Les accoucheurs: comment comprendre qu'il est temps d'aller à l'hôpital?

La grossesse est une période de la vie unique pour toute femme, surtout si le bébé est le premier. Chaque future mère se prépare à l’accouchement à sa manière, une personne ramasse d’énormes malles à la maternité, essayant de prédire ce qui pourrait être nécessaire pour elle et l’enfant dans les trois premiers jours. L'autre est émotionnellement à l'écoute, car la naissance à venir n'est pas seulement un choc physique, mais aussi une poussée psychologique puissante. Peu de gens parviennent à aborder l'accouchement sans inquiétude ni inquiétude. Le plus souvent, les femmes craignent de manquer les symptômes et les moments significatifs qui indiquent le début du travail. Récemment, les femmes ont cessé de se rendre dans les maternités du lieu de résidence et tentent de donner naissance à des médecins connus et réputés, qui ont mené toute leur grossesse et connaissent les caractéristiques de ce corps féminin. C’est le droit de chaque femme, mais si vous allez à l’hôpital, situé à une distance décente de votre domicile, vous devez écouter votre corps aussi attentivement que possible.

Symptômes du début du travail

Il est prouvé que seul le dixième enfant est né dans les délais prescrits. Tous les autres enfants naissent quand ils le souhaitent, de nombreux facteurs peuvent y contribuer. Dans la pratique de la gynécologie, il y avait une femme qui est venue à la maternité à la 37e semaine avec de l'eau sortant. Il s'avère que la veille du jour où elle et son mari ont regardé un film humoristique et que les rires déchirants et la tension de l'abdomen ont marqué le début de la naissance, pour laquelle le corps n'était pas prêt. Heureusement, tout s'est bien terminé. La naissance précoce peut être favorisée par le sexe, un effort physique atypique, des bouleversements émotionnels et d'autres facteurs provoquants. Mais comment reconnaître que le corps se prépare à l'accouchement? Y a-t-il des signaux spéciaux? Bien entendu, la nature a tout organisé de manière idéale - le corps lui-même se prépare à l'accouchement. Nous allons vous parler de certains signes spéciaux qui peuvent indiquer la prochaine naissance.

  1. Léger soulagement. 7 à 10 jours avant la naissance, le fœtus commence à descendre dans le petit bassin, la femme ressent un certain soulagement, car la pression sur l’estomac, les poumons et le diaphragme diminue. Il peut lui sembler qu'il est devenu plus facile de marcher et même de respirer.
  2. Contraction de l'utérus. Plus la durée du travail est proche, plus l'utérus commence à se contracter. Cela ne signifie pas que vous devez vous rendre à l'hôpital immédiatement, car la réduction peut durer plus d'une semaine. Cela se manifeste généralement par: l’estomac devient dur et, pour ainsi dire, se contracte pendant quelques minutes. Parfois, la contraction peut durer quelques heures, après quoi l'abdomen redevient plus souple et plus souple.

Ce sont les principaux signes pouvant apparaître 14 jours avant la livraison et immédiatement avant la livraison.

Quand aller à l'hôpital

Donc, si le liège peut partir quelques semaines avant la naissance, devez-vous vraiment aller à l'hôpital et le voir depuis si longtemps? Voici quelques signes dont l’apparence devrait immédiatement aller à l’hôpital.

  1. Si les saignements commençaient, la couleur du sang sécrété devenait écarlate.
  2. Si les contractions sont rythmées et que, entre elles, des périodes égales sont inférieures à 10 minutes.
  3. À la maternité, il faut y aller avec le moindre soupçon, si la grossesse est répétée - dans ce cas, l'accouchement se développe rapidement.
  4. Si vous avez une césarienne planifiée, pour tous les symptômes du début du travail, vous devriez consulter votre médecin dès que possible.
  5. L'écoulement d'eau est un symptôme important pour une hospitalisation immédiate, même s'il n'y a pas encore de contractions.
  6. Après 41 semaines de grossesse, toute modification de l'état de santé et du corps doit vous diriger vers l'hôpital.
  7. La douleur aiguë, qui ne passe pas longtemps, est considérée comme une pathologie et constitue également un motif d'hospitalisation urgente.
  8. Toute maladie chronique et toute anomalie doivent être surveillées par un médecin. Dans de tels cas, en fin de grossesse, il vaut mieux être à l'hôpital. Il s'agit notamment de la prééclampsie, des niveaux élevés et bas d'eau, de l'éclampsie, de l'insuffisance rénale ou cardiaque de la mère, de la pathologie intra-utérine du bébé, de la position fœtale anormale, etc.
  9. En outre, si une femme vit loin de la maternité ou reste seule à la maison, au moindre signe d’apparition du travail, vous devriez consulter un médecin.

Plus près de l'accouchement, vous devez décider du lieu de l'accouchement - avec votre obstétricien-gynécologue ou tout simplement en fonction de votre lieu de résidence. Si vous choisissez le premier cas, vous devez contacter le médecin. Assurez-vous de bien calculer l'option de sauvegarde - où allez-vous accoucher, si soudainement le médecin ne répond pas à l'appel (dans la vie, il peut y avoir différentes situations) ou si l'hôpital ferme l'évier. Calculez et réfléchissez à toutes les situations possibles - qui ont de la chance à la maternité, si le mari est envoyé en voyage d'affaires, qui sera l'aîné des enfants, qui nourrira le chat en votre absence. Cela vous aidera à vous calmer et à vous protéger des problèmes extérieurs, concentrez-vous sur l'activité du travail.

Même dans la Rome antique à l'époque d'Hippocrate, ils croyaient qu'avant de donner naissance à une femme, le teint changeait, surtout si elle attendait une fille. Peut-être y a-t-il quelque vérité à ce sujet, car les changements hormonaux battent leur plein. Regardez dans le miroir, il y a peut-être des réponses à toutes vos questions.

Comment comprendre qu'il est temps d'accoucher?

L'attente de la première naissance est une période excitante et dérangeante. Beaucoup de femmes craignent de ne pas avoir l'apparence de contractions et le bébé naîtra à la maison. Cependant, dans la pratique, il est assez difficile de ne pas remarquer le début du travail.

Début du travail

Le travail débute généralement entre 38 et 42 semaines de gestation. Dans ce cas, ils sont considérés comme normaux et opportuns, et l'enfant est à terme.

Quand est-il temps d'aller à l'hôpital pendant la première grossesse? Devrais-je aller à l'hôpital à l'avance?

Que la femme porte le premier ou le troisième enfant, il n'y a aucune indication d'hospitalisation avant le début du travail.

Bien que plus tôt cette pratique était commune. Si, au bout de quarante semaines, la future mère n'ouvrait pas le col de l'utérus et que les contractions régulières ne commençaient pas, elle était hospitalisée. Dans les conditions de la maternité, la femme était sous surveillance médicale constante. Si nécessaire, une stimulation de l'activité de travail était effectuée.

À ce jour, sans preuve sous la forme de complications de la grossesse, un obstétricien-gynécologue n'émet pas de demande d'hospitalisation. La future mère peut rester à la maison jusqu'à 42 semaines et mener une vie normale.

Cependant, la proximité de l'accouchement doit être prise en compte pour préparer tout le nécessaire pour l'hôpital. Vous devez également être conscient des changements corporels tels que les précurseurs.

Précurseurs

Les précurseurs signalent à la future mère qu'il est temps que le bébé naisse. Au cours de la première grossesse, entre l'apparition de ces symptômes et le début du travail prend généralement une à deux semaines, tandis que la seconde et la suivante - le bébé peut naître le lendemain. Cela est dû à une réaction plus rapide de l'utérus aux processus se produisant dans le corps.

Les symptômes précurseurs incluent:

  • Changer la forme de l'abdomen.
  • La disparition des brûlures d'estomac et des problèmes digestifs, essoufflement.
  • Redresser le dos et le cou.

Ces manifestations sont dues au fait que le fœtus tombe en dessous et se dirige fermement contre l’entrée du petit bassin. La pression sur le haut de l'abdomen, respectivement, diminue et les symptômes désagréables associés à la pression sur le diaphragme s'affaiblissent ou disparaissent.

La descente de l'abdomen entraîne un déplacement du centre de gravité, ce qui provoque un redressement et une déviation du dos et du cou. En outre, les femmes peuvent être dérangées par la douleur dans la région lombaire.

Plus près de la naissance du tractus génital peut déplacer le bouchon muqueux. Habituellement, il s'agit d'un caillot de sécrétions présentant des traînées et des taches sanglantes. Parfois, le bouchon de mucus se dégage par endroits et passe inaperçu, surtout si la grossesse est la première.

L'apparition de pertes muco-sanglantes peut effrayer la future mère. Cependant, ce précurseur n'est pas une raison pour une hospitalisation d'urgence à l'hôpital.

Si l'eau ne sort pas et que des contractions régulières de l'utérus ne sont pas observées, il est possible de rester chez soi et d'attendre l'accouchement même après la sortie du bouchon.

Signes de l'accouchement

Le mécanisme du travail est assez compliqué. Tout d'abord, il est nécessaire que le col de l'utérus s'ouvre pour permettre à l'enfant de se déplacer librement dans le canal de naissance.

Cela se produit pendant la première phase du travail. Viennent ensuite les tentatives, lorsque les contractions de l’utérus sont combinées à une forte tension des muscles de la presse, elles poussent l’enfant vers l’extérieur. La troisième étape est la décharge du placenta - le placenta, ou "la place des enfants".

Les principaux signes d'un début d'accouchement:

  • Contractions utérines régulières.
  • La décharge de liquide amniotique.

La future mère doit savoir qu’en plus des vraies contractions, il existe aussi des coupures fausses ou d’entraînement. Si une femme comprend la différence, il lui sera facile de les distinguer.

Combats de formation

Les périodes d'entraînement sont parfois qualifiées de précurseurs de l'accouchement, surtout si elles sont observées pour la première fois à 37–38 semaines.

Cependant, une femme peut souvent remarquer leur apparition beaucoup plus tôt - au deuxième trimestre. À partir de la semaine 16-18, les contractions utérines irrégulières sont considérées comme normales.

L'objectif principal de ce processus est de préparer l'utérus pour l'accouchement à venir. De telles contractions sont décrites depuis longtemps et sont mieux connues dans la littérature médicale sous le nom de «contractions de Braxton-Hicks».

Ils sont indolores et irréguliers, ils passent rapidement de leur côté. Pour réduire les combats d’entraînement, vous devez vous détendre davantage, changer la position du corps. Parfois, une respiration profonde et rythmée aide.

Combats réguliers

Si une femme a constamment des séances d’entraînement, elle peut rater le moment où elle devient régulière. Cependant, très vite, les différences deviennent apparentes.

Pour les vraies contractions caractéristiques:

  • Régularité et rythme.
  • Réduction des écarts entre les contractions utérines.
  • L'augmentation de l'intensité.
  • Sensations de douleur - de modérées à fortes.

Pour comprendre le vrai qu'il combat ou le faux, vous devez utiliser l'horloge. Des coupes régulières indiquent que l'accouchement a finalement commencé. De plus, ils ne diminuent pas pendant le repos ou le sommeil, avec un changement de position. En se déplaçant, les vraies contractions peuvent s'intensifier et être plus douloureuses. En outre, ils ne sont pas affectés par l’utilisation d’antispasmodiques - No-shpy, Papaverina, Viburkola.

Parfois, le médecin peut recommander de rester à la maison jusqu'à ce que les intervalles entre les contractions utérines soient réduits à 5-7 minutes, car la première naissance dure entre 18 et 20 heures.

Cependant, si l’hôpital est éloigné ou difficile à atteindre, il vaut mieux y aller dès que les coupes sont régulières. Ne tardez pas, si dans la famille le long de la ligne féminine - la mère ou la soeur du patient - il y a eu une naissance rapide. La fille de la naissance du bébé peut suivre le même scénario.

Décharge de liquide amniotique

Pendant la grossesse, le bébé est dans une coquille dense - la vessie, qui est remplie de liquide. C'est ce qu'on appelle le liquide amniotique ou liquide amniotique.

Ils accomplissent une tâche importante - protéger l’enfant des blessures lors de mouvements brusques, servir d’amortisseur. En outre, ils participent à certains processus métaboliques. En outre, en raison du liquide amniotique, il est possible de maintenir la température optimale de l'environnement pour le fœtus.

Au début du travail, les obus se brisent et de l'eau est versée. En règle générale, ce processus est brutal, sans précurseurs ni sensations douloureuses. Le plus souvent, les femmes confondent l'écoulement de liquide amniotique avec la miction involontaire.

Parfois, une petite quantité de liquide est coulée en plusieurs parties. Mais le volume peut atteindre 1,5-2 litres.

Si cela se produit, il est conseillé d'aller à l'hôpital le plus tôt possible, même s'il n'y a pas d'activité régulière sur le marché du travail. Très probablement, les contractions sont simplement trop faibles et la mère ne les ressent pas encore.

Une longue période anhydre menace le bébé de l'infection, vous ne devez donc pas remettre l'appel à l'hôpital. Plus une femme examine rapidement sa femme, moins le risque de complications est grand.

Pathologie

Parfois, l'accouchement commence tôt. Cela se produit pendant la première grossesse et les suivantes.

Le travail prématuré est considéré s'il a commencé avant 38 semaines. Il n’est pas toujours vrai que l’enfant ou la femme en travail souffre, au bout de 36 à 37 semaines, le plus souvent, tout se termine bien.

À ce jour, les médecins ont nourri des bébés d'un poids de 500 grammes. Bien entendu, dans ce cas, le risque de lésion du système nerveux central et d’autres complications est assez élevé.

C'est pourquoi vous avez besoin de toutes les forces pour vous efforcer de transmettre une grossesse. Le travail prématuré peut commencer normalement, mais quelques semaines plus tôt. Avec cette option, il est nécessaire d'appeler l'équipe d'ambulance dès que la femme a remarqué la régularité des contractions ou des écoulements de liquide amniotique.

Parfois, la livraison est forcée - par exemple, avec le détachement prématuré d'un placenta normalement situé, une éclampsie.

Une femme enceinte doit être hospitalisée d’urgence si ces symptômes apparaissent:

  • Des combats réguliers.
  • Décharge de liquide amniotique.
  • Douleur soudaine et aiguë dans l'abdomen, le bas du dos.
  • Écoulement sanglant de l’appareil génital ou signes de saignement interne (perte de conscience, chute brutale de la pression artérielle, tachycardie, vertiges, faiblesse soudaine et faiblesse et pâleur).

Comment comprendre quand il est temps d'aller à l'hôpital? Lors de la première grossesse, cette question concerne toutes les femmes sans exception. Cependant, presque personne ne donne naissance à la maison car il a raté le début du travail. Leurs signes sont si évidents et palpables que les erreurs sont extrêmement rares.

Comment comprendre quand il est temps d'aller à l'hôpital?

Plus la fin de la grossesse est proche, plus l'anxiété de la femme face à l'accouchement est grande. Cette période est particulièrement excitante et dérangeante pour celles qui deviennent mères pour la première fois. Il y a beaucoup de questions sur le moment d'aller à l'hôpital, ce qu'il faut emporter avec vous et comment l'accouchement aura lieu.

Quelques jours et parfois quelques semaines avant la naissance de l’enfant, le bien-être de la femme se modifie. Pendant cette période, il vaut la peine de s’inquiéter de la collecte du sac à la maternité, des documents nécessaires, ainsi que d’informer vos proches. La naissance elle-même se produit en plusieurs étapes. Dans certains cas, une hospitalisation précoce est recommandée.

Comment déterminer que l'accouchement va bientôt commencer?

Quelques jours avant la naissance de l'enfant, le corps de la femme commence à se préparer. En regardant l'état, la femme enceinte peut découvrir les signes suivants:

  • réduction de l'œdème et parfois une perte de poids;
  • abaisser l'abdomen en rapprochant l'enfant du canal génital;
  • réduction des brûlures d'estomac et de l'essoufflement;
  • augmentation du besoin d'uriner;
  • sensation de lourdeur et de pression dans la région lombaire;
  • des crampes dans les jambes;
  • changements dans la motilité intestinale: diarrhée, nausée, haut-le-cœur;
  • activité réduite des enfants;
  • la manifestation de «l'instinct de nidification» (désir de préparer la maison à l'apparition de l'enfant, de tout laver, de tout nettoyer, d'organiser une place pour les enfants dans la chambre);
  • développement de fausses contractions - contractions qui entraînent le corps et préparent le col pour l'accouchement;
  • l'apparition de sécrétions muqueuses insignifiantes, sans odeur, transparentes ou légèrement rosâtres;
  • écoulement de bouchon muqueux (caillot ressemblant à une méduse).

Si vous trouvez de tels signes, il n’est pas nécessaire de contacter immédiatement l’hôpital. Avant l'apparition du bébé, cela peut prendre plusieurs semaines à 1-2 jours, il est impossible de déterminer plus précisément la date de naissance. La chose la plus importante est de rester sur ses gardes afin de rechercher une aide médicale dès les premiers signes d'activité.

Quand aller à l'hôpital?

Il est nécessaire d'aller à la maternité dès les premiers signes du début du travail. Ces symptômes doivent connaître et surveiller de près les changements d'état:

  1. Envoyez le liquide amniotique. Dans le cours normal du travail, cela se produit pendant la période de dilatation cervicale. Souvent, la bulle amniotique se rompt avant le début des contractions et l'apparition des spasmes. Dans une telle situation, vous devez contacter immédiatement la maternité, un enfant sans liquide amniotique ne devrait pas dépasser 10-12 heures. Il est dangereux de rompre le liquide amniotique avant la 37e semaine. Dans ce cas, les médecins auront besoin de temps pour préparer les poumons de l’enfant au fonctionnement.
  2. Les premières contractions sont apparues - des attaques contractiles périodiques, qui se produisent avec des douleurs tiraillantes dans le bas de l'abdomen. Grâce à eux, le col utérin se ramollit et s'ouvre. Lors de la première naissance, des contractions mineures, mais longues (jusqu'à 24 heures ou plus) se développent souvent. Premièrement, les coupures ne causent pas beaucoup de douleur et durent 15 secondes. Pendant les pauses, les muscles se relâchent et la femme enceinte a la possibilité de se reposer. L'activité générique augmente progressivement, les contractions deviennent plus fréquentes, prolongées et douloureuses. Les pauses sont réduites à 15-20 minutes et en cours d’accouchement - à 2-3. La douleur s'étend au bas du dos, au rectum, aux cuisses et aux mollets, parfois accompagnée de frissons. Lorsque les contractions durent une minute ou plus et que les pauses entre elles sont réduites à 10-15 minutes, vous devez vous rendre à l'hôpital. Cette fréquence est le signe principal de la naissance imminente d'un enfant.

La différence du premier stade du travail chez les multipares est qu’il passe plus rapidement. De plus, il y a plus de pertes de liquide amniotique avant l'apparition des contractions.

Situations nécessitant une hospitalisation précoce

Une femme peut se rendre à la maternité à l'avance, de son plein gré, sur recommandation du médecin qui la surveillait. Certaines mères se sentent plus calmes sous la surveillance du personnel médical, malgré le manque de proches. Surtout ceux qui ont eu des complications lors de naissances précédentes demandent une hospitalisation précoce.

Les indications pour aller à l’hôpital à l’avance sont les suivantes:

  1. Grossesse prolongée. A la 42ème semaine, il est préférable d'aller à l'hôpital, même s'il n'y a aucun signe d'accouchement. À l'hôpital, des procédures spéciales sont effectuées pour préparer le corps, ramollir le col et favoriser son ouverture.
  2. Gestose Cette condition en elle-même nécessite une hospitalisation. L'une de ses complications peut être la naissance prématurée et, en cas de forme grave de la pathologie, un accouchement d'urgence sera nécessaire de manière chirurgicale.
  3. Césarienne planifiée. Une hospitalisation précoce permet à une femme et à son personnel de se préparer à l'opération à venir: effectuer des analyses de sang et d'urine, choisir une anesthésie et d'autres médicaments. La procédure est effectuée une semaine avant la date de livraison prévue (DA). En savoir plus sur la façon de déterminer la date prévisionnelle de livraison →

Ce ne sont que les raisons les plus fréquentes d'aller à l'hôpital à l'avance. La question de l'admission précoce en hospitalisation est tranchée par le principal obstétricien-gynécologue en fonction de l'état de la femme, de son état de santé, des caractéristiques du processus de gestation (présence de complications).

Quand avez-vous besoin d'une aide d'urgence?

Un appel d'ambulance est requis immédiatement dans les situations suivantes:

  • les contractions deviennent régulières, répétées toutes les 5 minutes ou plus;
  • liquide amniotique déplacé;
  • les pertes vaginales sont devenues sanglantes ou des saignements se sont développés (sang écarlate);
  • la douleur ne survient pas périodiquement, mais tourmente constamment, par nature - douleur ou crampes.

Un cas séparé est une naissance rapide. Ils ne peuvent pas toujours être prévus, la marque de fabrique - l'ouverture rapide du col de l'utérus. Dans le même temps, les périodes de repos sont constamment raccourcies et durent bientôt 2-3 minutes.

Par conséquent, si les naissances précédentes ont été rapides ou qu’il existe un facteur héréditaire, l’ambulance doit être appelée dès les premières contractions.

Dans tous les cas ci-dessus, vous devriez rechercher un traitement d'urgence. Il n’est pas sûr d’accéder à la maternité par votre propre moyen de transport, car l’accouchement peut passer à l’étape suivante et l’état de la femme s’aggravera. Dans la voiture de soins médicaux, il y a l'équipement nécessaire pour de telles situations.

La naissance d'un enfant est un processus assez long comportant plusieurs étapes. Quelques jours avant le début de celui-ci, des changements de bien-être apparaissent, appelés signes avant-coureurs.

La première étape du travail implique la décharge de liquide amniotique et l'apparition de contractions. Il est nécessaire d'aller à la maternité lorsque l'intervalle entre les contractions est de 10 à 15 minutes et que la réduction elle-même dure environ 60 secondes.

Une hospitalisation précoce est nécessaire pour le développement de la prééclampsie, la grossesse après terme, la césarienne programmée et pour certaines autres complications.

Appelez immédiatement une ambulance, si l'intervalle entre les contractions est inférieur à 5 minutes, si de l'eau s'est écoulée, des pertes sanglantes ou des douleurs atroces et constantes dans le bas de l'abdomen sont apparues.

Auteur: Olga Khanova, médecin,
spécifiquement pour Mama66.ru

Les premiers signes de l'accouchement: comment savoir qu'il est temps d'aller à l'hôpital

Les dernières semaines de grossesse sont une période passionnante pour chaque femme.

Après tout, la date de naissance réelle n'est pas toujours la même que celle que le médecin a déterminée pour vous.

Particulièrement difficile pour les futures mères qui accouchent pour la première fois.

Les premières contractions, le déversement d'eau, la modification de la forme du ventre - tout cela est connu en théorie. Mais ce que les précurseurs de l'accouchement seront dans la pratique reste un mystère pour les mères.

Nous essaierons de dissiper tous vos doutes et de vous expliquer comment commence réellement la naissance.

Premiers signes de travail

La période normale pour le début du travail est de 37 à 38 semaines. Une grossesse pouvant durer jusqu'à 41,5 semaines est considérée comme post-terme.

Mais chaque grossesse est individuelle: des bébés en parfaite santé et forts naissent parfois à la 36e semaine et à la 42e année.

L'accouchement commence soudainement dans de très rares cas. Le plus souvent, ils sont précédés des symptômes suivants (précurseurs du travail):

1 Le bouchon de mucus se détache. Un caillot de mucus recouvre le col de l'utérus, protégeant ainsi le fœtus d'une éventuelle infection. Avec des contractions de l'utérus, le bouchon de mucus est forcé. Cela se produit généralement un à deux jours avant la naissance, mais le liège peut parfois passer une semaine avant les contractions réelles.

Un testament à la décharge de bouchons muqueux sera une décharge abondante caractéristique. Leur consistance est assez épaisse, il peut y avoir des impuretés de couleur rosâtre et jaunâtre.

2 Décharge d'eau. Ce symptôme survient strictement 24 heures avant le début du travail.

Il y a une rupture de la bulle amniotique et l'eau, qui sert de bébé au principal nutriment, va à l'extérieur.

La période pendant laquelle le bébé est sans protection du liquide amniotique ne doit pas dépasser 12 heures.

La longue période anhydre menace d'infections et de complications lors de l'accouchement.

Les eaux peuvent s'écouler rapidement et il peut rester du temps. La couleur de l'eau émise doit être claire ou très claire.

En présence d'impuretés troubles, verdâtres ou sanglantes, la future mère doit immédiatement consulter un médecin.

3 vrais combats. Le symptôme le plus prononcé du début du travail. Grâce aux contractions, le col de l’utérus s’ouvre pour permettre à la tête du bébé de passer sans problème dans le canal de naissance.

4 sensation douloureuse dans le bas du dos. Il y aura une douleur "lancinante" périodique, quelque chose qui ressemble à des sensations au début de la menstruation. Ce symptôme n'apparaît pas plus de 2-3 jours avant l'accouchement.

Si ces douleurs vous hantent constamment, parlez-en à votre médecin. Cela peut indiquer que le bébé prend une mauvaise position et vous devrez envisager l'option d'une césarienne.

5 Abaissement de l'abdomen. Cela se produit 2-3 semaines avant le début du travail.

Le placenta tombe plus bas dans la région pelvienne et les os du bassin divergent sur les côtés.

À la suite d'un prolapsus utérin, la femme arrête les brûlures d'estomac, améliore la digestion et facilite la respiration. Certes, il vous sera plus difficile de vous asseoir et de marcher.

6 mictions fréquentes. En raison de la pression accrue de l'utérus sur la vessie, il est possible que vous ayez fréquemment besoin d'uriner. Et certains d'entre eux peuvent être faux. Le même facteur affecte l'augmentation de la fréquence de la défécation.

7 Changements dans l'activité motrice du bébé. Quelques jours avant la naissance, la future mère peut remarquer que l’enfant ne se comporte plus comme avant. Ses tremblements peuvent augmenter ou vice-versa, puis s'atténuer plus longtemps.

8 Syndrome "nid". Plutôt, un symptôme psychologique, mais très commun du travail imminent. Une femme a un désir naturel de créer toutes les conditions de la maison pour pouvoir bientôt lui amener un membre de la famille.

À l'heure actuelle, il est peu probable que vous souhaitiez aller à des réunions avec des amis: la priorité sera accordée au nettoyage à domicile et à la création de confort dans la chambre des enfants.

Sinon, votre famille et vos amis remarqueront certainement des changements dans votre humeur. Au lieu de sautes d'humeur soudaines, le calme, l'harmonie et l'envie de sourire vont venir.

9 Perte de poids. Souvent, les mères ont un appétit affaibli avant l'accouchement et perdent jusqu'à 2 kg de poids au cours de la dernière semaine de gestation. Cela peut également s'expliquer par des mictions fréquentes et des selles plus fréquentes.

Comment distinguer les vrais combats des faux?

Il est préférable d'aller à la maternité lorsque vous ressentez pleinement les signes du début du travail. Si l'activité générique est instable, vous n'avez pas besoin d'appeler une ambulance: vous perdez simplement votre temps et vous risquez de vous retrouver au département de pathologie.

Souvent, les femmes qui portent un bébé pour la première fois subissent de fausses contractions (d’entraînement) pour des contractions réelles.

La principale différence entre les combats d'entraînement et les combats réels réside dans le fait que la douleur est presque complète.

Vous remarquerez peut-être seulement un léger inconfort en marchant. Les vraies contractions sont très douloureuses, beaucoup plus désagréables que les douleurs menstruelles.

Pour les contractions réelles, la force croissante de la douleur est caractéristique. Les contractions se produisent toujours régulièrement, mais à l'approche de l'accouchement, leur rythme devient plus fréquent.

Certaines femmes ont une sensation d’abdomen pétrifié pendant les douleurs d’accouchement. Lorsque vous touchez l'estomac, vous sentirez une surface ferme et très élastique. Cet effet peut durer jusqu'à 1 minute, puis la tension chute.

Si les contractions de l'entraînement peuvent être «calmées» en prenant une douche chaude ou en modifiant la position du corps, vous ne serez pas en mesure de faire face aux combats à la naissance.

Comment les naissances commencent-elles dans les figurines?

Pour les mères qui attendent leur premier-né, les signes d'accouchement sont diagnostiqués une à deux semaines avant la fin de la grossesse. Parmi les enfants répétitifs, le pourcentage d'accouchements rapides est plus élevé.

Beaucoup de femmes qui portent un deuxième bébé et plus ne commencent à remarquer l’apparition de précurseurs du travail qu’après 38 semaines.

Pour celles qui accouchent pour la première fois, la préparation à l'accouchement à long terme est plus nécessaire que pour les mères déjà établies.

Leurs canaux de naissance sont moins élastiques, ils ont donc besoin de plus de temps pour s’étirer.

Si vous êtes enceinte pour la première fois et que vous ne ressentez aucun symptôme après 39 semaines, contactez votre gynécologue. Peut-être besoin d'accélérer le processus d'accouchement.

Mais le recours à de telles mesures de manière indépendante, même en utilisant des méthodes populaires «éprouvées» telles que le sexe et les bains chauds, n'en vaut pas la peine. Vous avez maintenant trop de responsabilités pour la santé du fœtus et toute intervention non professionnelle peut être dangereuse.

Comment comprendre que le second travail commence

On pense que la nouvelle grossesse se déroule un peu différemment. Par conséquent, même les mères expérimentées ne savent pas quand se rendre à l’hôpital à la deuxième naissance pour ne pas rater le bon moment. Il est nécessaire de traiter des principales caractéristiques de la nouvelle livraison.

Précurseurs et symptômes

Pour être admis à l’hôpital en temps voulu, vous devez vous familiariser avec les principaux aspects de la période de travail. En règle générale, une femme peut se rendre à la maternité avant le début de l'acte de naissance.

Comment comprendre que la deuxième naissance commence? La future mère ressentira les signes avant-coureurs d'une naissance rapide, telle que la décharge du bouchon muqueux, l'abaissement de l'abdomen et la rupture des membranes du fœtus. Les combats sont perceptibles avec quelques interruptions, qui s'intensifient progressivement.

Les hérauts de la deuxième naissance diffèrent de la première fois. Il s'agit du moment de la manifestation du bébé dans le monde. Cela signifie que le bouchon de liège s'éteint une heure avant la naissance du bébé, tout comme l'estomac, tombe dans la salle d'accouchement.

Combats d'entraînement - aucune raison d'aller à l'hôpital pendant la deuxième grossesse. Ils se remarquent même quelques semaines avant la naissance. Si la régularité est observée dans les contractions utérines et que l'intensité augmente, cela indique que les spasmes à la naissance sont réels. Dans une telle situation, l’essentiel est de rester calme et de ne pas paniquer.

Si des accouchements en partenariat sont envisagés, il est important de rattacher l'enfant plus âgé à des proches en cas d'hospitalisation. Il est nécessaire d’accorder des émotions positives et d’attendre un écart de 7 à 8 minutes entre les contractions utérines.

Quand se réunir à l'hôpital à la deuxième naissance? Les étapes multiples du travail étant raccourcies, il est donc préférable de se rendre tôt à la maternité, lorsque l'intervalle entre les spasmes utérins est de 10 minutes.

Nécessite une hospitalisation obligatoire lors du rejet de liquide amniotique. Cela s'applique à tout compte de grossesse, la période de gestation n'a pas d'importance.

La future mère a besoin d'aller à la maternité en cas d'urgence (saignement, eaux vertes ou rouges, manque d'activité physique du fœtus) ou avec des spasmes utérins réguliers toutes les 7 à 8 minutes.

Vraies et fausses contractions

S'il s'agit de la deuxième grossesse, les contractions de l'entraînement utérin sont perceptibles dès 20 semaines. Au fil du temps, leur intensité augmente, mais les combats de Braxton-Hicks peuvent toujours être vraiment distingués des combats réels.

Les spasmes d'entraînement sont irréguliers, la tendance dans leur durée n'est pas visible. L'intensité des contractions non naturelles dépend de l'activité physique de la future mère (palpable pendant la journée et tout est calme la nuit), le tonus est supprimé à l'aide d'une douche chaude.

Les véritables contractions génériques de l'utérus ne peuvent être stoppées ni affectées par leur puissance. Les vraies contractions deviennent de plus en plus intenses et de plus en plus longues avec le temps, entraînant le bas-ventre, les douleurs dans le bas du dos et le sacrum. Une femme est entourée de douleur qui augmente progressivement.

L'activité générique à la deuxième naissance se déroule rapidement. En moyenne, pour une nouvelle livraison, la procédure ne prend pas plus de 8 heures. Pour cette raison, vous devriez essayer de réparer les contractions à temps afin de ne pas rater le bon moment pour vous rendre à la maternité.

Il est possible de compter les intervalles et la durée des contractions utérines à l'aide d'un ordinateur portable, d'un stylo et d'une horloge ou d'une application spéciale pour smartphone. Les deux méthodes sont correctes, mais le nombre de scrum virtuel est plus pratique à utiliser. Il suffit d’appuyer sur le bouton au début et à la fin du spasme. Le programme calcule indépendamment la durée et l'intervalle.

Après les premiers véritables combats, il est important de s'habiller d'une robe ou d'un peignoir spacieux et confortable, facile à enlever. En hiver, portez une robe ou une chemise de nuit chaude.

La route de l'hôpital

Dès que la future mère se rend compte qu'il est temps d'aller à la maternité lors de la deuxième naissance, vous devez décider de la date et du moment où elle doit s'y rendre. Une femme en travail devrait faire un choix en fonction de la situation actuelle. Avec une période normale de contractions, sans pathologies ni saignements, il est tout à fait possible d'aller accoucher par vos propres moyens (en voiture ou en taxi). Si la future mère a déjà vu un écoulement vert, brun, écarlate ou sanglant, il est nécessaire d'appeler immédiatement une ambulance.

Lorsqu'il n'est pas possible d'aller à l'hôpital en voiture, il est préférable de s'y rendre avant le début de la deuxième naissance. La seule façon de vraiment entrer dans le bon hôpital. Ambulance chanceuse dans un voisinage ou en service.

Ramassez les sacs. Il est important de bien collecter les objets avant d'aller à l'hôpital pour la deuxième naissance. Habituellement, les femmes enceintes reçoivent une liste dans une clinique de maternité, selon laquelle vous devez rassembler les éléments pour rester dans le service de maternité. Ce sont des produits de soins personnels, des vêtements pour bébés, des couches et des couches. En règle générale, répétitif filtre déjà tout ce qui est écrit dans les positions obligatoires, en fonction de l'expérience personnelle.

Lorsque la deuxième grossesse est reportée, vous devez contacter l’hôpital dès que possible (au plus tard 40 semaines). Ensuite, une femme est stimulée par la drogue. Mais en raison des particularités de la deuxième naissance, à savoir les stades raccourcis du travail, il est nécessaire de connaître les secrets pour éviter les déchirures et les fissures.

Comment ne pas casser lors de la deuxième naissance:

  1. former les muscles vaginaux;
  2. lubrifier le périnée avec de l'huile végétale (olive, amande);
  3. essayer d'éliminer la stimulation médicamenteuse

Si vous suivez les recommandations du gynécologue, le risque de traumatisme génital lors de l'accouchement diminue. La cause des fissures et des larmes peut être l’âge de la femme en travail ou ses caractéristiques physiologiques (manque d’élasticité des tissus). Dans une telle situation, les conseils des obstétriciens n'empêcheront pas une complication.

Reconnaître le deuxième accouchement est facile, car la femme a déjà une idée de ce qui nous attend. La règle de base est d'arriver à la maternité à temps pour ne pas avoir de bébé sur la route. En cas de décharge de liquide amniotique à tout moment, vous devez vous rendre immédiatement à l'hôpital, car le bébé ne devrait pas apparaître au plus tard 12 heures après le moment de la rupture de la vessie du fœtus. Il convient de corriger correctement les contractions et leur durée. Ensuite, vous pouvez compter sur un résultat positif du processus générique et sur l’émergence d’un bébé en bonne santé.

Quand il est temps d'aller à l'hôpital - signes d'un travail imminent

Lorsque la grossesse touche à sa fin, la plupart des femmes enceintes commencent à se demander comment et quand elles iront à la maternité. En effet, il est très important de déterminer correctement le moment opportun pour saisir une valise et conduire. Personne ne veut venir longtemps avant la naissance et rentrer chez lui ou attendre à l'hôpital, et je veux encore moins accoucher sur la route.

La meilleure façon de savoir quand il est temps de demander à votre gynécologue, mais vous pouvez entendre les conseils les plus différents. Quelqu'un conseille d’aller à l’avance lors des premières contractions, alors que d’autres le recommandent jusqu’à la dernière fois à la maison, car la période qui s’écoule entre le début de l’accouchement et l’accouchement peut être très longue. Bien sûr, il est plus agréable de passer ce temps à la maison dans une atmosphère détendue et non dans les murs de l’hôpital. Quand est-il temps d'aller à l'hôpital? Cherchez la réponse à cette question.

Quels signes indiquent une naissance imminente

Un certain nombre de signes aident à déterminer que l'accouchement aura bientôt lieu. Bien sûr, le meilleur signe est l'approche de la date à laquelle, en fait, l'accouchement et prévu. Mais la médecine moderne considère les accouchements normaux et à terme à la 38e et à la 42e semaine. Chaque mère veut donc savoir plus précisément si son bébé va bientôt naître. Nous décrirons les signes qui aident à prédire cela. Mais il ne faut pas oublier que le corps de chaque femme est unique et que l’ensemble des symptômes peut être très différent. La première, la deuxième et toutes les générations suivantes peuvent différer.

Le premier signe est un prolapsus abdominal. Chez les primipares, l'abdomen est généralement abaissé un peu plus tôt, 2 à 4 semaines avant l'accouchement, et chez les multipares, il peut être abaissé à tout moment, même juste avant la naissance.

Seulement 10% des enfants naissent exactement à l'heure.

Changer la sélection. Avant l'accouchement, l'équilibre des hormones se modifie, ce qui peut conduire à des sécrétions plus fluides et plus abondantes.

Changement dans la miction et les selles. En raison de l'abaissement de l'abdomen, la pression sur la vessie peut augmenter, entraînant une augmentation de la miction ou même de l'incontinence. Mais la pression accrue de l'utérus sur les intestins peut entraîner une constipation accrue. Et juste avant la naissance (pas plus d'un jour) peut apparaître une diarrhée. Cela suggère que les organes internes des femmes se préparent déjà à l'accouchement.

Le passage du bouchon muqueux est un autre symptôme qui indique une livraison rapide. Mais nous devons nous rappeler que le début de l'écoulement, qui ressemble à l'apparition de sécrétions muqueuses de couleur brunâtre, peut survenir deux semaines avant la naissance, ou peut-être juste avant la naissance. Un bouchon de liège peut s'éloigner, à la fois immédiatement et en totalité, et par parties pendant longtemps.

Avant la naissance, le nombre de mouvements du bébé diminue. Un grand enfant peut difficilement se glisser dans le ventre de sa mère, il devient donc plus difficile pour elle de bouger.

La réduction du poids corporel d'une femme est un autre signe d'accouchement rapide. Avant l'accouchement, l'équilibre des hormones change légèrement, ce qui entraîne la libération de l'excès de liquide et la femme devient un peu plus facile.

En outre, la livraison de la main-d'œuvre indiquera bientôt des combats de formation. L'utérus vient se tonifier, ce qui peut être accompagné de douleur. Elles diffèrent des contractions réelles par des irrégularités et par l'absence de douleur intense.

Lors de l'examen sur la chaise, l'obstétricien-gynécologue sera également en mesure de noter des modifications du col de l'utérus. Il raccourcit et devient plus élastique.

Quand aller à l'hôpital? (Vidéo)

Beaucoup de femmes, surtout les primipares, se demandent quand il vaut mieux aller à l'hôpital. Si vous sentez qu'il s'agit bien d'un accouchement, il est important de bien s'orienter pour ne pas arriver trop tôt ou au contraire très tard.

Le plus souvent, les enfants naissent le mardi et le moins souvent - le week-end.

Au tout début du travail, les contractions sont brèves, de 5 à 10 secondes, et les pauses entre elles durent jusqu'à une demi-heure. À ce stade, pas même tout le monde remarque que la naissance a déjà commencé. Progressivement, le temps des contractions augmentera et leur durée augmentera. Aussi en parallèle augmentera la douleur pendant le travail. Si pendant cette période il n'y a pas de saignement et que la femme se sent normale, vous pouvez rester à la maison en toute sécurité, dans l'attente d'un travail plus actif.

Quand aller à l'hôpital, cela dépend aussi de l'endroit où il se trouve. Si vous allez à l'hôpital pas très loin, vous pouvez rester à la maison un peu plus longtemps. Si vous y allez longtemps, il faut en tenir compte. Nous considérons la situation lorsque l’hôpital est relativement proche. Ensuite, il faut y aller avec une fréquence de contractions régulières une fois toutes les 7 à 8 minutes et avec une durée de contractions supérieure à 1 minute.

Certains experts conseillent d’attendre les bagarres dans 5 minutes, mais en cas de deuxième naissance ou de retard sur la route, il ya toutes les chances de ne pas avoir le temps de donner naissance dans une voiture, et c’est bien si vous êtes dans une ambulance et non dans un taxi. Si vous doutez du temps qui vous reste ou non, vous pouvez aller à une fréquence de contractions de 10 minutes. Et si l'adhérence est moindre, ne vous inquiétez pas, il vaut mieux rester dans les murs indigènes que dans l'hôpital. Mais toutes ces règles sont pour ceux qui n'ont pas encore perdu leur eau. Si les eaux ont disparu, vous devez vous rendre immédiatement à l'hôpital.

Comment apprendre les vraies contractions

Avant d’accoucher, la plupart des femmes ont des contractions fausses ou d’entraînement. Parfois, ils sont si douloureux qu'ils sont confondus avec les vrais. Souvent, les femmes, surtout les primipares, se rendent à la maternité avec des séances d’entraînement. Il n’ya rien de terrible en cela, les médecins considèrent simplement que la naissance n’a pas encore commencé et est autorisée à rentrer chez elle ou recommande de rester à l’hôpital si quelque chose les inquiète.

Chez les fœtus de sexe masculin dans l'utérus de la mère, une érection est possible, ce qui a été observé à plusieurs reprises sur le sonogramme.

Cependant, afin d'éviter toute erreur et qu'il était plus facile de déterminer s'il était temps d'aller à la maternité, il est important d'apprendre à distinguer les fausses contractions des contractions réelles:

  • Les fausses contractions n’ont généralement pas de périodicité claire et les contractions réelles apparaissent à intervalles de temps à peu près égaux. Si plusieurs combats ont lieu régulièrement, puis disparaissent, il s'agit bien d'un entraînement.
  • L'intervalle entre les contractions réelles diminue progressivement et entre les fausses contractions, il peut changer arbitrairement.
  • Les fausses contractions peuvent être arrêtées en modifiant la position du corps. Si vous vous levez et que les combats sont terminés, c'est définitivement faux, car les contractions réelles ne feront que s'intensifier. De plus, les fausses contractions peuvent provenir d'une âme chaleureuse.
  • Les contractions du travail deviennent progressivement plus douloureuses et leur durée augmente.

En cas de doute, vous pouvez utiliser un compteur spécial de contractions en ligne, qui sont nombreuses sur Internet. Ils aideront à déterminer automatiquement la durée et la fréquence des contractions.

Quand aller à l'hôpital besoin d'avancer

Bien sûr, tout le monde voudrait que la grossesse se passe facilement, mais il serait possible de venir à la naissance au dernier moment et d'accoucher rapidement. Mais ce n’est pas toujours le cas. Parfois, au cours de la grossesse, diverses complications nécessitent l’observation d’un médecin ou même une hospitalisation. S'il y a des risques, alors très probablement, les médecins proposeront une hospitalisation avant l'accouchement afin de minimiser ces risques.

En cas de grossesse multiple, l'accouchement commence habituellement plus tôt, vers 36 à 38 semaines.

Une hospitalisation obligatoire avant l'accouchement est nécessaire dans de telles situations:

  • quand une césarienne planifiée sera effectuée;
  • avec le placenta previa, lorsqu'une césarienne est également nécessaire;
  • dans la mauvaise position du fœtus;
  • avec la menace d'une naissance prématurée à long terme;
  • en basse mer ou haute mer;
  • avec des signes d'éclampsie;
  • avec insuffisance rénale ou cardiaque chez la mère.

Dans de telles situations, il est nécessaire de se rendre à la maternité à l'avance, avant le début du travail. Cela aidera à éviter de nombreux problèmes, vous ne devriez donc pas vous énerver.

Quand aller à l'hôpital est un besoin urgent

Parfois, la grossesse ne se déroule pas exactement comme nous le souhaiterions, et il est parfois nécessaire d’aller à l’hôpital de toute urgence, même avant la date prévue. Une femme ne peut pas toujours analyser correctement son état de santé et comprendre à quel point ses symptômes sont vraiment dangereux pour elle ou son bébé. Par conséquent, si vous éprouvez de mauvaises sensations pendant la grossesse, il est préférable de jouer prudemment et d'entrer à l'hôpital, même si vous n'en avez pas besoin.

Les symptômes dangereux incluent:

  • saignements génitaux, même mineurs, ils peuvent être un signe de décollement placentaire;
  • écoulement de liquide amniotique;
  • l'apparition de douleurs aiguës et persistantes dans l'abdomen, avec un utérus tendu et douloureux;
  • pression accrue accompagnée de symptômes concomitants, tels que l'apparition de «mouches» devant les yeux et de convulsions;
  • une forte augmentation ou diminution du nombre de mouvements de l'enfant, l'apparition de douleurs dans l'abdomen lors de chocs.

L'ancien médecin grec Hippocrate a fait valoir que, par la couleur du visage d'une femme enceinte, vous pouvez déterminer le sexe de l'enfant. Si cela empire, attendez-vous à une fille.

Si vous ressentez de tels symptômes, il est préférable d'aller immédiatement à l'hôpital. C’est exactement la situation où une vigilance excessive ne fait pas mal.

Comment comprenez-vous qu'il est temps d'aller à l'hôpital?

Commentaires

Non, l'eau est libérée immédiatement avant la naissance.

Eh bien, comme avant, l'animal hurlait la veille, il s'est affaissé, il est devenu plus facile de respirer immédiatement, c'était l'été, la chaleur était inimaginable, la nuit c'était sous cette eau, j'arrosais encore le jardin tout seul. Je n’ai pas dormi de la nuit, puis j’ai senti l’eau couler, me lever, enlever les trompettes, l’ichor et l’eau.

Qu'est-ce qu'un embouteillage?

Je ne fais pas peur, mais je vais raconter mon histoire. J'avais lu qu'un bouchon pouvait s'échapper quelques semaines avant l'accouchement et que 36 semaines dimanche matin, je suis allé aux toilettes à grande échelle, je l'ai assis et je l'ai pressé. Et puis sur le joint j'ai vu la décharge un peu de sang, j'ai pensé que c'était probablement le bouchon de liège de l'estomac qui partait aussi, un peu de sanglot. Et j’ai pensé que si j’appelais l’ambulance plus fort et si ce n’était pas le cas, j’irai chez le médecin lundi et je lui dirai tout. Je me suis couchée comme si de rien (et le bébé n’était pas si actif). Lundi, je vais chez le médecin et elle n’entend pas le cœur (((((partout, mon bébé est parti. Si je récupère tout maintenant (et n’écoute pas combien de personnes en ont)), j’irais chez le parent. Vous auriez pu le faire serait en vie. N'écoutez que vous et votre accouchement et votre bébé en bonne santé.

Les signes du début du travail: quand est-il temps d'aller à l'hôpital

La grossesse à terme touche à sa fin et de nombreuses femmes commencent à être plus attentives à votre corps, afin de ne pas manquer les premiers signes avant-coureurs de l'accouchement. Ils veulent savoir comment commence l'accouchement pour ne pas se rendre accidentellement à la maternité et rester coincé dans le service de pathologie jusqu'à ce que la naissance de l'enfant, ou pire, soit soumise à une stimulation immédiate.

Mécanismes de déclenchement du travail

À partir de 37 à 38 semaines de grossesse, le corps commence à se préparer à la naissance d'un bébé:

  • Ajustement hormonal. La quantité d’hormone progestérone responsable du maintien de la grossesse diminue. La production de l'hormone œstrogène, responsable de la stimulation du travail, commence.
  • Disponibilité de l'utérus à réduire. Le myomètre mûrit (fibres du muscle utérin). Sa sensibilité à l'hormone oxytocine, responsable de la contraction de l'utérus et de la stimulation de tout le travail, est accrue. Au dernier trimestre, l'utérus cesse de s'étirer. La tête du fœtus tombe et commence à l'irriter. La concentration d'hormones dans le sang des femmes responsables de la stimulation du travail augmente. Tout cela provoque la contraction de l'utérus.
  • Maturité placentaire. Le corps est en mesure de déterminer quand il a rempli sa fonction et deviendra bientôt inutile. Son vieillissement naturel se produit.
  • Maturité foetale. Une concentration élevée dans le corps des produits métaboliques du fœtus, réduisant le volume et la vitesse de formation du liquide amniotique, ne permet pas de maintenir les processus métaboliques normaux.

Tous ces facteurs sont étroitement liés. Leur mise en œuvre dans le complexe et commence le début de l'activité de travail.

Signes de

Considérez les signes qui commencent à apparaître peu de temps avant le début du travail:

Abaissement de l'abdomen

Habituellement, chez les femmes primipares, l'abdomen commence à descendre 2-4 semaines avant l'accouchement, chez les femmes multipares, juste avant le début du processus d'accouchement. Dans certains cas, l’estomac peut ne pas tomber. Un léger mouvement de l'abdomen vers le bas est dû au mouvement du fœtus vers l'entrée du bassin, de sorte qu'il se prépare à la naissance. Dans ce cas, la future mère devient plus facile à respirer, à manger, les brûlures d'estomac disparaissent, puisque le diaphragme, les poumons et l'estomac ne se pressent pas.

Douleur dans le bas du dos et le bas de l'abdomen

Environ 3 à 4 semaines avant l'accouchement, des douleurs persistantes et irrégulières peuvent apparaître dans le bas du dos et le bas de l'abdomen. Ils apparaissent à la suite d'une sensibilité accrue du système nerveux central, ainsi que d'un déplacement des vertèbres dans le sacrum, entraînant une atteinte nerveuse.

Augmentation de la miction

Le fœtus qui descend commence à presser la vessie, provoquant ainsi une envie fréquente d'uriner.
Amincir les selles. Peu de temps avant d'accoucher, la plupart des femmes enceintes peuvent avoir des selles molles. Ainsi, le corps sous l'influence d'hormones se nettoie et se prépare à la naissance d'un enfant. Cependant, si les selles molles sont plus fréquentes (plus de 10 fois par jour), accompagnées de fièvre, de nausées, de vomissements, il est fort probable qu'il s'agisse d'une infection intestinale.

Décharge de bouchon de mucus

Le bouchon de mucus peut s'éteindre complètement ou par parties 2 semaines et 2 heures avant le début du travail. En règle générale, aucune douleur alors que cela se produit. C'est un caillot de mucus, ressemblant à la protéine d'un oeuf cru. Parfois, il peut contenir des traînées de sang dues à la rupture des capillaires. Mais, s'il y a beaucoup de sang dans le bouchon muqueux, cela peut être un symptôme de détachement prématuré du placenta. Dans ce cas, vous devriez plutôt aller à l'hôpital.

Réduction du mouvement fœtal

Quelques semaines avant la naissance, le bébé cesse de bouger activement. Cela s’explique par le fait qu’il a atteint une taille importante. C’est pourquoi il est encombré dans l’utérus et son activité physique diminue.

Brexton-Hicks, entraînement ou combats simulés

Peu de temps avant le début du travail, les contractions de l'entraînement deviennent plus fréquentes et plus douloureuses.

Changement d'appétit

Environ 1 à 2 semaines avant la naissance du bébé, l’appétit diminue. Cela sera particulièrement visible pour les femmes qui ont toujours voulu manger pendant toute la grossesse.

Perte de poids

Au cours de la semaine précédant l'accouchement, certaines femmes enceintes risquent de perdre de 1 à 2 kg. Ceci est dû à la libération accrue de l'excès de liquide du corps. Une femme enceinte souffrant d'œdème remarquera qu'elle est devenue beaucoup plus petite ou a complètement disparu.

Tous ces signes sont individuels. Chez certaines femmes enceintes, elles peuvent apparaître plusieurs semaines avant l'accouchement, chez d'autres, dans quelques jours, voire quelques heures.

Comment comprendre qu'il est temps d'aller à l'hôpital

Considérez les signes du début du travail:

Décharge de liquide amniotique

Parfois, l'accouchement commence par une rupture de la vessie fœtale et l'écoulement de liquide amniotique. Généralement, le débit d'eau s'écoule dans une quantité de 200 à 300 ml, ce qui sera difficile à ne pas remarquer. Dans ce cas, vous ne devez pas attendre l'arrivée des contractions, vous devez appeler une ambulance ou vous rendre à l'hôpital par vous-même.

Normalement, le liquide amniotique est inodore, incolore, parfois avec des particules blanches de lubrifiant ressemblant au fromage du fœtus. Vert, malodorant, avec des mélanges d’eau d'origine fécale (méconium) indiquent une pathologie et nécessitent des soins médicaux urgents. Les conséquences peuvent être très graves.

Combats réguliers

Dans la plupart des cas, le travail commence par des contractions - des contractions régulières de l'utérus, conduisant à sa divulgation. Les premières contractions de l'utérus ne peuvent pas être remarquées, car elles sont indolores. Après un certain temps, ils augmentent, provoquant une douleur lancinante dans le bas du dos et le bas de l'abdomen.

Au début du combat faible et pas long (quelques secondes), un intervalle d'environ 10-12 minutes. Peu à peu, ils deviennent forts, fréquents (toutes les 2-3 minutes), longs et très douloureux.

Caractéristiques temporaires du travail