction du motif du rendez-vous:

  1. planification de la grossesse pour le diagnostic du déficit en progestérone - jusqu'à la confirmation de la conception, les médicaments sont conservés pendant le premier trimestre de la naissance de l'enfant;
  2. avec la menace d'une naissance prématurée - jusqu'à 36 semaines;
  3. dans le traitement de plusieurs maladies de la femme (ménopause, mastopathie) - jusqu'à ce que l'état de la patiente s'améliore, avec Climax, l'utrogestan peut être pris pendant des années jusqu'à l'efficacité du traitement;
  4. avec la menace d'une fausse couche - jusqu'à 13-20 semaines.

Lotissement

Chez les femmes, il peut y avoir une sortie après Utrozhestan et tout au long du traitement, qui ne nécessitent aucun traitement et disparaissent complètement 5 à 10 jours après la fin du traitement. Ils peuvent être brunâtres, rougeâtres, liquides et transparents (comme l’eau), feuilletés dans un volume petit (tacheté) ou modéré. Si le débit augmente, vous devez en informer votre médecin.

Quand le médicament est-il pris par voie vaginale?

Ce médicament n'est pas disponible sous forme de bougies. Les capsules peuvent être prises par la bouche ou insérées dans le vagin.

Si après l'observation d'Utrozhestana des effets indésirables sous forme de somnolence ont été observés ou si la patiente souffre d'une maladie rénale ou hépatique chronique, ainsi que d'une insémination artificielle, les gynécologues recommandent l'injection de gélules dans le vagin.

Comme bougies Utrozhestan pendant la grossesse devrait être utilisé dans 1-2 trimestre. Après la 20ème semaine, le médicament est annulé afin d'éliminer une charge importante sur le foie et d'éviter toute intoxication du corps.

De plus, les gélules sont utilisées de cette manière dans la prévention des maladies causées par un excès d’œstrogènes chez les femmes:

La dose moyenne du médicament est de 100 mg deux fois par jour. La posologie peut être ajustée par le médecin en fonction des résultats du suivi de l'état de santé du patient. Par exemple, avec le risque de fausse couche, la dose peut être augmentée à 400 mg par jour.

Abolir les préjugés

Il existe un avis selon lequel il est impossible d'annuler l'Utrozhestan immédiatement après la normalisation de la santé des femmes. Et vous devez réduire la dose progressivement.

Nous nous empressons de vous assurer que le corps ne s'habitue pas à ce médicament. Et l'annulation de l'Utrozhestan ne peut pas provoquer une fausse couche, une naissance prématurée ou une dégradation grave de la santé des femmes (sauf en cas d'arrêt volontaire du médicament). Cela a été confirmé par de nombreuses études. Les médecins occidentaux n'utilisent pas cette technique et les futures mamans se sentent bien.

Quand ne pas administrer le médicament par voie vaginale?

Les capsules ne sont pas insérées dans le vagin pendant les saignements ou les hémorragies (sans en déterminer les causes exactes), les formes sévères de troubles métaboliques (métabolisme), les tumeurs hormono-dépendantes non désirées (diverses tumeurs dans les organes génitaux féminins et le sein).

Le médicament est absorbé dans les parois de l'utérus en contournant le foie, de sorte que les effets secondaires se manifestent le plus souvent lors d'une utilisation interne. Cependant, l’Utrozhestan est toujours libéré avec une extrême prudence et une surveillance constante de l’état du patient avec:

  • maladie grave du foie et des reins;
  • pathologies cardiovasculaires;
  • le diabète;
  • l'obésité;
  • les varices;
  • maux de tête graves (migraines);
  • l'épilepsie;
  • troubles nerveux, états dépressifs;
  • l'épilepsie;
  • après la 20ème semaine de grossesse.

Une intolérance individuelle peut survenir. La prise du médicament peut avoir des conséquences négatives telles que: une diminution du cycle menstruel; allergies, saignements. Souvent trouvé en raison de dosages incorrects. Et de les éliminer suffisamment pour réduire la dose.

C'est important! Cet article est de nature exploratoire pour comprendre le mécanisme d'action du médicament et de ses analogues, ainsi que les raisons de son utilisation. Ne prenez pas l'article comme guide pour l'auto-traitement.

Sur la base de ce qui précède, nous concluons que la panique et l’auto-traitement constituent la plus grande menace pour un accouchement normal. Par conséquent, chères momies, choisissez soigneusement des spécialistes, suivez toutes les recommandations et même pendant une minute, ne laissez pas l’idée que quelque chose ne va pas avec vous ou le futur enfant.

Quel est le médicament prescrit Utrozhestan pendant la grossesse

Lors de la planification d'un enfant, de sa grossesse et tout au long de cette période merveilleuse, de nombreux gynécologues obstétriciens conseillent et prescrivent de prendre diverses préparations hormonales.

Pendant la grossesse, il est important que le corps contienne une quantité suffisante de l'hormone progestérone, car sa carence au cours de cette période menace le développement de diverses complications et conséquences.

Niveaux de progestérone pendant la grossesse:

  • empêche les contractions utérines;
  • affecte le bon développement du fœtus;
  • aide à préserver et à protéger le fœtus pendant sa formation, sa croissance et son développement;
  • contribue au cours normal du travail.

Le médicament "Utrozhestan" est nommé précisément à ces fins, afin de préserver la grossesse et d'améliorer la condition des futures mères.

Comment traiter les ballonnements en début de grossesse, lisez cet article.

De là, vous saurez quand commence le troisième trimestre de la grossesse et comment il se caractérise.

Quelle est la drogue Utrozhestan

L'Utrogestan est un médicament hormonal qui est un analogue synthétique de la progestérone.

Le médicament est joint aux instructions d'utilisation.

Ce médicament est disponible sous forme de gélules ou de bougies jaunâtres rondes (100 mg chacune) ou ovale (200 mg chacune). Ainsi, l’Utrozhestan est pris par voie orale ou injecté profondément dans le vagin.

Lorsque la grossesse est préférable d'utiliser des bougies, car le résultat est plus rapide et moins d'effets secondaires. Le principal effet secondaire distinctif des gélules de bougies est l'incertitude quant à la réaction du système digestif de la future maman à ce médicament.

Cependant, le coût des bougies Utrozhestan significativement plus élevé que ce médicament en gélule. Le prix dépend de la forme de la libération, varie entre 400 et 450 roubles. Vous ne pouvez acheter en pharmacie que sur ordonnance.

Qu'est-ce que l'Utrozhestan est prescrit pendant la grossesse et comment ça marche?

Les gynécologues prescrivent souvent le médicament Utrozhestan pendant la grossesse. Ceci est parfaitement acceptable dans les cas suivants:

  • avec une pénurie d'hormone progestérone dans le corps, c'est-à-dire pour restaurer les niveaux hormonaux;
  • en tant que prévention de la menace de fausse couche, pour renforcer l'utérus;
  • lorsqu’un écoulement sanglant se produit;
  • avant de planifier une grossesse.

Utrozhestana pendant la grossesse

La durée de l'administration et la posologie sont déterminées par le médecin traitant. Le médecin est basé sur la présence de contre-indications pour la santé et pendant la grossesse.

Le premier trimestre de la grossesse est considéré comme le plus dangereux pour le corps féminin, car c’est pendant cette période que le mécanisme de production de la progestérone peut échouer, puis son nombre va chuter de manière spectaculaire.

Au troisième trimestre, le médicament n'est pas prescrit, un autre analogue est prescrit, car il peut y avoir des irrégularités dans le foie. De plus, le déficit hormonal au cours de cette période n’est plus aussi dangereux que son excès.

L'effet le plus actif et le plus doux sur le corps Urozhestan sous la forme de bougies. Les bougies sont mieux absorbées dans le sang sans affecter le fonctionnement des organes internes que les gélules.

En règle générale, Utrozhestan est nommé 2 fois par jour, le matin et le soir. Les capsules doivent être prises avec de l'eau, de préférence une demi-heure avant les repas.

Pendant le repas n'est pas recommandé. Les bougies doivent entrer le soir avant le coucher et le matin, en calculant le temps nécessaire pour se coucher une demi-heure après leur insertion dans le vagin. La durée du cours est sélectionnée individuellement dans chaque cas.

Dans tous les cas, il est impossible d'arrêter de prendre le médicament brusquement, uniquement sous la surveillance d'un médecin et en surveillant l'apparition d'effets secondaires. Par exemple, réduire le dosage du médicament peut provoquer l'apparition de saignements et de sensations douloureuses dans le bas de l'abdomen.

Dans de tels cas, réduire et arrêter de prendre le médicament n'en vaut pas la peine. En l'absence de tout changement, vous pouvez arrêter de prendre le médicament sous la surveillance d'un médecin.

Les informations sur le surdosage de ce médicament ne sont pas disponibles. Également révélé aucune interaction dangereuse avec d'autres médicaments.

Contre-indications et effets secondaires

Comme tout médicament, Utrozhestan a des contre-indications à utiliser dans:

  • problèmes avec la performance du foie;
  • prédisposition à la thrombophlébite;
  • maladies malignes;
  • le diabète;
  • asthme bronchique;
  • insuffisance cardiaque;
  • maladies du système nerveux central.

Bien que le médicament soit hormonal, il n’affecte en rien l’augmentation du poids corporel, la formation d’œdèmes et l’augmentation de la pression artérielle.

Les effets secondaires peuvent survenir sous forme de distraction, de somnolence et de vertiges. Lors de la prise de capsules, on peut observer l’Utrozhestan, un trouble du système digestif. Avec une application vaginale, il peut y avoir une sensation de brûlure ou des démangeaisons dans la région vaginale.

Pourquoi nommer Utrozhestan lors de la planification de la grossesse

De faibles niveaux de progestérone dans le corps peuvent rendre impossible la grossesse.

Lors de la planification d'un enfant, Utrozhestan peut être nommé par le médecin traitant dans les cas suivants:

  • diagnostic d'infertilité, qui est causé par les faibles niveaux de l'hormone progestérone;
  • en cas de fausse couche antérieure due à une défaillance hormonale et à de faibles taux de progestérone;
  • faible concentration de l'hormone principale de la grossesse - la progestérone - dans le sang.

L’acceptation de l’Utrozhestan, en tant que substitut de la progestérone synthétique, contribue à l’accélération du résultat tant attendu et de la grossesse.

Avant la nomination et l'administration du médicament, une femme doit subir un examen médical.

Lors de la planification d'une grossesse, le déroulement du traitement et la posologie sont déterminés uniquement par le médecin, en fonction de la situation clinique. L'auto-administration et la posologie choisie peuvent aggraver la situation et affecter la santé de la femme et la conception réussie de l'enfant.

Si les effets secondaires sont trop prononcés, le médicament doit être arrêté.

Utrozhestan pendant la grossesse: commentaires

La carence en progestérone est une cause assez commune que les couples rencontrent lors de la planification d'un enfant, ainsi que de nombreuses femmes enceintes lors du transport d'un enfant. L'action du médicament Utrozhestan est fournie par son composant principal - la progestérone. Ce médicament a été prescrit aux femmes, lorsqu'elles planifient un enfant, ainsi qu'aux femmes enceintes présentant une faible teneur en progestérone dans le corps. Selon les revues et les résultats, vous pouvez juger de l’effet positif du médicament. La prise de ce médicament a conduit à la grossesse souhaitée par la plupart des femmes pendant une période relativement courte. Les femmes enceintes ont contribué à éliminer le risque d'interruption et à réaliser l'enfant souhaité.

Avis des femmes qui ont pris Utrozhestan:

Au début du deuxième trimestre, des saignements sont apparus. Après l'examen et les tests, on m'a diagnostiqué une pénurie de progestérone. Le médecin a prescrit des bougies Utrozhestan. La drogue m'a aidé, la décharge est allé presque immédiatement. Donc, si prescrit, il est préférable de boire.

Il y avait une menace de fausse couche, l'utérus était constamment en bon état. Pris Utrozhestan comprimés. Après la réception, elle a remarqué une léthargie et une faiblesse, tout le temps que je voulais dormir.

Des informations supplémentaires sur le médicament Utrozhestan sont disponibles dans la vidéo suivante.

Utrozhestan pendant la grossesse: mode d'emploi

Pendant l'accouchement, de nombreuses femmes sont confrontées au problème de la prise de médicaments. Après tout, les futures mamans ne peuvent pas prendre la plupart des fonds en raison de leurs effets toxiques sur le fœtus. Mais, heureusement, de tels médicaments peuvent être utilisés, même dans une position "intéressante". L’Utrozhestan est l’un de ces médicaments.

Souvent, dans les forums de femmes, on peut se poser de telles questions: pourquoi les bougies Utrozhestan sont-elles prescrites pendant la grossesse? Quel est le meilleur: utrozhestan ou duhaston? Voyons voir.

L'Utrozestan est un médicament hormonal qui augmente le taux de progestérone dans le sang, stimule l'utérus et ses muqueuses. Duphaston a des indications similaires. Mais quel type de médicament devrait être prescrit à un patient spécifique, seul le gynécologue décide.

Composition et mécanisme d'action

Ces bougies contiennent de la progestérone naturelle micronisée (100 mg ou 200 mg). La lécithine de soja, l'huile d'arachide, la glycérine, le dioxyde de titane et la gélatine sont utilisés comme excipients. L'ingrédient actif de ce médicament est la progestérone. C'est l'une des principales hormones féminines qui produisent le corps jaune (glande sécrétoire qui se forme pendant la période post-ovulation), ainsi que les glandes surrénales.

Pendant la période de port d'un enfant, la progestérone produit également le placenta. L'absence de cette hormone peut entraîner diverses pathologies, allant jusqu'à l'avortement. En entrant dans ces bougies, les niveaux de progestérone sont normalisés et les transformations sécrétoires de la muqueuse utérine sont normalisées. Lors de la fertilisation d'un œuf, le médicament provoque des modifications de l'endomètre, ce qui contribue directement à l'implantation et au développement de l'embryon. Pendant l'accouchement, il réduit la contractilité des trompes de Fallope, ce qui permet de réduire le tonus de l'utérus et, partant, la menace d'avortement. De plus, les capsules stimulent la transformation prénatale des éléments des glandes mammaires et ont une activité anti-androgène.

Indications d'utilisation

Utilisation orale de comprimés d'Utrogestan:

  • Infertilité, causée par la défaillance du corps jaune de l'ovaire.
  • Syndrome prémenstruel.
  • Violation du cycle menstruel, violation de l'ovulation, ainsi que la mastopathie.
  • Parfois utilisé conjointement avec des agents œstrogéniques comme hormonothérapie pour la ménopause.

L'utilisation intravaginale est prescrite:

  • En préparation aux manipulations de la reproduction, telles que le don d'ovules, la fécondation in vitro, etc.
  • En tant que traitement hormonal du syndrome ménopausique.
  • En cas de ménopause prématurée.
  • En prévention des fibromes utérins, de l'endométriose, etc.
  • Lors du traitement à la suite d'une perte de grossesse due à un déficit en progestérone.
  • Lors du traitement d'une menace d'avortement causée par de faibles niveaux de progestérone.

Formulaire de libération et analogues de l’Utrozhestan

Ce médicament est disponible en capsules rondes ou ovales. La composition des capsules est absolument identique, mais en raison de la forme ovale et de l’administration intravaginale, elles sont parfois appelées bougies et capsules rondes.

Analogues avec le même ingrédient actif:

  • Ginprogest (capsules);
  • Blessure (solution);
  • Crinon (gel);
  • Lutéine (comprimés);
  • Progestérone (solution);
  • Proginorm (capsules);
  • Progestatif (gel);
  • Prolutex (solution);
  • Endométrine (comprimés).

L'utilisation de la drogue dans le port d'un enfant

L'administration intravaginale de médicaments est prescrite pendant le port de l'enfant, en particulier au début. Il est administré quotidiennement, deux fois par jour à la même heure. Donc, l'efficacité du médicament se manifestera pleinement. Après l'introduction de la capsule, il est souhaitable de prendre une position horizontale, car la substance dans la capsule a tendance à s'écouler.

L'administration intravaginale est considérée comme plus sûre que l'administration orale. Si nous prenons en compte les examens des gynécologues sur l'utilisation de l'utrozhestan pendant la grossesse, nous pouvons conclure que l'administration vaginale profonde favorise la délivrance rapide de la substance active aux organes cibles, et plus particulièrement à l'utérus. En même temps, il n’ya pas d’effet négatif sur le foie, comme lors de l’administration orale d’un médicament.

Il est nécessaire de vous rappeler que vous ne pouvez pas vous soigner vous-même et vous prescrire des médicaments sans consulter un médecin. Cela est particulièrement vrai pour les futures mamans, qui sont responsables non seulement d’elles-mêmes, mais aussi de leur bébé.

Contre-indications et effets secondaires d'Utrozhestan

Contre-indications:

  • Saignement de l'appareil génital.
  • Thrombophlébite et tendance à la thrombose.
  • Tumeurs malignes des glandes mammaires ou des organes génitaux.
  • Avortement incomplet.
  • Porphyrie
  • Réactions allergiques à la substance active ou aux composants du médicament.
  • Insuffisance hépatique sévère.

Effets secondaires:

  • Vertiges.
  • Mal de tête
  • Diarrhée ou constipation.

Vidéo sur l'application Utrozhestan

Afin de connaître l'effet positif de ces bougies, nous vous recommandons de regarder cette vidéo. Il contient les opinions compétentes de plusieurs gynécologues.

Le gardien de la grossesse: pourquoi les médecins prescrivent-ils l'Utrozhestan et comment le prendre correctement

L'Utrozhestan appartient au groupe des médicaments-sources de la progestérone, une hormone féminine. Sa tâche est d'aider une femme à porter un bébé. Cependant, il est prescrit non seulement à ceux qui ont la menace d'une fausse couche.

Urozhestan pendant la grossesse

Les gynécologues modernes adorent prescrire ce médicament ou ses analogues. Une écologie médiocre et un rythme de vie insensé nous affaiblissent et, même chez les femmes apparemment en bonne santé, il existe des situations où il est nécessaire de soutenir le corps de façon hormonale. Les médicaments à base de progestérone aident une femme enceinte à attendre des mois sans attendre des risques inutiles.

Forme de libération, composition, mécanisme d'action

Urozhestan est disponible sous forme de gélules. Selon la posologie, elles peuvent être rondes (100 mg) ou ovales (200 mg). Les capsules sont douces au toucher, car avoir une coquille de gélatine, et à l'intérieur d'eux est une substance liquide. Ils peuvent tous les deux boire et entrer dans le vagin sur le principe des bougies.
L'ingrédient actif est la progestérone. Hormone d'origine végétale habituellement utilisée, un analogue complet de l'hormone sexuelle féminine. Lorsqu'il pénètre dans la circulation sanguine, il se lie aux récepteurs situés à la surface des organes «cibles» (utérus et ovaires) et pénètre dans le noyau de leurs cellules. Il aide l'utérus à atteindre l'état dont il a besoin pour le bon développement d'un ovule fécondé. Il devient mou, ne rétrécit pas, ce qui permet à l'œuf de se fixer fermement et de recevoir de la nourriture. En outre, la progestérone inhibe l'ovulation, favorise le développement des glandes mammaires, aide la future mère à accumuler des tissus adipeux (oui, et cela est prévu par la nature pour pouvoir porter le bébé en toute sécurité).

Au stade de la planification de la grossesse, l’Utrozhestan contribue à la formation d’une muqueuse épaisse (endomètre) sur l’utérus, ce qui permet à l’ovule, s’il est fécondé, de s’attacher à l’utérus et de commencer son développement.

Utiliser en début et en fin de grossesse

Les instructions officielles du médicament indiquent que les femmes enceintes doivent prendre de l’Utrozhestan au cours des trimestres I et II de la grossesse. Cela est dû au fait que le déficit en progestérone ne peut être observé que lorsque le placenta n'est pas complètement formé. À 16-20 semaines, le placenta est complètement formé et fournit au bébé des hormones. Prendre de la progestérone après 20 semaines est considéré par beaucoup comme dépourvu de sens.
Cependant, chaque cas est individuel, et il y a des femmes que les médecins prolongent le médicament à 34-35 semaines, principalement en raison du tonus accru de l'utérus.
Une analyse des niveaux de progestérone est effectuée au début de la grossesse - sur la base de ses résultats et une décision est prise quant à l'administration du médicament.

La question ici n'est que confidentielle pour le médecin. Une fois, j'ai dû prendre Utrozhestan jusqu'à 27 semaines. Je pense que je l'appliquerais jusqu'à la fin si je n'avais pas soulevé la question de l'arrêt de la réception. La grossesse s’est déroulée dans le calme, et il semblait inutile de dépenser de l’argent pour acheter un médicament coûteux, qui devait également être pris régulièrement, sans rater une seule capsule (cela signifiait des visites régulières à la pharmacie et une recherche incessante de rabais).

Objectivement: il existe d'autres médicaments dotés d'un mécanisme d'action différent visant à préserver la grossesse au troisième trimestre, par exemple Ginipral. Il empêche le ton excessif. Cependant, la question de l’arrêt du traitement par Utrozhestan ou de l’utilisation d’un autre médicament ne doit être discutée qu’avec votre médecin! L'Utrozhestan n'a aucun effet sur le fœtus, vous ne devez donc pas avoir peur de le prendre si le médecin insiste pour le faire et donne de précieux arguments.

Indications, contre-indications, effets secondaires

Utrozhestan est prescrit aux femmes enceintes avec:

  • la menace d'avortement ou au cas où l'avortement aurait eu lieu chez une femme plus tôt;
  • la menace existante d'accouchement prématuré (quand le moment n'est pas encore venu et que le col de l'utérus a commencé à se raccourcir);
  • augmentation du tonus utérin.

Mon médecin m'a prescrit ce médicament après l'échographie à 7 ou 8 semaines de grossesse. La raison en était la découverte du kyste du corps jaune (pouvant entraîner une violation de la production de progestérone). En outre, le gynécologue a attiré l’attention sur la mauvaise fixation de l’ovule aux parois de l’utérus. Le médecin a immédiatement prédit qu'Utrozhestan devrait boire jusqu'au milieu du deuxième trimestre. En plus de recevoir des hormones, il s'est vu attribuer un repos moteur au moins jusqu'au premier dépistage. Pour survivre, l’embryon doit littéralement «se développer» dans l’endomètre, ce qui nécessite de la progestérone.

Dans la planification de la procédure de FIV, l’Utrozhestan est prescrit aux femmes enceintes et aux femmes diagnostiquées «stériles»:

  • soutenir la phase lutéale (cela permet à l'ovule, s'il féconde, de prendre pied dans l'utérus);
  • hormonothérapie substitutive, si le corps ne produit pas assez de progestérone.

En outre, l’Utrozhestan atténue la ménopause et améliore la qualité de vie des femmes qui, pour une raison quelconque, se font enlever les ovaires.

Les contre-indications à l’utilisation de l’Utrozestan sont:

  • thrombose et troubles thromboemboliques;
  • saignement du vagin avec une cause non identifiée;
  • la présence ou la suspicion de tumeurs malignes du sein ou des organes génitaux;
  • la porphyrie;
  • avortement incomplet;
  • maladie du foie;
  • âge jusqu'à 18 ans (aucune étude n'a été menée);
  • allaitement (pénètre dans le lait maternel);
  • réactions allergiques aux composants du médicament (en particulier la lécithine de soja).

Le fabricant recommande d’utiliser ce médicament avec une extrême prudence chez les femmes atteintes de diabète, de maladies cardiovasculaires, de photosensibilité, d’asthme et de maladies rénales.

Comme tout médicament hormonal, l’Utrozhestan a des effets secondaires. Si les «effets secondaires» sont trop prononcés, parlez à votre médecin de la possibilité de réduire la posologie.

Les femmes qui prennent ce médicament peuvent avoir:

  • somnolence, vertiges;
  • irrégularités menstruelles, spotting en dehors de la menstruation;
  • maux de tête;
  • nausée, flatulence, constipation ou diarrhée;
  • éruption cutanée, démangeaisons.

Si les effets secondaires sont trop importants, le médecin peut vous recommander de passer de la prise orale à la prise intravaginale: comme indiqué ci-dessus, les gélules peuvent être utilisées dans les deux sens.

Caractéristiques de l'utilisation du médicament hormonal

Si le médecin prescrit de prendre le médicament 1 fois par jour, il est préférable de boire / mettre la gélule la nuit, car il peut causer de la somnolence. Lorsqu'elle est prise par voie orale, la capsule doit être avalée et lavée à l'eau claire. Avec l'introduction dans le vagin, vous devez vous laver les mains et entrer dans la capsule aussi profondément que possible.

Ne prenez pas d'Utrozhestan avec de la nourriture: la nourriture rendra l'absorption de la progestérone plus difficile!

Les doses et le schéma posologique prescrits que par un médecin! La prise du médicament chez les femmes enceintes et chez celles qui ne rêvent que de concevoir un bébé diffère grandement par le nombre de gélules par jour, la durée du traitement. Le fabricant du médicament recommande de prendre 100 à 200 mg du médicament à la fois et de ne pas dépasser le taux journalier de 600 mg.

En fonction des objectifs et de l'état de la femme, le médecin peut prescrire un schéma en 2 ou 3 doses par jour. Il n'est pas nécessaire que les doses soient égales matin et soir: on prescrit souvent 200 mg la nuit et 100 mg le matin pour éviter les faiblesses. La dose peut être un entretien, seulement 100 mg - tout dépend des résultats du diagnostic. Par conséquent, il est tout d'abord nécessaire de se concentrer sur les recommandations du médecin, car Le résumé décrit uniquement les principes généraux du traitement.
La durée du cours déterminera également le gynécologue. Les instructions officielles prescrivent l'utilisation du médicament jusqu'à la fin du deuxième trimestre. Pour celles qui envisagent une grossesse, le cours est généralement plus court: il dure 10 jours à partir du 17e jour du cycle.

Comme tout autre médicament hormonal, l’Utrozhestan doit être pris clairement selon le schéma et de préférence en même temps. Il doit être annulé progressivement: pendant la semaine, la dose est réduite de moitié (c’est-à-dire que la quantité de substance diminue), puis - la même quantité est prise une fois par jour, puis - tous les deux jours, puis réduite à néant. Le plan d'annulation doit également être décrit par un médecin. Une boîte à pilules ou une application spéciale au téléphone aidera à ne pas rater la prise de la capsule

Il n'est pas souhaitable de sauter les comprimés. Dans ma pratique, il y avait un cas où le tutu était terminé, et un nouveau n'avait pas encore été acheté, et je devais manquer la réception du soir. Cela n’a eu aucune conséquence, bien que les nerfs supplémentaires aient été dépensés. Il y a des situations où le médicament disparaît des pharmacies en raison de problèmes d'approvisionnement. Compte tenu de tout cela, il est logique d’acquérir de l’Utrozhestan avec une réserve: tout de même, le médicament n’est pas annulé brusquement, ce qui signifie qu’il sera probablement utilisé.

Le médicament progestérone interagit activement avec d’autres médicaments. Si une femme doit prendre plus de pilules, vous devez consulter votre médecin.

Galerie de photos: avec quels médicaments ne sont pas combinés Utrozhestan

Utrozhestan Analogues - Autres agents à base de progestérone

L'Utrozhestan a des analogues. Fait intéressant, parmi tous ces médicaments, il n’existe aucun médicament manifestement bon marché, c’est-à-dire qu’il n’est pas possible d’économiser beaucoup en prenant un analogue. Cependant, un médicament de substitution peut aider si le principal n'est pas disponible dans le commerce. Avant de prendre un analogue, il est nécessaire de consulter un médecin!

Utrozhestan pour les femmes enceintes - caractéristiques de l'utilisation correcte

L'Utrozhestan est un médicament hormonal appartenant au groupe des gestagènes. Les femmes enceintes à Utrozhestan sont prescrites pour des troubles hormonaux pendant le port de l'enfant, pouvant entraîner un avortement spontané (fausse couche). L’Utrogestan est également utilisé comme médicament principal dans le traitement de la stérilité et, en cas d’insémination artificielle, dans le but de maintenir l’équilibre hormonal dans le corps de la femme.

Urozhestan est produit sous forme de gélules pour administration orale, de suppositoires (suppositoires vaginaux), à des doses de 100 et 200 mg. Cette forme de libération vous permet d'utiliser facilement le médicament, sélectionnez la dose requise individuellement pour chaque femme enceinte.

Urozhestan et grossesse

Pourquoi l'urozhestan est-il enceinte?

L’Utrozhestan est prescrit aux femmes enceintes lorsque le corps de la patiente ne produit pas suffisamment de l’hormone principale de la grossesse, la progestérone. Une diminution du taux de progestérone fait en sorte que, dans la couche interne de l’utérus (endomètre), la circulation sanguine se dégrade, le fœtus reçoit moins de nutriments et d’oxygène du sang de la mère et, en conséquence, se développe et se développe lentement. En outre, une diminution de la progestérone peut provoquer des saignements, un rejet du placenta et une augmentation de la contractilité utérine.

Utrozhestan enceinte - pour ce qui est prescrit:

  • prolonger la grossesse;
  • prévenir les fausses couches;
  • améliorer le flux sanguin vers l'utérus et le placenta;
  • prévenir les saignements;
  • réduire l'activité contractile utérine;
  • prévenir le travail prématuré.

Utrozhestan prescrit dès les premiers jours de la grossesse. Ce médicament peut prendre la plupart des femmes ayant un déficit en progestérone dans le corps. Si une femme souffre d’infertilité, l’Utrozhestan est prescrit en association avec d’autres médicaments hormonaux.

Les femmes enceintes peuvent-elles prendre de l'urozhestan?

L'Utrozhestan peut être pris par les femmes enceintes dont le corps ne contient pas suffisamment de progestérone. Toutefois, des précautions doivent être prises chez les patients ayant des antécédents de maladies cardiovasculaires (thrombophlébite, accident vasculaire cérébral, infarctus du myocarde), de néoplasmes malins hormonaux, de diabète, de maladies chroniques du foie et des reins.

Urozhestan pendant la grossesse: effet sur le fœtus

L'Utrozhestan n'affecte pas négativement le fœtus. Cependant, il est prouvé qu'à l'avenir, les enfants nés de grossesse et qui ont été sauvés et prolongés par la prise de médicaments à base de progestérone peuvent présenter divers troubles du système génito-urinaire. Ainsi, si une fille est née, elle peut avoir des kystes ovariens pendant la puberté et si le garçon est une maladie urologique. L'effet de l'Utrozhestan sur l'infertilité chez ces enfants n'a pas été prouvé.

Utrozhestan: comment prendre pendant la grossesse?

Pour savoir comment prendre correctement les femmes enceintes à Utrozhestan, vous devez consulter votre médecin. Il est nécessaire de boire une préparation le soir, avant un rêve, en buvant un peu d'eau. Si vous utilisez le médicament sous forme de bougies, vous devez les insérer profondément dans le vagin la nuit.

Quelles doses prendre Utrozhestan pendant la grossesse? La posologie pour les femmes enceintes est de 100 à 600 mg. C'est le taux journalier, qui devrait être divisé en plusieurs techniques.

Pour les femmes enceintes, la dose dépend de la maladie et de sa gravité. Par exemple, pour prévenir le travail prématuré chez les femmes à risque, 100 à 200 mg d'utogestan (sous forme de suppositoires vaginaux) sont prescrits. Combien de prendre Utrozhestan femmes enceintes dépend aussi de la durée de la grossesse.

Utrozhestan combien de temps à prendre pendant la grossesse? Dans la plupart des cas, le médicament est prescrit pour les trimestres I et II, mais il est possible de prolonger le traitement de plusieurs semaines.

Utrozhestan pendant la grossesse: comment annuler le médicament?

Quand arrêter le médicament, le médecin traitant décide. Après des améliorations significatives et un état stable, le dosage peut être réduit. Afin de ne pas nuire à l'enfant et de ne pas causer le syndrome de sevrage, il est nécessaire de réduire la dose de 100 mg par semaine ou de 50 mg 1 fois en 3 jours. Vous devez arrêter de réduire le médicament et revenir à la dose initiale si les symptômes suivants se manifestent:

  • taches, souiller;
  • des nausées;
  • des vertiges;
  • gain de poids.

    Utrozhestan: la menace de fausse couche

    Les médecins obstétriciens et les gynécologues prescrivent souvent de l’Utrozhestan avec la menace d’une fausse couche. La posologie dans de tels cas est de 200 à 600 mg. Le médicament est pris tous les jours de la nuit. La dose de médicament peut varier en fonction du degré d'avortement spontané. L'Utrozhestan maintient la grossesse, améliore la circulation sanguine dans le placenta, réduit le tonus de l'utérus et son activité contractile.

    S'il n'y a pas de risque de fausse couche, le médicament Utrozhestan n'est pas utilisé pour sauver la grossesse. Si la progestérone est normale, mais qu'il y a un risque de fausse couche, un autre traitement hormonal est prescrit.

    Utrozhestan et le col utérin: caractéristiques de l'application

    Le col utérin court est l’un des facteurs de risque de développement d’un avortement spontané. Urozhestan pour le col utérin est prescrit, car ce médicament a les effets suivants:

    • rallonge le col de l'utérus;
    • renforce le col de l'utérus;
    • tient le cou.

    Cet effet du médicament vous permet de sauver et de prolonger la grossesse.

    Comment prendre l'utrozhestan au début de la grossesse?

    Au cours des premiers jours de la grossesse, l’Utrozhestan est prescrit aux femmes dont le taux de progestérone a diminué depuis la naissance ou à celles qui ont bénéficié d’un programme de fécondation in vitro (FIV).

    La réception d'Utrozhestan au début de la grossesse est réalisée sous forme de suppositoires vaginaux. Utilisez quotidiennement une bougie (100 ou 200 mg) la nuit. L'utilisation de cette forme de libération peut réduire l'impact négatif du médicament sur le corps de la mère et du fœtus (en particulier - sur le foie).

    Annuler L'Utrozhestan dans les premiers jours de la grossesse ne peut avoir lieu que dans les cas où l'état de santé de la femme enceinte s'est stabilisé et où le niveau de progestérone a retrouvé ses niveaux antérieurs. Annuler le médicament progressivement, en réduisant la dose à 100 mg par semaine ou à 50 mg tous les trois jours de traitement.

    Utrozhestan au premier trimestre de la grossesse

    Qu'est-ce qui est prescrit à Utrozhestan au cours du premier trimestre de la grossesse? Ce médicament est nécessaire pour prévenir l'apparition d'un nouvel ovule dans le follicule et le début d'un nouveau cycle menstruel. La prise d'Utrozhestana au cours du premier trimestre réduit également la contractilité de l'utérus et améliore le développement du placenta et la circulation sanguine dans ses vaisseaux.

    Comment prendre l'utrozhestan au cours du premier trimestre de la grossesse? Il n'y a pas de dosage unique pour toutes les femmes enceintes. Pour prévenir les fausses couches chez les femmes enceintes présentant un déficit en progestérone, on prescrit 100 à 200 mg d’Utrogestan et 300 à 600 mg pour le traitement de l’avortement spontané. Au cours des premières semaines de grossesse, il est particulièrement important de prendre la dose optimale de médicament, car trop ou pas assez peut entraîner des complications.

    Qu'est-ce que l'Utrozhestan est prescrit pendant la grossesse?

    Pendant la grossesse, le corps de la femme change de manière spectaculaire, ce qui est particulièrement visible lors de l'analyse des composants hormonaux. Les changements hormonaux lors du port d'un bébé sont tout à fait normaux, si nous ne parlons pas d'échecs. On diagnostique parfois une déficience en progestérone, appelée hormone de grossesse: sa synthèse insuffisante provoque souvent des fausses couches à un stade précoce et un accouchement prématuré au troisième trimestre. C'est pour éviter de tels incidents que Utrozhestan est nommé.

    Caractéristiques du médicament

    L'ingrédient actif d'Utrogestan est la progestérone naturelle, nécessaire au déroulement normal de la grossesse. Dans la préparation, il est contenu dans une forme améliorée pour faciliter l'absorption.

    L'Utrozhestan appartient au groupe des progestatifs, et progestatif est un autre nom de la progestérone.

    Il est difficile de surestimer la valeur de l'hormone lors du portage d'un bébé. Il modifie la structure de l'endomètre utérin pour faciliter l'introduction d'un ovule fécondé, réduit la contractilité de l'utérus, empêchant ainsi le corps contre l'hypertonicité et l'avortement. La progestérone est également impliquée dans la préparation du sein à l'allaitement, stimulant la lactation.

    Le médicament est absorbé par le vagin et le tractus gastro-intestinal. Tout dépend de la méthode d'application, déterminée par le médecin: administration de gélules par voie orale ou vaginale. Cependant, lors de l’utilisation de gélules intravaginales, l’effet local est plus prononcé et l’effet souhaité est obtenu plus rapidement, et l’ingestion de gélules à l’intérieur de la grossesse est interdite.

    Les gélules sont de petites dragées élastiques jaune clair à base de gélatine de forme ronde ou ovale. La dose quotidienne moyenne du médicament (100 ml) aide à maintenir un niveau optimal d’hormones sexuelles tout en assurant un déroulement normal de la grossesse.

    Dans quels cas prescrit Utrozhestan pendant la grossesse?

    L'Utrozhestan pendant la grossesse est attribué aux femmes chez lesquelles on a diagnostiqué:

    • La menace d'interruption spontanée (fausse couche);
    • Faibles niveaux de progestérone dans le sang.

    Si des antécédents de fausse couche sont présents, le médicament peut être prescrit à des fins prophylactiques. Avec la menace d'une interruption, le médicament est utilisé en cas d'urgence.

    Utrozhestan est également prescrit aux femmes enceintes qui sont à risque pour les raisons suivantes:

    1. Il y a eu des fausses couches dans le passé.
    2. Il y avait des complications de la grossesse en raison du manque de progestérone.
    3. La grossesse est survenue à la suite d'une FIV ou la procédure a été réalisée lors de grossesses précédentes.
    4. L'infertilité a été diagnostiquée en raison d'une violation de la deuxième phase du cycle menstruel.
    5. La femme a pris l’Utrozhestan ou ses analogues au moment de la conception.
    6. Les grossesses précédentes étaient accompagnées d'un travail prématuré.
    7. Raccourcissement diagnostiqué du col.

    Dans certains cas, la réception Utrozhestan montré pour d'autres raisons.

    Est-ce que je peux prendre de l'urozhestan pendant la grossesse?

    - en 1 trimestre

    Au début, prendre Utrozhestan est non seulement autorisé, mais souvent recommandé. Des capsules sont insérées dans le vagin tous les jours à la même heure: avec cette méthode d'application, il n'y a aucun effet nocif sur le tube digestif et le foie. De plus, la toxicose peut interférer avec l’administration orale de gélules.

    Les fonctions du médicament au premier trimestre:

    • Élimination de l'hypertonie utérine et prévention de cette affection;
    • Stabilisation du système nerveux;
    • Prévention de l'avortement;
    • Combler le déficit en progestérone.

    L'effet négatif du médicament sur le fœtus est pratiquement exclu. Dans de rares cas, le développement d'hypospadias est possible - des anomalies de l'urètre.

    - au 2ème trimestre

    Au cours du deuxième trimestre, le médicament n’est souvent pas nécessaire. L'indication principale est le déficit en progestérone, ainsi que:

    • Insuffisance cervicale;
    • L'apparition de la grossesse à la suite d'une FIV;
    • Le raccourcissement de l'utérus.

    Dans certains cas, l’anamnèse est à l’étude et s’il ya des fausses couches, des manipulations opératoires de l’utérus, un travail prématuré, le médicament est prolongé indéfiniment.

    - en 3 trimestres

    Après la 30e semaine de grossesse, Utrozhestan est prescrit pour certaines indications:

    • Ramollissement prématuré du canal de naissance;
    • Raccourcissement du col utérin;
    • Trop bas bébé.

    La prise du médicament en fin de grossesse n’est recommandée que dans des cas particuliers, lorsque le risque de naissance prématurée est trop élevé. Le fait est que l'utilisation de médicaments à base de progestatif a une influence négative sur l'état du foie et peut également être dangereuse pendant la thrombose.

    Il est important de comprendre que l'admissibilité de l'Utrozestan est examinée individuellement dans chaque cas.

    Instructions pour l'utilisation utrozhestana pendant la grossesse

    - dosage

    Le parcours thérapeutique est déterminé par un médecin qui analyse les caractéristiques du déroulement de la grossesse, étudie la sévérité du déficit en progestérone et prescrit une méthode d'application.

    Si le choix est fait en faveur des gélules orales, la dose quotidienne varie de 200 à 300 ml au cours de la journée. En règle générale, 100 ml sont pris le matin, le reste - avant le coucher.

    À des fins prophylactiques, lorsque la menace de travail prématuré est menacée, le médicament est utilisé selon un schéma spécifique:

      400 ml toutes les 7 à 8 heures jusqu'à la stabilisation;

    Avec l'administration intravaginale, une dose de 200 ml est prescrite par jour. Dans les situations difficiles, le nombre peut être doublé.

    En cas de risque d'accouchement prématuré, le médicament est utilisé quotidiennement à raison de 200 ml de la 22ème à la 36ème semaine.

    Avec la menace existante de fausse couche à un stade précoce, le médicament est pris tous les jours à la même heure matin et soir (à 12 heures d'intervalle) à raison de 200 ou 400 ml avant la 12e semaine de gestation.

    - contre-indications

    Contre-indications au médicament s'appelle:

    • Varices;
    • Thrombophlébite et thrombose;
    • Maladie grave du foie;
    • La porphyrie;
    • Néoplasie des organes génitaux ou des glandes mammaires;
    • Saignement non diagnostiqué.

    Dans certaines conditions, l’Utrozhestan doit être utilisé avec une extrême prudence ou peut être contre-indiqué: c’est une question de soi-disant contre-indications relatives. Ce sont des situations controversées lorsque le médecin évalue les risques liés à la prise du médicament et les complications de la grossesse (menace de fausse couche, naissance prématurée, manque de progestérone).

    De telles situations se produisent lorsque:

    • Augmentation stable de la pression artérielle;
    • Crises d'épilepsie;
    • Asthme bronchique;
    • Le diabète;
    • La mastopathie;
    • La migraine;
    • Anomalies dans les reins;
    • Maladies du système cardiovasculaire;
    • Lupus érythémateux;
    • Formations bénignes.

    - effets secondaires

    Les effets secondaires de la prise du médicament sont rares, mais ils peuvent être:

    • L'aménorrhée;
    • Mastodinia;
    • Saignement du canal de naissance;
    • Maux de tête et vertiges;
    • Somnolence, apathie, états dépressifs;
    • Absence d'esprit;
    • Nausées et vomissements;
    • Troubles des selles (diarrhée et constipation);
    • Démangeaisons, desquamation de la peau, éruption cutanée;
    • Jaune de la peau, chloasma.

    L'utilisation vaginale de gélules peut provoquer une réaction locale: démangeaisons, sensation de brûlure, gonflement.

    Parmi les autres réactions négatives au médicament, on peut noter une déficience visuelle, une thrombose, une insuffisance veineuse, de graves maux de tête, un manque de désir sexuel, une prise de poids ou une perte de poids, une thromboembolie, un œdème, un hirsutisme, une alopécie locale et un choc anaphylactique.

    Mais l'apparition de pertes huileuses jaunâtres en quantités modérées après l'administration intravaginale du médicament est une variation de la norme.

    - comment annuler

    Puisque l’Utrozhestan fait référence à des médicaments hormonaux, le sevrage devrait avoir lieu progressivement. Le moyen le plus efficace d'arrêter le traitement et la prévention consiste à réduire la posologie à 100 ml par semaine ou à 50 ml tous les trois jours.

    Pendant le sevrage progressif du médicament, la femme doit être surveillée en permanence par un médecin, afin que des mesures appropriées puissent être prises en cas de saignement.

    Analogues d'Utrozhestana et leurs caractéristiques

    Duphaston est considéré comme l'analogue le plus populaire d'Utrogestan. Sa principale caractéristique n'est pas l'utilisation de progestérone naturelle, mais sa variété synthétique.

    En dépit de cette lacune apparemment évidente de Duphaston, les médecins le prescrivent très calmement et sans crainte pendant la grossesse, car son effet sur le corps de la femme et sur le fœtus est bien compris. En outre, Duphaston est considéré comme plus efficace, de sorte que les médecins font souvent un choix en sa faveur, plutôt que de l'urozhestan.

    Cependant, l'avantage incontestable de l'Utrozestan est sa bonne tolérance et sa faible probabilité d'effets secondaires.

    Un autre analogue Utrozhestana - Pradzhisan. Il se distingue, tout d’abord, par un prix inférieur, et le reste des propriétés et de l’efficacité du médicament sont les mêmes. Prajisan contient également de la progestérone, se réfère à des médicaments hormonaux, mais l'utilisation n'est possible que par voie vaginale. Formes de libération du médicament: gélules et gel.

    En outre, Prajisan a beaucoup moins de contre-indications et d’effets secondaires, mais le médicament est interdit en début de grossesse et a plus souvent un effet négatif sur le foie de la future mère.

    Le troisième substitut Urozhestana - Iprozhin. Iprozhin appartient également au groupe des agents hormonaux, contient de la progestérone et est disponible sous forme de gélules pour l'administration par voie orale et vaginale.

    Indications et contre-indications Utrozhestana et Iprozhina presque identiques, les effets secondaires se produisent rarement. Iprozhin est un analogue bon marché de l’Utrozhestan.

    L'endétrétrine est produite sous forme de comprimés et de suppositoires, qui est le plus souvent prescrit pour le traitement de l'infertilité. En général, l'action de l'endomètre est similaire à celle de l'urozestal, mais il est difficile de trouver cet analogue dans les pharmacies et son coût est plus élevé.

    L'échec hormonal pendant la grossesse peut affecter son évolution, ce n'est pas la meilleure solution En règle générale, la carence en progestérone est souvent à l’origine d’un travail prématuré ou d’une fausse couche. Si ces menaces et d’autres sont présentes, le médicament Utrozhestan est prescrit en cas de carence marquée en hormone de grossesse.

    À certaines doses, il est capable de compenser totalement le déficit en progestérone, ne provoque pratiquement pas d’effets secondaires et est très efficace. La nécessité de prendre cet outil est déterminée uniquement par un spécialiste.